Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le lundi 14 mars 2016
72 heures à...

72 heures à Gand : les meilleures adresses d’une ville sous-estimée

Nichée entre Bruxelles et Bruges, Gand est trop souvent ignorée par les touristes. Pourtant, cette ville conjugue à merveille le charme d’une ville historique et la modernité d’une métropole vivante et tendance. Découverte de Gand, le city-break idéal du printemps.
  • Vue carte postale de Gand : le quai du Graslei vu de nuit © VisitGent
    Vue carte postale de Gand : le quai du Graslei vu de nuit © VisitGent
  • Charmante ruelle dans le non-moins charmant quartier historique de Patershol © VisitGent
    Charmante ruelle dans le non-moins charmant quartier historique de Patershol © VisitGent
  • Gand, ville qui compte pour le mouvement Street Art © VisitGent
    Gand, ville qui compte pour le mouvement Street Art © VisitGent
  • Une rue entière, la Werregarenstraat, est même officiellement consacrée au Street Art. © VisitGent
    Une rue entière, la Werregarenstraat, est même officiellement consacrée au Street Art. © VisitGent
  • L'Agneau mystique des frères Van Eyck, l'un des plus grands chefs d'oeuvre de l'histoire de la peinture, à découvrir à Gand © VisitGent
    L'Agneau mystique des frères Van Eyck, l'un des plus grands chefs d'oeuvre de l'histoire de la peinture, à découvrir à Gand © VisitGent
  • La version Street Art de l'agneau mystique.  © VisitGent
    La version Street Art de l'agneau mystique. © VisitGent
  • Salle ultra moderne dans le Musée de la ville, le STAM © VisitGent
    Salle ultra moderne dans le Musée de la ville, le STAM © VisitGent
  • Le Graslei vu de nuit © VisitGent
    Le Graslei vu de nuit © VisitGent
Atmosphère romantique à souhait et accueil aux petits oignons dans ce cocon cosy qu'est le B&B De Waterzooi.
Les principales adresses sur la carte

Avec le début du printemps qui se profile revient l’envie de s’offrir des escapades, le temps d’un week-end prolongé loin de chez soi. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir Gand, ville flamande bourrée de charme à mi-chemin entre Bruxelles et Bruges. Les bourlingueurs et les fins connaisseurs du voyage la considèrent comme l’un des secrets les mieux gardés d’Europe. On ne peut qu’être d’accord avec eux.

Découverte en 72 heures de la méconnue Gand, ville de contraste entre héritage et modernité.
 

Vendredi

11h – Poser ses valises dans l’un des charmants bed & breakfast gantois

À la gare (on recommande fortement de rejoindre Gand en train plutôt qu'en voiture), on saute dans le tram n°1 en direction du centre. Dix petites minutes plus tard, on descend en plein cœur historique et on file au B&B De Waterzooi, une charmante maison d’hôtes installée dans une bâtisse historique du XVIIIème siècle. Atmosphère romantique à souhait et accueil aux petits oignons dans ce cocon cosy, refuge idéal pour une escapade à deux dans la cité flamande.

N’hésitez pas à jeter un œil sur notre article 5 adresses pour dormir avec style à Gand pour davantage de bonnes adresses (le B&B De Waterzooi, plébiscité par les voyageurs, fait souvent le plein).
 

11h30 – Se croire dans Game of Thrones au Château des Comtes (Gravensteen)

Du B&B De Waterzooi, il suffit de traverser la place pour atteindre l’imposant Château des Comtes (Gravensteen), trésor de l’époque médiéval resté intact en plein centre historique de Gand. Douves, armures, une de tortures, crypte, donjon, oubliettes sans oublier les pièces de résidences des Comtes de Flandre qui occupèrent les lieux dès le IXème siècle, tout y est. Pour peu, on imaginerait les Stark déambuler dans ce château garanti 100% médiéval.
 

12h45 – Déjeuner dans l’un des restos branchés de la ville

Comme nous le soulignons dans notre article consacré à la scène gastronomique gantoise et à ses meilleurs restaurants, la métropole flamande s’est transformée depuis quelques années en ville qui compte en termes de gastronomie. Et ce, grâce à l’impulsion d’une génération de jeunes chefs prêts à renverser la table pour repenser l’offre gastronomique.

