Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le mardi 09 janvier 2018
72 heures à...

72 heures à Saint Pétersbourg : expériences incontournables et bonnes adresses

Connue pour ses palais, ses canaux et ses perspectives grandioses, la deuxième ville la plus peuplée de Russie a beaucoup changé ces dix dernières années. Visite guidée de Saint-Pétersbourg, entre Histoire et modernité.
  • La Place du Palais à Saint-Pétersbourg : c’est ici que se trouve le Palais d’Hiver, siège du Musée de l’Ermitage | © ##Gregory Kutuzov@@https://500px.com/barlo
    La Place du Palais à Saint-Pétersbourg : c’est ici que se trouve le Palais d’Hiver, siège du Musée de l’Ermitage | © Gregory Kutuzov
  • La cathédrale Saint-Isaac est la troisième plus vaste cathédrales d’Europe après Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul à Londres | © ##Gregory Kutuzov@@https://500px.com/barlo
    La cathédrale Saint-Isaac est la troisième plus vaste cathédrales d’Europe après Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul à Londres | © Gregory Kutuzov
  • La flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul émerge des murs d’enceinte de la forteresse éponyme | © ##Gregory Kutuzov@@https://500px.com/barlo
    La flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul émerge des murs d’enceinte de la forteresse éponyme | © Gregory Kutuzov
  • La colonne d’Alexandre sur la Place du Palais | © ##Gregory Kutuzov@@https://500px.com/barlo
    La colonne d’Alexandre sur la Place du Palais | © Gregory Kutuzov
Une balade sur la Perspective Nevski est la garantie d’une immersion authentique dans un Saint-Pétersbourg, à la fois historique et contemporain.

Note de l'éditeur : article publié initialement le 13 octobre 2015 partiellement mis à jour le 9 janvier 2018.

    Évoquer Saint-Pétersbourg, la deuxième ville la plus peuplée de Russie, c’est évidemment avoir en tête les fastueux palais bordant les canaux, les églises orthodoxes magnifiquement décorées, l’immense Musée de l’Ermitage ou les Nuits Blanches, lorsque le soleil illumine jusque tard dans la soirée les rives de la Neva.

    Pourtant, au-delà de ce passé incroyablement riche (n’oublions pas que la ville fut la capitale de l'Empire russe de 1712 jusqu'en mars 1917) et de ce patrimoine majestueux, Saint-Pétersbourg est aujourd’hui une métropole moderne qui sait se réinventer pour s’ancrer dans le monde contemporain et garder son statut de « ville ouverte sur l’Europe », comme le souhaitait le tsar Pierre-le-Grand, lorsqu’il a fondée la ville en 1703.

    Tour d’horizon de la deuxième plus grande ville de Russie, entre Histoire et modernité.

    10 expériences à ne manquer sous aucun prétexte

    1. Se perdre dans les mille salles de l’Ermitage

    Visité par YONDER

    Que l’on soit ou non amateur d’art, impossible de ne pas visiter le légendaire Musée de l’Ermitage, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de se perdre au milieu des 60 000 pièces exposées (sur une collection de plus de 3 millions d’objets au total, la plus importante dans le monde) dans près de mille salles (!) au cœur du fastueux Palais d’Hiver et dans les bâtiments annexes formant le complexe de l'Ermitage.

    Impressionnante perspective dans le Musée de l’Ermitage © YONDER.fr

     

    2. Visiter toutes les églises de la ville 

    Visité par YONDER

    De la photogénique cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé qui ressemble comme deux gouttes d’eau à sa cousine moscovite Saint-Basile-le-Bienheureux sur la Place Rouge à la splendide Saint-Nicolas-des-Marins au sud de la ville en passant par Saint-Isaac, Notre-Dame-de-Kazan ou l’Eglise arménienne Sainte-Catherine, toutes deux sur la Perspective Nevski, la visite des nombreuses églises et monastères constitue le point d’orgue de toute visite à Saint-Pétersbourg.

