Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le jeudi 05 mai 2016
72 heures à...

72 heures à Cannes : les meilleures adresses pour découvrir la ville différemment

Alors que Cannes s’apprête à dérouler le tapis rouge aux stars du cinéma à l’occasion de la 69ème édition de son mythique Festival, on vous propose une découverte nuancée et attrayante de l’une des destinations incontournables de la Côte d’Azur.
  • Vue sur Cannes, le Vieux-Port et La Croisette depuis le Suquet © Yonder.fr
    Vue sur Cannes, le Vieux-Port et La Croisette depuis le Suquet © Yonder.fr
  • L'église Notre-Dame-de-l'Espérance sur les hauteurs du quartier du Suquet © Yonder.fr
    L'église Notre-Dame-de-l'Espérance sur les hauteurs du quartier du Suquet © Yonder.fr
  • Le Suquet © Yonder.fr
    Le Suquet © Yonder.fr
  • Villa perché sur la colline de La-Croix-des-Gardes © Yonder.fr
    Villa perché sur la colline de La-Croix-des-Gardes © Yonder.fr
  • Vue sur Cannes La Bocca et Mandelieu depuis la colline de La-Croix-des-Gardes © Yonder.fr
    Vue sur Cannes La Bocca et Mandelieu depuis la colline de La-Croix-des-Gardes © Yonder.fr
  • Le spectaculaire monastère fortifié du XIème siècle sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
    Le spectaculaire monastère fortifié du XIème siècle sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
  • L'Abbaye de Lérins vue depuis  monastère fortifié sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
    L'Abbaye de Lérins vue depuis monastère fortifié sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
  • Fleurs sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
    Fleurs sur l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
Le « Five » comme on l’appelle simplement ici est the place to be pour séjourner avec style à Cannes.

Chaque année, c’est la même chose. Cannes devient pour une dizaine de jours – la durée de son Festival – la capitale mondiale du cinéma. Tout ce que la planète compte de stars, de producteurs ou de professionnels de l’industrie se retrouve pour célébrer le 7ème Art et flamber sur La Croisette. Mais lorsque les projecteurs ne sont plus braqués sur la ville, Cannes évoque davantage le tourisme d’affaires (les congrès y sont nombreux) et les turpitudes d’une clientèle fortunée et flamboyante qu’une agréable destination de week-end. Dommage car Cannes, derrière ses apparences un brin « blings », offre bien plus qu’un alignement de boutiques de luxe ou quelques plages privées pour milliardaires.

Découvrir Cannes différemment, c’est par ici !
 

VENDREDI

10h30 – S’installer au Five Seas Hotel, le boutique-hôtel le plus stylé de Cannes

Oubliez les grands hôtels de La Croisette, légendaires, fascinants mais toujours chers et parfois vieillissants. Optez à la place pour le Five Seas Hotel, boutique-hôtel 5-étoiles affilié aux Design Hotels. Espace et lumière dans les chambres, équipements de haut niveau (rooftop avec piscine, spa Cinq Mondes et Carita, restaurant gastronomique avec vue), service aux petits soins, le « Five » comme on l’appelle simplement ici est the place to be pour séjourner avec style à Cannes.

Retrouvez notre reportage complet sur le Five Seas Hotel Cannes.

 

11h15 – Prendre ses marques en ville

À deux pas du Palais des Festivals et en plein centre de Cannes, le Five permet de rayonner rapidement dans le centre-ville. En face de l’hôtel, on découvre la belle église Notre-Dame de Bon Voyage sur laquelle est apposée une plaque mentionnant la halte de Napoléon de retour de l'île d'Elbe en 1815. 

Quelques mètres plus loin, le Palais des Festivals, le fameux, celui-là même où se déroule chaque année au mois de mai la plus célèbre montée des marches du monde. Il faut alors un peu d’imagination pour visualiser le tapis rouge (changé jusqu’à 2 fois par jour pendant la durée du festival), les stars descendant des limousines et l’effervescence du public devant cet escalier, au demeurant pas si impressionnant !

On file ensuite admirer les yachts et bateaux par centaines dans le Vieux-Port, au pied de la colline du Suquet, avant de revenir vers le centre par la très pittoresque rue Meynadier où fleurissent toujours les commerces de bouche (un fromager y a même en sous-sol une cave d’affinage). On achève la balade en arpentant la rue d’Antibes (la grande rue commerçante), la charmante rue Hoche (piétonne) et les rue adjacentes où bat le cœur vivant de Cannes.

  • À l'office du tourisme, le tapis rouge sert de décor aux photos souvenirs © Yonder.fr
  • Yachts dans le Vieux-Port de Cannes. En arrière plan, la colline du Suquet (la vieille ville) © Yonder.fr

 

Connaissez-vous le nombre de mètres carrés de tapis rouge utilisé pendant la durée du Festival ?

