Vous êtes ici

Stephane Raes, Le lundi 10 septembre 2018
72 heures à...

72 heures à New York : nos bonnes adresses dans Brooklyn, le Queens, le Bronx

Hors-norme et gigantesque, New York ne cesse de se réinventer. Loin de se limiter à Manhattan, les 'boroughs' composant la ville comme le Queens ou Brooklyn offrent une source inépuisable de découverte. YONDER vous invite à découvrir ces quartiers au travers d'adresses branchées et décalées.
  • Vue classique de Manhattan depuis l'observatoire Top of The Rock © YONDER.fr
    Vue classique de Manhattan depuis l'observatoire Top of The Rock © YONDER.fr
Quelques heures à peine passées dans Big Apple agissent comme une piqûre de rappel.

New York est la ville du perpétuel mouvement. Une agglomération sans fin regroupant plus de 20 millions d’habitants. Pour le voyageur, les points d’attractions sont tellement nombreux qu’il est possible d’y passer plusieurs mois, comme d'y venir découvrir un quartier en quelques jours.

Quelques heures à peine passées dans Big Apple agissent comme une piqûre de rappel. Elles suffisent à se plonger ou à se replonger dans cette sensation de dépaysement total que procure l’énergie folle des lieux. Pour ceux qui connaissent déjà les majestueux buildings Art déco de Manhattan et le calme irréel de Central Park, il reste toujours quelque chose de nouveau à découvrir. En particulier au-delà des parcours classiques de Manhattan. Alors, pourquoi ne pas prendre quelques jours pour découvrir New York... en dehors des sentiers battus.
 

  • New York, une ville verticale © Stéphane Raes

 

JOUR 1 - JEUDI

18h - Faire son check-in au Parker New York

Testé et approuvé par YONDER

Situé à quelques enjambées de Central Park, le Parker New York Hotel s’impose comme un point de chute idéal au cœur de Manhattan. Son emplacement à proximité des métros permet de se déplacer rapidement. Parfait aussi pour son jogging matinal ou ses séances de yoga au lever du soleil. L’hôtel quatre-étoiles, à deux pas de Fifth Avenue, propose des chambres tout à fait confortables mais aussi des équipements dignes d'un palace : une piscine avec vue sur le parc, un sundeck pour les bains de soleil, un barber shop, une salle de fitness ou descabines de massage.
 

  • Piscine avec vue au sommet du Parker New York, hôtel mythique de Manhattan © DR

 

Des travaux de rénovation préparent actuellement la montée en gamme de l'établissement, membre des Leading Hotels of the World. Les nouvelles chambres aux accents méditerranéens - que l’hôtel garde pour l'instant à l'abri des photographes - augurent d'une montée en gamme parfaitement maîtrisée. Elles sont ouvertes à la réservation depuis le 31 août 2018.
 

20h - Dévorer un burger au Burger Joint, le fast food secret de l'hôtel

Testé et approuvé par YONDER

Dissimulé derrière un rideau rouge dans l'enceinte du Parker New York, Burger Joint est un fast food aussi secret qu'inattendu. Nos confrères du Guardian l'ont sélectionné parmi les 10 meilleurs burgers de New York. Idéla pour se plonger dans l'ambiance de la ville.

Le conseil en plus ? Attention à la queue, il n'y a pas de réservation possible et l'endroit est souvent pris d'assaut.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Burger Joint au Parker New York © DR
  • Burger Joint au Parker New York © DR

 

Le Queens est le plus vaste des cinq arrondissements new-yorkais. Il abrite plus de 2,3 millions d’habitants.

 

JOUR 2 - VENDREDI

Explorer le Queens, le borough multiculturel qui n'en finit plus de monter

À quelques stations de métro à peine du tumulte assourdissant de Manhattan, le Queens fait figure de banlieue tranquille lorsque l’on y pénètre pour la première fois. Malgré une activité économique en pleine expansion, l’arrondissement résidentiel ne brille pas par la hauteur de ses constructions, ni le nombre de ses touristes.