    La Cathédrale Saint-Isaac vue depuis la terrasse d’une chambre du Four Seasons Hotel Lion Palace © YONDER.fr

     

    3. Arpenter encore et encore la Perspective Nevski

    Visité par YONDER

    Planifiée par Pierre le Grand pour être un point de passage de la route Novgorod – Moscou, cette avenue longue de 4,5 kilomètres est non seulement la principale artère de la ville mais elle est surtout le cœur battant de Saint-Pétersbourg. Bordée de palais, coupée par les principaux canaux de la ville, concentré de monuments, haut-lieu du shopping, terrasses de cafés, ou simple lieu de promenade, une balade sur la Perspective Nevski est la garantie d’une immersion authentique dans un Saint-Pétersbourg à la fois historique et contemporain.

    4. Admirer la Neva depuis les remparts de la Forteresse Pierre-et-Paul

    Visité par YONDER

    Si la Cathédrale St-Pierre-et-St-Paul fait partie des églises incontournables de la ville, on ne ratera pas non plus, pendant un passage à la Forteresse Pierre-et-Paul, de monter sur les remparts de l’ancienne citadelle, fondée en 1703 et considérée comme le berceau de la cité. De là, d’impressionnantes vues sur la Neva et ses somptueux quais s’offrent aux visiteurs.

    5. Se promener le long des grands canaux de la ville

    Visité par YONDER

    Et pas seulement sur la portion du canal Griboïedov reliant la Perspective Nevski à la Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Vers, là où sont rassemblés les rares marchands souvenirs de la ville.

    De longues promenades sur les rives des grands canaux de la ville (Moïka, Griboïedov et Fontanka), en particulier à la tombée de la nuit, permettent de découvrir une autre facette de la ville, plus douce, plus calme, plus romantique. La beauté des palais soigneusement éclairés et le calme qui règne le long de la Moïka en soirée contrastent spectaculairement avec l’agitation de la Perspective Nevski qu’elle coupe un peu plus loin.

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    • La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, « landmark » de la ville, au petit matin | © YONDER.fr
    • Sur les remparts de la forteresse Pierre-et-Paul | © YONDER.fr

     

    Le spectacle de la course, longeant à toute vitesse les quais de la Neva pour trouver un passage ouvert, vaut largement les quelques centaines de roubles supplémentaires du trajet !

     

    6. Rester bloqués par l’ouverture des ponts sur la Neva

    Vécu par YONDER

    Particularité de la ville, chaque nuit, entre 1h et 2h du matin, les immenses ponts levants enjambant la Neva s’ouvrent pour que les navires et cargos puissent descendre ou remonter la rivière.

    L’ouverture des ponts constitue en elle-même un spectacle fascinant pour les locaux, nombreux à venir observer le phénomène pendant les Nuits Blanches. Et ne paniquez pas si vous êtes restés bloqués du mauvais côté de la Neva : il existe toujours un pont ouvert quelque part pour faire la traversée en voiture, quitte à parcourir vingt kilomètres au lieu de deux. Le spectacle de la course longeant à toute vitesse les quais de la Neva pour trouver un passage ouvert vaut d'ailleurs largement les quelques centaines de roubles supplémentaires du trajet !

    7. Découvrir les fameux Œufs Fabergé dans le musée éponyme

    Visité par YONDER

    C’est dans un fastueux palais, situé sur les quais du canal Fontanka (à deux minutes du croisement avec la Perspective Nevski) qu’est établi le Musée Fabergé (inauguré fin 2013). Le milliardaire russe Viktor Vekselberg a investi des sommes colossales pour redonner aux intérieurs du Palais Chouvalov leur splendeur d’antan, comme pour amasser une collection de 4 000 œuvres d’art décoratif. Celle-ci inclut une collection d’œufs de Pâques réalisés par le fameux joaillier russe Fabergé, achetés en 2004 aux descendants du magnat américain Malcom Forbes.

    Le clou du spectacle ? Ce sont évidemment les neuf Œufs Impériaux présentés dans la somptueuse Blue Room. Neuf pièces exceptionnelles représentant près du quart de la production d’œufs impériaux par Pierre-Karl Fabergé pour les tsars Alexandre III et Nicolas II de Russie ou la famille Kelch de Moscou (sur les 50 réalisés, 43 existent encore). Extraordinairement kitsch ou raffinement extrême symbolique d’une époque révolue, on vous laisse juger par vous-même.

