Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le lundi 05 août 2019
72 heures à...

72 heures à Oslo : les meilleures adresses d'une capitale entre ville et nature

Résolument tournée vers la mer et entourée de forêts denses, traversée de cours d’eau et émaillée de parcs, Oslo, capitale de la Norvège, a été désignée Capitale verte de l’Europe en 2019. On part à la rencontre d’une ville en pleine mutation, créative, à l’avant-garde de l’urbanisme vert et proche de la nature, à travers ses meilleures adresses.
  • La vue à couper le souffle sur le fjord d'Oslo depuis le parc Ekebergparken © Pierre Gunther
    La vue à couper le souffle sur le fjord d'Oslo depuis le parc Ekebergparken © Pierre Gunther
  • Le quartier du Barcode, épicentre économique d'Oslo © Pierre Gunther
    Le quartier du Barcode, épicentre économique d'Oslo © Pierre Gunther
  • De nombreuses terrasses ouvrent sur les quais du nouveau quartier d'Aker Brygge © Pierre Gunther
    De nombreuses terrasses ouvrent sur les quais du nouveau quartier d'Aker Brygge © Pierre Gunther
  • Résolument tournée vers la nature, d'immenses parcs encerclent la ville © Pierre Gunther
    Résolument tournée vers la nature, d'immenses parcs encerclent la ville © Pierre Gunther
  • La baie en pleine rénovation, avec le nouveau Musée Munch prévu pour 2020 © Pierre Gunther
    La baie en pleine rénovation, avec le nouveau Musée Munch prévu pour 2020 © Pierre Gunther
  • Les tours de l'hôtel de ville sont un repère fort pour les marins © Pierre Gunther
    Les tours de l'hôtel de ville sont un repère fort pour les marins © Pierre Gunther
Environnée de collines, Oslo regorge de parcs et de forêts aux portes de la ville.

Jamais une escapade urbaine n’a autant été une destination nature. Sortant de l’ombre de Stockholm et Copenhague, Oslo bouillonne de nouveautés et se créer une place à part entière en Scandinavie. Nouveaux hôtels, scène gastronomique créative, redéveloppement des bords de mer avec l’ouverture d’un Musée National et d’un nouveau musée Munch, la capitale ne cache plus ses ambitions touristiques.

Et les atouts sont au rendez-vous : vaste, aérée, à taille humaine, cette ville de 650,000 habitants est également un exemple en matière environnementale. Désignée Capitale verte de l’Europe en 2019, Oslo vise la neutralité carbone d'ici 2050, notamment par la promotion des voitures électriques, un réseau de transport en commun et de pistes cyclables ultra performants ainsi des zones sans voitures pour réduire le bruit et la pollution. Pause verte dans une ville en pleine effervescence.

 

VENDREDI

10h - Poser ses valises à l'Amerikalinjen, le dernier boutique-hôtel tendance

Testé et approuvé par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

Tout juste ouvert dans un bâtiment historique de la compagnie norvégienne transatlantique, à deux pas de l’Opéra et du futur Musée Munch, l’Amerikalinjen est le camp de base idéal pour explorer Oslo. S’inspirant des détails maritimes de l’architecture, des hauts plafonds voûtés et des moulures anciennes, ce grand boutique-hôtel (122 clés) au design léché et luxe discret multiplie les clins d’œil, du passé de la compagnie (cartes maritimes ou anciens menus des paquebots sur les murs) au mobilier scandinave des années 1960 et aux références Art Déco.

Les guests profiteront également des quatre restaurants et bars du rez-de-chaussée à la décoration sophistiquée.

En savoir plus sur l'Amerikanlinjen Oslo dans notre article dédié à l'hôtel.

  • La façade néo-baroque construite en 1910 donne sur la place de la gare. © Pierre Gunther.
  • Une chambre Deluxe, vastes et aérée. © Pierre Gunther.

 

PRATIQUE

Amerikalinjen, Oslo
122 chambres dont 7 suites
À partir de 2,486 NOK (environ 250€) la nuit en chambre Superior.