Pour vous rendre compte par vous-même, on vous invite à réserver à Volta., ancienne centrale électrique reconvertie en joli restaurant contemporain (cuisine inspirée autour des légumes et des produits de saison par le jeune espoir Davy de Pourcq), chez Oak, la table qui buzz à Gand en ce moment ou chez De Vitrine, boucherie reconvertie en néo-bistrot par le chef star flamand Kobe Desramaults. À deux pas du Château des Comtes, Naturell s’impose également comme l’une des bonnes adresses pour un déjeuner dans l’air du temps.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Bienvenue à Gand © Yonder.fr
  • Au sommet du Château des Comtes © Yonder.fr
  • Cuisine inventive servie chez volta. © Yonder.fr
  • Le restaurant volta. est installé dans une ancienne centrale électrique © Yonder.fr
Pour l’historien de l’art Noah Charney, l'Agneau mystique des frères Van Eyck est la peinture la plus influente jamais réalisée.

 

14h15 – Explorer le charmant centre historique

Après le déjeuner, prenez le temps de vous promener dans le cœur de Gand, une ville où les bâtisses et monument chargés d’histoire sont partout.

Pour bénéficier de toutes les informations, munissez-vous d’un bon guide et partez à l’assaut de ces ruelles historiques. N’oubliez pas d’admirer les somptueuses maisons sur les quais le long de la Lys (Graslei et Korenlei), prendre en photo la fameuse perspective des trois tours depuis le Pont Saint-Michel en direction de St-Nicolas, du beffroi et de la cathédrale St-Bavon ou de vous extasier devant l’impressionnant l’Hôtel de Ville.

Quant à la nouvelle Halle, structure contemporaine inaugurée en 2012 posée au milieu de ces monuments centenaires (l'Hôtel de Ville se situe immédiatement au nord, l'église Saint-Nicolas à l'ouest et le beffroi à l'est), on vous laisse vous faire votre propre idée à son sujet. Pour notre part, on adhère mais le moins que l’on puisse dire est que son érection a fait couler beaucoup d’encre à Gand!


15h45 – Contempler l'Agneau mystique, l’un des plus grands chefs d’œuvre de l’histoire de la peinture

Poussez les portes de l’imposante Cathédrale Saint-Bavon (actuellement en rénovation), remarquez les chaises du célèbre designer belge Maarten Van Severen (disparu prématurément en 2005), remonter jusque derrière le chœur puis entrer voir L'Agneau mystique. On doit ce retable, constitué de 24 panneaux, aux frères Van Eyck qui l’ont achevé en 1432 et a influencé des générations entières de peintres !

Au-delà de son poids dans l’histoire de la peinture (l’historien de l’art Noah Charney fait valoir qu'il s'agit de la peinture la plus influente jamais réalisée) et de sa beauté intrinsèque, l’Agneau mystique a été marqué par une histoire mouvementée. L’œuvre a été volée treize fois en six siècles et a failli être détruite pour de bon lorsqu’un officier nazi ordonna la destruction de la mine où elle était entreposée à la fin de la guerre (Hitler lui-même avait demandé son transfert en 1942) ! Mais à l’exception d’un panneau subtilisé en 1934 et jamais retrouvé à ce jour, l’Agneau mystique est intact. Il subit à l'heure actuelle une restauration d’envergure pour lui redonner son éclat originel. Ouf !


16h15 – Voir Gand d’en haut depuis le beffroi

On prend son courage à deux mains et on enchaîne avec l’ascension du Beffroi de Gand, l'une des trois tours caractéristiques du centre historique, avec celles, toutes deux voisines, de la cathédrale Saint-Bavon et de l'église Saint-Nicolas.

Surplombant fièrement le centre de la ville du haut de ses 91 mètres, cette tour du XIVème siècle, bâtie pour servir de tour de guet, constitue le point d’observation idéal du cœur historique gantois.
 

Vue sur l’Hôtel de Ville depuis le beffroi © Yonder.fr

 

16h45 – S’offrir une gaufre en guise de récompense

C’est un peu cliché mais on peut-on raisonnablement aller en Belgique sans succomber au moins une fois à la traditionnelle gaufre belge ?

La bonne adresse pour ce petit plaisir gourmand, c’est Max (Goudenleeuwplein 3), réputé pour être l’inventeur des gaufres de Bruxelles en 1839. Classique et touristique, certes, mais toujours aussi incontournable.

  • Sur la place de l'Hôtel de Ville © Yonder.fr
  • Sur le Pont Saint-Michel © Yonder.fr
  • Ruelle du centre historique © Yonder.fr
  • Sur le Pont Saint-Michel © Yonder.fr
Gand, très jolie ville la journée, se transforme en décor de conte de fée la nuit grâce à des illuminations d’une rare élégance.

