Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le jeudi 16 novembre 2017
72 heures à...

Escale à Doha : 24,48 ou 72 heures pour découvrir le Qatar

Le Qatar. Tout le monde en parle mais qui le connaît vraiment ? Prenez une longueur d’avance et découvrez la destination le temps d’une escale. On partage avec vous les meilleures adresses du petit – mais turbulent – émirat gazier et de sa capitale Doha.
  • Un
    Un "dhow" amarré sur la Corniche, devant la skyline de Doha au Qatar © YONDER.fr
  • La célèbre skyline de Doha, peu après le coucher du soleil © YONDER.fr
    La célèbre skyline de Doha, peu après le coucher du soleil © YONDER.fr
  • Le Souq Waqif est l'un des lieux incontournables de toute visite à Doha © YONDER.fr
    Le Souq Waqif est l'un des lieux incontournables de toute visite à Doha © YONDER.fr
  • Aucun séjour à Doha ne saurait être complet sans un détour par le désert © YONDER.fr
    Aucun séjour à Doha ne saurait être complet sans un détour par le désert © YONDER.fr
  • Au sud du pays, la mer vient directement mouiller les hautes dunes du désert © YONDER.fr
    Au sud du pays, la mer vient directement mouiller les hautes dunes du désert © YONDER.fr
  • Coucher de soleil sur The Pearl © QTA
    Coucher de soleil sur The Pearl © QTA
Le Musée d’Art Islamique de Doha, une « nouvelle icône du monde islamique ».

Propriétaire du PSG, futur pays hôte de la Coupe du Monde 2022, au cœur d’une crise diplomatique sans précédent dans le Golfe depuis quelques mois, le Qatar est au centre permanent de l’attention médiatique, alimentant les discussions, cristallisant les fantasmes. Le petit émirat gazier, à peine plus vaste que la Corse pour 2,6 millions d’habitants (dont à peine plus de 20% de nationaux, j)oue sur tous les fronts. Diplomatie, économie, sport, communication ou culture, le Qatar multiplie les investissements et les initiatives pour préparer l’après énergies fossies et s’imposer comme une destination incontournable des capitaux et des hommes. Au niveau régional bien entendu. Mais également au-delà du seul Moyen-Orient.

Parmi les paris que souhaite désormais relever le Qatar, celui du tourisme. Aidé par le hub de Qatar Airways, l’une des compagnies les plus réputées au monde, l’État qatari a la ferme intention de faire du pays une destination touristique majeure. Près de quatre jours passés sur place nous ont permis d’identifier les meilleures adresses et expériences incontournables pour un séjour réussi. Nous les partageons ici avec vous.
 

DOHA EN 24 HEURES

10h – Poser ses valises au boutique-hôtel Al Jasra ou au St. Regis Doha, deux des meilleurs hôtels de la ville

Hôtels testé et approuvé par YONDER – Coups de cœur de la rédaction

Si la capitale qatarie compte de nombreux hôtels de très grande qualité, deux adresses, que nous avons pu testées lors de notre récent séjour à Doha, se distinguent tout particulièrement :

  1. Al Jasra Hotel – Souq Waqif Boutique Hotels by Tivoli (Souq Waqif ; à partir de 140€ la nuit)
    Direction l’historique Souq Waqif, le cœur du Doha « historique » pour dénicher l’une des plus jolies adresses de charme de la capitale qatarie. L’hôtel Al Jasra compte seulement 26 chambres et suites surdimensionnées et est, comme huit autres établissement jumeaux du quartier, estampillé Souq Waqif Boutique Hotels by Tivoli.
    Chambres et suites surdimensionnées au luxe 5-étoiles, service aux petits soins, spa et situation centrale (on peut facilement sortir se promener à pied, un vrai avantage) font de cet hôtel un excellent choix pour un premier séjour à Doha.
  • À l’intérieur d’une suite de l’excellent hôtel Al Jasra (Souq Waqif Boutique Hotels by Tivoli) © YONDER.fr
     