Jadis sujet récurrent de plaisanterie pour les New-Yorkais, le Queens perd peu à peu son image de banlieue dortoir, pour se doter d'une véritable identité, à l'image de Brooklyn. Victime de la gentrification galpoante et de la hausse incessante des prix de l’immobilier dans Manhattan, ce quartier de classes moyennes voit ses prix augmenter, comme partout dans la mégalopole. Les brownstones, si caractéristiques de la bourgeoisie industrielle du XIXème siècle, trônent fièrement à quelques pas de la station Court Square et des gratte-ciels en construction.

Le Queens en 5 infos clés

  • C'est le plus vaste des cinq arrondissements new-yorkais. Il abrite plus de 2,3 millions d’habitants, en grande majorité issus de communauté ethniques regroupées par quartiers. 
  • Plus de 800 dialectes sont parlés sur le territoire du Queens, où cohabitent les traditionnelles familles d’Italie et d’Europe de l’Est et les communautés asiatiques ou originaires d’Amérique latine.
  • Les vestiges du passé communautaire européen sont encore omniprésents. Paroisses italiennes, agences de voyage polonaises, épiceries slaves, confiseries tchèques (sur Jackson Avenue) ponctuent le décor du quartier.
  • Le Gantry Plaza State Park tire son nom des gantries, d'imposantes installations d'acier jadis dédiées au transbordement de matériel industriel et du charbon vers les lignes de chemins de fer, aujourd’hui disparues de Long Island City.
  • L’East Side River marque la séparation entre Manhattan et le Queens. Signe qui ne trompe pas de l’évolution en cours du Queens, le développement inexorable de brasseries locales et de coffee shops redonnant vie au quartier.
     

13h - Se régaler d'un steak au John Brown Smokehouse

Testé et approuvé par YONDER

Ce restaurant spécialisé dans les viandes fumées et le BBQ est réputé pour ses portions plus que copieuses. Lieu idéal profiter de l'ambiance familiale dans l'arrière-cour avec de généreux ribs et morceaux de poulet. Un buffet est également à disposition pour les plus voraces.
 

  • John Brown Smokehouse New York © DR


PRATIQUE 
John Brown Smokehouse
10-43 44th Dr, Long Island City, NY 11101, États-Unis
Comptez $20 USD le plat.
Ouvert tous les jours de 11h30-midi à 22h-23h.
 

Le conseil en plus ?
Revenir en soirée boire un coup à la Fifth Hammer Brewing Company, microbrasserie installée depuis quelques mois à peine dans un ancien garage. Le bar, très typique du nouveau visage du Queens, sur les traces de Brooklyn, propose une sélection de bières maison et de jeux de société, dans une atmosphère conviviale et détendue. Il est facile de nouer la conversation avec les habitués, très fiers de leur quartier.

  • Fifth Hammer Brewing Company © DR


PRATIQUE
Fifth Hammer Brewing Company
10-28 46th Ave, Long Island City, NY 11101, États-Unis
Ouvert tous les jours de 12h-16h à 21h-1h.
 

15h - Visiter le MoMA PS1, annexe du plus célèbre musée d'art moderne du monde

Visité par YONDER

La gentrification en cours du Queens n’est pas étrangère à la mise en avant de jeunes artistes. Le Queens abrite ainsi le MoMA PS1. Fondé dans une ancienne école primaire, il s’agit d’une succursale du prestigieux musée d'art modernede Manhattan laissant la part belle aux créations plastiques, photographies et aux installations.
 

  • Le MoMA PS1, annexe du MoMA de Manhattan © DR


On y trouve notamment une des salles de médiation créées par l'artiste James Turrel, ou les travaux de Julia Philipps. Elle réinvente les objets du quotidien en œuvres dégageant des atmosphères dérangeantes.

Eric, alias Menace.two, a commencé le graph il y une quinzaine d’année. Bombe à la main, il parle avec amour de cette passion qui a « consumé [sa] vie ».

 

JOUR 3 - SAMEDI

Arpenter Brooklyn, de Bushwick à Gowanus Canal

Brooklyn est un borough extrêmement divers qui compte 2,6 millions d’ahbitants. C’est le plus peuplé de New York. En pleine gentrification, ses prix n’ont désormais rien à envier à ceux de Manhattan.

En seulement quelques années, l'immense Brooklyn a su se créer une image de marque bien à elle, le Made in Brooklyn. Une façon de prendre le contre-pied de la fabrication de masse de la culture américaine, on met en avant ici le homemade et les pièces uniques. Il n'est pas rare de pouvoir pénétrer dans les ateliers de fabrication ou arrières-boutiques, le commerce se faisant ici en totale transparence.
 