 

17h15 – Faire le plein de bons produits locaux

On reste dans le centre et on part faire le plein de bons produits made in Gent. La Direction la Grande Boucherie (Groot Vleeshuis), ancien marché couvert de viande au Moyen Âge, est l’endroit idéal pour découvrir une large variété de bons produits à la fabrication artisanale (fromages, charcuteries, bières, le fameux RoomeR, apéritif à base de sureau).

Juste à côté, n’oubliez pas de vous ravitailler en moutarde – délicieuse - chez Tiereneyn-Verlent (la moutarde y est fabriquée sur place d’après une recette séculaire) ou légèrement plus loin, de rapporter des confiseries traditionnelles chez Temmerman.
 

19h30 – Se régaler d’huîtres et de homard chez Pakhuis

Pour ce premier dîner, on reste dans le centre historique et on file chez Pakhuis, un ancien entrepôt historique reconverti avec succès en une néo-brasserie aux dimensions monumentales. Mais au-delà du cadre séduisant et inattendu, on y retrouve une cuisine qui fait plaisir. Pas de velléités gastronomiques mais d’excellents produits (huîtres de Zeeland, homard de Bretagne, viandes Olivier Metzger) parfaitement préparés.

Un vrai moment de convivialité.
 

21h30 – S’émerveiller devant les illuminations de la ville

Attendez-vous à en prendre plein les yeux. Gand, très jolie ville la journée, se transforme en décor de conte de fée la nuit grâce à des illuminations d’une rare élégance, soulignant avec grâce tous les détails architecturaux et apportant au cœur historique une atmosphère presque irréelle. Les rues sont d’un calme étonnant, les bâtiments plus beaux que jamais. La magie fonctionne à plein.

Bonus : découvrez 20 photos qui prouvent que Gand est une ville féérique la nuit.
 

22h30 – Boire une dernière bière avant de rentrer

La Belgique pays de la bière ? Avec plus de 1 500 marques pour 700 variétés (un record mondial), le Plat Pays s’impose définitivement comme le paradis des buveurs des bières. À Gand, les adresses à proposer plusieurs centaines de références à leur carte sont nombreuses. De quoi s’essayer avec bonheur à la diversité des bières belges et flamandes en particulier.

Notre adresse préférée pour une session dégustation bien sentie ? Dulle Griet (Vrijdagmarkt 50), café brun typique et intérieur médiéval avec à la carte plus de 350 références de bière.

  • Le Grande Boucherie, lieu incontournable pour faire le plein de produits régionaux sous une impressionante charpente.  © Yonder.fr
  • La confiserie historique Temmerman © Yonder.fr
  • Huîtres du Zeeland servies chez Pakhuis © Yonder.fr
  • Pots de moutarde chez Tiereneyn-Verlent © Yonder.fr
À l’avant-garde mondiale en matière de végétarisme, la municipalité de Gand a instauré le jeudi comme journée végétarienne !

 

Samedi
 

11h – Découvrir le Gand hype et tendances à travers ses plus jolies boutiques

En matière de tendances, il n’y a pas qu’Anvers en Belgique ! Gand ne bénéficie pas de la même diversité que sa grande sœur de l’embouchure de l’Escaut mais se défend honorablement quand il s’agit de shopping.

Si l’on retrouve sur la Veldstraat, la principale artère commerçante de la ville, toutes les grandes enseignes internationales (Zara, H&M, Massimo Duti…), Gand a heureusement bien plus à offrir que ce lèche-vitrine standardisé.

Pour cela on file à l’est sur Onderbergen (n’y manquez pas l’épicerie fine Moor & Moor), au sud sur Brabantdam (Rue Blanche, Welvaert / Jan, Black Balloon Belgian Nouveau Chic...) et Vlaanderenstraat, les deux rues qui concentrent le plus de boutiques de mode indépendantes.

À deux pas de la Cathédrale, la rue Henegouwenstraat est aussi réputée pour ses shops stylés, dans la mode ou le design.

Ne manquez pas non plus l’espace de vente de la créatrice gantoise Jo De Visscher( Hoornstraat 6) qui fabrique ses créations dans ses propres ateliers, au sous-sol de sa boutique.
 

13h – Déjeuner végétarien… sur le pouce

À l’avant-garde mondiale en matière de végétarisme, la municipalité de Gand a instauré le jeudi comme journée végétarienne ! Écoles et administrations ne servent ni viande ni poisson chaque jeudi alors que les restaurants sont invités à imaginer des menus 100% légumes, fruits et céréales.