  1. The St. Regis Doha (Doha West Bay ; à partir de 150€ la nuit)
    Style radicalement différent pour The St. Regis, l’un des hôtels les plus prestigieux de Doha. Ce palais des temps modernes ravira les voyageurs les plus exigeants avec son décor néoclassique ultra luxueux, son service de classe mondiale (le majordome pourra par exemple, s’occuper de défaire votre valise) et sa profusion d’équipements (8 restaurants dont deux tables signées Gordon Ramsay ou la succursale qatarie d’Hakkasan, une piscine de taille olympique, un gigantesque spa, un rooftop, une plage privée ou un Kid’s Club…). Difficile d’imaginer plus complet.
  • The St. Regis Doha, l’une des références du luxe en ville © St. Regis


En savoir plus sur ces deux établissements, et sur les plus belles adresses de la ville et de ses environs en lisant notre article consacré aux meilleurs hôtels de Doha.
 

11h – Visiter le Musée d’Art Islamique (MIA), le vaisseau amiral des ambitions culturelles du Qatar

Visité par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Si l’actualité du moment est marquée par l’ouverture du Louvre Abu Dhabi, n’oublions pas que le Qatar a ouvert la voie en inaugurant le Musée d’art islamique de Doha en 2008. Le cheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, avait alors évoqué une « nouvelle icône du monde islamique » pour ce musée à l’architecture signée I.M. Pei, créateur de la Pyramide du Louvre.

  • Coucher de soleil sur le Musée d’Art Islamique © YONDER.fr


Construit sur une île artificielle, à 60 mètres de la rive, le musée rassemble des centaines objets d'art et d'histoire collectés sur trois continents, d'Espagne jusqu'en Inde, et illustrant la civilisation musulmane, du VIIème au XIXème dans un décor absolument spectaculaire. La scénographie intérieure, toute aussi réussie, a quant à elle été conçue par l'architecte français très en vue Jean-Michel Wilmotte.

    • Le Musée d'Art Islamique (MIA) de Doha © YONDER.fr
    • Le Musée d'Art Islamique (MIA) de Doha © YONDER.fr

     

    Élégante cuisine, service impeccable et décor grandiose font d’IDAM la table à ne rater sous aucun prétexte.

     

    Le conseil en plus ? Même si les collections ne vous intéressent pas, passez au moins une heure dans le musée pour admirer l’architecture des lieux.

    Pratique : ouvert tous les jours de 9h à 19h (de 13h30 à 19h le vendredi). Certaines expositions temporaires peuvent être payantes, mais l’entrée aux galeries permanentes est gratuite.
     

    13h – Déjeuner à IDAM, la plus grande table de Doha

    Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction 

    C’est à deux des meilleurs ambassadeurs de l’excellence française que l’on doit IDAM, l’ambitieux restaurant du Musée d’art islamique de Doha. Premier restaurant d’Alain Ducasse au Moyen-Orient, cette grande table met à l’honneur une élégante cuisine méditerranéenne aux accents orientaux mise en musique par le très talentueux Damien Leroux, « Ducasse boy » récemment croisé au Rech (Paris 17ème). Service impeccable, dans la plus pure tradition gastronomique française et décor grandiose habillé par les fantaisies de l’incontournable Philippe Starck font d’IDAM la table à ne rater sous aucun prétexte à Doha.

    • La splendide salle à manger d’IDAM, le restaurant gastronomique du Musée d’art islamique signé Alain Ducasse © Pierre Monetta

    • Le restaurant IDAM par Alain Ducasse, au sommet du Musée d'Art Islamique © YONDER.fr
    • Cuisine de haut vol servie à IDAM © YONDER.fr

     

    Bon à savoir ? Comme dans la quasi-totalité des restaurants du Qatar (à l’exception de ceux situés dans l’enceinte d’hôtels 5-étoiles), il n’est pas servi d’alcool à IDAM.  

    Pratique : Ouvert au déjeuner de 12h30 à 15h (du mercredi au dimanche/hors vendredi). Au dîner de 19h00 à 22h (du mercredi au dimanche). Menu découverte imaginé par le chef à 690 QAR par personne.
     

