Vous êtes ici

Alix Laplanche, Le lundi 23 avril 2018
Grand angle

À la découverte des villes du Rif marocain : Tétouan, Chefchaouen et Tanger

Tétouan, Chefchaouen et Tanger, trois villes saisissantes dans le Rif Marocain; se distinguent par des modes de vie très différents, exprimant autant de facettes de la culture marocaine. Découvrez ces destinations et leurs bonnes adresses repérées lors de notre récent passage dans la région.
  • Chefchaouen, surnommée « la ville bleue », est l'une des destinations les plus pittoresques du Maroc © Alix Laplanche
    Chefchaouen, surnommée « la ville bleue », est l'une des destinations les plus pittoresques du Maroc © Alix Laplanche
  • Des marchandes, venues de petits villages de montagne, viennent vendre leurs produits dans les rues de Tétouan © Alix Laplanche
    Des marchandes, venues de petits villages de montagne, viennent vendre leurs produits dans les rues de Tétouan © Alix Laplanche
  • Le Salon Bleu trône sur les murailles de Tanger, offre un panorama unique sur la ville de Tanger © Alix Laplanche
    Le Salon Bleu trône sur les murailles de Tanger, offre un panorama unique sur la ville de Tanger © Alix Laplanche
  • Les montagnes du Rif, à deux pas de la Méditerranée, sont l’écrin de petits bijoux citadins © Alix Laplanche
    Les montagnes du Rif, à deux pas de la Méditerranée, sont l’écrin de petits bijoux citadins © Alix Laplanche
La culture andalouse a forgé l’architecture de Tétouan, où l’on déambule dans un décor blanc et vert.

TÉTOUAN, L’AUTHENTIQUE

Située au pied des montagnes du Rif, Tétouan est empreinte de son ancienne occupation espagnole. La ville affiche les marques de cette période faste durant laquelle elle fut la capitale du pays.

La culture andalouse a forgé l’architecture de Tétouan, où l’on déambule dans un décor blanc et vert. Tétouan se divise en trois cœurs : la kasbah, la médina et une troisième partie plus aérée, à ciel ouvert, où l’on trouve l’ancien centre.
 

  • La couleur verte, vestige de l'occupation andalouse, est omniprésente dans les rues de Tétouan © Alix Laplanche

 

Promenade dans Tétouan

Notre promenade dans Tétouan nous amène rapidement à la découverte de la kasbah, et plus particulièrement de Mellah Al-Jadid, l’ancien quartier juif. Cette partie de la ville regorge de petites ruelles étroites s’entrelaçant sur de petites places. Dans ces venelles, une multitude d’artisans sont au travail.

On croise de nombreuses marchandes venues de leur village dans les montagnes, venant régulièrement vendre les fruits et légumes qu’elles cultivent elles-mêmes. Des petits ateliers, abritant des artisans du textile pour la plupart, sont ouverts sur la rue, et offrent la possibilité d’observer la délicatesse de leur ouvrage.
 

  • Des marchandes, venues de petits villages de montagne, viennent vendre leurs produits dans les rues de Tétouan © Alix Laplanche

 

Des jeux d’ombres et de lumières rythment la découverte de la ville, où l’air est étonnamment frais. Bien que parfois vétuste, Tétouan est empreinte de charme et de culture marocaine. On y entend parler différents dialectes, les odeurs d’épices et de pain sortant du four se mêlent : le dépaysement est total.

La médina

La médina offre une autre ambiance. Les petits ateliers laissent place à de grandes menuiseries et à des commerçants faisant étalage de leurs produits. Le rythme est plus dynamique, et l’on trouve ici de nombreux riads traditionnels transformés en restaurants accueillant les touristes affamés. Au bout des escaliers, on débouche sur de jolies terrasses aménagées, où nous prendrons un thé à la menthe avec une vue imprenable sur les toits de Tétouan et les montagnes du Rif. Un autre monde.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Dans les ruelles de Tétouan © Alix Laplanche
  • Un marché immense se déroule dans les rues de la médina de Tétouan © Alix Laplanche

 

 

Où manger à Tétouan ? L'adresse recommandée

El Reducto, hôtel et restaurant, sert d’excellents plats traditionnels marocains dans un cadre typique. Après le repas, on se promène dans les étages de l’établissement où se multiplient les ornements finement ouvragés. Tout en haut, sur le toit, le repas se finit avec un thé à la menthe à déguster dans un canapé confortable au soleil. En prime, les vues sur Tétouan et les montagnes alentours.

  • Une multitude de riads abritent restaurants et hôtels. Ici, El Reducto © Alix Laplanche
  • Le toit de El Reducto, transformé en terrasse, accueille les promeneurs dans un cadre charmant avec vue sur la ville et les montagnes © Alix Laplanche

 

Afin de conserver la luminosité de ces couleurs, les Chaouennais repeignent leurs murs environ trois fois par mois !

 

CHEFCHAOUEN, LA SUBLIME

Au sortir de Tétouan, nous suivons une petite route sillonnant les montagnes menant jusqu’à un univers bleu : Chefchaouen. Cette petite ville escarpée est logée entre deux sommets, les monts Kelaa et Meggou, qui forment à deux deux la montagne Chaouen. Le village culmine à 650 mètres d’altitude. Un air frais nous y attend.

La « ville bleue »

La couleur bleue caractéristique de Chefchaouen a évidemment sa petite histoire. Empreintes du passage andalou, les maisons étaient initialement ornées de la couleur verte emblématique. Lors du départ des colonisateurs, et par opposition au régime imposé, les habitants de la ville ont recouvert le vert par ce bleu intense. Afin de conserver la luminosité de ces couleurs, les Chaouennais repeignent aujourd'hui leurs murs environ trois fois par mois !
 

  • Toto, le guide indispensable pour découvrir Chefchaouen comme il se doit ! © Alix Laplanche

 

Dans le dédale des ruelles

Chefchaouen est inscrite au patrimoine culturel de l’UNESCO, et ne démérite pas. Notre guide, Toto (un personnage à rencontrer absolument !), nous emmène à un rythme soutenu dans les dédales de ruelles où règne ce bleu. Une douce odeur de bois brûlé embaume la ville, nous guidant jusqu’à un petit établi. Ici, deux hommes sont affairés à mettre du bois dans ce qui ressemble à un grand four : celui-ci chauffe l’eau des hammams toute la journée durant.

La grande connaissance de Toto permet de découvrir des lieux reculés dans le village. La promenade se poursuit jusqu’à de petites ruelles aux allures de caves, où la lumière ne transperce pas. Quelques pas plus loin, au détour d’une maison, un point de vue exceptionnel s’offre à nos yeux. En ces lieux, on va de surprise en surprise. Les habitants de Chefchaouen ont su s’approprier leur ville, chacun la personnalisant à sa façon. Plantes, céramiques, tout est mis en œuvre pour décorer ces jolies rues escarpées.

Bon à savoir ? De nombreuses randonnées sont organisées au départ de Chefchaouen, notamment à travers les monts de Chaouen. Les points de vue y sont à couper le souffle.

  • De nombreuses céramiques ornementent les rues de la ville © Alix Laplanche
  • Au détour de petites venelles, des points de vue splendides... © Alix Laplanche

 

Au cœur de la ville coulent les cascades de Ras el Maa, dont la source se trouve à seulement trois kilomètres du centre. Le bruit blanc des chutes d’eau berce notre verre de fin de journée dans ce lieu envoûtant.
 

  • Les terrasses des cafés sont bercées par le bruit des cascades du Ras el Maa © Alix Laplanche
 

 

TANGER, LA MODERNE

Bordée par l’Atlantique et le détroit de Gibraltar, Tanger est depuis quelques temps la nouvelle destination incontournable du Maroc. Loin du tourisme intensif de Marrakech, la ville offre un cadre de vie exceptionnel, entre le charme de son architecture et la la diversité de ses bonnes adresses. Les libraires se multiplient, les galeries d’art pullulent, boutiques et cafés design se multiplient.

Où faire du shopping ? Les meilleures boutiques

Vêtements, déco, pâtisseries, parfums… on trouve tout, et de qualité, à Tanger ! Vitrine de l’artisanat marocain, la cité marocaine propose une multitude de boutiques enchanteresses, dont les adresses citées ne sont qu’un échantillon.

  • Rûmi 1436 (43, rue Amrah, Kasbah) : en pleine kasbah, au détour d’un escalier, la boutique accroche l’œil du promeneur. Élégante, moderne, on y trouve des bougies artisanales, confectionnées avec des essences rigoureusement sélectionnées. Celles-ci sont de véritables objets design. Présentées dans du verre « beldi », n’existant qu’au Maroc, elles sont colorées et s’accompagnent d’une boîte rappelant le tarbouche.
  • La boutique Rûmi propose une variété impressionnante de bougies artisanales dans un décor coloré étudié © Alix Laplanche

 

  • Madini (5, boulevard Pasteur) : mimosa, ambre, rose, patchouli, musc, oud… tous les parfums sont ici, sur le boulevard Pasteur. L’enseigne du parfumeur propose un large choix d’essences, qu’un imposant monsieur nous fait sentir afin d’aider notre choix – qui n’est pas aisé ! Les grandes fioles se succèdent sur le comptoir avant qu’on ne finisse enfin par se décider pour un, deux (ou plus si affinités...) flacons à emporter à prix tout doux.
  • Laissez-vous emporter par la multitude d’huiles essentielles parfumées qui embaument la boutique de Madini © Alix Laplanche

 

  • Las Chicas (Place du Tabor) : concept-store à l’entrée de la kasbah, Las Chicas nous charme par la diversité des produits proposés. Des livres, de la vaisselle en céramique artisanale, des vêtements de créateurs, des produits de soin aux huiles essentielles… et même du thé à savourer dans le salon installé à l’avant de la boutique !
  • Un petit salon de thé accueille les clients à l’entrée de la boutique design Las Chicas © Alix Laplanche

 

  • Al Mouatamid Bnou Abbad (16 Rue Al Mouatamid Ibn Abbad) : si les pâtisseries marocaines vous font saliver, vous ne pouvez passer à côté de cette adresse ! Un choix et une qualité incroyable s’y présentent sous de jolies cloches en verre. On se pâme de plaisir pour les exquises cornes de gazelles.
  • Venez vous laisser tenter par de délicieuses pâtisseries © Alix Laplanche

 

Où boire un verre ? Les meilleurs cafés et bars

Les cafés et bars ne manquent pas à Tanger. Chacun ayant sa particularité, nous avons sélectionné trois adresses différentes les unes des autres.

  • El Hafa (dans le Marshan) : fondé en 1921, ce café-restaurant insolite surplombe la mer. On y accède par une petite ruelle riche en végétation, depuis laquelle rien ne présage un tel panorama. La terrasse en étages permet à chacun de profiter de la vue sublime en sirotant un thé à la menthe.
  • Le café El Hafa jouit d’une vue à couper le souffle © Alix Laplanche

 

  • Le Salon Bleu (20 rue de la Kasbah) : ce lieu enchanteur offre une vue imprenable sur Tanger et la côte rifaine. Installé sur les murailles de la kasbah, le café accueille ses hôtes dans de confortables salons aux tons bleus, se propageant jusqu’au rooftop ensoleillé.
  • Le Salon Bleu trône sur les murailles de Tanger, offrant un panorama unique © Alix Laplanche

 

  • El Morocco Club (Place du Tabor, Kasbah) : à l’ombre d’un arbre hors du commun se trouve la terrasse du Morocco Club, en plein cœur de la kasbah. On s’y installe déguster un thé entre la visite d’une galerie et une session shopping.
Décoration élégante, végétation foisonnante, terrasse ensoleillée et vue exceptionnelle : le Nord Pinus Tanger est un véritable éden.

 

Où manger ? Les meilleurs restaurants

  • Nord Pinus Tanger (11, Riad Sultan, Kasbah) : l’hôtel est installé dans un riad de charme en plein cœur de la kasbah. Décoration élégante, végétation foisonnante, terrasse ensoleillée et vue exceptionnelle : l’endroit est un véritable éden.

  • L’accueil du Nord Pinus nous charme dès l’entrée de l’hôtel © Alix Laplanche
  • Le rooftop du Nord Pinus offre de jolies vues © Alix Laplanche

 

  • Dar Lidam (Rue Dakakine, quartier Jnan Kabtane) : on s’installe sur la terrasse ombragée pour savourer un délicieux tagine avec vue sur la côte tangéroise.
  • Venez savourer un exquis tagine avec vue sur la mer au Dar Lidam © Alix Laplanche
  • Le restaurant nous plonge au coeur des traditions marocaines dans un espace ensoleillé © Alix Laplanche

 

Entre artisanat et produits frais, la balade au cœur de l’ancienne médina de Tanger nous emmène à la rencontre de producteurs locaux.

 

Que voir, que faire, que visiter ? Les autres meilleures adresses

  • Librairie Les Insolites (28, rue Khalid-Ibn-Oualid, anciennement rue Velasquez) : ouverte en 2010 par Stéphanie, cette librairie située dans l’ancien quartier de Tanger est un carrefour de rencontres puisque le lieu fait aussi office de galerie d'art et de café littéraire. Stéphanie a voulu en faire un lieu d’échanges afin de rendre le livre vivant et inciter les jeunes à ne pas délaisser la lecture.

    La librairie invite de nombreux auteurs (plus de 130 pour le moment !) inspirés par Tanger. Des artistes, installant leurs œuvres dans un espace scénographié à l’avant de la boutique, sont également à l'honneur.
  • Stéphanie nous accueille avec chaleur dans sa librairie aux mutiples facettes © Alix Laplanche

 

  • Le cinéma RIF (Cinémathèque de Tanger, le Cinéma Rif, Grand Socco – Place du 9 avril 1947) : rénové par l’artiste marocaine Yto Barrada, le RIF abrite une cinémathèque dédiée à la création marocain. Bâtiment haut en couleur, il vient égayer la place du Grand Socco. L’ancien cinéma, longtemps à l’abandon, propose un café-restaurant, des salles de projection, une scène avec sa loge d’artistes ou encore une salle de consultation d’archives. Le tout dans un décor Art Déco lumineux.
  • Accents Art Déco et couleurs vives, le cinéma RIF offre une programmation culturelle solide © Alix Laplanche

 

  • Le souk de l’ancienne Médina : entre artisanat et produits frais, la balade au cœur de l’ancienne médina de Tanger nous emmène à la rencontre de producteurs locaux. On trouve absolument tout dans les petites échoppes peuplant les rues du quartier. Un petit tour par le marché aux poissons, absolument incontournable dans la zone, est indispensable.

De nombreux producteurs proposent des produits de qualité dans les ruelles de la Médina © Alix Laplanche

  • De nombreux producteurs proposent des produits de qualité dans les ruelles de la Médina © Alix Laplanche

 

Bien évidemment, nous ne pouvons que vous conseiller de flâner et vous laisser porter dans cette ville aux mulltiples visages. De bien belles surprises vous y attendent.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • La promenade dans les rues de Tanger est le meilleur moyen de découvrir les lieux insolites qui habitent la ville © Alix Laplanche
  • La promenade dans les rues de Tanger est le meilleur moyen de découvrir les lieux insolites qui habitent la ville © Alix Laplanche

 

Où dormir ?

Le Banyan Tree Tamouda Bay, somptueux resort uniquement constitué de villas avec piscines privées, est la destination de séjour idéale pour découvrir la région du Rif marocain. Depuis l'hôtel 5-étoiles, comptez :

  • 30 minutes pour rejoindre Tétouan
  • 1h30 pour rejoindre Tanger (11 vols directs par semaine depuis Paris)
  • 1h45 pour rejoindre Chefchaouen

Découvrez ici notre reportage exclusif sur le Banyan Tree Tamouda Bay, un hôtel testé et approuvé par YONDER.

Découvrir le rif

L’agence Voyageurs du Monde propose une diversité de voyages sur mesure permettant de partir à la découverte du Rif marocain, tout en séjournant au Banyan Tree Tamouda Bay.

Séjour de 4j /3 nuits au Banyan Tree Tamouda Bay, à partir de 1,800€ par personne incluant :

  • Vols aller-retour
  • Transferts aéroport <-> hôtel aller-retour
  • 3 nuits avec petit-déjeuner
  • Visite de Tétouan
  • Visite de Tanger (rencontre de deux heures avec un habitant)

Plus d’informations le site de Voyageurs du Monde