Site Web de l’Amerikalinjen

 

13h - Se promener sur le front de mer et faire un aller-retour entre passé et futur

Vingt ans en arrière, le bord de mer est une zone portuaire traversée par l’autoroute la plus fréquentée de Norvège. Désormais entièrement réaménagée, c’est une promenade immanquable, jalonnée de plusieurs quartiers à peine sortis de terre et de monuments historiques ayant retrouvé leur majesté.

À l’est, flambant neuf et entièrement sur pilotis, le quartier de Sørenga est à la mode, avec ses nombreux bars, restaurants, et ses bains de mer urbains courus par les habitants en été. Juste à côté, l’on rejoint le quartier des affaires, surnommé Barcode en raison de ses tours filiformes à l’architecture avant-gardiste. À deux pas, le nouveau Musée Munch est encore en chantier. Signé par l’architecte Juan Herreros, il ouvrira en 2020 et offrira un écrin digne de la collection du peintre norvégien, composée des 28,000 tableaux, croquis et photographies donnés à la municipalité en 1940.

L’Astrup Fearnley Museum déploie son architecture navale au ras de l’eau © Pierre Gunther

 

Plus à l’ouest, c’est une remontée dans le temps qui attend le marcheur à la forteresse d'Akershus. Cette citadelle domine le port où sont amarrés d’anciens voiliers. Construite dès le XIIIème siècle, ses remparts offrent un beau panorama sur le port et son parc est un lieu de promenade agréable.

Face à l’entrée, un chemin mène à l'hôtel de ville (Oslo rådhus) tout en briques rouges, datant des années 1930. Il se visite gratuitement et permet de découvrir d’immenses fresques d’Henrik Sørensen sur l’histoire de la ville et de la Norvège, un tableau de Munch ou encore le grand hall en marbre dans lequel est décerné chaque année le 10 décembre le prix Nobel de la paix, le seul Nobel à être remis à Oslo.

Les terrasses d’Aker Brygge, nouveau lieu de sortie à la mode à Oslo © Pierre Gunther

 

Terminons la balade sur les quais d’Aker Brygge. C'est ici que partent les bateaux pour les îles du fjord. Désormais, restaurants avec terrasses et boutiques branchées donnent un nouvel élan à ces anciens docks. Au bout de la promenade, le quartier de Tjuvholmen compte quelques galeries ainsi que la silhouette de voilier du Musée d’art contemporain Astrup Fearnley, dessiné par Renzo Piano. À ne pas rater pour les amateurs de nouveautés artistiques.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • L’entrée de la forteresse d'Akershus © Pierre Gunther
  • Les gigantesques fresques de l’hôtel de ville d'Oslo © Pierre Gunther

 

La silhouette de l'Opéra d’Oslo émerge du fjord comme un iceberg.

 

16h - Filer en pleine nature et prendre de la hauteur au Ekebergparken

Environnée de collines, Oslo regorge de parcs et de forêts aux portes de la ville. Surplombant le fjord, Ekebergparken offre des vues saisissantes de la baie parsemée d’îles, de grandes clairières engazonnées où les enfants jouent le weekend et de nombreux sentiers de randonnée en forêt. Le parc est également un lieu d’histoire, avec des traces d’art préhistorique datant de l’âge de fer. Des cercles de monolithes marquent l’emplacement de tombes vikings, ainsi que des sculptures modernes et contemporaines de Dalí, Botero, Louise Bourgeois, Renoir ou Rodin.

De l’autre côté du centre, le tremplin de saut à ski Holmenkollen est une autre option pour s’aérer les poumons, point de départ d’une marche jusqu’au point de vue de Vettakollen. En hiver, on pourra profiter des 18 pistes du domaine skiable.

La vue à couper le souffle sur le fjord depuis le parc Ekebergparken © Pierre Gunther

 

19h - Dîner sur le pouce au Sentralen…

Testé et approuvé par YONDER

Sentralen (Øvre Slottsgate 3), ancienne banque reconvertie en hub d’industries créatives et innovantes, animé par des concerts, cours de yoga et visites culturelles, possède un café ouvert tôt le matin jusqu’au soir, servant snacks et pâtisseries maison, un bar au milieu d’un atrium démesuré et un bar à cocktail.

Le restaurant quant à lui sert une cuisine de qualité préparée à partir d’ingrédients norvégiens, dans une grande cuisine ouverte sur la salle. Chaque jour, un assortiment de petites assiettes à partager affolera les foodies, tout comme les assiettes classiques qui changent selon la saison, dans une ambiance informelle.

Fraîcheur et originalité dans les assiettes au restaurant Sentralen © Sentralen / Lars-Petter Pettersen

 

PRATIQUE

Sentralen
Ouvert tous les jours de 8h à 22h
Øvre Slottsgate 3, 0157 Oslo, Norvège
Site Web de Sentralen

 

20h - ... avant d’aller à l’Opéra (et de marcher sur son toit !)

Perle du réaménagement du trait de côte, l'Opéra d’Oslo (Den Norske Opera & Ballett), dessiné par l’agence d'achitecture Snøhetta [qui a notamment signé le restaurant partiellement sous-marin UNDER, NDLR], émerge de la mer comme un iceberg et déploie ses toits démesurés autour de la salle principale. Les Osloïtes et les touristes s’approprient cet « édifice-paysage », comme le décrivent ses architectes, aux lignes sobres et pures, en déambulant sur les vastes surfaces accessibles - gratuitement - depuis l’extérieur.

En poussant la porte, on admire la salle de représentation tout en bois, où l’on se rend derrière le bâtiment, où sont visibles les ateliers de costumes et de perruques.

PRATIQUE

Opéra d'Oslo
Accès gratuit sur les toits de l'édifice
Kirsten Flagstads Plass 1, 0150 Oslo, Norvège
Site Web de l'Opéra d'Oslo

  • Le nouveau front de mer est jalonné de nouvelles architectures audacieuses © Pierre Gunther
  • L’Opéra d'Oslo est la nouvelle icône de la ville © Pierre Gunther

 

Pour une journée entièrement tournée vers le large, reprenons le bateau pour les îles du fjord.

 

SAMEDI

10h - Partir en bateau sur la presqu'île de Bygdøy et découvrir ses musées maritimes

À côté de l'hôtel de ville, l’embarcadère d’Aker Brygge dessert la presqu'île de Bygdøy par une courte traversée. À ne pas manquer dans ce quartier verdoyant et fleuri, le Musée des navires vikings (Vikingskipshuset), qui présente trois bateaux vikings de plus 1,000 ans, ayant navigué puis servi de tombes à des dignitaires vikings.

Magnifiquement conservés, ils sont exposés aux côtés des pièces retrouvées dans les bateaux comme des figures de proue sculptées animalières, différents objets de la vie quotidienne et des bouts d'étoffes, provenant pour certaines du Moyen-Orient. Des artefacts qui prouvent que ce peuple faisait également commerce jusqu’en Asie. Un concentré d’information véritablement passionnant.

Le bateau de Gokstad date du IXe siècle © Pierre Gunthe

 

Par une courte marche, on arrive au Musée du Fram où est retracée l’histoire de la conquête des pôles par les explorateurs norvégiens Fridtjof Nansen, Otto Sverdrup et Roald Amundsen, premier homme à atteindre le pôle Sud en 1911. Le Fram, bateau utilisé pour plusieurs de ses expéditions, trône dans le hangar, et l’on peut monter sur le pont et pénétrer à l’intérieur où tout a été préservé dans son état original, comme la cuisine, ou l’odeur de diesel qui pénètre encore le bois.

PRATIQUE

Plus d'informations et détails pratiques sur le Musée des navires vikings et le Musée du Fram.

 

13h - Écumer les food halls pour le déjeuner

Donnant sur l’eau, avec une grande terrasse et vue sur les îles, se trouve le food hall Vippa (Testé et approuvé par YONDER), où se rassemblent une dizaine de food trucks. Au cœur du port, c’est en plus un lieu d’échanges culturels et gastronomiques par sa programmation d’afterworks, concerts et conférences et par son engagement vers une cuisine et une agriculture plus durable. Un petit potager fournit par exemples les stands indiens, norvégiens, thaï, et du monde entier en herbes fraiches. Le spot est plébiscité par les toutes les générations d'Osloïtes.

Le fish and chips minute côtoie les raviolis chinois au food court Vippa © Pierre Gunther

 

PRATIQUE

Vippa
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 22h
Akershusstranda 25, 0150 Oslo, Norvège
Site Web de Vippa

 

15h - Prendre le large et explorer le fjord et ses îles

Pour une journée entièrement tournée vers le large, reprenons le bateau pour les îles du fjord, où s’adonner à la promenade, au kayak ou au ski de fond en hiver. Sur Gressholmen-Rambergøya, deux îles reliées entre elles par une étroite bande de terre, on découvre un sentier sur le littoral et des forêts tapissées de myrtilles et de muguet.

De la mi-mai à la fin de l’automne, le café-restaurant Gressholmen Kro propose une cuisine simple pour une pause gourmande au cours d’une marche. La traversée en elle-même est réjouissante et permet d’apercevoir les charmantes maisons en bois colorées sur les îles de Bleikøya et de Lindøya.

  • Les paysages pittoresques du fjord, ponctués de maisons en bois. © Pierre Gunther.
  • Aux beaux jours, le kayak entre les îles prend le relais du ski de fond en hiver. © Pierre Gunther.

 

À côté des nombreux pubs, les micro-brasseries et bars à cocktails animent la nuit osloïte.

 

20h - Dîner chez Tjuvholmen Sjømagasin, l’un des meilleurs restaurants de poisson d'Oslo

Testé et approuvé par YONDER

Face à l'Astrup Fearnley Museum, Tjuvholmen Sjømagasin (qui fait partie du réputé groupe Furset, spécialisé de la restauration, tout comme Maaemo, unique 3-étoiles Michelin du pays) est l’endroit idéal pour un menu iodé. Dès l’entrée, on admire les homards et les crabes royaux dans les bassins, et la brigade s’activant dans l’immense cuisine panoramique. Un vrai spectacle.

Ce qu'on y mange ? Plateaux de fruits de mer à partager, lieu, flétan, coquilles Saint-Jacques, saumon ou pêche du jour, le plus souvent grillés sur peau, nageant aux côtés de légumes et herbes de saison.

  • Le plat du menu déjeuner de Tjuvholmen Sjømagasin © Pierre Gunther
  • Semifreddo à la noisette, mandarine et anis étoilé chez Tjuvholmen Sjømagasin © Pierre Gunther

 

Deux autres options alléchantes pour dîner ?

  • Topphem (Henrik Ibsens gate 60C, +47 930 70 872) ;
  • Olympen (Grønlandsleiret 15, +47 24 10 19 99).
     

PRATIQUE

Tjuvholmen Sjømagasin
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à minuit (à partir de 13h le samedi). Fermé le dimanche.
Akershusstranda 25, 0150 Oslo, Norvège
Site Web de Tjuvholmen Sjømagasin

 

22h - Faire la tournée des meilleurs bars d’Oslo

À côté des nombreux pubs, les micro-brasseries et les bars à cocktails animent la nuit osloïte. Ils s’alignent le long de Thorvald Meyers gate et dans les rues adjacentes du quartier de Grünerløkka, et sur Torggata vers le centre-ville, où l’on trouve :

  • HIMKOK Storgata Destilleri : l'un des hauts lieux de la mixologie à Oslo, classé par les World’s 50 Best Bars (27 Storgata) ;

  • Nedre Løkka Cocktailbar & Selskapslokaler : (Thorvald Meyers gate 89) ;

  • Crow Bar & Brewery ; the place to be pour les amateurs de bonnes bières (Torggata 32) ;

  • Blå (Testé et approuvé par YONDER) : un lieu combinant bar et salle de concert à la programmation éclectique (Brenneriveien 9C).

Plusieurs établissements se concentrent également autour de la place Youngstorget, dont le Håndslag (Youngs gate 19 ; Testé et approuvé par YONDER), réputé pour ses bières, et le Andre til høyre, à l’étage, plus confidentiel et tourné vers les cocktails.