    15h30 – Se balader dans les allées du MIA Park

    Visité par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Profitez de votre présence sur place pour faire une promenade digestive au MIA Park, le parc adjacent au Musée d’Art Islamique. Vous pourrez apprécier la fraîcheur (toute relative en fonction des saisons) des allées ombragées, admirer une sculpture de Richard Serra évoquant un minaret afghan, vous poser dans les cafés et kiosques du parc (dont les cartes sont également supervisées par Damien Leroux, le chef d’IDAM) et surtout admirer vues splendides sur la skyline de Doha (lire plus bas à ce sujet).

    • L’un des cafés du MIA Park, situé au bord de l’eau et face à la skyline © YONDER.fr
     


    Bon à savoir ? Le Wi-Fi est gratuit dans l’enceinte du parc !

    Pratique : le parc est accessible gratuitement, 24 heures sur 24.
     

    16h30 – Admirer le coucher de soleil et la skyline depuis un dhow

    Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    Rien de mieux pour s’extasier devant l'impressionannte skyline de la ville qu’une mini-croisière sur un dhow, à l’heure où le coucher de soleil baigne d’une lumière chaude la baie de Doha.

    Les dhows – connus sous le nom de boutres en français – sont les bateaux traditionnels qataris, traditionnellement utilisés pour la pêche mais aujourd’hui très appréciés comme bateaux de plaisance. C’est depuis l’une de ces embarcations que les vues sur la skyline dohanaise sont les plus impressionnantes. À l’heure où les skyscrapers s’illuminent, le spectacle devient magique.

    • Retour sur le quai après une croisière en dhow, à la tombée de la nuit © YONDER.fr


    Le conseil en plus ? Pensez à vérifier l’heure du coucher de soleil en fonction de vos dates de séjour. Et n’oubliez pas votre appareil photo !

    Bon à savoir ? Des excursions à la journée, à la demi-journée et en soirée, comprenant un repas façon BBQ, peuvent être organisées via votre hôtel ou auprès des principaux tour-opérateurs locaux.
     

    19h – Flâner dans le Souq Waqif

    Visité par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Abandonné dans les années 1990, partiellement détruit par un incendie en 2003, le Souq Waqif, lieu de commerce séculaire de la région (les Bédouins y avaient leurs habitudes), aurait pu purement et simplement disparaître. Fort heureusement, il n’en fut rien !

    Aujourd’hui, le Souq Waqif, à des années-lumière des malls ultra modernes qui prospèrent au Qatar, reste l’un des marchés les plus traditionnels du Moyen-Orient. Épices, spécialités de saison, parfums, vêtements (les thobes portées par les hommes ou abayas portées par les femmes), artisanat local (sabres, bijoux…) sont vendues par les échoppes du Souq, aussi bien fréquentées par les locaux que par les voyageurs de passage.

    • Le Souq Waqif un vendredi soir © YONDER.fr
    • Le Souq Waqif un vendredi soir © YONDER.fr

     

    Le conseil en plus ? Une promenade dans le Souq est l’occasion de découvrir l’art de la fauconnerie, très apprécié au Qatar. Marché aux rapaces ou hôpital pour faucons (un volatil pouvant coûter jusqu’au plusieurs centaines de milliers d’euros, il convient d’en prendre un soin extrême) font partie des adresses qui illustrent le mieux l’authenticité du Souq.

    Bon à savoir ? Plus calme les jours de semaine, le Souq Waqif est très animé les soirs de weekend, soit les jeudi et vendredi soirs.


    21h – Dîner autour d’authentiques plats qataris

    Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Si le Souq Waqif a parfois des faux airs de « Montmartre de Doha », son authenticité ne saurait être remise en cause. Les allées du quartier piétonnier abritent ainsi quelques restaurants proposant une véritable cuisine locale, similaire à celle préparées par les femmes dans l’intimité des foyers qataris.

    C’est notamment le cas d’Um Al-Azeez, « cantine » orientale discrète, dont la simplicité des plats familiaux fait écho à celle du décor rudimentaire (banquettes et grandes tables nappées de… plastique !).

    Le « dune bashing » est l’un des loisirs favoris des Qataris qui, chaque weekend, viennent par milliers rouler dans le désert du sud du pays.