    8. Grimper à la colonnade de la Cathédrale Saint-Isaac

    Sélectionén par YONDER

    262 marches permettent de relier le plancher des vaches au sommet de la colonnade de la gigantesque Cathédrale St-Isaac, la troisième plus grande d’Europe après Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul de Londres. De là, le panorama sur la ville et le Golfe de Finlande est superbe.

    À faire par jour de beau temps et, si possible, en fin de journée, quand la lumière se fait plus douce.

    9. Déguster caviars et vodkas dans la plus pure tradition russe

    Testé et approuvé par YONDER

    Certes un peu cliché, la dégustation de caviars, et l’appariement avec des vodkas d’exception (bien loin de celles qu’on peut trouver dans nos supermarchés) reste une expérience typiquement russe à faire au moins au moins une fois dans sa vie.

    Le conseil en plus ? Le Caviar Bar du Grand Hotel Europe (lire plus bas) est une adresse toute indiquée pour s’essayer à la pratique dans un cadre luxueux classique.

    10. Assister à un ballet au Théâtre Mariinsky

    Testé et approuvé par YONDER

    Connu sous le nom de Kirov à l’époque soviétique, le Théâtre Mariinsky (nomme ainsi en hommage à Marie, l’épouse d’Alexandre II), est réputé dans le monde entier, tant pour sa magnifique salle que pour la qualité des représentations qui y sont données.

    Quitter la ville sans avoir assister au moins une fois à un ballet dans cette salle d’exception serait une félonie.

    • Couleur bleue et dômes dorées à la Cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins © YONDER.fr
    • Le canal Griboïedov vu depuis la Perspective Nevski | © YONDER.fr

     

    Ouvert en 1875, le Belmond Grand Hotel Europe a vu passer tout ce que la ville compte de personnalités, de Tchaïkovski à Bill Clinton.

     

    Où dormir ?

    L’offre hôtelière Saint-Pétersbourgeoise s’est considérablement enrichie ces dernières années avec l’arrivée remarquée des grandes enseignes hôtelières, américaines et européennes (en attendant les groupes de luxe asiatiques ?). On fait le point sur les meilleures adresses pour séjourner dans la « Venise du Nord ».

    1. Au Four Seasons Hotel Lion Palace Saint-Petersburg

    Testé et approuvé par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    Dévoilé en 2013 après plus de dix ans de restauration d'un palais historique, le Four Seasons Hotel Lion Palace est, et d’assez loin, l’hôtel le plus luxueux et le plus complet de Saint-Pétersbourg. Situation géographique idéale, chambres spacieuses, offre gastronomique inégalée en ville, vaste spa avec piscine, sans oublier le service exemplaire, au cœur de l’ADN Four Seasons, impossible de ne pas être être sous le charme.

    • Four Seasons Hotel Lion Palace St. Petersburg © YONDER.fr
    • Four Seasons Hotel Lion Palace St. Petersburg © Four Seasons

     

    En savoir plus sur le Four Seasons Hotel Lion Palace Saint-Petersburg, un hôtel testé, approuvé et recommandés par YONDER, dans notre article dédié.

    2. Au Belmond Grand Hotel Europe

    Testé et approuvé par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    Palace historique de Saint-Pétersbourg. Ouvert en 1875, le mythique établissement qui a vu passer tout ce que la ville compte de personnalités, russes ou internationales (de Tchaïkovski à Bill Clinton) reste l’hôtel de luxe idéal pour séjourner en plein cœur de Saint-Pétersbourg, sur la Perspective Neski et à moins de quinze minutes à pied de la plupart des points d’intérêt de la ville.

    Pour ceux pouvant se le permettre, les Suites Historiques de l’établissement garantissent de passer un moment merveilleux dans la ville de Pierre le Grand.

    En savoir plus sur le Belmond Grand Hotel Europe, un hôtel testé, approuvé et recommandés par YONDER, dans notre article dédié.