Mais la tendance veggie-friendly ne s’arrête pas à cette seule initiative. Gand, c’est aussi des dizaines d’adresses proposant chaque jour de la semaine une offre végétarienne très variée, jusqu’aux restaurants étoilés ayant imaginé eux-aussi des menus sans aucune fibre animale !

Rendez-vous est pris chez Green Way (Nederkouter 42), « fast-good » végétarien et adresse pionnière du genre.
 

Le fast-food végétarien Green Way © Yonder.fr

 

 

14h – Se plonger dans l’histoire de la ville au STAM

Si vous ne devez qu’un musée à Gand, choisissez le STAM (Stadsmuseum Gent). Ouvert en 2010, cet étonnant musée résume à lui-seul le paradoxe de Gand : une cité historique mais qui a toujours su se réinventer pour vivre avec son époque. C’est ainsi que le musée est constitué d’une abbaye du XIVème, d’un couvent du XVIIème d’une aile contemporaine construite à la fin des années 2000.

L’ultra moderne (sol rétroéclairé pour découvrir la ville comme un oiseau, reconstitution 3D de l’Exposition Universelle de 1913) côtoie le plus ancien comme la magnifique abbaye de la Bijloke restaurée. Et les plus jeunes pourront même s’amuser à reconstituer les monuments de la ville… en LEGO !
 

Maquette de la ville exposée au STAM © Yonder.fr


 

16h – Rester dans le quartier des musées

À deux pas du STAM, on retrouve les deux autres grands musées de Gand dans le parc de la Citadelle. D’un côté, le S.M.A.K., le musée municipal d’art actuel dont la collection est centrée principalement sur l’art moderne européen de 1950 à nos jours. De l’autre, le Musée des Beaux-Arts de Gand (Museum voor Schone Kunsten ou MSK pour les intimes), l’un des plus anciens musées de Belgique où l’on peut assister, derrière une vitre, à la restauration méticuleuse de l’Agneau mystique (trois panneaux au plus sont restaurés, le reste du retable étant toujours exposé à la cathédrale).

  • Les monuments de Gand sont reconstitués en LEGO au STAM © Yonder.fr
  • Salle ultra moderne permettant de, littéralement, marcher sur Gand © Yonder.fr
  • Cette passerelle vitrée est le trait d'union entre l'aile moderne du STAM et l'ancienne abbaye, faisant elle aussi partie du musée © Yonder.fr
  • Le réfectoire de l'abbaye cistercienne de Bijloke (14ème s.) fait partie du circuit de l’exposition permanente du STAM © Phile Deprez
L’OR Espresso Bar est un vrai café de barista comme on en trouve à New York, Londres ou Melbourne.

 

17h – Arpenter le quartier de l’université

Avec environ 50 000 étudiants sur une population totale de 255 000 habitants, Gand est la première ville étudiante de Belgique. Les étudiants jouent donc un rôle moteur dans le développement de la ville.

En rentrant du quartier des musées, on va tout naturellement traverser le quartier de l’université, toujours vivant, avant de s’arrêter faire une pause au Kunstencentrum Vooruit, ancienne coopérative ouvrière et siège d’un journal socialiste aujourd’hui transformé en centre artistique pluridisciplinaire (théâtre, danse, cinéma…).

À côté du Vooruit, jetez un œil sur la nouvelle bibliothèque municipale – inauguration plus tard en 2016 – ultra moderne et symbole, elle aussi, de la capacité de Gand à se tourner vers l’avenir.
 

17h30 – Boire les meilleurs cafés de la ville à l’OR Espresso Bar

À quelques dizaines de mètres, une adresse à retenir : l’OR Espresso Bar (Walpoortstraat 26), vrai café de barista comme on en trouve à New York, Londres ou Melbourne. C'est le spot idéal pour avaler d'un trait un espresso bien serré ou un formidable café filtre, selon vos envies.

Juste en face, la chocolaterie Yuzu (Walpoortstraat 11/A) est l’une des plus créatives de la ville. Parfait pour ramener des chocolats belges… qui ne ressemblent pas à des chocolats belges !
 

19h30 – S’offrir une table étoilée

Le centre historique de Gand compte deux tables récompensées d’une étoile par le Michelin : Vrijmoed et Publiek. Michael Vrijmoed et Olly Ceulenaere, respectivement chefs de Vrijmoed et Publiek, sont tous deux sont passés par la brigade du mythique restaurant Hof van Cleve (3-étoiles Michelin, considéré comme l’un des meilleurs restaurants d’Europe, à une vingtaine de kilomètres au sud de Gand) mais ont choisi des voies opposées quand il s’est agi d’ouvrir leurs propres adresses.