     

    DOHA (ET LE QATAR) EN 48 HEURES

    Ajoutez au programme de la journée précédente, le planning d’activités suivantes :

    10h – Comprendre le Qatar (son histoire, son présent et son futur) aux Msheireb Museums

    Visité par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    Pour mieux comprendre le Qatar (son passé tranquille de pays producteur de perles, la révolution de la découverte du pétrole et ses ambitions actuelles dans le domaine de la culture ou de l’urbanisme), direction le quartier de Msheireb où le musée éponyme a investi quatre maisons anciennes (Bin Jelmood House, Company House, Mohammed Bin Jassim House et Radwani House).

    Restaurées et converties en autant d’espaces d’exposition, chacune des maisons en question est consacrée à une thématique différente :

    • l’esclavage (un sujet particulièrement sensible au Qatar, lire à ce sujet un excellent article du Monde)
    • l’évolution économique du pays et notamment l’histoire des pionniers de l’industrie pétrolière
    • l’habitat traditionnel
    • le développement à venir de l’émirat, et notamment celui du futur quartier Msheireb Downtown, autant inspiré de la tradition locale que du mode de vie européen rues piétonnes, tramway…), parfois décrit comme l’ « anti-Dubaï ».
       
    • La cour intérieur de la première maison des Msheireb Museums © YONDER.fr


    Pratique : ouvert du lundi au samedi de 9h à 17h (15h-21h le vendredi, 9h-21h le samedi). Entrée libre.
     

    12h30 – Déjeuner au 47ème étage de The Torch

    Testé et approuvé par YONDER

    Situé au cœur de l’Aspire Zone, un complexe sportif aussi connu sous le nom de Doha Sports City créé en 2003, The Torch est l’un des gratte-ciels emblématiques de Doha grâce à son architecture atypique en forme de... torche è Cette dernière fut effectivement enflammée à l’époque des Jeux Asiatiques de 2006 avant que les réservoirs de gaz ne soient définitivement démontés.

    Aujourd’hui, The Torch est un hôtel 5-étoiles réputé, abritant trois restaurants dont le restaurant panoramique rotatif Three Sixty, perché à 240 mètres au-dessus du sol et offrant des vues à couper le souffle sur tout Doha. Cuisine internationale façon fine dining bien maîtrisée et fabuleux desserts au chocolat sont au menu.

    • Le Three Sixty, un restaurant - rotatif - avec vue au sommet de The Torch © DR


    Bon à savoir ? Situé dans une zone sportive, The Torch est l’un des rares hôtels 5-étoiles de Doha à ne pas servir d’alcool.

    Pratique : Three Sixty (The Torch Doha). Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 19h à 22h30. Comptez environ 300 QAR par personne pour un repas complet.


    14h – Sortir de Doha et filer vers le sud du pays 

    Après le déjeuner, quittez Doha et filez en direction du sud en direction des zones désertiques du Qatar. Avant d’atteindre votre destination, vous aurez l’occasion de vous rendre compte que Doha et ses environs ressemblent actuellement à un gigantesque chantier en prévision de la Coupe du Monde de 2022.

    À l’horizon 2020, la capitale qatarie devrait être dotée de l’un des métros les plus modernes au monde (jusqu’à 100km/h de vitesse de pointe pour ce métro entièrement automatique à la vitesse record). Près de 50,000 ouvriers travaillent sur ce méga-projet, considéré comme l’un des chantiers d'ingénierie et de BTP les plus importants au monde.

    • Un aperçu du futur métro de Doha. Mise en service en 2020 © DR

     

    Un peu plus loin, vous pourrez apercevoir les installations industrielles de la région de Mesaieed, qui concentre les activités pétro-chimiques de l’émirat.


    15h30 – Dévaler les dunes du désert qatari à toute vitesse

    Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    Le « dune bashing » (foncer à toute vitesse dans les dunes de sable à bord de 4x4 préparés spécialement pour l’occasion) est l’un des loisirs favoris des Qataris qui, chaque weekend, viennent par milliers rouler dans le désert du sud du pays, non loin de la frontière saoudienne.

