Vous êtes ici

Clémence Ludwig, Le jeudi 05 avril 2018
72 heures à...

72 heures à Bilbao : bonnes adresses et visites incontournables

Ville au lourd passé industriel, Bilbao est désormais une destination de premier ordre ! L'arrivée du Guggenheim en 1997 y est pour beaucoup mais la métropole basque a bien plus à offrir que son musée iconique. Architecture, musique, gastronomique, street art ou surf, la ville a bien des atouts à faire valoir. Découverte.
  • Le Musée Guggenheim, inauguré en 1997, est devenu l'emblème de Bilbao grâce à son architecture signée Frank Gehry © Guggenheim Bilbao
    Le Musée Guggenheim, inauguré en 1997, est devenu l'emblème de Bilbao grâce à son architecture signée Frank Gehry © Guggenheim Bilbao
  • Vue sur la ria depuis le Quartier San Francisco, dans le centre de Bilbao © Clémence Ludwig
    Vue sur la ria depuis le Quartier San Francisco, dans le centre de Bilbao © Clémence Ludwig
  • L'architecture hors-norme de l'iconique Musée Guggenheim de Bilbao © Guggenheim Bilbao
    L'architecture hors-norme de l'iconique Musée Guggenheim de Bilbao © Guggenheim Bilbao
  • Façades colorées d'immeubles le long de la ria, dans le quartier de La Vieja © Clémence Ludwig
    Façades colorées d'immeubles le long de la ria, dans le quartier de La Vieja © Clémence Ludwig
Un vendredi par mois, de 22h à 1 heure du matin, le Guggenheim se transforme en boîte de nuit électro.

On peut parler de Bilbao comme une ville nouvelle, qui a su se détacher avec brio de cette image de ville portuaire industrielle. Post-crise, de grands projets urbanistiques sont engagés et Bilbao renaît de plus belle.

Les traces du passé sont encore là, mais c’est justement ce contraste qui fait le charme de Bilbao. Les plaques de titane du géant Guggenheim, devenu l'icône de la ville, côtoient les immeubles d’époque aux façades vitrées et aux murs colorés. En plus de ses trésors architecturaux, Bilbao est une ville où on sait faire la fête, apprécier les bonnes tables, s’ouvrir au monde artistique… comme pour mieux rattraper le passé. Le Bilbao BBK Live, qui s'est ainsi imposé comme l'un des évènement majeurs de l'été musical européen accueillant plus de 100,000 festivaliers chaque année, témoigne du dynamisme de la capitale de la province de Biscaye depuis 2006 (lire plus de détails sur le festival dans l'encadré noir ci-dessous).

Dans cet article, vous découvrirez les must have pour profiter pleinement de Bilbao le temps d’un weekend.

VENDREDI

17h - Poser ses valises dans un (boutique) hôtel stylé

Sélectionnés par YONDER

Sans être franchement excitante, la scène hôtelière locale compte quelques adresses intéressantes où vous pourrez poser vos valises. On retiendra particulièrement deux adresses :

  • Gran Hotel Domine Bilbao (Mazarredo Zumarkalea, 61 ; à partir de 120€ la nuit ) : c'est le seul 5-étoiles situé face au Guggenheim. Cet hôtel design de 145 clés dispose d'intérieurs contemporains, d'un espace bien-être, d'un restaurant rooftop avec vue ou encore d'un bar à cocktails prisé des locaux. Tout n'y est pas parfait, loin s'en faut, mais le GHDB est certainement la meilleure option pour les voyageurs les plus regardants sur l'hôtellerie. La chambre à booker ? Une Premier Guggenhein View.
  • Spectaculaire atrium au Gran Hotel Domine Bilbao © DR
  • Miró Hotel Bilbao (Mazarredo Zumarkalea, 77 ; à partir de 95€ la nuit) : le designer à la mode Antonio Miró est à l'origine de ce boutique-hôtel de 50 chambres avec spa, niché entre le Musée Guggenhein et le Musée des Beaux-Arts. La chambre à booker ? Une Double with Guggenheim View évidemment.

 

19h – Faire la tournée des bars à pintxos

Adresses testées et approuvées par YONDER

Impossible de poser ses valises à Bilbao sans enchaîner les bars à pintxos. La tradition veut qu’on fasse plusieurs stops durant la soirée, passant d’une adresse à l'autre en un clin d’œil. Ce barathon oeno-gastronomique est ici appelé poteo. Et il n’est pas exagéré de dire que le poteo est un sport national (ou plutôt régional…) au Pays basque espagnol !

