Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le lundi 14 mai 2018
En partenariat avec Suisse Tourisme Sponsorisé

72 heures à Bâle : les meilleures adresses d’un city break culturel et épicurien

Musées de renommée internationale, architecture avant-gardiste, vieille ville charmante, adresses prestigieuses (hôtels, restaurants), Bâle a beaucoup à offrir le temps d’un weekend. Découvrez le meilleur de la ville soigneusement sélectionnée par nos soins.
  • Vue spectaculaire sur le centre de Bâle et le Rhin, à la tombée de la nuit © Switzerland Tourism
    Vue spectaculaire sur le centre de Bâle et le Rhin, à la tombée de la nuit © Switzerland Tourism
Le Grand Hôtel Les Trois Rois, l’un des plus anciens d’Europe, bénéficie d'une situation privilégiée sur les rives du Rhin.

VENDREDI

15h – Poser ses valises au légendaire Grand Hôtel Les Trois Rois

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Un weekend d’exception à Bâle ne saurait commencer sans un check-in au Grand Hôtel Les Trois Rois. Cet hôtel 5-étoiles, l’un des plus anciens d’Europe, bénéficie d'une situation privilégiée sur les rives du Rhin et au cœur de la vieille ville. Combinant charme du vieux monde, confort contemporain et service de classe mondiale dans la plus pure tradition hospitalière suisse, l’établissement est encore aujourd'hui la référence incontestable de l’hôtellerie bâloise.

En prime, le fabuleux restaurant gastronomique Cheval Blanc (l’un des trois seuls trois-étoiles Michelin de Suisse, on en reparle plus bas) et un bar chic et intimiste comme dans les plus beaux palaces d’Europe.
 

  • Vue de nuit du Grand Hôtel Les Trois Rois © Switzerland Tourism

 

Le conseil en plus ? Réservez une chambre avec vue sur le Rhin ! La chambre 117, où séjourna Theodor Herzl en 1897, a gardé tout son cachet. Elle dispose d’un grand balcon et se trouve être la moins onéreuse des chambres avec vue. On valide !

En savoir plus sur Les Trois Rois : un hôtel de légende, une table d’exception.

Pratique : Grand Hôtels Les Trois Rois (Blumenrain 8). À partir de 400 CHF la nuit. Informations et réservations sur le site de l’hôtel.

 

Les alternatives ?

1. Hotel Krafft Basel (À partir de 150 CHF la nuit)
Visité par YONDER

Sur l’autre rive du Rhin, dans le quartier du Petit-Bâle, l’hôtel historique Krafft a été entièrement rénové et abrite désormais des chambres contemporaines et lumineuses. Vues imbattables sur la cathédrale et la Vieille Ville de l’autre côté du fleuve et très jolie salle à manger dans le restaurant de l’hôtel.

  • Hotel Krafft Basel © DR

 

2. Nomad Design & Lifestyle Nomad (À partir de 125 CHF la nuit)
Visité par YONDER

Boutique-hôtel design de 60 chambre ayant ouvert ses portes en janvier 2016, le Nomad s’est rapidement imposé comme l’une des adresses les plus en vue de Bâle. Esthétique léchée, restaurant branché (« Eatery »), fitness, sauna et très bon rapport qualité-prix sont au programme.

  • Nomad Design & Lifestyle Hotel Basel © DR

 

3. Der Teufelhof (À partir de 150 CHF la nuit)
Visité par YONDER

Le « Teufelhof » est un hôtel pas comme les autres. Conçu comme un véritable lieu d’expériences artistiques et gastronomiques, cette adresse arty, composée de plusieurs bâtiments en plein centre historique, abrite 33 chambres – toutes différentes - décorées par des artistes, deux restaurants (Bel Etage, une table étoilée et Atelier) mais aussi un café, un bar, un théâtre (!) ou un comptoir à vins. Une adresse délicieuse.

  • Der Teufelhof © DR

 

16h – Explorer la vieille ville, l'une des mieux préservées d'Europe

Visité par YONDER

Quelque soit l’hôtel où vous séjourniez, la vieille ville de Bâle, l'une des mieux préservées d’Europe, ne sera qu’à quelques minutes de marche. Prenez deux bonnes heures pour explorer à pied cet ensemble urbain harmonieux, où les bâtisses du XVème siècle jouxtent d’ambitieuses constructions contemporaines, signées des prestigieux cabinets d’architectes bâlois (dont Herzog & de Meuron) ou des palais fin XVIIIème.