    • Les dunes du désert qatari, à une heure de route au sud de Doha © YONDER.fr


    Optez pour l’un des nombreux safaris proposés par les tour-opérateurs locaux et découvrez un paysage singulier avec ses hautes dunes et ses couleurs changeantes. Khor Al Adaid, qualifiée de « mer intérieure » et réserve naturelle possédant son propre écosystème est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle se trouve au sud de cette étendue désertique et mérite le détour.

    Bon à savoir ? Le désert qatari est pris d’assaut par les locaux chaque weekend (les vendredis et samedis). Pour éviter la foule, venez en semaine.

    • "Dune bashing" au bord de la mer © YONDER.fr
    • Coucher de soleil dans le désert © YONDER.fr

     

    Au cœur des étendues de sable et au bord de l’eau, le Regency Sealine Camp est le point de chute idéal pour s’offrir une nuit dans le désert.

     

    19h – Passer une nuit dans le désert au Regency Sealine Camp

    Visité par YONDER

    Et si, plutôt que de rentrer précipitamment à Doha, vous passiez une nuit dans le désert ? Au cœur des étendues de sable et au bord de l’eau, le Regency Sealine Camp est le point de chute idéal pour s’offrir une nuit au calme, dans un lieu mélangeant habilement authentiques influences arabes (avec son majlis, le salon traditionnel des maisons qataries) et confort contemporain.

    Excellent barbecue partagé avec l’ensemble des convives à l’heure du dîner.

    • Au bord de la mer, au Regency Sealine Camp © YONDER.fr


    Pratique : Regency Sealine Camp, dans le désert, à 1h15 de Doha en voiture (attention, la dernière portion du trajet exige de rouler dans le sable). À partir de 140€ la nuit.

    Une vingtaine d’artistes sont en résidence au sein de la Fire Station, représentant des disciplines artistiques variées (photographie, vidéo, design, peinture, poésie…).

     

    DOHA (ET LE QATAR) EN 72 HEURES

    Ajoutez au programme de la journée précédente, le planning d’activités suivantes :

    11h - Explorer le Doha arty et contemporain

    Adresses visitées par YONDER - Mention spéciale de la rédaction

    Si vous disposez de temps supplémentaire, ne manquez pas de découvrir une facette méconnue de l’émirat : son engagement en faveur de l’art moderne et contemporain. En la matière, difficile de dire que la capitale qatarie est dotée de musées de classe mondiale mais deux adresses se distinguent et méritent que l'on s'y intéresse :

    1. Mathaf (ou Arab Museum of Modern Art)
      Créé dans Education City (où l’on retrouve les antennes locales de prestigieuses universités occidentales) pour accueillir la collection initiée par Sheikh Hassan, le Mathaf met à l’honneur l’art moderne et contemporain du monde arabe à travers des accrochages thématiques et/ou des expositions pertinentes.
       
      • La façade du Mathaf vue de nuit © DR

      Pratique : ouvert tous les jours de 9h à 19h (13h30 à 19h le vendredi). Entrée libre.
       
    2. Fire Station Museum
      Dans une ancienne caserne de pompiers, ce lieu artistique se démarque autant par l’ambition de ses expositions d’art moderne et contemporain que par sa volonté de s’établir comme une plateforme artistique globale. Ainsi, une vingtaine d’artistes sont en résidence au sein de la Fire Station, représentant des disciplines artistiques variées (photographie, vidéo, design, peinture, poésie…).
      Un agréable café est également à la disposition des visiteurs.

      Pratique : ouvert tous les jours de 9h à 19h (13h à 19h le vendredi). Entrée libre.
    • Le Fire Station Museum est isntallé dans une ancienne caserne de pompiers © YONDER.fr
    • Le Fire Station Museum est isntallé dans une ancienne caserne de pompiers © YONDER.fr

     

    Entre West Bay et The Pearl, Katara illustre, au moins partiellement, les velléités de Doha en matière de culture

     

    13h - Se balader dans les gigantesques malls qataris

    Visités ou sélectionnés par YONDER

    Vous préférez le shopping à la culture ? Alors foncez dans les immenses malls de Doha et des environs, véritables paradis pour les amateurs de shopping climatisé. Parmi les meilleures adresses du genre, le gigantesque Mall of Qatar et son oasis centrale, Villagio Mall (adjacent à The Torch) et ses canaux vénitiens ou le fastueux mall Al Hazm, avec ses allées de marbres et ses boutiques de luxe (partiellement ouvert depuis quelques mois).