Du simple jambon ibérique posé délicatement sur un pain toasté à la tomate ou du plus sophistiqué morceau de brebis accompagné de fruits rouges, le pintxo se mange debout, sans chichi, au comptoir, un verre de vin local à la main. Les pintxos sont à tous les coins de rue. Voici, pour commencer, deux adresses testées et approuvées par nos soins, à ne pas rater :

  • Nashville (Poza Lizentziatuaren Kalea, 24) : pour déguster la meilleure tortilla de la ville.
  • Mugi (Poza Lizentziatuaren Kalea, 55) : pour un poulpe parfaitement snacké ainsi qu’un morceau de morcilla (charcuterie espagnole, à base de sang de porc cuit). 

 

23h – Visiter le Guggenheim au rythme de DJs célèbres

Testé et approuvé par YONDER

Un vendredi par mois, de 22h à 1 heure du matin, le Guggenheim se transforme en boîte de nuit électro, accueillant des DJs de classe mondiale (DJ Hell, Nina Kraviz, Erol Alkan, Agoria, Art Departement, Mind Against, Seth Throxler, Miss Kittin, The Hacker et bien d'autres encore) lors de l’Art After Dark. Rien ne vous empêche de profiter également de l’exposition du moment. Vous voilà alors face à des œuvres contemporaines avec un son électronique en fond, une expérience unique en son genre.

Avant d’accéder au dancefloor, montez au dernier étage du bâtiment par l’ascenseur en verre et prenez, petit à petit, de la hauteur sur la foule se déhanchant au milieu des lasers psychédéliques. Revenez de jour pour découvrir l’extérieur du bâtiment, son architecture hors-norme et ses célèbres sculptures.

  • Le duo italien Hunter/Game lors d’une soirée Art After Dark au Guggenheim Bilbao © DR

     

    Art After Dark au Musée Guggenheim de Bilbao
    Abandoibarra Etorb., 2
    Un vendredi par mois, de 22h à 1h du matin.
    Admission : 13€. Billets disponibles en ligne.

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    San Juan de Gaztelugatxe est aussi connu des fans de Game of Thrones pour avoir servi de décor à la série phare de HBO.

     

    SAMEDI

    10h – Prendre un bol d’air sur la Côte basque

    Visité par YONDER

    Bilbao est la destination parfaite pour combiner ville, campagne et mer. À vingt minutes en voiture ou à moins d’une heure de métro (station Sopela) vous voilà arrivés à La Salvaje Beach, une des plages de surf du coin où les locaux et les touristes affluent dès les premiers beaux jours. Pour les plus téméraires, la Salvaje Surf Eskola propose des stages de surf.

    La déconnection est totale, le spot parfait pour un shot d’air marin. Profitez en pour suivre, à pieds, les sentiers côtiers et admirer la vue.

    • La Salvaje (Barinatxe) Beach, à ving minutes de route du centre de Bilbao © Clémence Ludwig

     

    12h – Faire une dégustation de vins locaux en pleine campagne

    Testé et approuvé par YONDER

    Pour celles et ceux en voiture, poursuivez votre route jusqu’au village de Bakio qui profite d’un microclimat idéal pour la culture viticole. Faites alors un stop à la Bodega Ados Basarte où vous serez accueillis par un duo de sœurs passionnées. Après quelques explications au milieu des vignes, les propriétaires des lieux vous feront déguster un vin blanc local, plutôt sec. Une belle expérience pour en apprendre plus sur la région.
     

    • Les vignes de la Bodega Ados Basarte à Bakio © Clémence Ludwig

     

    13h30 – S’offrir une parenthèse dans un décor de cinéma

    Passage obligatoire à San Juan de Gaztelugatxe (le « château-rocher » en basque) pour profiter d’un point de vue à couper le souffle sur la mer Cantabrique Le lieu est aussi connu des fans de Game of Thrones pour avoir servi de décor à la série phare de HBO (Peyredragon, Dragonstone en VO).

    La visite complète, 230 marches au total, dure entre 1h30 et 2 heuresselon votre rythme, mais attention l’ermitage n’est ouvert qu’aux mois de juillet et août. Le sentier qui mène jusqu’à l’île vous permettra aussi de profiter pleinement du panorama. Voyage dans le temps garanti !

    • San Juan de Gaztelugatxe © Clémence Ludwig
    • San Juan de Gaztelugatxe © Clémence Ludwig

     

    L’emplacement du BBK Live Festival (Kobeta, 30) est parfait pour admirer la ville vue de haut et en apprécier son architecture.

     

    15h – Découvrir les classiques de la cuisine locale dans une adresse familiale réputée

    Testé et approuvé par YONDER

    Après avoir arpenté la Côte, mettez les pieds sous la table du Restaurant Astei. Cette adresse familiale, véritable repaire des bons mangeurs du coin, ceux qui souhaitent profiter d’un déjeuner typique et généreux, accueille volontiers les grandes tablées.

