Mathieu Belay, Le mardi 01 septembre 2015
72 heures à...

72 heures à Stockholm : les meilleures adresses de la capitale suédoise

Vieille ville charmante et cadre verdoyant, Stockholm n’a jamais manqué d’atouts pour attirer les voyageurs. Aujourd’hui, la capitale suédoise attire les gastronomes, les adeptes de shopping ou les passionnés d’art. On fait le point sur les adresses à ne rater sous aucun prétexte.
  • La petite île de Kastellholmen, à ne pas rater lors de son passage sur Skeppsholmen © Visit Stockholm
    La petite île de Kastellholmen, à ne pas rater lors de son passage sur Skeppsholmen © Visit Stockholm
  • Poisson entier servi chez Oaxen Slip, l'une des adresses incontournables des foodies locaux © Yonder.fr
    Poisson entier servi chez Oaxen Slip, l'une des adresses incontournables des foodies locaux © Yonder.fr
  • Stockholm au crépuscule, pendant l'été. Sur la gauche, l'imposante tour de l'Hôtel de ville © Visit Stockholm
    Stockholm au crépuscule, pendant l'été. Sur la gauche, l'imposante tour de l'Hôtel de ville © Visit Stockholm
  • Le somptueux spa du Grand Hôtel © Yonder.fr
    Le somptueux spa du Grand Hôtel © Yonder.fr
  • Cuisiniers-hipsters chez Eksted, table (étoilée) coup de coeur de la rédaction de Yonder © Yonder.fr
    Cuisiniers-hipsters chez Eksted, table (étoilée) coup de coeur de la rédaction de Yonder © Yonder.fr
Chez Oaxen, on découvre une cuisine d’auteur déclinée autour de produits de saison et en provenance de fermes locales (le fameux farm-to-table) aussi enthousiasmante qu’authentiquement nordique.
Les highlights sur la carte

Jour 1 – Jeudi

18h – S’installer au Grand Hôtel, le palace incontournable stockholmois

Si les hôtels design et contemporains pullulent dans la capitale suédoise (Nobis, Nordic Light, Hotel J, Lydmar, Berns, Hotel Skeppsholmen, tous réussis chacun dans leur genre…), aucun établissement ne peut détrôner le Grand Hôtel dans le cœur des amateurs d’hôtels de luxe.

Depuis plus de 140 ans, cet établissement, qui a vu défiler tous les lauréats du Prix Nobel depuis plus d’un siècle, est le symbole de l’hospitalité haut de gamme à la suédoise.

Confort irréprochable, spa urbain exceptionnellement luxueux, gastronomie hors pair (le chef star suédois Mathias Dahlgren y cumule trois étoiles dans deux restaurants, considérés comme parmi les meilleurs de la ville), service de classe mondiale et vues sur le Palais Royal et la Vieille Ville attendent les hôtes de ce Grand Hôtel, plus que jamais incontournable.

20h – Goûter à l’enthousiasmante bistronomie d’Oaxen Slip

Comme nous l’expliquions il y a quelques semaines, Stockholm s’est imposé, aux côtés de Copenhague, comme la seconde capitale scandinave de la gastronomie.

Pour s’immerger dans la nouvelle cuisine suédoise, on file sur l’île verdoyante de Djurgården où se sont installés Magnus Ek et Agneta Green qui ont rapatrié « en ville » leur restaurant Oaxen, autrefois à plus d’une heure de route du centre de Stockholm.

Le lieu, un ancien chantier naval remis au goût du jour, abrite deux restaurants distincts : Oaxen Krog, le « gastro » récompensé de deux étoiles, et Oaxen Slip, le bistrot, plus accessible et décontracté.

Bistronomie suédoise de haute volée chez Oaxen Slip © Yonder.fr

On y retrouve une cuisine d’inspiration rustique, revisitée à travers des créations gourmandes et inventives. Une cuisine d’auteur déclinée autour de produits de saison et en provenance de fermes locales (le fameux farm-to-table) aussi enthousiasmante qu’authentiquement nordique.

À lire également notre article complet sur les meilleurs restaurants de Stockholm.

  • Le somptueux lobby du Grand Hôtel Stockholm © Yonder.fr
  • Buffet au restaurant Veranda duGrand Hôtel © Yonder.fr
  • Chambre avec vue au Grand Hôtel © Yonder.fr
  • Petit-déjeuner au Grand Hôtel © Yonder.fr
Le musée Sven-Harrys abrite sur son toit une réplique exacte de la demeure du XVIIIème siècle de Sven-Harry Karlsson !

Jour 2 – Vendredi

10h – Arpenter les ruelles de Gamla Stan, la vieille ville

Littéralement la « vieille ville », Gamla Stan est le cœur historique et touristique de Stockholm. Ses origines remontent à la création de la ville, il y a près de huit siècles.

Aujourd’hui, l’entrelacs de rues et de ruelles pavées, enserrées entre des bâtiments aux tons pastel et ocres, en fait le quartier pittoresque et charmant par excellence, à explorer en se baladant à pied, au gré de ses envies et de son instinct, plutôt que la tête dans un guide.

Parmi les curiosités à ne pas rater :

  •  Järnpojke, « le petit garçon qui regardait la lune », une minuscule sculpture (pas plus de 10 centimètres de haut) considérée comme le plus petit monument de la capitale ! L’hiver, la statuette est habillée d’un foulard et d’un chapeau.
  • Den Gyldene Freden, l’un des plus anciens restaurants au monde à être resté dans son état originel (depuis 1722). C’est ici que se réunit chaque vendredi l’Académie Suédoise, célèvre pour décerner chaque année le Prix Nobel de Littérature.
  • Mårten Trotzigs Gränd, la rue la plus étroite du quartier, dont la largeur n’excède pas 90 centimètres !

12h – S’extasier devant les 18 millions de carreaux de la mosaïque de l’Hôtel de Ville (Stadshuset)

On continue notre tour des must see touristiques par l’Hôtel de Ville (Stockholms stadshus), imposant bâtiment constitué de huit millions de briques sur l'île de Kungsholmen. Inspiré des palais italiens de la Renaissance, l’édifice imaginé par l'architecte Ragnar Östberg est célèbre pour accueillir le banquet qui suit la cérémonie de remise des prix Nobel chaque 10 décembre.

Après le banquet, un bal en l’honneur des lauréats est donné dans la fastueuse Salle dorée (Gyllene sale) qui scintille de ses 18 millions de morceaux de verre et d’or constituant l’immense mosaïque la décorant.

Attention, l’Hôtel de ville ne se visite que lors de tours guidés.

13h Déjeuner avec les locaux chez Rolfs Kök

Direction le cœur de nord pour s’attabler chez Rolfs Kök, bistrot qui a contribué à refaçonner la scène culinaire stockholmoise.

Plus de 25 ans après son ouverture, le restaurant a réussi à préserver un décor au design intemporel qui lui vaut d’être toujours aussi populaire parmi les autochtones.

Cuisine de brasserie solide (menu du jour réduit à sa plus simple expression), prix riquiquis au déjeuner et accueil chaleureux en font une adresse de choix pour un déjeuner réussi.

14h30 Visiter le confidentiel Sven-Harrys Konstmuseum

Excentré dans le nord résidentiel de nord de Norrmalm, le musée Sven-Harrys à la rayonnante façade de laiton dissimule sur six niveaux un musée, une galerie d’art, une boutique et un restaurant design.

Mais la particularité unique de ce musée confidentiel est d’abriter sur son toit une réplique de la demeure du XVIIIème siècle de Sven-Harry Karlsson, le capitaine d’industrie et collectionneur d’art qui a donné son nom au musée. Si les collections et exposition sont en accès libre, la visite de la « maison » de Sven-Harry se fait uniquement lors de tours guidés.

15h45 – S’autoriser une pause café (ou shopping) à Snickarbacken 7, concept-store tendance

Moitié coffee shop alternatif, moitié concept-store cool Snickarbacken 7, discrètement niché au fond d’une allée à deux pas du quartier huppé de Stureplan est un peu le Merci stockholmois. On voit aussi bien y faire fika (la pause-café suédoise, une institution sociale suédoise) que dénicher les derniers accessoires à la mode (belle sélection de créateurs et designers indépendants).

Des expos sont également régulièrement organisées dans l’enceinte de ce haut-lieu du shopping tendance.

  • Rue typique de Gamla Stan, la vieille ville de Stockholm © Yonder.fr
  • Järnpojke, « le petit garçon qui regardait la lune », dans Gamla Stan © Yonder.fr
  • Mårten Trotzigs Gränd, la rue la plus étroite de la vieille ville © Yonder.fr
  • Gamla Stan, un jour de pluie © Yonder.fr
À l’ouverture de la saison estivale, les Stockholmois font parfois jusqu'à 3 heures de queue pour faire la fête dehors à Trädgården, et ce bien que la température extérieure ne dépasse pas les 10° !

16h30 – Découvrir les ambitieuses expos de Fotografiska

Cap au Sud pour rejoindre la vaste île de SödermalmFotografiska a ouvert ses portes en 2010. Derrière l’imposante façade de briques (le bâtiment industriel Art Nouveau originel date de 1906) se cache l’un des plus vastes centres lieux dédiés à la photographie au monde !

Fotografiska programme quatre expositions majeures par an et une vingtaine d’évènements de moindre envergure, ce qui permet au lieu de pouvoir séduire aussi bien les initiés que le grand public (ce n’est pas un hasard si le lieu accueille plus de 500 000 visiteurs par an).

Et au-delà de ses expos, Fotografiska vaut le détour pour son chouette café/resto avec vue (sur Gamla Stan et Djurgården) et sa librairie (l’une des plus larges sélections d’ouvrages photos de Scandinavie).

17h45 – Traîner dans SoFo, le quartier cool et alternatif

Si New York a SoHo (South of Houston) et Paris a, depuis peu, SoPi (South of Pigalle), Stockholm peut compter sur SoFo. SoFo pour South of Folkungagatan, l’une des artères principale de la grande île de Södermalm, au sud de la ville.

Depuis le début des années 2000, ce diminutif désigne le quartier délimité par Folkungagatan au nord, Ringvägen au sud et par Erstagatan et Götgatan, respectivement d’est en ouest.

Le coin, parfois comparé à l’Est londonien (Shoreditch, Hoxton), parisien (Canal Saint-Martin, Charonne) ou berlinois (Prenzlauer Berg) – à l’échelle stockholmois – concentre nombre de shops (mode, design, accessoires mais aussi disquaires ou librairies) et cafés/restos à la mode.

À l’opposé d’un Norrmalm ultra normalisé (enseignes globales, population BCBG) le bohème SoFo joue la carte du commerce alternatif et créatif.

19h – Admirer tout Stockholm depuis Himlen, bar panoramique de Södermalm

En bordure de SoFo, le bar panoramique Himlen (Götgatan 78) s’est installé au sommet de Skrapan (littéralement le gratte-ciel), ancien bâtiment de l’administration fiscale abritant désormais une résidence universitaire.

La tour austère de 1960 n’a en soi rien de bien enthousiasmant mais le bar qui la coiffe (au 25ème étage), avec ses grandes baies vitrées, permet de profiter de belles vues sur le sud de la capitale suédoise tout en se mêlant à la jeunesse locale, toujours nombreuse à venir y trinquer.

Vue sur Stockholm depuis le bar Himlen, au coeur de Södermalm © Yonder.fr

 

20h – Faire la fête à Trädgården, LE club à ciel ouvert de Stockholm

On poursuit la soirée, toujours plus au sud en atteignant la rive sud de Södermalm où l’on aura passé une bonne partie de l’après-midi.