10h - Faire les puces au Dumbo Flea Market

Visité par YONDER

Pour bien commencer la journée, visitez le marché aux puces de Dumbo (Dumbo Flea Market). L’un des quartiers autrefois délabrés de Brooklyn est aujourd’hui l'un des plus prisés de l’arrondissement. À l’ombre de la gigantesque voûte de pierre du Manhattan Bridge, ce marché aux puces offre chaque weekend un spectacle surprenant, rythmé par le passage des trains une dizaine de mètres en hauteur au dessus des curieux.
 

11h30 - Admirer les fresques street art de Bushwick...

Visité par YONDER

Situé au nord-est de Dumbo, à quelques rues du désormais très branché quartier de Williamsburg, Bushwick a aussi connu une récente et spectaculaire progression de son niveau de vie années et ce, grâce au street art. La peinture de rue a contribué à asseoir la renommée de ce quartier encore mal famé il y a quelques années.

Si certaines rues dans l'est du quartier demeurent peu fréquentables pour les touristes, une grande partie de Bushwick fait désormais office de musée à ciel ouvert. Les murs bariolés d’oeuvres d’art éphémères remplacent peu à peu les façades maussades des anciennes industries en déclin. Les prix de l'immobilier, quant à eux, explosent.
 

  • Les fresques de Calangoss et Don Rmix © Stéphane Raes

 

Loin d’être considérés comme indésirables dans le quartier, des grands noms du graph' sont au contraire invités à venir peindre leurs oeuvres à la bombe. Point d'attentat visuel donc, le procédé est non seulement légal, mais grassement rémunéré, faisant du maniement de la bombe une activité parfaitement tolérée par la police. À condition d’avoir les autorisations adéquates.

 

... et s'intéresser à la vie des street artists du coin

Visité par YONDER

Les street artists excercent une fonction d'utilité publique comparable à des défricheurs de quartiers en déshérence, tant leur action a contribué à revitaliser l’immobilier local. Faites par exemple escale dans le coffe shop Carthage Must Be Destroyed, dont l’ambiance rose bonbon jure singulièrement avec l’extérieur labyrinthique d’entrepôts désaffectés.

Eric, alias Menace.two a commencé le graph' il y une quinzaine d’année. Bombe à la main, il parle avec passion de cette activité qui a « consumé [sa] vie ». À l’époque, l’activité n’avait rien de légal. Elle lui a même valu plusieurs séjours en prison. Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Eric en a fait une activité professionnelle, pour le compte de commerce locaux en quête de décoration. Il enseigne à présent son art (sur papier à récupérer) aux apprentis artistes de passage dans son quartier.

  • Un grapheur en pleine séance de création © Stéphane Raes
  • Eric donne des cours de graph aux touristes pour vivre de son art © Stéphane Raes

 

Le conseil en plus ?
Pour faciliter votre visite dans le quartier, allouez-vous les services de professionnels. De nombreux Français, installés à New York sauront vous faire visiter les lieux les plus intéressants du quartier de votre choix. L'association de FrenchiesNew York Off Road, organise des visites sur mesure selon vos centres d'intérêts.
 

14h - Découvrir Gowanus, nouveau quartier brooklynien en vogue...

Visité par YONDER

Situé entre les quartiers gentrifiés de Redhook, Carroll Garden et Park Slope, Gowanus est le dernier quartier à la mode de Brooklyn. En mouvement depuis deux ou trois ans, les affifionados pressentaient depuis quelques années son évolution. Signe de la rapidité de sa progession, son existence n’est pas toujours repertoriée sur les cartes, malgré son passé bien ancré dans l'histoire locale. Un passé industriel et maritime particulièrement polluant, responsable de ce long oubli lorsque l'activité a décliné. 
 

15h - ... à travers ses lieux emblématiques

À présent entouré de quartiers dont les loyers ont explosé ces dernières décennies, Gowanus suit inexorablement le même chemin. À l'image des grandes friches à la berlinoise, de grands espaces sont aménagés en lieux de rencontre conviviaux en plein air. 

Ce n'est pas un hasard si ce quartier encore peu connu des touristes, possède déjà une adresse recommandée par le Michelin, le Freeks Mill. Le restaurant propose une cuisine gastromonique à prix accessible, entre $25 et $50.