    Le restaurant propose un menu Entrée-Plat-Dessert-Vin avec au choix de nombreuses spécialités du coin : jambon ibérique, beignets de calamars, langue de bœuf, bacalhau. Laissez-vous tenter par les calamars à l’encre seiche, spécialité marine de la région. Un délice !
     

    • Jambon ibérique servi au Restaurant Astei © Clémence Ludwig

     

    17h – Prendre de la hauteur sur la ville

    Visité par YONDER

    L’emplacement du BBK Live Festival (Kobeta, 30) est parfait pour admirer la ville vue de haut et en apprécier son architecture. Vous devinerez le géant Guggenheim, les buildings du centre d’affaires, le pont Zubizuri, le pont de La Salve ou encore le stade San Mamés.

    Pour y accéder, munissez-vous d’une bonne paire de chaussures, un bus du centre ville vous approchera de la zone mais il faudra terminer votre route à pied. Ça grimpe ! La zone sert aussi de campement, il semblerait que les places se fassent rares à l’arrivée des beaux jours.

    Le conseil en plus ? Pour les moins sportifs, empruntez le funiculaire de Artxanda (tarif : 0,95 €) ou prenez la direction du Parc Etxebarria qui surplombe la ville.

    • Panorama sur la ville © Clémence Ludwig
    • Panorama sur la ville © Clémence Ludwig

     

     

    21h – Dîner en toute intimité... dans une galerie d’art

    Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    Permettez-vous de faire une exception aux pintxos pour une soirée dans un cadre unique. Dans le quartier historique de Bilbao - Casco Viejo - poussez la porte de cette galerie d’art contemporain située au troisième étage d’un immeuble cossu.

    À la tombée de la nuit, on vient chez Epelde & Mardaras pour un dîner en toute intimité. Chaque pièce de la galerie – et donc de l’appartement – se transforme en table d’hôte. La propriétaire des lieux vous accueille comme à la maison. En cuisine, un chef officie en solo pour vous servir une cuisine locale réussi, dont la célèbre bacalhau. Sa préparation est parfaite, pas trop salée, et sa cuisson juste comme il faut.

    Vous allez vivre un moment hors du temps, coupés du brouhaha de ce quartier très animé le week-end. À tester absolument.

    Epelde & Mardaras
    Jardines Kalea, 10
    Menu dîner à 50€ par personne.
    Réservations uniquement au télephone (+34 656 70 17 29)

    Le conseil en plus ? Pour participer à ce dîner singulier, comme pour organiser des visites - très privées - de la ville et la découvrir à travers ceux qui la vivent (rencontres et expériences fortes au menu), suivez les conseils de l'agence Basque Experiences le temps d'une matinée, une journée ou plus si affinités.

    La façade de la Gare de Bilbao-Concordia mixe céramique, verre et fer forgé. Ses intérieurs accueillent un belvédère sublime sur la ria.

     

    DIMANCHE

    10h30 – Découvrir la quartier du Guggenheim

    Bilbao est une ville dont vous pourrez découvrir les principales attractions à pied. Direction le Nord de la ville pour profiter de l’architecture du Guggenheim de jour. Le bâtiment iconique signé Frank Gehry a été construit entre 1993 et 1997 dans le but de donner une nouvelle image à la ville, loin de celle d'une ex-cité industrielle en mal de reconversion.

    Empruntez, dès que vous le pouvez, les quais longeant le fleuve Nervion, parfaitement aménagés pour votre balade dominicale.

    • Le crépuscule est également un moment privilégié pour admirer le musée © Guggenheim Bilbao

     

    Même si vous devinerez très vite l’ampleur du bâtiment, l’arrivée face au géant musée est toujours spectaculaire. Son imposante structure en titane, loin des conventions, a le don pour capter la lumière et créer un jeu de reflets magique. Devant le musée, des œuvres de Jeff Koons se dressent fièrement. La promenade vaut le détour !

    • Le Pont de la Save, désormais intégré au Musée Guggenheim Bilbao. Lors du dixième anniversaire du Musée, fut inaugurée sur le pont une grande porte rouge de l'artiste français Daniel Buren © Clémence Ludwig
    • Sculpture "Maman" de Louise Bourgeois devant le Guggenheim © Clémence Ludwig

     

    Guggenheim Bilbao
    Abandoibarra Etorb., 2,
    Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h
    Billets : 10€ pour les adultes / 6€ pour les moins de 26 ans, enfants et retraités.