Parmi les incontournables du quartier historique, Rive Gauche :

  • Basler Münster (Münsterplatz 9) : la Cathédrale de Bâle, construite en grès rouge et présentant des éléments de style roman et gothique, surplombe le Rhin. Juste derrière cet emblème de la ville, ne manquez pas le Pfalz, charmante terrasse panoramique dominant le fleuve.
  • Vue sur la Cathédrale de Bâle (Basler Münster) © YONDER.fr
     
  • L’Hôtel de Ville (Rathaus): au cœur de la Vielle Ville et dominant la Place du Marché (Marktplatz), il se distingue par sa façade d’un rouge éclatant et ses fresques colorées du XVIIIème siècle. L'Hôtel de ville mérite une visite, notamment pour la chambre du Conseil, la cour intérieure, les arcades romantiques et la tour.
     
  • Mittlere Brücke : inauguré en 1226, le Pont du Milieu fut l'un des premiers à franchir le Rhin, entre le Lac de Constance et la mer du Nord. Reliant la vieille ville au Petit-Bâle (Rive Droite), il est l’un des emblèmes de la cité helvétique.
  • Coucher de soleil sur le Mittlere Brücke (Pont du Milieu) © Switzerland Tourism
  • La Vieille Ville de Bâle © YONDER.fr
  • La Vieille Ville de Bâle © YONDER.fr

 

Cette vaste brasserie séduit autant par son assiette, que par son décor revu et corrigé par Herzog & de Meuron.

 

18h30 – Profiter d’un verre en terrasse dans une Buvette du Petit-Bâle

Visité par YONDER

Pour terminer la journée en beauté, on emprunte le Mittlere Brücke et on file Rive Droite, côté Petit-Bâle. Autrefois considéré comme le « Bâle de seconde zone », cet ancien quartier industriel a su se réinventer au point de devenir le lieu de convergence des Bâlois en quête d’animation. Alors que le soleil se couche, installez–vous en terrasse dans l’une des Buvettes typiques de la ville, sur les rives du Rhin. Atmosphère méditerranéenne garantie.

En savoir plus sur les Buvettes dans notre article dédié à l’été à Bâle.

 

20h – Dîner à la Volkshaus

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

À l’heure du dîner, on reste dans le Petit-Bâle et on s’attable à la Volkshaus. Cette vaste brasserie d’inspiration française séduit autant par son assiette, très bien exécutée dans le style, que par son décor revu et corrigé par Herzog & de Meuron depuis 2012. La salle de restaurant est complétée par un charmant Biergarten dans la cour intérieure arborée et d’un élégant bar donnant sur la rue. Une valeur sûre.

  • Le décor de la Volkhaus Basel a été imaginé par le studio bâlois Herzog & de Meuron © DR

 

Pratique : Brasserie und Bar Volkshaus Basel (Rebgasse 12-14). Comptez 50 à 60 CHF par personne.
Téléphone : +41 61 690 93 10 ; Email ; Site Web.

 

22h30 – Prendre de la hauteur au Bar Rouge

Sélectionné par YONDER

Envie d’un dernier verre avant d’aller dormir ? La suite de la soirée se passe au 31ème étage de la Messeturm (105 mètres, le second gratte-ciel le plus haut de Bâle) pour entrer dans l’univers branché du Bar Rouge. Ce haut lieu de la vie nocturne est aussi bien fréquenté par les locaux que par les visiteurs de passage. Tous sont venus écouter les DJs défilant derrière les platines, un cocktail à la main, et admirer les vues sur Bâle en contrebas.

  • Le Bar Rouge au 31ème étage de la Messeturm © DR

 

Pratique : Bar Rouge (Messeplatz 10). Ouvert tous les jours de 17h à 1h (3h le weekend).
Tél. +41 (0)61 361 30 31. Site Web.

 

L’alternative ?

KLARA (Clarastrasse 13 ; ouvert tous les jours jusqu’à minuit. 2h le weekend).
Testé et approuvé par YONDER

Ce food court dans l’air du temps met à l’honneur les cuisines du monde (japonaise, argentine, indienne ou africaine, préparés avec des produits frais de la région). Il se révèle également être l’un des lieux de sortie les plus en vogue du Petit-Bâle. Au programme, DJ sets, concerts, lectures et expositions dans un vaste espace (800m2) peuplé de sofas et autres espaces où chiller.

Et si vous partiez en week-end à Bâle ? Découvrez ici tous nos articles sur la ville !

La Fondation Beyeler, unanimement considérée comme l’un des plus beaux musées d’Europe, s’agrandira à l’horizon 2020.