 

16h - Se balader le long du Gowanus Canal, le "Venice" de Brooklyn 

Visité par YONDER

Le Gowanus Canal coupe le quartier en deux parties. Les habitants entretiennent avec ce cours d'eau artificiel une relation ambiguë. Autrefois utilisé comme déversoir de déchets industriels et humains, le canal a longtemps donné à Gowanus une réputation désastreuse. Aujourd’hui en grande partie assaini, il demeure une source de fantasme et d'inspiration pour les artistes locaux. 

Là où d’autres quartiers ont fait du street art ou de l’artisanat local leur marque de fabrique, Gowanus y ajoute une pincée d'âme supplémentaire, en surfant sur la culture inclusive. Qui veut habiter dans le quartier est invité à mettre en avant sa tolérance à l’égard de toutes les minorités, qu'elles soient sexuelles, ethniques ou religieuses. À la façon d’un mini Soho à Manhattan, les appels au respect à la diversité sont légion, régulièrement rappelés sur les devantures des boutiques.
 

17h30 - Profiter des meilleures adresses de Gowanus

Adresses testées et approuvées par YONDER

  • The Royal Palms Shuffleboard Club (514 Union St, Brooklyn) : sous ses apparences de diner se cache une immense salle de jeu. Le shuffleboard, mix entre le currling et le jeu de palet, y est devenu incontournable.
     
  • The Royal Palms Shuffleboard Club © DR

 

  • Pig Beach (480 Union St, Brooklyn) : un train en friche à proximité de Gowanus Canal. Ambiance détendue en plein air, idéale pour boire un verre ou manger sur le pouce.
     
  • Ample Hills Creamery (305 Nevins St, Brooklyn) : un glacier avec rooftop confortable. Toutes les glaces sont faites sur place. Au menu, une trentaine de parfums et des recettes vegan ou sans gluten.
     
  • Threes Brewing (333 Douglass St, Brooklyn) : véritable institution de Gowanus, le Threes Brewing propose pas moins de 65 bières brassées sur place ! Ce temple de la bière IPA dispose d'espaces en plein air ou indoor, en fonction de l'ambiance et de la météo du moment. 
  • Threes Brewing © DR
  • Threes Brewing © DR

 

Comme partout à New York, les investisseurs immobiliers se livrent dans le Bronx à une partie acharnée de Monopoly.

 

JOUR 4 - DIMANCHE 

Bonus : visiter le South Bronx, quartier en pleine transformation

De tous les boroughs New Yorkais, le Bronx demeure celui qui possède, encore aujourd'hui, la plus mauvaise réputation. Depuis plusieurs années cependant, le phénomène de gentrification, amplifié par la montée générale des prix de l’immobilier, touche le plus défavorisé des arrondissements new-yorkais. South Bronx, le sud du borough, repabtisé SoBro, incarne ce changement.

Le lent déclin du Bronx...

Laissé à l’abandon pendant des décennies qui ont suivi le déclin industriel de la ville, le quartier a souffert de décisions de politiques urbanistiques discutables. Citons entre autres la construction d’immenses projects, les barres HLM américaines, dans les années 1950 ou la séparation du Bronx par une gigantesque autoroute qui coupe la ville en deux. L’accumulation de politiques d’austérités et la fin des services publics n'y sont également pas pour rien.

Ce n’est qu’à partir de la fin des années 1970, suite à la panne de courant de 1977 qui a plongé la ville dans le chaos, qu’un coup de projecteur a été porté sur le délabrement du Bronx. Les actions locales se sont alors multipliées pour y faire renaître une activité économique.
 

... et le renaissance du quartier le plus malfamé de New York

À l’aune de cette reprise, le faible prix de l’immobilier n’a pas échappé aux promoteurs immobiliers qui achètent à tour de bras des blocs entiers pour y construire du neuf. De 2002 à nos jours, le loyer moyen de la zone la plus huppée (délimitée par Bruckner Bld. et Alexander St.), Mott Haven, évolue entre $1,700 $ à $2,500. Le prix de certains lofts dépasse désormais les $3,500.

À l’image des autres boroughs, le street art décore les murs des anciens entrepôts transformés en loft d’habitation ou en espace de travail. Le chômage ici a été divisé par deux depuis 2009, pour avoisiner les 5% de moyenne nationale.