    Informations et renseignements sur le site officiel du Musée

     

    11h30 – Flâner dans les quartiers de San Francisco et de La Vieja

    Visités par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    Continuez votre chemin vers l’Est de la ville pour rejoindre le quartier alternatif de San Francisco et celui de La Vieja. Vous longerez la ria de Bilbao qui prend parfois des airs du Canal Saint-Martin parisien. Votre principale activité sera ici de flâner et d’observer tous ces immeubles colorés aux loggias vitrées et ces multiples œuvres de street art, reconnues dans le milieu. Des graffitis souvent à l’esprit revendicateur ou simplement messagers dans le but de retranscrire l’histoire de Bilbao.

    Vous verrez également :

    • Le Marché de la Ribera (Ribera, 22 bis), le plus grand marché d’Europe. Son style Art Déco et ses immenses baies vitrées en font un lieu coquet qui en plus ravira les appétits marins. Ce marché est réputé, en partie, pour son offre de poissons et de fruits mer.
    • Le Marché de la Ribera, situé à la proximité de la ría de Bilbao, est une référence commerciale pour toute la Biscaye © Clémence Ludwig

     

    • En face, de l’autre côté de la rive, se trouve le restaurant gastronomique Mina (1* au guide Michelin) dont le menu dégustation varie en fonction des arrivages du Marché de la Ribera. Pensez à réserver votre table.
       
    • La Gare de Bilbao-Concordia (Bailén, 2) dont l’architecture a longtemps tranché avec l’esthétisme industrielle de la ville. Sa façade photogénique mixe céramique, verre et fer forgé. Ses intérieurs accueillent un belvédère sublime sur la ria.
    • Arbres en fleurs dans le quartier San Francisco © Clémence Ludwig
    • Street art © Clémence Ludwig

     

    Le dimanche aussi, les Bilbainos se retrouvent en famille ou entre amis dans les nombreux bars à pintxos de la ville.

     

    13h – Profiter d’une (nouvelle) pause pintxos avant de repartir

    Adresses testées et approuvées par YONDER

    Le dimanche aussi, les Bilbainos se retrouvent en famille ou entre amis dans les nombreux bars à pintxos de la ville. Voici donc d’autres adresses testées, approuvées et ouvertes le dimanche :

    • Zurekin (Diputazio Kalea, 8). Tous les jours de 8h à 23h30 et jusqu’à 3h du matin le vendredi et le samedi. Pour une version moderne du pintxo comme par exemple cette tranche de brie et ses fruits rouges ou encore ce mix de champignons et de poitrine de porc frite.
    • Peso Neto (San Frantzisko Kalea, 1). Tous les jours de 11h à 1h du matin. L’adresse de quartier par excellence où les habitués se retrouvent dans un décor de bric et de broc. Privilégiez la table de droite et ses canapés en velours.
    • Les pintxos de Peso Neto © Clémence Ludwig

     

    • Nervion Cafe Bar (Naxa Kalea, 7). Tous les jours de 9h45 à minuit. Cette adresse propose des grands classiques (tortilla, anchois, thon, calamars). Vues sur le fleuve en sus.
    • Nervion Café Bar © Clémence Ludwig
    • Nervion Café Bar © Clémence Ludwig

     

    Bonus : la programmation de l’édition 2018 du Bilbao BBK Live Festival

     

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    Bilbao BBK Live Festival

    Depuis 2006, Bilbao accueille chaque année en juillet le Bilbao BBK Live Festival, un festival de musique rock, pop et électro avec des têtes d’affiches prestigieuses (The Prodigy, Phoenix, Justice, The Cure… la liste est longue). Pour cette nouvelle édition 2018, GorillazThe XX, The Chemical Brothers ou Florence + The Machine régaleront les festivaliers de leurs performances.

    Les plus endurants profitent des richesses de la ville en journée et de concerts exceptionnels la nuit, jusqu’au petit matin.

    Bilbao BBK Live Festival
    Les 12, 13 et 14 juillet 2018
    Kobetamendi Bilbao
    À partir de 60€ par jour ; pass 3 jours à 155€.

    Informations et tickets sur le site Web du Festival

    Visiter San Sebastián

    À seulement, une heure de route de Bilbao, San Sebastián, perle de la Côte basque, s’impose sans peine comme l’une des destinations les plus attractives d’Espagne. 

    L’une des plus belles baies du monde, plages spectaculaires, meilleurs bars à pintxos (tapas) du pays, restaurants mythiques ou vie culturelle intense, San Sebastián, retrouvez ici notre article 72 heures à San Sebastián, les meilleures adresses de la ville pour poursuivre votre escapade au Pays basque.