    3. Les autres hôtels recommandés

    Sélectionnés par YONDER

    • Parmi les autres établissements luxueux recommandés, on retiendra l’Astoria, palace Art Nouveau historique de la place Saint-Isaac, revu et corrigé par Rocco Forte ; le classique Kempinski Hotel Moïka 22, réputé pour sa situation idéale le long de la Moïka et ses vues sur le Musée de l’Ermitage. Ou finalement le W St. Petersburg, première incursion de l'enseigne cool de Starwood en Russie.
       
    • Autres adresses, moins luxueuses mais offrant des tarifs plus accessibles : le Corinthia Hotel St Petersburg, un peu plus excentré mais toujours sur la Perspective Nevski. Tout comme le Radisson Royal Hotel, parfait pour découvrir la nightlife animée de la rue Rubinstein qui concentre la plupart des bars branchés de la ville.
       
    • Le Taleon Imperial Hotel, le Petro Palace, le Domina Prestige, ou les charmants boutique hotels Pushka Inn et Rossi Boutique Hotel & Spa constituent également de bonnes adresses pour séjourner à Saint-Pétersbourg sans s’éloigner du centre.
       
    • Enfin, le récent Hotel Indigo St. Petersburg – Tchaikovskogo, l’adresse « boutiquo-contemporaine » du groupe InterContinental permet de profiter d’une atmosphère plus actuelle et de tout le confort moderne à des prix abordables. À condition d’accepter de s’éloigner un peu de l’hyper-centre…
    • Le Lobby Bar du Grand Hotel Europe © YONDER.fr
    • Luxe absolu dans l’une des suites du Grand Hotel Europe © YONDER.fr

     

    Igor Grishechkin a adopté le farm-to-table comme précepte, ne travaillant derrière ses fourneaux qu’avec des produits saisonniers issus des fermes de la région.

     

    Où manger ?

    Ce serait mentir de dire que Saint-Pétersbourg est une destination gastronomique. Pendant bien longtemps, le nombre de restaurants capables de rivaliser avec les restaurants occidentaux se comptaient sur les doigts de deux mains. Mais comme partout dans le monde, une nouvelle génération de chefs s’installe, offrant une alternative bienvenue aux restaurants traditionnels et aux tristes usines à touristes qui faisaient la réputation de la ville jadis.

    Coup de projecteur sur quatre nouvelles adresses incontournables de la nouvelle scène food locale, sans oublier une liste (non exhaustive) des restaurants qui valent la peine que l'on y réserve une table.

    1. CoCoCo (parfois orthographié KoKoKo) (W Hotel St Petersburg)

    Testé et approuvé par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    Coup de cœur pour cette adresse qui réinvente la cuisine russe de manière contemporaine dans une ambiance bistronomique enthousiasmante. Comme de nombreux chefs de par le monde, Igor Grishechkin a décidé d’adopter le farm-to-table comme précepte, ne travaillant derrière ses fourneaux qu’avec des produits saisonniers et locaux issus des fermes de la région.

    En résulte un menu changeant continuellement en fonction des saisons, mettant à l’honneur des légumes du cru, souvent tombés en désuétude dans la cuisine moderne, comme la betterave, véritable fil rouge des menus russes hivernaux. Ajoutez à cela une jolie salle à la lumière parfaitement tamisée, une atmosphère vivante (CoCoCo est prisé des locaux) et un service particulièrement prévenant et efficace et vous obtenez l’une des plus des jolies tables de Saint-Pétersbourg.

    La cuisine russe contemporaine de CoCoCo, désormais installé dans l’enceinte du W Hotel St. Petersburg © DR

     

    PRATIQUE

    • Comptez 2,000 roubles par personne pour un dîner complet, sans les vins (attention, ces deniers peuvent vite faire grimper l’addition).
    • Depuis notre passage au printemps 2015, et fort d'un succès public et critique jamais démenti, CoCoCo a déménagé dans l'enceinte du très tendance W Hotel St Petersburg.
    Avec deux tables considérées parmi les meilleures de la ville, Le Four Seasons Hotel Lion Palace dévoile une offre gastronomique de très haut vol.