Notons également le Postkontoret (Hagegata 27 ; Testé et approuvé par YONDER) dans le quartier de Tøyen, avec une vraie ambiance de quartier et quelques concerts lives, ou le bar rooftop de l'hôtele branché The Thief, au milieu du port, où savourer de nombreux cocktails et des grillades les soirées d’été avec une vue à 360° sur la mer, la ville et les collines. Sans oublier, Pier 42, le bar à cocktails de l’Amerikalinjen, l'hôtel évoqué en début d'article.

  • Blå, à la fois bar et salle de concert à la programmation éclectique © Pierre Gunther
  • Le Postkontoret, un ancien bureau de poste transformé en en bar vivant © Pierre Gunther

 

Rénové et redynamisée, l’Est populaire retrouve des couleurs et regorge des derniers cafés à la mode.

 

DIMANCHE

10h - Remonter la rivière Akerselva vers Grünerløkka, le quartier bohème

Véritable percée verte traversant la capitale, la rivière Akerselva est un lieu de promenade relaxante, longée par de petits chemins bordés d’arbres et de parcs, et ponctuée par de formidables cascades.

D’un côté, le quartier de Grünerløkka est le coin bohème et hipster de la zone, un petit bout de Berlin branché, familial, avec des immeubles colorés remis à neufs qui bordent de nombreuses places.

Les meilleurs cafés de Grünerløkka ? Les Norvégiens étant les plus gros consommateurs au monde de café après les Finlandais, les bonnes adresses ne manquent pas. Citons, entre autres :

  • Tim Wendelboe ;
  • Supreme Roastworks ;
  • Hønse Lovisas hus : cette ancienne maison en bois rouge perchée en haut d’une cascade expose aussi de l’artisanat et de l’art contemporain ;
  • Chez Fuglen enfin, le café vend des meubles scandinaves et se transforme en bar à cocktails le soir.

  • Les cascades qui jalonnent la rivière et la Hønse Lovisas hus © Pierre Gunther
  • L’école nationale des arts d'Oslo © Pierre Gunther

 

Autour de la place Olaf Ryess se concentrent les boutiques de design (Kollected by), bars, salles de concert (Parkteatret Scene et Blå) et restaurants, ainsi qu’en descendant le long de Thorvald Meyers gate.

De l’autre côté de la rivière, l’éco-quartier Vulkan, mélange d’usines en briques réaménagées et de nouveautés, est principalement connu pour son food hall Mathallen, qui abrite nombre de petits commerces, épiceries fines et lieux de dégustation de cuisines du monde. Un vrai tour du monde en quelques bouchées.

PRATIQUE

  • Tim Wendelboe, Grüners gate 1, +47 944 31 627 ;
  • Supreme Roastworks, Thorvald Meyers gate 18, +47 22 71 42 02 ;
  • Hønse Lovisas hus, Sandakerveien 2
  • Kollected by, Schous Plass 7 A, +47 400 42 743 ;
  • Parkteatret Scene, Olaf Ryes plass 11, +47 22 35 63 00 ; 
  • Blå, Brenneriveien 9C ;
  • Mathallen, Vulkan 5, +47 400 01 209.
     

12h - Sortir des sentiers battus dans l’Est en plein renouveau

Rajeuni, rénové, redynamisé, l’Est populaire retrouve des couleurs et regorge des derniers cafés, boulangeries, restaurants et pâtisseries à la mode, ainsi que de grands muraux de streets arts, notamment autour de Tøyen Torg. Ce petit centre commercial à ciel ouvert possède un charme fou et bouillonne d’une vraie vie de quartier.

On s’arrête dans le charmant coffee-shop Tøyen Startup Village (Hagegata 22 - Testé et approuvé par YONDER) pour un café accompagné d’un roulé à la cardamome, ou à la terrasse de Postkontoret (Testé et approuvé par YONDER) ou Skatten (Hagegata 22-24) pour un snack plaisant.

Au centre du quartier de Tøyen, c’est le charmant Grådi (Sørligata 40) qui est réputé pour être l’un des meilleurs brunchs de la ville, parole de local !