 

13h – Déjeuner au soleil sur La Croisette

Après ce rapide tour du propriétaire, on file sur La Croisette, l’une des plus célèbres promenades de front de mer du monde ! C’est ici que sont érigés les grands hôtels Belle Époque (Carlton) et Art Déco (Martinez, Majestic) ayant fait de Cannes l’une des destinations balnéaires les plus prisées de la Méditerranée au début du XXème siècle. Si le lieu est éminemment touristique, il n’en reste pas moins incontournable pour profiter d’un déjeuner au soleil, face à la mer.

Adresses recommandées pour déjeuner sur la plage : la Plage du Festival réaménagée en 2011 par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, 3.14 La Plage réputée pour sa carte bio, sans gluten et locavore ou encore La Plage du Majestic Barrière, face à un ponton blanc immaculé.

Dans un autre style, La Palme d’Or, la table gastronomique de Christian Sinicropi au Martinez (2 étoiles Michelin) ravira les palais les plus exigeants tout en profitant d’une vue somptueuse, à défaut d’être sur la plage.
 

14h30 – Découvrir le Cannes du cinéma à travers une balade thématique

Saviez-vous que le Festival de Cannes avait été initié par Jean Zay à la fin des années 1930 pour contrer la propagande nazie et fasciste qui prospérait à la Mostra de Venise ? Auriez-pu vous dire que la toute première édition du Festival de Cannes devait être inaugurée le 1er septembre 1939, date d’invasion de la Pologne par l’Allemagne et premier jour de la Seconde Guerre mondiale ? Connaissez-vous le nombre de mètres carrés de tapis rouge utilisé pendant la durée du Festival ?

Anecdotes et histoire sont au rendez-vous de la visite guidée thématique « Cannes et le cinéma » organisée chaque vendredi à 14h30 (à 9h15 en VF, 6€ par personne) à l’initiative de l’Office du tTurisme. Un must pour tout connaître sur le rapport intime de la ville avec le 7ème art.
 

17h – Se relaxer en thalasso ou au spa

Et si on allait se faire chouchouter après cette balade à pied dans les rues cannoises ? Direction l’un des nombreux spas d’hôtels pour une séance de relaxation bienvenue avant d’enchaîner sur la soirée.

Les Thermes Marins de Cannes (adossés au Radisson Blu 1835) ont une offre thalasso et bien-être ultra complète et unique à Cannes (sauna, hammam, caldarium, solarium, douche multi-Sensorielle, piscine chauffée d'eau de mer intérieur-extérieur, jacuzzi et on en passe) alors que le Spa du Five Seas, signé Cinq Mondes et Carita, mise sur une atmosphère plus intimiste et des soins de très grande qualité (testés et approuvés par Yonder !).

Le Spa Diane Barrière by Clarins Le Majestic Cannes, malgré son nom un poil pompeux, fait aussi partie des adresses recommandées.
 

19h – Profiter du coucher de soleil sur l’un des rooftops cannois

À Cannes comme à Paris, Barcelone, New York ou Rome, les rooftops poussent comme des champignons. Plébiscités tant par les touristes que par les Cannois, ils permettent de profiter des plus belles vues sur la splendide baie à l’heure de l’apéro.

Adresses recommandées pour siroter un cocktail avec vue : le 360° - il porte décidément bien son nom – au Radisson 1835 (vues sur la baie de Cannes d’un côté et le Golfe de la Napoule de l’autre), la terrasse trendy de l’hôtel 3.14 ou le plus classique Panorama Rooftop Snack & Bar au JW Marriott Cannes, lui aussi sur La Croisette.
 

20h30 -  Déguster la formidable cuisine de Bruno Oger dans sa bastide provençale

Si Cannes n’est pas à proprement parler une destination gastronomique (peu de très bonnes tables comparées au potentiel d’une telle ville), elle compte tout de même quelques belles adresses que nous avons testées pour vous.

La table « coup de cœur est incontestablement la Villa Archange de Bruno Oger (2 étoiles Michelin), non pas à Cannes mais au Cannet, à moins de quatre kilomètres du centre-ville. Dans une bastide du XVIIIème, il livre une cuisine extrêmement aboutie et bourrée d’émotions. Sa recette ? Des produits magnifiques, un véritable sens de l’épure et une exécution époustouflante de précision. Pour un dîner inoubliable, optez pour la table d’hôtes en cuisine. On en a encore des frissons.

Autres adresses recommandées  : La Palme d’Or, dans l’enceinte du Martinez, où le chef Christian Sinicropi dévoile une cuisine sophistiquée et signée dans un cadre cossu (2 étoiles Michelin) ; le SeaSens d’Arnaud Tabarec à l’Hôtel Five Seas, très beau restaurant avec vue sur Le Suquet qui ne devrait pas tarder à récupérer son étoile ou encore le Park 45 au Grand Hôtel, jolie table gastronomique du chef Sébastien Broda (1 étoile).

Retrouvez ici notre article complet sur les meilleurs restaurants de Cannes.

  • À la table d'hôtes de la Villa Archange, le chef Bruno Oger verse lui-même le jus de son inoubliable jarret de veau © Yonder.fr
  • Boeuf confit, petits poits et carottes : la simplicité du produit par Christian Sinicropi à La Palme d'Or  © Yonder.fr

 

À Cannes comme à Paris, Barcelone, New York ou Rome, les rooftops poussent comme des champignons.

 

SAMEDI

11h30 -  Faire son marché avec les locaux

Direction le marché de Forville où bat le cœur populaire et historique de Cannes. Déambulez parmi les étals, discutez avec les petits producteurs de la région, en nombre ici, et laissez-vous tenter une part de socca pour vous mettre en appétit ! Cette spécialité niçoise à base de pois chiches a essaimé partout sur la Côte, de La Spezia sur la Riviera italienne à Toulon en passant par Vintimille, Menton ou Monaco. Elle se déguste tout juste sortie du four, encore brûlante, au bien nommé stand Socca’nnes, passage obligé du marché pour s’en payer une tranche !
 

  • © Yonder.fr
  • © Yonder.fr

 

13h -  Se repaître de pâtes maison chez Da Laura

Demandez à n’importe quel Cannois une bonne adresse pour déjeuner en ville. Il y a fort à parier que le nom de Da Laura revienne fréquemment dans la conversation. Même le très parisiano-centré Fooding recommande l’adresse à ses lecteurs, c’est dire. Depuis plus de vingt ans, cette trattoria de quartier régale tout ce que Cannes compte de foodies avec ses pâtes maisons à tomber par terre et ses petits plats fleurant bon une Italie authentique et sans chichis. Un tiramisu, un espresso et l’addition !
 

14h30 – Se dorer la pilule sur les plages de sable cannoises

Impossible de quitter Cannes sans avoir pris un bain de soleil sur les plages locales. De La Bocca à l'ouest jusqu’au au Golfe de Juan à l'est, la Baie de Cannes et ses alentours déroulent près de huit kilomètres de plages - de sable s’il vous plaît, les galets niçois peuvent aller se rhabiller ! – où s’égrènent plus d’une trentaine de plages privées et une quinzaine de plages publiques.

Deux options s’offrent alors à vous en fonction de votre appétence pour le chic balnéaire : la jouer luxe en s’offrant un day bed dans l’un des beach clubs les plus en vue de La Croisette ou faire profil bas en installant son paréo sur l’un des bouts de bord de mer fréquentés par les Cannois du cru. Tout au bout de La Croisette côté Palm Beach, la Bijou Plage fait partie des spots recommandés tout comme la bande de sable bordant le littoral côté La Bocca.

  • Sous le soleil de la plage du Martinez © Yonder.fr
  • Le ponton blanc immaculé du Majestic. Pendant la saison estivale, des "day beds" y sont installés © Yonder.fr

 

Vestige de cette époque lointaine, le quartier du Suquet, avec ses ruelles étroites et ses maisons colorées, a gardé le cachet des villages provençaux typiques.

 

17h30 – Faire son running sur la colline de La-Croix-des-Gardes

Fini le farniente ! On rassemble ses forces et on part à l’assaut de la colline verdoyante de la La-Croix-des-Gardes, culminant à plus de 200 mètres au-dessus de Cannes. Distante de moins de deux kilomètres de La Croisette, elle est surplombée d’une croix monumentale qui lui a donné son nom.

Superbement aménagée avec de nombreux sentiers et parcours de santés, cet espace protégé offre un environnement naturel préservé – admirez les mimosas – et quelques jolis points de vue sur les environs, des sommets enneigés des Alpes du Sud jusqu’aux Îles de Lérins face à la baie. Si vous n’êtes pas sportif, sachez que la balade vaut tout à fait la peine d’être faite sans courir ! Vous pourrez alors profiter du tempo plus lent pour multiplier les photos.
 

19h – Arpenter les ruelles pittoresques du Suquet, le berceau de la ville

Comme tous les villages méditerranéens, Cannes fut originellement bâtie sur une colline pour prévenir les attaques ennemies. Vestige de cette époque lointaine, le quartier du Suquet, avec ses ruelles étroites et ses maisons colorées, a gardé le cachet des villages provençaux typiques pour le plus grand bonheur des voyageurs en quête d’authenticité.