 

SAMEDI

10h – Visiter la fondation Beyeler, l’un des plus beaux musées d’Europe

Visité par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pas le temps de traîner le samedi matin. Rendez-vous est pris à Riehen, juste à côté de Bâle et non loin de la frontière allemande (comptez 20 minutes depuis le centre-ville avec le tram #6).

C’est ici, dans un cadre idyllique, que la fondation Beyeler a ouvert ses portes en 1997 à l’initiative du célèbre collectionneur bâlois Ernst Beyeler. Le splendide bâtiment, signé de l’architecte Renzo Piano, a été salué pour son intégration harmonieuse dans la nature environnante. Il abrite 200 chefs d’œuvres de la collection amassée par l'ancien galeriste (Claude Monet, Paul Cézanne, Vincent van Gogh, Pablo Picasso, Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Francis Bacon…) et des expositions temporaires de classe mondiale.

Ce musée d’art moderne, unanimement considéré comme l’un des plus beaux d’Europe, s’agrandira à l’horizon 2020. Une bonne raison de revenir en perspective.

  • À l’intérieur de la Fondation Beyeler © Switzerland Tourism

 

Le conseil en plus ? Arrivez dès l’ouverture de la Fondation, à 10 heures, pour prendre votre temps.

En savoir plus sur la fondation Beyeler dans notre sujet sur les plus beaux musées de Bâle.

Pratique : Fondation Beyeler (Baselstrasse 101, 4125 Riehen/Basel). Ouvert 365 jours par an. Du lundi au dimanche de 10h à 18h et le mercredi de 10h à 20h. Entrée plein tarif : 25 CHF par personne.

  • Fondation Beyeler © YONDER.fr
  • Fondation Beyeler © YONDER.fr

 

 

12h30 - Déjeuner au soleil à la Villa Berower

Testé et approuvé par YONDER

Quand arrive l’heure de déjeuner, on reste dans l’enceinte du parc de la Fondation Beyeler et on s’installe en terrasse au restaurant de la Villa Berower, un édifice de style rococo du XVIIIème siècle. Cuisine du marché aux influences méditerranéennes et vues sur les sculptures d'Alexander Calder et d'Ellsworth Kelly sont au menu d’un agréable déjeuner estival.

  • Déjeuner au soleil à la Villa Berower (Fondation Beyeler) © YONDER.fr

 

Pratique : Restaurant Berower Park (Baselstrasse 77,4125 Riehen/Basel). Comptez 25-50 CHF par personne.
Téléphone : +41 (0)61 645 97 70 ; Email ; Site Web.

 

16h – Se jeter à l’eau… dans le Rhin !

Sélectionné par YONDER

Lorsque le mercure grimpe, les Bâlois n’hésitent pas un instant à se rafraîchir en se jetant à l’eau… dans le Rhin ! Depuis maintenant une dizaine d’années, la baignade dans le Rhin (« Rheinschwimmen » en VO) s’est imposée comme l’une des activités estivales les plus prisées des autochtones.

Pour ne pas passer à côté de cette pratique insolite et amusante, remontez le Rhin, côté Petit-Bâle, jusqu’après le Musée Tinguely ; gardez vos vêtements au sec dans l’indispensable Wickelfisch (un sac imperméable inventé à Bâle) et lancez-vous ! Le parcours de plus de deux kilomètres vous emmènera au niveau du Dreirosenbrücke, le cinquième et dernier pont à relier les deux rives du Rhin.

  • Baignade dans le Rhin : une pratique typiquement bâloise © Switzerland Tourism

 

En savoir plus sur la baignade dans le Rhin dans notre article dédié à l’été à Bâle.

Sous la houlette de Peter Knogl, le Cheval Blanc a décroché une troisième étoile fin 2015.

 

20h – Dîner au Cheval Blanc, la table triplement étoilée des Trois Rois

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Avec une douzaine de restaurants récompensés d’au moins une étoile par le Michelin, Bâle prouve qu’elle est aussi une destination pour les gourmets. Le point d’orgue d’un weekend épicurien dans la ville est, incontestablement, de dîner au Cheval Blanc, le grand restaurant de l’hôtel de luxe historique Les Trois Rois.

Sous la houlette de Peter Knogl, la table a décroché une troisième étoile dans le Guide Michelin Suisse fin 2015. Une récompense rare (seules deux autres adresses en Suisse l’ont obtenue) mais amplement méritée. Le talentueux chef bavarois déploie des trésors d’inventivité pour imaginer une assiette unique en son genre, inspirée de la haute cuisine française et mâtinée de subtiles influences asiatiques ou méditerranéennes.