Le roulé à la cardamome ou à la cannelle à Tøyen Startup Village © Pierre Gunther.

 

Après cette pause sucrée, pourquoi ne pas explorer le Jardin botanique (Botanisk hage), son torrent fleuri, ses grandes allées plantées d’arbres centenaires ou ses serres tropicales qui abritent des nénuphars géants capables de soutenir un enfant ! La promenade est calme et relaxante dans cet arboretum au cœur de la ville.

 

14 h - Déjeuner local chez Stock

Testé et approuvé par YONDER

Résolument moderne, abrité derrière de grandes baies vitrées, ce restaurant ouvert en 2015 par Kjell Arne Johnsæter et le chef Stian Gregersen propose une cuisine simple, avec des ingrédients de qualité (une grande partie provenant de la ferme du restaurant), et une préparation mettant en avant le produit en majesté.

Le service et l’atmosphère sont chaleureux, les conseils pour le vin précis, les menus centrés sur des produits norvégiens. Au déjeuner ce midi, soupe de poisson en entrée ou asperges (accompagnées de concombre, œuf poché et sauce veloutée au comté), et poisson admirable. Le soir, la carte s’allonge avec gibier, canard, flétan, bœuf, et toute la journée, un menu bar accompagne un verre de vin de petites assiettes à partager d’orphies à l’huile d’olive, de moules en escabèche, de hareng fumé ou de saucisses norvégiennes.

PRATIQUE

STOCK
Ouvert du lundi au samedi de 11h à minuit
Dronning Eufemias gate 14, 0191 Oslo, Norvège
Site Web de STOCK

  • Le poisson est roi chez Stock © Pierre Gunther
  • Le chef prépare le service du déjeuner chez Stock © Pierre Gunther

 

Avec son moteur électrique, le bateau glisse silencieusement sur l’eau et offre des vues époustouflantes sur les îles du fjord.

 

15h - Vivre comme un Norvégien : enchaîner sauna et bain de mer

Faire un sauna avec vue sur mer vous tente ? Plusieurs cabanes flottent sur l’eau face à l’opéra, et permettent d’expérimenter cette tradition finnoise, que les Norvégiens ont embrassé avec joie.

Au choix : le Oslo Sauna Raft ou le Oslo Fjord Sauna, qui peut accueillir entre 12 et 15 personnes, avec une trappe pour se glisser directement dans la mer et un plongeoir. La compagnie KOK quant à elle propose dans ces deux bateaux-saunas des tours de trois ou quatre heures dans la baie. Avec son moteur électrique, le bateau glisse silencieusement sur l’eau et offre des vues époustouflantes sur les îles du fjord par ses grandes baies vitrées.

Les cabines installées dans le fjord © VisitOSLO/Didrick Stenersen

 

Pour un plongeon revigorant dans des eaux cristallines, il est également possible de se rendre aux bains urbains de Sørenga, ou aux plages de Paradisbukta, Bygdøy sjøbad ou Huk pour les amoureux de la nature.

PRATIQUE

Plus d'informations sur les saunas au bord du fjord d'Oslo.

 

17h - Cap à l’ouest chic et au parc Vigeland

Pour terrminer, on file à l’ouest, dans le quartier Frogner, le plus huppé de la ville. Les hôtels particuliers et les majestueux immeubles du XIXème crânent le long des avenues, aux côtés des galeries et antiquaires ou des cafés comme Eckers Cafe (Eckersbergs gate 41) ou le glacier Gioia AS (Eckersbergs Gate 41).

Un peu plus loin, le parc de sculptures Vigeland est le plus grand au monde créé par le même artiste. Sur 300 hectares, Gustav Vigeland (1869 - 1943) déploie 200 statues de pierre, de bronze et de fonte d’hommes, femmes et enfants qui illustrent le cycle de la vie humaine. Une promenade plaisante le long des allées boisées, des fontaines et des lacs, et une bonne manière de terminer un séjour réussi dans la capitale norvégienne.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Les portails sculptés.
  • Le Monolithe, enchevêtrement de 121 figures humaines, se dresse au centre du parc.