Dans ces nouveaux ensembles, rien n’est à vendre, tout se loue. L’investissement locatif a été multiplié par quatre en quelques années, et les prix du neuf de South Bronx s'alignent avec ceux du Queens et du Brooklyn. Comme partout à New York, les promoteurs se livrent dans le Bronx à une partie acharnée de Monopoly pour construire sur les terrains les moins chers. Tandis que la population assiste à l’arrivée des nouveaux locataires d’un œil plus ou moins bienveillant. 

 

11h30 - Faire le tour des meilleures adresses de Mott Haven dans le Bronx

Adresses testées et approuvées par YONDER

  • Filtered Coffee © DR


Après un tour à Mott Haven, prenez le métro jusqu’à la station 167th sur la ligne 4 et redescendez par Grand Concourse. Cette immense artère aux allures parisienne doit son style atypique à son architecte lorrain Louis Aloys Risse. L’ambition contrariée par l’Histoire d’en faire les Champs-Elysées des classes moyennes rejoignant Manhattan témoigne de la richesse passée du Bronx.
 

15h - Poursuivre ses pérégrinations dans le Bronx

Il en demeure aujourd’hui des espaces culturels tels que le Bronx Museum of the Arts. Ce musée dispose d’une impressionnante collection d’art moderne provenant des cultures sud-américaine, africaine et caribéenne. Un peu plus au sud, le majestueux bâtiment de la mairie, le Bronx Borough Hall. Pour rentrer, bifuquez sur la droite en direction du Yankee Stadium.

Véritable fierté du quartier, il n’a jamais été déserté par les supporters de l’équipe légendaire de baseball. Y compris lorsque le Bronx a connu les pires difficultés.
 

 

En chemin, ne manquez pas l'étonnant espace culturel Andrew Freedman Home (1125 Grand Concourse, Bronx). Cette ancienne et majestueuse maison de retraite occupe aujourd’hui un rôle atypique dans le paysage local. Le lieu est toujours habité par des pensionnaires, mais il sert aussi de résidence d’artiste ou de lieu de vernissage.

L’intérieur, libre d’entrée, tranche singulièrement avec l’extérieur par son aspect cossu. Il a également servi de lieu de tournage àThe Get Down de Baz Luhrmann. Produite par Netflix, cette série à l'esthétique léchée raconte l’Histoire du Bronx.

 

Quelques conseils pratiques pour préparer son voyage à New York

  • Planifier son voyage 
    Pour un weekend prolongé à New York, faites confiances aux experts de l'agence Equinoxiales pour trouver les meilleurs prix, activités et logements.
     
  • Visiter les incontournables new-yorkais sans se ruiner 
    Visiter un musée à New York peut se réveler très coûteux. Pour ne pas vous ruiner, optez pour le New York CityPASS qui vous donnera accès aux sites les plus touristiques (Empire State Building, Metropolitan Museum of Art, Statue de la Liberté, Musée américain d'Histoire naturelle, Musée Guggenheim...). Adulte : $126. Enfant : $104.
     
  • Se déplacer
    Le pass métro et bus coûte $32 pour 7 jours. À acheter dans les stations de métro ou dans les petits commerces, c'est évidemment la solution la plus économique pour se déplacer dans New York. Autrement, les légendaires yellow cabs mais également les milliers de VTC (Uber, Lyft...) sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
     
  • Découvrir la ville avec des New-Yorkais
    Afin de profiter au mieux de votre excursion dans le Queens et les autres boroughs, on recommande les tours organisés par les guides de l’association Big Apple Greeters. Ce réseau de guides passionnés organise bénévolement des visites sur mesure de plusieurs heures dans le quartier de votre choix.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Y aller

Pour rejoindre New York, inutile de vous ruiner. La compagnie française spécialiste du long-courrier XL Airways propose des allers-retours 7 jours par semaine depuis Paris CDG, à partir de 344€ AR TTC (et moins de 600€ l'été, lors de la très haute saison touristique).

Ce tarif inclut :

  • Un bagage enregistré en soute
  • Un repas chaud
  • L'accès au système de divertissement à bord XL Cloud (pour profiter de contenus exclusifs sur votre smartphone ou tablette)