     

    2. Percorso / Sintoho (Four Seasons Hotel Lion Palace St. Petersburg)

    Testés et approuvés par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    Le Four Seasons Hotel Lion Palace, haut lieu de la restauration chic saint-pétersbourgeoise ? Oui, trois fois oui ! Avec deux tables considérées parmi les meilleures de la ville, l'établissement ouvert en 2013 dévoile une offre gastronomique de très haut vol, sans équivalent dans les autres 5-étoiles de la ville.

    Bien plus que de simples restaurants d'hôtels, l’italien glamour Percorso et le panasiatique chic Sintoho (pour Singapour, Tokyo, Hong Kong) se complètent à merveille. Leur point commun ? Une cuisine irréprochable (proche de l’étoile Michelin pour situer le niveau), un décor ultra léché et un service aux petits soins. Pas étonnant que les locaux branchés soient nombreux à venir y dîner.

    Le décor ultra chic de Sintoho, le restaurant panasiatique du Four Seasons Hotel Lion Palace © YONDER.fr

     

    PRATIQUE
    Dans chacun des deux restaurants, comptez de 3 à 4,500 roubles par personne pour un dîner complet, sans les vins. Les deux tables étant très prisées de la clientèle locale, il est plus que recommandé de réserver une table à l'avance, en particulier le weekend, pour être sûr de ne pas finir le bec dans l'eau ! 

    3. DOM (nab reki Moyki 72)

    Testé et approuvé par YONDER - Mention spéciale de la rédaction

    Sur les rives de la Moïka, juste en face de la place Saint-Isaac se trouve l’un des plus beaux restaurants de la ville, installé dans l’ancienne maison du Décembriste Ryleïev. Espaces divisés en différents salons, lumière tamisée, cheminée, collection d’œuvres d’art et d’antiquités appartenant au propriétaire des lieux, DOM mise sur son atmosphère feutrée et romantique.

    Dans l’assiette le chef met à l’honneur la cuisine russe traditionnelle, qu’il revisite à travers une présentation inspirée de la tradition gastronomique occidentale. L’occasion rêvée de goûter les grands plats russes comme le célèbre bœuf Stroganov même si, soyons honnêtes, la cuisine elle-même n’a rien d’inoubliable.

    PRATIQUE
    Comptez 2 à 2 500 roubles par personne pour un dîner complet, sans les vins. Pour les vins, n’hésitez pas à goûter les vins russes, d’une qualité tout à fait honnête, et surtout nettement plus accessibles que les vins importés dont les prix peuvent se révéler astronomiques.
     

    4. Jack & Chan (Inzhenernaya ul 7)

    Testé et approuvé par YONDER

    Facile de passer devant cette adresse, à deux pas du Musée Russe et la Perspective Nevski, sans la remarquer tant son entrée est discrète. Pourtant à l’intérieur se cache un resto-café cool et tendance, prisé de la jeunesse locale et des hipsters Saint-Pétersbourgeois. C’est d’ailleurs plutôt pour l’ambiance et le décor, oscillant entre design et atmosphère néo-industrielle, que l’on se rendra plutôt que pour la cuisine. Burgers et wok sont à l’honneur d’un menu cosmopolite original à défaut d’être vraiment enthousiasmant.

    • A l’intérieur du très tendance café-resto-bar Jack & Chan | © Yonder.fr
    • Avec ses tags sur les murs, Jack & Chan est l’un des points de rendez-vous des hipsters Saint-Pétersbourgeois |© Yonder.fr

     

    Bars à cocktails, clubs de jazz, speakeasies, spots undergrounds, bars d’hôtels, les bonnes adresses ne manquent pas pour boire un verre une fois la nuit tombée.

     

    5. Les autres restaurants recommandés

    Sélectionnés par YONDER

      Au-delà de ces restaurants testés et approuvés par la rédaction de YONDER, on partage notre shortlist des bonnes adresses pour déjeuner ou dîner à Saint-Pétersbourg, sur la base de nos échanges avec les foodies locaux :

      • le gastronomique et grandiose L’Europe (au Grand Hotel Europe)
      • le bistronomique Duo Gastrobar
      • l’italien tendance Goose Goose
      • les bars à vin contemporains Grand Cru et Vinostudia,
      • l’éclectique Teplo
      • le russe traditionnel Gosti
      • l’azéri Baku
      • le chinois branché Tse Fung

      Quant aux  nombreux restaurants de l’omniprésent groupe Ginza Project, ils devraient satisfaire les amateurs de lieux contemporains formatés. Citons entre autres Gastronomika, Ginza ou les restaurants avec vue Moskva et Terrassa.
       