À ne pas rater au Suquet : le point de vue la baie et la Croisette, l'église Notre-Dame d'Espérance et le Musée de la Castre, là où les moines de Lérins (voir plus bas) étaient jadis installés.

Les amateurs d’histoires – ou de cinéma -  ne manqueront pas non plus de jeter un œil à la maison où l’Homme au Masque de Fer aurait trouvé refuge après s’être échappé de son cachot sur l’Île Marguerite (ce qui tient davantage de la légende que de la réalité). Quant à ceux souhaitant dîner, la rue Saint-Antoine regorge de restaurants de charme (le Mantel est la bonne table de la rue).

  • Charme villageois face à l'église Notre-Dame-de-l'Espérance dans le quartier historique du Suquet © Yonder.fr
  • Coucher de soleil sur la collinne de La-Croix-des-Gardes © Yonder.fr
  • Maisons colorées au Suquet © Yonder.fr
  • Ruelle du Suquet © Yonder.fr
L’Île Saint-Honorat est sous le contrôle d’une trentaine de moines cisterciens reclus ici dans la tranquillité la plus totale.

 

23h – Faire la fête jusqu’au bout de la nuit

Amateurs de clubbing underground, passez votre chemin ! Si Cannes est pendant la saison estivale une destination nocturne réputée, elle l’est davantage pour ses adresses clinquantes et ses magnums de champagne débouchés à grand coup d’artifices que pour la qualité de sa programmation artistique.

À partir du moment où l’on adhère à ce principe, on peut filer tout au bout de la Croisette faire chauffer sa carte – Platinum de préférence – au Bâoli, l’un des clubs emblématiques cannois. Fréquenté par les VIP comme par les amateurs de nuits débridées, il est le lieu de ralliement phare des fêtards de la French Riviera. Parmi les autres adresses à garder en tête pour faire la fête : le Gotha, qui accueille des têtes d’affiches house et techno internationales, Les Marches (électro / généraliste) à deux pas du Palais des Festivals et face au Vieux-Port ou le Heel (hip hop et R’n’B). Quant au VIP Room de Jean Roch, il fait une incursion éphémère – et remarquée -  chaque année au mois de mai pendant le Festival. Avis aux amateurs.

 

DIMANCHE

11h30 – Se couper du monde sur l’Île Saint-Honorat

Changement radical d’atmosphère en cette fin d’année dominicale. On dit bye-bye à La Croisette et à se excès pour embarquer en direction de l’Île Saint-Honorat, l’une des deux île habitées appartenant au minuscule archipel de Lérins, à quelques petits kilomètres de la côte cannoise.

Pourquoi l’Île Saint-Honorat ? Car, contrairement à sa grande sœur l’Île Sainte-Marguerite, elle est privée, entièrement sous le contrôle d’une trentaine de moines cisterciens reclus ici dans la tranquillité la plus totale (le calme est imposé sur toute l’île, le port du maillot de bain prohibé). Au programme de la visite de cette île mouchoir de poche, une quarantaine d’hectares de pins, cactus, palmiers et… vignes (les moines produisent plus de 40 000 bouteilles de vin par an), un spectaculaire monastère fortifié du XIème siècle (montez pour admirer la vue) et la très dépouillée Abbaye de Lérins, encore aujourd’hui habitée par les moines et superbement entourée par les fleurs et la végétation.

Le restaurant La Tonnelle permet de déjeuner dans un décor merveilleux sans se ruiner (Menu du Pèlerin à 15€, menu classique entrée / plat / dessert à 32€). Attention à réserver au préalable.
 

15h30 – Se replonger dans la vie réelle

Une petite vingtaine de minutes de bateaux suffisent pour quitter la bulle de silence de l’Île Saint-Honorat et regagner le Vieux-Port et l’agitation de La Croisette. On profite des quelques instants restants avant de rejoindre la gare ou l’aéroport pour humer l’air so chic de Cannes. C'est promis, on reviendra.

  • Vue sur la mer depuis le monastère fortifié de l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr
  • L'Abbaye de Lérins et les vignes de l'Île Saint-Honorat © Yonder.fr

 

Où dormir ?

Au Five Seas Hotel, une adresse comme on les aime : intimiste, contemporaine, luxueuse. Impossible de se tromper en réservant dans cet hôtel 5-étoiles affilé aux Design Hotels.

Retrouvez ici notre reportage complet sur le Five Seas Hotel Cannes.

Où manger ?

Si Cannes n'est pas à proprement parler une destination gastronomique, la ville et ses environs comptent quelque bonnes tables qu'il est bon de fréquenter.

Retrouvez ici notre sélection complète des meilleurs restaurants de Cannes.