L’objectif ? Atteindre Trädgården, LE club outdoor le plus populaire de Suède. Etabli sous le pont Skanstull (Skanstullsbron), le lieu est, pendant l’été, le rendez-vous incontournable d’une grande partie de la jeunesse stockholmoise, tous horizons confondus.

Le lieu, don l’atmosphère évoque immanquablement celle d’un festival, fédère en effet un très large public, ravi de pouvoir faire la fête en plein air.

Attention donc à la queue très longue qui peut se former devant la porte de Trädgården : à l’ouverture de la saison estivale, les locaux sont prêts à patienter plusieurs heures pour entrer, et ce même si la température extérieure dépasse à peine les 10° !

  • Déjeuner chez Rolfs Kök, bistrot emblématique de la renaissance gastronomique locale © Yonder.fr
  • Tunnel dans le centre de Stockholm © Yonder.fr
  • A l'intérieur du confidentiel musée Sven-Harrys Konstmuseum © Yonder.fr
  • Snickarbacken 7, moitié concept-store, moitié café : adresse cool incontournable © Yonder.fr
Niché au cœur d’un domaine de 22 hectares entre mers et forêts, le centre d'art contemporain Artipelag mérite le déplacement.... en bateau

Jour 3 – Samedi

11h30 – Prendre le bateau jusqu’à Artipelag

A une vingtaine de kilomètres du centre, au beau milieu des sapins, Artipelag, combinaison de Art, Activities, et Archipelago est un centre dédié aux cultures contemporaines sous toutes leurs formes. Expositions, performances ou concerts prennent place dans les vastes espaces lumineux ou dans l’immense amphithéâtre de ce lieu ouvert à l’été 2012.

Autant que les évènements en eux-mêmes (programmation à retrouver sur le site Web d’Artipelag), c’est l’endroit en lui-même, niché au cœur d’un domaine de 22 hectares entre mers et forêts, qui vaut le voyage…en bateau bien sûr !

16h – Faire son shopping dans Norrmalm

Retour à la civilisation pour s’offrir une session shopping à Norrmalm, le cœur commerçant de Stockholm.

La zone entre la gare centrale (T-Centralen T-bana) et Östermalmstorg T-bana concentre l’essentiel des boutiques et magasins du centre de la capitale. On y retrouve le department store chic NK (Nordiska Kompaniet), le flagship store de la très tendance maison de parfum suédoise Byredo (Mäster Samuelsgatan 10), l’emporium design Designtorget (Sergelgången 29) ou encore Åhléns (Klarabergsgatan 50), le BHV suédois.

Quant à la rue Birger Jarlsgatan (qui délimite Norrmalm  d’Östermalm à l’est), elle est le lieu de balade favorite des fashionistas les plus fortunées qui y retrouvent les grandes enseignes de luxe (Louis Vuitton, Gucci, Prada, Stella McCartney, Georg Jensen…)

20h – S’offrir un dîner au feu de bois chez Eksted, table étoilée

Parmi la dizaine de tables étoilées que compte Stockholm, Eksted est sans nul doute l’une des plus inventives et intéressantes. Derrière ce restaurant intimiste réputé, le jeune chef suédois Niklas Eksted, passé par les cuisines d’el Bulli et The Fat Duck, ne se contente pas seulement de livrer sa vision de la cuisine scandinave, il la réinvente grâce à mode de cuisson alternatif.

Dans les cuisines, ni électricité, ni gaz : tout est cuit au feu de bois pour un résultat très réussi. Ajoutez à cela un sens de la mise en scène et une théâtralisation parfaitement maîtrisés, un service impeccable et des accords mets-vins judicieux et vous comprendrez pourquoi Eksted, malgré une addition salée, est l’un de nos coups de cœur gastronomiques de l’année ! 