    • Al Hazm, l’un des derniers nés des malls qataris... et de loin l’un des plus luxueux ! © DR


    Bon à savoir ? L'immense majorité des boutiques des malls sont fermées le vendreedi matin.


    17h30 – Découvrir le « village culturel » Katara

    Visité par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

    Entre West Bay et The Pearl, Katara (en référence au nom donné au Qatar jusqu’au XVIIIème siècle) illustre, au moins partiellement, les velléités de Doha en matière de culture. Ici, dans un ancien village reconstitué de toutes pièces et inauguré en 2010, toutes les formes de culture sont à l’honneur, du spectacle vivant (un impressionnant amphithéâtre extérieur de 5,000 places rappelle l’héritage gréco-romain et peut accueillir concerts ou opéras) aux arts plastiques en passant par le cinéma. Un festival du film est ainsi organisé chaque année depuis l’ouverture de Katara. De nombreuses institutions culturelles locales ont également installé leurs bureaux dans l’enceinte de ce complexe unique en son genre, abritant également pigeonniers, mosquées, théâtres et restaurants internationaux.

    Evidemment, au premier abord, tout cela peut sembler factice (en particulier aux heures creuses, lorsque Katara est déserté), mais on préfère voir le verre à moitié plein et saluer la démarche qui, à long terme, devrait se révéler payante.

    • Galerie dans les allées de Katara © YONDER.fr


    Bon à savoir ? Évitez à tout prix de visiter Katara en pleine journée, alors que le soleil se fait écrasant. Préférez la fin de journée et les soirs de weekend pour être sûr de trouver de l’animation.
     

    21h – Déambuler à The Pearl pour sa dernière soirée à Doha

    Sélectionné par YONDER

    Vous l’aurez compris à la lecture de tout ce qui précède, à bien des égards, Doha s’imagine comme l’anti-Dubaï, misant son développement futur sur la culture, les arts et l’éducation plutôt que sur le divertissement, les records ou la société de consommation. Mais tout de même. Avec The Pearl, Doha s’est aussi offert un projet pharaonique censé susciter la curiosité des touristes du monde entier. Archipel d'îles artificielles en forme de perle (jadis la principale source de revenus du Qatar) accueillant des condos luxueux, plusieurs marinas, une multitude de boutiques de luxe ou des plages privées, The Pearl n’est pas sans rappeler les projets les plus fous de l’émirat voisin

    • The Pearl © QTA

     

    Bon à savoir ? Depuis décembre 2011, les restaurants des « îles », qui bénéficiaient auparavant d'une autorisation spéciale, ne peuvent plus vendre d'alcool. Seul l’hôtel de luxe Marsa Malaz Kempinski bénéficie d’une dérogation en la matière.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    DOSSIER SPÉCIAL QATAR

    Retrouvez ici nos autres contenus consacrés à Doha et au Qatar :

    Les 10 meilleurs hôtels et resorts de Doha : boutique-hôtels, hôtels de grand luxe ou resorts idylliques ? Où dormir à Doha à travers une sélection de 10 adresses incontournables ?

    Les 15 meilleurs restaurants de Doha : les tables incontournables de la ville, pour goûter la meilleure cuisine de la ville ou dîner dans les plus beaux endroits

    - Qatar Airways : on a testé QSuite, le siège de la "meilleure Business Class au monde"

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Y faire escale

    Vous volez sur Qatar Airways pour vous rendre en Afrique, en Asie ou en Océanie ? À l'aller, comme au retour, profitez de votre escale à Doha (DOH) pour découvrir la capitale du Qatar et bénéficier des offres spéciales +Qatar, allant d’une nuit d’hôtel gratuite à un séjour de 2 jours offerts.

    Plus d'informations sur les offres d'escales sur le site Web de Qatar Airways.