      Où prendre un café ?

      Saint-Pétersbourg compte de nombreux cafés… à condition de savoir les trouver. Les enseignes exclusivement en cyrillique et l’absence d’ouverture sur la rue rendant parfois difficile leur identification.

      Parmi les adresses recommandées pour faire une pause dans l’après-midi, on pourra citer :

      • Le coffee shop Smalldouble (Kazanskaya ul 26), à deux pas du canal Griboïedov où les baristas maison préparent d’excellents cafés digne des meilleures adresses new-yorkaises ou londoniennes.
      • Le café Botanika (Pestelia ul 7), créé par une adepte de l’Ayurveda et spécialisée dans la cuisine végétarienne. Idéal pour siroter de délicieux jus de fruits frais.
      • Les tables de la fameuse épicerie fine Elisseïev (Nevski pr 56) sur la Perspective Nevski.
      • Les multiples adresses de la chaîne Coffee House : un Starbuck-like à l’offre standardisée mais efficace. Très populaire parmi la jeunesse russe.
      • Les salons du palace Astoria (Morskaïa ul 39) où est servi le meilleur afternoon tea de la ville.
      • Les différentes adresses de Stolle, chaîne de pâtisserie et autres encas bien connue des locaux.
      • Le Café Singer (Nevski pr 28) : touristique certes mais les vues sur la Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan juste de l’autre côté de la Perspective Nevski en font un incontournable de la ville.
      • Le Kofe Na Kukhne (nab. Reki Fontanki, 17), à deux pas du Musée Fabergé, le long de la Fontanka : un café intimiste qu’affectionnent les hipsters locaux. Excellent café préparé par des baristas à la pointe de la qualité.
      • Bizé (Mokhovaïa ul 46), un salon de thé cosy à quelques encablures de l’église Saint-Siméon-et-Sainte-Anne.
      • Ziferberg (Nevski Pr 48, dans la galerie Passage) : pas vraiment underground, ce café installé au troisième étage de la galerie commençante Passage est l’une des meilleures options pour prendre un café sur la perspective Nevski… ou un verre en soirée.
      • Green Room (Ligovsky prospekt, 74) : une adresse très dans l’air du temps avec sa carte veggie-friendly, son approvisionnement bio et sa philosophie slow-food. Atmosphère lumineuse et population branchée.
         

      Où boire un verre ?

      Bars à cocktails, clubs de jazz, speakeasies, spots undergrounds, bars d’hôtels, les bonnes adresses ne manquent pas pour boire un verre une fois la nuit tombée. Ces dernières années, un lieu s’est imposé dans le centre de Saint-Pétersbourg, rassemblant sur un périmètre très restreint une bonne partie des bars dignes d’intérêt en ville : il s’agit de Rubinstein ulitsa, rue perpendiculaire à la Perspective Nevski et plus ou moins parallèle à la Fontanka qu’elle double une centaine de mètre plus loin.

      Parmi les bars dignes d’intérêt dans la rue, citons entre autres le contemporain Tesla Bar (au n°30), ambiance lounge et DJ le week-end, le très tendance Geographica (n°11) où sont servis d’inventifs cocktails ou l’intimiste 48 Chairs (n°5), où des performances de jazz prennent place presque tous les jours. Pour le reste, on vous laisse choisir en fonction du feeling. 