  • A l'intérieur de Fotografiska, immense musée et centre d'exposition dédié à la photographie © Yonder.fr
  • Vue depuis la cafétéria de Fotografiska © Yonder.fr
  • Une photo de Martin Parr, lors d'une exposition lui étant dédiée © Yonder.fr
  • Djurgården et le parc d'attractions Gröna Lund vus depuis les quais, devant Fografiska © Yonder.fr
Le très exclusif et intimiste Bergmans réussit à mixer l’atmosphère huppée du quartier avec une direction artistique solide.

22h30 – Faire la tournée des bars de Stureplan

Si le menu à 7 plats d’Eksted ne vous pas a mis au lit, on restera dans les parages pour un « barathon » chic. Chaque fin de semaine, Stureplan est le terrain de jeu favori de la jeunesse dorée, et plus généralement de toute la bonne société stockholmoise, qui a fait des restos, bars et clubs du quartier son QG pour s’enivrer avec style.

Parmi les bonnes adresses du coin, on pourra citer le très classe Nosh and Chow (Norrlandsgatan 24, design intérieur imaginé par Lázaro Rosa-Violán), l’asiatisant East (Stureplan 13), les brasseries cossues Sturehof (Stureplan 2) et Riche (Birger Jarlsgatan 4).

02h45 – Rentrer dormir… ou faire la fête jusqu’au bout de la nuit ?

2h45 et déjà l’heure du couvre-feu. A Stockholm, rares sont les lieux où l’on peut faire la fête toute la nuit, la très grande majorité des bars et clubs devant fermer leurs portes à 3 heures au plus tard. Conséquence fâcheuse de cette législation contraignante, la Suède n’a jamais réussi à se doter d’une véritable scène clubbing, bien qu’étant la patrie de certains grands noms de la techno (Adam Beyer) ou de la house (Eric Prydz, Axwell…).

Fort heureusement il existe tout de même quelques spots sympathiques pour danser jusqu’au bout de la nuit (comprendre 5 heures du matin suivant les critères locaux). Le très exclusif et intimiste Bergmans (Ingmar Bergmans Gata 2), à deux pas de Stureplan, réussit à mixer l’atmosphère huppée du quartier avec une direction artistique solide.

Un peu plus loin mais surtout plus accessible, le resto-bar-club-boutique-hotel Berns (Näckströmsgatan 8) est connu pour être l’un des plus grands clubs de Stockholm. Sa programmation artistique oscille entre le très banal et le meilleur.

En face de l’île Helgeandsholmen, où se trouve le parlement suédois, Público (Rödbodtorget 2) fait également partie de ces lieux qui redéfinissent la nuit stockholmoise grâce à des invités de marque. Il ferme malheureusement à 3 heures. Tout comme Slakthuset (Slakthusgatan 6), à l’autre bout de la ville, à deux pas de l’Ericsson Globe, l’un des rares spots à s’être doté d’un soundsystem digne de ce nom !

  • Maisons historiques dans le parc de Skansen sur l'île de Djurgården © Yonder.fr
  • L'historique "Red Cottage" de la Villa Källhagen © Yonder.fr
  • Promenade bucolique en direction la Villa Källhagen © Yonder.fr
  • Entrée printanière à la Villa Källhagen © Yonder.fr
On murmure que l’ancienne star du tennis Björn Borg, aurait un pied-à-terre sur la très chic avenue Strandvägen.

Jour 4 – Dimanche

11h – Se balader sur la chic Strandvägen

Dimanche matin, le soleil est au beau fixe (on l’espère du moins) : le moment est idéal pour flâner sur Strandvägen (littéralement la Route du Rivage), avenue prestigieuse relie la place Nybroplan, près du centre-ville, au parc de Djurgården à l'est.

Cette avenue plantée d’arbres est bordée d’immeubles et maisons prisées de la haute société suédoise depuis l’inauguration de l’avenue, en 1897, juste à temps pour l'Exposition internationale de Stockholm. On murmure que l’ancienne star du tennis Björn Borg, y aurait un pied-à-terre, que l’on imagine très confortable.