Le décor est à la hauteur de la cuisine de haut vol du chef. Plafonds en stuc, lustres, parquet d’époque, peintures anciennes, étoffes précieuses, art de la table luxueux et vues inégalée sur le Rhin complètent l’expérience. Dans de telles conditions, le dîner ne peut que se révéler mémorable.

  • Le chef Peter Knogl dans les cuisines du Cheval Blanc © Les Trois Rois


     

    En savoir plus sur Les Trois Rois : un hôtel de légende, une table d’exception.

    Pratique : Cheval Blanc by Peter Knogl. (Grand Hôtel Les Trois Rois, Blumenrain 8). Menus à 98 CHF (déjeuner en semaine), 210 CHF (5 services) et 235 CHF (6 services). À la carte, comptez de 140 à 180 CHF.
    Réservations et renseignements : Tél. +41 61 260 50 07 ; Email ; Site Web.

     

    23h – Siroter un dernier cocktail au Bar Les Trois Rois

    Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Le dîner est terminé ? Qu’à cela ne tienne, on reste au sein du très chic Grand Hôtel Les Trois Rois pour achever la soirée avec style. Décor chaleureux (fauteuils Chesterfield, cheminée, parquet) et cocktails signés d’un jeune mixologiste reconnu font de ce bar une étape incontournable de la nuit bâloise.

    • Atmosphère chic et feutrée au Bar du Grand Hôtel Les Trois Rois © Les Trois Rois

     

    Pratique : Bar Les Trois Rois (Grand Hôtel Les Trois Rois, Blumenrain 8). Ouvert tous les jours de 8h30 à 1h (2h le weekend).
    Tél : +41 61 260 50 50 ; Email ; Site Web.

    Et si vous partiez en week-end à Bâle ? Découvrez ici tous nos articles sur la ville !

    II est tout à fait possible de franchir le fleuve en empruntant un bac, fonctionnant sans moteur et se déplaçant grâce à la force du courant.

     

    DIMANCHE

    10h – Arpenter le pittoresque quartier St. Alban

    Visité par YONDER

    Adjacent à la vieille ville, le quartier St. Alban est l’un des plus pittoresques du centre de Bâle avec ses canaux, vieilles maisons à colombage, passerelles de bois, moulin à eau et édifices contemporains parfaitement intégrés dans le décor. Jetez notamment un œil à l’auberge de jeunesse St. Alban, un modèle dans le genre.

    On retrouve deux musées dignes d’intérêt dans la zone :

    • Le Moulin à papier de Bâle (Basler Papiermühle) : un musée consacré à l’histoire de la fabrication du papier, de l’imprimerie et de l’écriture en général. De nombreuses expériences didactiques ou interactives ont été imaginées pour les petits comme pour les plus grands.
       
    • Le Musée d’art contemporain de Bâle (Museum für Gegenwartskunst) : une usine du XIXème siècle transformée en musée d’art contemporain. Les œuvres de l’artiste allemand Joseph Beuys sont exposées en permanence, aux côtés d'ambitieuses expositions temporaires.
       
    • L’auberge de jeunesse au décor léché dans le quartier St. Alban © YONDER.fr

     

    11h – Traverser le Rhin comme il y a 150 ans

    Expérimenté par YONDER

    Pour relier le Petit-Bâle depuis le quartier St.Alban, sachez que vous n’êtes pas obligé d’emprunter l’un des cinq ponts de la ville. II est tout à fait possible de franchir le fleuve en empruntant un bac, fonctionnant sans moteur et se déplaçant grâce à la force du courant et un astucieux système de câble ! Ce moyen de transport, écologique et insolite, loin d‘être une simple attraction touristique, est prisé des Bâlois eux-mêmes.
     

    • Au premier plan, un bac sans moteur traversant le Rhin © Switzerland Tourism
    •  
       

    11h30 – S'enthousiasmer devant les drôles de machines du Musée Tinguely

    Visité par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    C’est, avec la Fondation Beyeler, l’autre grand musée bâlois à ne manquer sous aucun prétexte. Si le Musée Tinguely est aussi incontournable, c’est qu’il renferme la plus grande collection au monde d’œuvres du plasticien et sculpteur suisse Jean Tinguely (1925-1991), mondialement connu pour son travail sur le mouvement et la dynamique et accessoirement ancien mari de Niki de Saint-Phalle.

