Mathieu Belay, Le mardi 31 janvier 2017
Restaurants

Dubaï : les 25 meilleurs restaurants et plus belles tables

Où bien manger à Dubaï ? Pour répondre à cette question épineuse, nous avons sélectionné 25 des meilleurs restaurants et des plus belles tables de la destination. Cuisines du monde entier et cadres à couper le souffle sont au programme.
  • The Experience by Reif Othman : le concept gastronomique le plus ambitieux de Dubaï © DR
    The Experience by Reif Othman : le concept gastronomique le plus ambitieux de Dubaï © DR
La cuisine d’auteur ou le restaurant de chef, au sens où nous l’entendons en Europe, n’existent pas à Dubaï.

Comme nous le faisons désormais régulièrement, nous consacrons un article aussi complet que possible aux meilleurs restaurants d’une destination que nous venons de visiter en long et en large, en l’occurrence Dubaï auquel nous consacrons actuellement un dossier spécial. Mais si nous sommes habituellement attachés à mettre en avant des figures gastronomiques locales et autres chefs à l’identité tranchée, cette approche n’est guère transposable à Dubaï. Avant d’attaquer la lecture de cette liste, nous vous recommandons de vous rappeler des cinq principes suivants qui expliquent nos choix et les différences avec nos sélections habituelles (Rome, Shanghai, Séville, Sicile…) :

  1. La cuisine d’auteur ou le restaurant de chef, au sens où nous l’entendons en Europe, n’existent pas à Dubaï. À quelques exceptions près.
  2. La très grande majorité meilleurs restaurants sont situés dans des hôtels de luxe. C’est indiscutable. Notre sélection ne fait que refléter cette tendance immuable.
  3. La gastronomie locale - émiratie - n’est que marginalement représentée dans les bonnes adresses dubaïotes. Cet état de fait se reflète également dans la liste ci-dessous.
  4. La scène gastronomique dubaïote est encore largement emmenée par des chefs et/ou des concepts venus de l’étranger, anglo-saxons en priorité, déployé dans d'immenses restaurants. Oubliez donc les restaurants intimistes que vous aimez tant en Europe.
  5. Enfin, bien manger à Dubaï coûte cher, même très cher si l’on se décide à ouvrir une bonne bouteille de vin. Vous êtes prévenus.

Maintenant que vous avez pris connaissance de ces avertissements d’usage, nous vous invitons à parcourir notre sélection, découpée par zone géographique pour faciliter le repérage. Elle réserve de belles surprises et n’est, finalement, pas si formatée que ça !
 

I. DUBAI INTERNATIONAL FINANCE CENTRE / BURJ KHALIFA / DOWNTOWN


01. PLAY Restaurant & Lounge

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Déjà listé par nos soins dans la sélection des 20 hot spots et meilleures adresses de Dubaï, PLAY se trouve être l’une des tables les plus enthousiasmantes de la ville. Non seulement car son chef Reif Othman, après des années aux commandes des cuisines de Zuma, a réussi à transformer en terrain de jeu culinaire un immense lounge où on ne l’attendait guère de créativité gastronomique. Mais surtout car il est l’un des rares chefs avec une véritable signature travaillant à Dubaï 100% de son temps (bien qu’il nous ait confiés quelques projets éphémères à venir en France...). Dans une ville où la grande majorité des restaurants sont portés par des noms de chefs venus du monde entier (Gordon Ramsay, Nobu, Jean-Georges Vongerichten, Jason Atherton…), c’est aussi ce qui fait la différence. Pour le reste, on vous invite à (re)lire ces quelques lignes qui résument parfaitement notre pensée : « Là où Reif Othman aurait pu se contenter d’une cuisine sans relief, il choisit d’aller à contre-courant, optant pour des assiettes créatives et aux saveurs tranchantes. […] Il use de la truffe à tour de bras (très appréciée à Dubaï), joue parfois la carte de la gourmandise à l’excès mais ne peut s’empêcher de nous surprendre. L’audace paye – presque – à tous les coups, provoquant l’enthousiasme des convives et forçant notre admiration : voilà un chef qui sait explorer la créativité tout en restant accessible et ludique. On applaudit des deux mains. »

 

Où ? Dans les derniers étages du très branché H Hotel, où l’on retrouve également le 40 Kong, bar avec vue à la mode et The Experience, la table d’hôtes ultra tendance de Reif Othman (lire plus bas à ce sujet).