La bourgeoisie stockholmoise affectionne tout particulièrement l’endroit, s’installant en terrasses face au soleil ou venant y promener ses plus beaux chiens de race.

12h – Bruncher à la campagne, à la Villa Kälhagen

A l’extrémité de Strandvägen, on poursuite notre chemin vers l’est à travers le Nobelparken jusqu’à à atteindre un petit kilomètre plus loin la Villa Kälhagen, charmant hôtel-restaurant ayant pris la succession du Red Cottage, une auberge dont les origines remontent au début du XVIIIème siècle.

Si la vieille bâtisse rouge, typique du style suédois, n’a plus qu’un rôle décoratif, l’endroit est idéal pour profiter d’un brunch dominical bucolique. Au milieu de la verdure et au bord de l’eau (la Villa dispose de son ponton pour ceux qui arriveraient en bateau), difficile alors de croire que l’on est au cœur d’une capitale de 2 millions d’habitants.

14h – Profiter des charmes de la verdoyante Djürgarden

En rentrant vers le centre, on n’hésitera pas un instant à franchir le pont séparant Ostermalm de l’île de Djurgården. Le lieu est certes éminnement touristiques mais comment ne pas succomber au charme du verdoyant parc  Skansen, vaste musée en plein air retraçant le mode de vie suédois des siècles passés. Le parc zoologique de Skansen (ours, bisons, loups…) fascinera quant à lui les plus petits, tout comme Gröna Lund. Ce parc d'attractions historique (il est le plus ancien du pays, ayant ouvert ses portes en 1883) fascinera les enfants comme leurs parents, nostalgiques des manèges à l’ancienne de l’ambiance fête foraine.

Sur le pont reliant Östermalm à Djurgården, au bout de la prestigieuse avenue Strandvägen © Yonder.fr

 

Autres attractions majeurs de Djurgården : le Musée Vasa, consacré au bateau éponyme qui sombra dans le port de Stockholm le jour de sa mise à l'eau (!) ; la galerie Thiel, dédiée à l’art et abritant l'une des plus grandes collections d'œuvres d’Edvard Munch au monde ; le le vaste parc Royal Djurgården, la nature en pleine ville, ou encore le récent Musée ABBA.

De quoi satisfaire toutes les envies.

17h – Boire un dernier verre sur la terrasse du Lydmar

Pour rejoindre le centre, le bateau est le moyen le plus rapide (et le plus agréable). Pour le prix d’un ticket de métro, on embarque donc à bord d’un navire reliant Djurgården (embarcadère à côté du parc Gröna Lund) à la très tranquille petite île de Skeppsholmen.

Si vous avez encore un peu de temps devant vous, le Musée d’Art Moderne (Moderna Museet) constitue une halte culturelle agréable.

Autrement on poursuit son chemin sur le pont Skeppsholmsbron (ne manquez pas les couronnes dorées le coiffant) en direction de la péninsule de Blasieholmen, là où est situé le Grand Hôtel. Le Lydmar (Södra Blasieholmshamnen 2), élégant boutique-hôtel quintessentiellement suédois, nous tend les bras avec sa terrasse avenante face à Gamla Stan et le Palais Royal.

Idéal pour un dernier verre avant de repartir en direction d’Arlanda.

Où dormir ?

Au Grand Hôtel bien sûr !

L'adresse légendaire de la capitale suédoise, qui a vu défiler tous les lauréats du Prix Nobel depuis sa création, est à retrouver dans notre reportage exclusif.

Parmi les autres adresses recommandées :, l'élégant voisin du Grand Hôtel, le Lydmar, le récent hôtel design Miss Clara, et ou le très bucolique Hotel Skeppsholmen, sur l'île éponyme.

Où manger ?

Chez Oaxen Slip, Rolfs Kök, Eskted où à la Villa Källhagen mais aussi dans tous les restaurants indiqués dans notre liste des meilleurs restaurants de Stockholm.