    Le parcours permet de suivre l'évolution du travail de l'artiste, des années 1950 aux années 1980, au sein des vastes espaces imaginés par l’architecte tessinois Mario Botta. Ne ratez pas Grosse Méta-Maxi-Maxi-Utopia, sculpture haute de 17 mètres et longue de 8 mètres sur laquelle il est possible de marcher !

    • Une machine de Jean Tinguely © YONDER.fr

     

    Bon à savoir ? L’univers fantaisiste et l’interactivité des machines (que le visiteur doit déclencher d’une pression du pied) font du Musée Tinguely une destination privilégiée pour toute la famille.

    En savoir plus sur le Musée Tinguely dans notre sujet sur les plus beaux musées de Bâle.

    Pratique : Musée Tinguely (Paul Sacher-Anlage 1). Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Fermé le lundi. Entrée plein tarif : 18 CHF.

    L’agence Herzog & de Meuron, l’une des plus prestigieuses au monde, a signé de nombreux édifices en ville.

     

    13h – Déjeuner face au Rhin au Restaurant Krafft

    Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Au sein de l’hôtel éponyme sur les rives du Rhin, le restaurant Krafft est le spot idéal pour ce dernier déjeuner. Non seulement car on y mange très bien (cuisine de saison aux influences internationales multiples) mais surtout car le restaurant jouit d’une situation imbattable sur les bords du Rhin. À l’intérieur, la salle à manger est aussi lumineuse qu’élégante tandis que, dehors, la grande terrasse est incontournable pour un déjeuner al fresco.

    • L’élégante salle à manger du Restaurant Krafft surplombe le Rhin © YONDER.fr

     

    Pratique : Restaurant Krafft (Rheingasse 12). Comptez 40 à 75 CHF par personne.
    Téléphone : +41 61 690 91 30 ; Email ; Site Web.

     

    15h – Profiter d’une dernière après-midi consacrée à l’art, au design ou à l’architecture

    Adresses visitées par YONDER

    Avant de ne quitter Bâle en fin de journée, consacrez votre dernière après-midi sur place à l’art, au design ou à l’architecture. On vous suggère pour cela trois idées de visites :

    • Kunstmuseum Basel : le plus grand des musées suisses est régulièrement cité par les spécialistes comme l’un des plus beaux musées au monde. Collections de peinture et gravure rhénane des XVème et XVIème siècles (dont la plus grande concentration d’œuvres signées de la famille Holbein) ou art moderne (cubisme, expressionnisme allemand, art américain) s’exposent sur plusieurs milliers de mètres carrés d’espaces d’exposition.
    • Le Kunstmuseum Basel © DR

     

    • Vitra Design Museum : le campus du fabricant suisse de mobilier design Vitra ravira les passionnés de design. Ils pourront y découvrir des exposition temporaires dans un bâtiment signé Frank Gehry mais aussi une collection permanente (plus de 400 pièces majeures du design mobilier moderne de 1800 à nos jours) dans le Schaudepot conçu plus récemment par Herzog & de Meuron. Le studio bâlois a d’ailleurs également imaginé la spectaculaire VitraHaus, qui fait office de showroom de luxe pour les créations de la marque.
    • La VitraHaus imaginée par Herzog & de Meuron, au sein du gigantesque campus Vitra près de Bâle © DR

     

    • L’architecture moderne : plutôt que de s’arrêter spécifiquement dans un musée les férus d’architecture pourront consacrer une après-midi complète à explorer les trésors d’architecture moderne que recèle Bâle. L’agence Herzog & de Meuron, l’une des plus prestigieuses au monde, a signé de nombreux édifices en ville dont la Tour Roche (du groupe pharmaceutique éponyme) haute de 178 mètres ou la dernière halle de la Messe, en passant par plusieurs bâtiments du campus Vitra (lire ci-dessus).

      Le travail d’autres architectes helvétiques est également bien représenté puisque le Tessinois Mario Botta (Musée Tinguely, BRI) ou le studio Diener & Diener (aussi implanté à Bâle) ont également signé plusieurs constructions en ville.

      Les stars internationales de la discipline ne sont pas en reste puisque Frank Gehry (campus Novartis, Vitra Design Museum), Renzo Piano (Fondation Beyeler), Zaha Hadid (Vitra Fire Station), Tadao Ando (campus Novartis) ou Richard Meier (Euregio-Geschäftshaus) ont tous signé des réalisations dans la métropole suisse.

    Et si vous partiez en week-end à Bâle ? Découvrez ici tous nos articles sur la ville !

    • La nouvelle Halle de la Messe de Basel signée Herzog & de Meuron © YONDER.fr
    • La Brasserie Warteck et son escalier iconique © Basel Tourismus