Quand ? Au dîner forcément. Ambiance survoltée en deuxième partie de soirée les jeudi et vendredi soirs.

Avec ? Avec une bande de foodies à la cool.

L’addition ? Tapas à partager de 28 à 98 AED ; entrées de 55 à 128 AED ; plats de 135 à 790 AED ; desserts de 48 à 385 AED.

Le conseil en plus ? Partagez pour goûter un maximum de choses ! Et n’oubliez pas que les portions sont généreuses (une escalope milanaise pourrait nourrir sans problème deux à trois personnes !)

Adresse : H Hotel - Floor 36 Office Tower, One Sheikh Zayed Rd / Site Web de PLAY Restaurant & Lounge

 

02. The Experience by Reif Othman

Pourquoi on réserve ? Parce que c’est à l’heure actuellement le projet gastronomique le plus ambitieux de Dubaï ! Reif Othman, ancien chef de Zuma et à la tête du très séduisant PLAY, a décidé d’aller un cran plus loin en ouvrant The Experience. Pensé comme un véritable appartement avec son entrée, son coin salon avec vue et sa cuisine ouverte, la table d’hôtes de luxe du chef Reif Othman détonne ! Ce dernier propose en effet aux convives de venir dîner « chez lui », comme il se plaît à l’expliquer, réfutant le concept de la traditionnelle « Chef’s Table ». Se sentant bridé par le format de PLAY (une machine de guerre qui sert jusqu’à 500 couverts les soirs de weekend), il a opté pour ce format intimiste, sans équivalent à Dubaï, pour libérer sa créativité et régaler une poignée de happy few (12 couverts seulement) et autres jet-setters gastronomiques. Ne nous reste plus qu’à retourner à Dubaï pour vivre cette expérience singulière.

  • Le chef Reif Othman, à la tête de PLAY et à l'origine de The Experience, est l'une des figures de la scène gastronomique dubaïote © DR
  • Un aperçu de The Experience, un restaurant pensé comme un appartement, réservé à 12 hôtes © DR

 

Où ? Un niveau au-dessus de PLAY, au 37ème étage du H Hotel.

Quand ? Dès que vous pouvez obtenir une table ! Ou plutôt un siège à la table de Monsieur Reif Othman.

Avec ? Votre meilleur ami(e) accro aux expériences gastronomiques exceptionnelles.

L’addition ? À confirmer (mais forcément élevée)

Le conseil en plus ? Checkez les disponibilités dès que vous bookez votre billet d’avion pour Dubaï.

Adresse : H Hotel - Floor 37 Office Tower, One Sheikh Zayed Road
 

03. Zuma Dubai

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Pour un certain public habitué aux tables de chefs, Zuma risque d’être le restaurant « du trop ». Trop grand, trop branché, trop design, trop marketé, trop de choix à la cartes ou trop cher… bref un restaurant too much ! Ils n’auront pas entièrement tort mais en ne passant pas par l’incontournabl case Zuma, ils se priveront d’un moment de pur plaisir. Bien plus qu’un simple concept décliné de manière industrielle (rappelons-le, l’enseigne a d’abord été créé à Londres avant de s’exporter aux quatre coins du monde), Zuma incarne parfaitement le meilleur des deux mondes en matière de restauration : l’approche informelle et généreuse d’un restaurant casual d’un côté ; l’exigence implacable et la rigueur (sourcing des produits, cuisine, service, carte des vins exceptionnelle, sans même parler de celle des sakés, quasiment unique hors du Japon) d’une table fine dining de l’autre.