      Autres lieux dignes d’intérêt pour passer ses soirées dans le centre de Saint-Pétersbourg :

      • The Hat Bar (Belinskogo ul 9), club de jazz sans prétention devenu l’une des place-to-be de la nuit Saint-Pétersbourgeoise ces dernières années.
      • L’élégant bar du restaurant DOM (voir ci-dessous) où sont projetées d’immenses photos de nus d’Helmut Newton.
      • Mayakovsky (Intelligent bar) (Pochtamtskiy per 5) : cocktails, bande-son jazz et lumière tamisée au programme de ce bar, auto-proclamé « intelligent » qui programme de temps à autres des lectures et autres performances littéraires justifiant son nom !
      • Union Bar (Liteynyy pr 55 ) : avec son immense bar en bois et sa lumière tamisée, l’Union Bar évoque New York. Ambiance survoltée le weekend, plus calme en semaine. On profitera alors de la tranquillité pour goûter les cocktails (nombreuses créations maison) et bières locales.
      • Fish Fabrique (Ligovsky pr 53) : LE bar underground et bohème par excellence. La bière coule à flot et les rencontres facilitées par une faune avenante à l’égard des « Occidentaux ».
      • Les bars d’hôtels de l’Astoria, du Four Seasons ou du Belmond Grand Hotel Europe pour une atmosphère chic et feutrée.

      Enfin, pour les moins de 30 ans (voire moins de 25 ans pour certains lieux), le croisement des rues Dumskyaya et Lomonosov, à deux pas de la perspective Nevski, concentre une multitude de bars et clubs très populaires, aussi bien parmi une jeunesse locale débridée qu’auprès des touristes et expatriés.

      Une dernière précision : tous les lieux décrits sont loin d’être remplis tous les jours de la semaine. Et pour certains d’entre eux, il faut attendre la fin de semaine pour trouver un semblant d’animation. Le weekend en revanche, les bars sont souvent très, très pleins.
       

      Où faire la fête ?

      Loin de l’image froide que l’on peut se faire de la ville, il est possible de faire la fête jusqu’au bout de la nuit (voire jusque tard dans la matinée, certains clubs ouvrant leurs portes jusqu’à 9h…), à condition, encore une fois de connaître les bonnes adresses. L’absence de sites Web ou de pages Facebook ne rend pas forcément simple la découverte de ces lieux parfois underground et souvent éphémères.

      Notre liste de clubs pour faire la fête comme un local :

      • Mosaïque (Konyushennaya 2) : c’est le nouveau temple techno de la ville. Entrée cachée au fond d’une cour, ambiance underground clairement inspirée des clubs berlinois, soundsystem surpuissant, programmation exigeante et public de connaisseurs en font une adresse incontournable pour les musiques électroniques.
      • Griboedov Club (Voronezhskaya ul 191) : ouvert en 1996, ce lieu se définit lui même comme un underground culture and leisure centre. Programmation éclectique, concerts, performances et clubbing sont au menu de ce spot protéiforme, ancré pour de bon dans la nuit Saint-Pétersbourgeoise.
      • Dom Beat (Razyezzhaya ul 12) : ouvert de midi jusqu’à… 6h du matin, ce café-bar tendance monte le son et fait de la place pour les danseurs lorsque la soirée s’installe. DJs pointus et faune branchée.
      • Metro (Ligovsky pr 174) : immense discothèque dans les faubourgs de la ville, c’est le lieu de rendez-vous incontournable de la jeunesse locale qui vient y faire la fête tous les soirs de la semaine ou presque. Moyenne d’âge inférieure à 21 ans, programmation cheesy à souhait et rencontres facilitées par la consommation excessive de shots de vodka. 

      Note de l'éditeur : la sélection de cafés, bars et clubs n'a pas fait l'objet de mises à jour depuis sa publication originale au printemps 2015. Pensez à cérifier que les lieux en questions sont toujours ouverts !

      Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

      • A l’intérieur de Mosaïque, le nouveau temple techno de la ville façon club berlinois © YONDER.fr
      • Des œuvres d’art décorent les toilettes du très tendance bar Geographica, sur Rubinstein ulitsa © YONDER.fr

       

      Où dormir

      Testé et approuvé par la rédaction de YONDER fin novembre 2017, le Four Seasons Hotel Lion Palace St. Petersburg s'impose sans peine comme l'adresse la plus exclusive de la ville.

      Découvrez par le menu cet établissement de grand luxe dans notre article dédié.