Vous êtes ici

Architec-tour à la City

Crédit : Flickr CC - Simon & His Camera - https://flic.kr/p/gt2Hhv
De Saint-Paul à The Shard

De ce côté de la Manche, la City est surtout célèbre pour être le haut-lieu de la finance mondiale, celle des traders jonglant avec des milliards et empochant des millions de bonus. Une vision peut-être juste mais laissant à penser que la City n’a aucun intérêt pour les visiteurs de passage. Cela s’avère faux tant ce quartier, qui fut le cœur historique de la capitale pendant des siècles, révèle des trésors d'architecture contemporaine, les grands noms de la finance et de l’assurance dépensant des fortunes pour bâtir des immeubles signés des architectes stars ou des studios les plus en vogue.

Petit tour d’horizon de douze lieux emblématiques du renouveau architectural du quartier :

1) Rendez-vous est pris à la Cathédrale Saint-Paul, l’un des monuments préférés des Londoniens. Jetez un coup d’œil à l’intérieur pour découvrir le volume fascinant de la nef, longue de 150 mètres et large de 136. Juste à côté le City Information Centre, inauguré en 2007, est le lieu idéal pour prendre des informations pour Londres, mais le bâtiment l’abritant vaut lui à seul le détour : imaginé par Make Architects, cette structure triangulaire étonnante a gagné de nombreux prix et récompenses entre 2007 et 2009.

2) Derrière la cathédrale, le Paternoster Square a fait l’objet d’une rénovation majeure en 2003 offrant aux piétons une agréable placette mélangeant bâtiments modernes et influences classiques.

3) One New Change (1 New Change) est l’un des projets immobiliers majeurs dans le quartier ces dernières années. Conçu par Jean Nouvel, cet immense espace hybride accueille des bureaux mais aussi le plus grand centre commercial de la City. Tom Dixon a co-réalisé une partie des intérieurs du lieu. A noter les perspectives intéressantes de l’ouvrage avec la coupole de Saint-Paul en toile de fond.

4) Au 10 Gresham Street, Foster+Partners est à l’origine de ce curieux bâtiment achevé en 2003. La particularité de l’ouvrage est cette une colonne de 18 mètres vitrée à son extrémité permettant d’inonder de lumière l’atrium intérieur.

5) 88 Wood Street : les cheminées colorées sur le parvis de cet immeuble achevé en 2001 évoquent le Centre Pompidou à Paris. Normal, cet immeuble de bureau a été pensé par Richard Rogers, à qui l’on doit le Lloyd’s Building à quelques encablures de là, mais aussi Beaubourg qu’il avait coréalisé avec Renzo Piano.

6) La Moor House (120 London Wall) est également un espace de bureaux remarquable – sa forme biseauté est unique - que l’on doit à Sir Norman Foster et ses associés. Le parvis de l’immeuble a été aménagé de manière à rendre le tout agréable pour les piétons.

7) The Pinnacle (du studio KPF) aussi connu le nom de The Bishopgate Tower (22-24 Bishopsgate) devait être la second plus haute construction du Royaume-Uni derrière le Shard avec une hauteur atteignant 288 mètres. Après avoir vu les travaux stoppés pour cause de coupure budgétaire en 2012, l’issue de la construction est toujours incertaine. Il est possible que soit détruit ce qui a été bâti pour repartir de zéro ! Affaire à suivre.

8) 30 St Mary Axe aussi connu sous le nom de The Gherkin (le cornichon) en raison de son design en forme d’ogive. Construite en 2004 par Norman Foster pour le compte de Swiss Re, cette tour haute de 180 mètres continue de susciter les moqueries des Londoniens comme des touristes à l’esprit mal placé. Et pourtant le cornichon est bel et bien l’un des landmarks architecturaux du nouveau Londres. Le Gherkin paraît maintenant bien modeste en comparaison du Shard, mais reste tout de même l’un des symboles de l’audace architecturale de la ville.

9) The Leadenhall Building (122 Leadenhall Street) : cette tour d'une hauteur de 225 mètres et de 48 étages a été conçue par l’inévitable Richard Rogers (Centre Pompidou, Lloyd’s Building, 88 Wood Street). Devant être initialement livrée fin 2011, elle ne se le sera qu’à la fin de l’année 2014. Elle devrait être alors la seconde tour la plus haute de la ville, en attendant la résurgence du Pinnacle.

10) The Lloyd’s Building (1 Lime Street) : siège de l’historique Lloyd’s of London, imaginé par l'architecte Richard Rogers, achevé en 1986, l'immeuble dont la silhouette rappelle le Centre Pompidou, fut considéré jusqu’au début des années 2000 comme l’un des principaux landmarks architecturaux de la City. Aujourd’hui concurrencé par de nombreux autres ouvrages – dont certains de Rogers lui-même – le Lloyd’s Building n’en reste pas moins fascinant pour les passionnés d’architecture.

11) 20 Fenchurch Street : surnommé le « talkie-walkie » en raison de sa forme incurvée, cette tour devrait atteindre 160 mètres une fois sa construction achevée fin 2014. Elle a fait parler d’elle dans les médias à l’été 2013 en raison des dégâts causés par ses vitres concaves qui réfléchissent - un peu trop - les rayons du soleil. Des journalistes se sont amusés à faire cuire un œuf grâce à la chaleur de ces rayons tandis qu’un propriétaire de Jaguar a eu la mauvaise surprise de voir la carrosserie se déformer littéralement sous l’effet de la chaleur !

12) On ne résiste pas à l’idée de quitter la City par le London Bridge pour rejoindre la rive sud de la Tamise. C’est ici que se dresse fièrement la plus haute tour d’Europe Occidentale, The Shard. Conçue par Renzo Piano, cette tour qui abrite des bureaux, des appartements de grand luxe (comptez £30 millions de livres pour le plus modeste d’entre eux) l’hôtel Shangri-La, ainsi que différents bars, restaurants et un observatoire dans les derniers étages est d’ores fait la fierté des Londoniens et attire en masse les touristes.

Architec-tour à la City
Tags
Tour Architecture Innovation Symboles Landmarks Sir Norman Foster Renzo Piano Jean Nouvel
Quartier & monuments

The City, Cathédrale Saint-Paul, Moor House, The Pinnacle, The Gherkin, Lloyd's Building, The Leadenhall Building, 20 Fenchurch Sreet, Talkie-Walkie, The Shard

Point de départ
Cathédrale Saint-Paul
Arrivée
The Shard
Longueur
3,5 kilomètres
Temps estimé
3 heures
Meilleure saison
Toute l'année
Meilleur moment
En semaine quand ce quartier d'affaires est animé.
A eviter
Les week-ends : l'absence des employés de la City rend le quartier tristounet.