Comme dans tous les restaurants du monde où nous passons, nous sommes avant tout attachés à la qualité de l’assiette. Et il se trouve que celle de Zuma, qui se définit comme un izakaya (un bistrot japonais, NDLR), est toujours parfaite, malgré la carte pléthorique et le nombre impressionnant de couverts. Sushis, sashimis, tataki de Wagyu, black cod sauce miso, joue de bœuf braisée mais aussi quelques créations végétales bien senties comme cette salade tomate-aubergines, les beaux produits sont sublimés par une exécution sans faille : recettes imparables, cuissons parfaites, assaisonnements d’une précision chirurgicale. Après avoir goûté plus d’une douzaine de plats de la carte, on peut affirmer en toute confiance que Zuma vous éblouira .

Avalanche de bonnes choses au comptoir de Zuma © YONDER.fr

 

Où ? Dans le quartier d’affaires DIFC.

Quand ? À midi pour un déjeuner d’affaires de bon aloi. Au dîner pour le plaisir.

Avec qui ? N’importe quelle personne de bon goût. Impossible de ne pas aimer Zuma.

L’addition ? Sushis à partir de 45 AED ; entrées froides de 78 à 256 AED ; plats signatures, viandes et poissons du robata de 115 à 365 AED (hors Wagyu). Menus carte blanche à 595 et 795 AED par tête.

Le conseil en plus ? Si vous aimez manger, optez pour le menu daikoku et laissez carte blanche au chef. Ce n’est pas donné (595 AED) mais beaucoup plus raisonnable que d’enchaîner les commandes à la carte.

Adresse : Gate Village 06, Podium Level, Al Sa'ada St - DIFC / Site Web de Zuma Dubai
 

04. Vesna Restaurant & Lounge

Table testée et approuvée par YONDER

Pourquoi on réserve ? Si Dubaï ne peut réellement se targuer d’avoir son propre style culinaire, la ville est en revanche un hub gastronomique unique au monde. Après le Japon, direction la Russie et ce sans avoir à embarquer à bord d’un A380 d’Emirates ! C’est ici, au sein du luxueux hôtel Conrad, que le jeune chef Maksim Tvogorov, natif de Saint-Pétersbourg et star de la cuisine en Russie (notamment grâce à ses performances télévisuelles) livre sa vision d’une cuisine gastronomique internationale mâtinée d’influences slaves sans oublier les valeurs sûres du répertoire russe (caviar et blinis, borsch, bœuf Stroganoff, le poulet à la Kiev). S’il n’y a rien de révolutionnaire, ni dans l’assiette, ni dans le cadre, on ne boude pas notre plaisir à goûter une cuisine russe exécutée avec la manière sans se faire assassiner au moment de l’addition.

 

Où ? Au Conrad Hotel.

Quand ? Au dîner ou pour le brunch impérial du weekend.

Avec qui ? Un amoureux de la cuisine russe.

L’addition ? Entrées de 38 à 87 AED (hors caviar) ; plats de 72 à 340 AED ; desserts de 28 à 60 AED.

Adresse : M2, Conrad Hotel, Sheikh Zayed Road / Site Web de Vesna Restaurant & Lounge

 

MAIS AUSSI, DANS DIFC / DOWNTOWN :

05. Hakkasan (G Floor, Emirates Towers Hotel, Trade Center Area) 

Autre marque globale de la restauration (Londres, Las Vegas, Mumbai, Abou Dabi, New York, Miami…) au concept millimétré (cuisine cantonaise façon fine dining contemporain et décor glamour), Hakkasan ne pouvait pas ne pas être présent à Dubaï. On peut encore une fois déplorer cette uniformatisation à outrance, mais il faut s’y faire, vous êtes à Dubaï. Et dans le genre, Hakkasan est une vraie réussite.

06. Junoon (Shangri-La Hotel, 2F, Sheikh Zayed Rd)

Junoon, le nom est familier de ceux qui se rendent régulièrement à New York. Étoilé par le guide Michelin et considéré comme l’une des meilleures adresses pour manger indien dans la Grosse Pomme, il trouve à Dubaï une déclinaison tout aussi pertinente où les saveurs indiennes rencontrent l’art du fine dining à l’occidental et le meilleur de la cuisine contemporaine. Inauguré il y a moins de deux ans, il y a fort à parier pour que Junoon s’installe à Dubaï pour de bon.