Alors que Michael Vrijmoed se pose en héritier d'une tradition gastronomique modernisée, sophistiquée et élégante, Olly Ceulenaere a choisi de mettre son talent au service d’une cuisine plus simple, plus accessible mais toute aussi bonne dans un lieu résolument contemporain style loft.

Notre article consacré aux meilleures tables gantoises vous permettra de choisir en connaissance de cause !
 

22h – Siroter un cocktail avant de rentrer

Si l’envie de boire un dernier verre avant de rentrer vous prend, direction Jigger’s (The Noble Drug Store) (Oudburg 16) dans le charmant quartier de Patershol. Ambiance speakeasy et cocktails de classe mondiale pour ce bar réputé dans toute la Belgique.

  • Fresque street art signée Bué, sur le mux extérieur de De Superette © Yonder.fr
  • Oeuvre de Bué sur un rideau de fer © Yonder.fr
  • La Werregarenstraat est la rue dédiée au street art © Yonder.fr
  • L'un des oiseaux typiques de l'oeuvre de Bué © Yonder.fr
Décor soigné, clientèle branchée, prix raisonnables, cuisine sincère : difficile d’imaginer une meilleure adresse pour bruncher avec style.

 

Dimanche

11h – Se promener de marché en marché

Le dimanche matin à Gand, c’est jour de marchés ! Chaque semaine, ce ne sont pas moins de six marchés qui investissent les places du centre de Gand, permettant aussi bien de dénicher de vieux bouquins (le Marché aux livres Ajuinlei le long de l’eau qui n’est pas sans rappeler les bouquinistes le long de la Seine), de chiner des antiquités (Brocante Bij Sint-Jacobs) que de trouver des oiseaux (Vogelmarkt), des fleurs (Kouter), ou des légumes bios (Vrijdagmarkt, Ledebergplein).

Parfait pour vivre comme un Gantois le temps d’une matinée.
 

13h – Bruncher chez De Superette

C’est le spot branché par excellence pour bruncher le dimanche à Gand. On doit ce lieu hybride entre la boulangerie (pain cuit au feu de bois), la brasserie artisanale, le café nouvelle génération et le resto décontracté à Kobe Desramaults, l’un des hérauts de la nouvelle cuisine flamande, par ailleurs à la tête du restaurant In De Wulf (1*, près de la frontière française) et du néo-bistrot De Vitrine.

Décor soigné, clientèle branchée, prix raisonnables et surtout cuisine sincère et goûteuse : difficile d’imaginer une meilleure adresse pour bruncher avec style.

 

De Superette © Yonder.fr

 

14h30 – Se passionner pour le street art

Vous ne le saviez probablement pas et pourtant Gand et bel et bien l’une des métropoles européennes où le street art s’exprime le plus librement. Partout en ville, des dizaines de graffitis et fresques murales signés d’artistes reconnus en la matière dont Bué, artiste d’origine belge, très présent à Gand et célèbre pour ses œuvres hautes en couleur et ses petits oiseaux gazouilleurs ! On retrouve d’ailleurs sur la façade de De Superette, côté rue, l’une de ses créations !

Et évidemment, en plein centre, face à l’Hôtel de ville, ne ratez sous aucun prétexte la Werregarenstraat, étroite ruelle transformée en véritable galerie à ciel ouvert avec l’accord des autorités. L'office de tourisme met à la disposition de ceux qui le souhaitent une carte recensant la totalité des oeuvres de street art.
 

16h30 – Se laisser tenter par une promenade en bateau

En fonction du temps qu’il vous reste, de la météo et de la saison, laissez-vous tenter par une balade en bateau sur la Lys et les canaux de la ville. Évitez le sempiternel circuit touristique entre le Graslei et le Korenlei et choisissez un tour permettant de découvrir la face cachée de Gand.

Christian Delens, propriétaire du B&B De Waterzooi organise pour ses clients ce type de tours hors des sentiers battus.
 

19h – Retour à la Gare Sint-Pieters

Retour en France ou poursuite du voyage en Flandre en direction de Bruges, de la Côte Belge, d’Anvers ou de Bruxelles ? Vous n’avez que l’embarras du choix.


 

Découvez tous nos articles sur la Flandre et Gand dans notre dossier spécial...
 

... ou réserver votre week-end sur place avec Weekendesk !

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !