Groenland
le guide
Yonder

Destination restée longtemps confidentielle, le Groenland attire aujourd’hui de plus en plus de voyageurs en quête de grands espaces et de beauté sauvage. Littéralement le «pays vert», il l’est effectivement mais seulement au sud et en été. Car cette île, la plus grande du monde si l’on admet que l’Australie forme un continent, est à 80% recouverte de glace. L’inlandsis groenlandais, dont la survie à long-terme est compromise par le changement climatique, est la principale source d’icebergs de l’hémisphère nord. C’est donc sur les côtes, pour la plupart libres de glace, que se répartissent seulement 55,000 habitants, dans des dizaines de villes et villages reliés par autant d’aéroports et d’héliports.

Pour simplifier on peut distinguer les régions suivantes. 

  • Le Sud est en fait aussi au sud que les îles Shetland ! Les fermes y voisinent pourtant avec la calotte glaciaire et la région a été habitée pendant quelques siècles par les Vikings.
  • L’Est du Groenland est resté isolé jusqu’à la fin du 19ème siècle. Il ne compte que deux villes : Tasiilaq, entourée de quelques villages, et plus au nord Ittoqqortoormiit, fondée en 1925.
  • La côte ouest est la plus peuplée. La capitale Nuuk concentre presque le tiers des habitants et attire toujours plus de Groenlandais. A partir de Sisimiut, située juste au nord du cercle arctique, commence le Groenland du traineau à chiens. Ilulissat, la capitale des icebergs, est aussi celle du tourisme. Puis en continuant vers le Nord on trouve la pittoresque Uummannaq, Upernavik, et enfin, séparée par la baie de Melville, la région de la mythique Thulé. 

Yonder est fan du Groenland et ajoute régulièrement de nouveaux articles. En attendant, pour les destinations qui ne sont pas encore couvertes, nous vous invitons à consulter le site de greenland.com

LIRE PLUS

Groenland

articles
tops