07. La Petite Maison (Gate Village No, 8, Dubai International Financial Center) 

Adresse réputée de DIFC, La Petite Maison est la déclinaison émiratie du célèbre restaurant niçois, pas étoilé mais fréquenté par le gotha mondial (Nicolas Sarkozy en avait fait sa cantine à Nice). Au cœur du Wall Street de Dubaï, La Petite Maison permet de retrouver les grands classiques de la maison (aubergines grillées, rigatoni aux truffes, loup de mer en croûte de sel, poulet au foie gras) servis dans une brasserie moderne, élégante et lumineuse. Le spot idéale pour les expats nostalgiques de la Côte d’Azur.

08. Armani Amal (Level 3, Armani Hotel Dubai, Burj Khalifa, Downtown Dubai)

Seconde adresse de cuisine indienne de notre liste. Mais ici, au sein du superbe Armani Hotel, perché dans les premiers étages de Burj Khalifa, ce n’est pas tant pour la qualité de la table que l’on vient – plus qu’honnête au demeurant – que pour le décor spectaculaire avec sa terrasse surplombant les fontaines du Dubai Mall. Il ne vous reste plus qu’à lever le nez pour constater que, oui, vous êtes au pied de la plus haute tour du monde. La quintessence de Dubaï.

Nusret Gökçe, le boucher le plus glamour du monde, est une star des réseaux sociaux, comptant plus de 3 millions de followers sur Instagram.

 

II. JUMEIRAH BEACH

09. Nusr-Et

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Nusret Gökçe est un spécialiste de la viande et un restaurateur turc de renom. Certes. Mais il est surtout une star des réseaux sociaux. Il y a quelques semaines, les médias français étaient nombreux à décrypter le phénomène, comptant les millions d’abonnés de son compte Instagram. « Au-delà de son impressionnante maîtrise […] ce qui fascine chez Nusret Gökçe, c’est sa “touche” inimitable dans le look (t-shirt moulant, lunettes de soleil rondes à la Léon, barbichette et catogan) et surtout dans le geste : après avoir tranché la bête tout en finesse et précision, Nusret finalise sa prestation avec une pincée de sel saupoudrée avec une gestuelle digne d’une technique d’arts martiaux sortie de la 36ème chambre de Shaolin. » expliquait ainsi GQ au sujet de ce boucher superstar. Si vous n’êtes pas certain d’apercevoir le boucher le plus glamour du monde lors de votre passage dans son restaurant de Dubaï, vous serez sûrs et certains de vous régaler d’un bon steak.

Nusret Gökçe est considéré le boucher le plus médiatique au monde. Ci-dessus, l’une de ses nombreuses photos diffusées auprès de ses millions de followers © Instagram

 

Où ? Juste à côté du Four Seasons Resort Dubai at Jumeirah Beach, une zone très prolifique en bonnes adresses (Jean-Georges Kitchen, COYA – lire juste en dessous – mais aussi Provocateur, l’un des clubs les plus sélects de Dubaï).

Quand ? Il n’y a pas d’heure pour manger un bon steak.

Avec ? Un vrai carnivore. Les végétariens fuiront le lieu comma la peste.

L’addition ? Comptez au moins 500 AED par personne pour un dîner complet. Sans les vins.

Le conseil en plus ? Réservez à l’avance. Le restaurant est pris d’assaut (et le gain de 2 millions de followers sur Instagram ces dernières semaines ne devrait rien arranger).

Adresse : Restaurant Village, Four Seasons Resort Dubai at Jumeirah Beach
 

10. COYA Dubai

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Difficile de trouver un restaurant à Dubaï qui ne soit pas affilié à un chef étranger, de préférence mondialement connu, un concept ou une enseigne internationalement réputée. Coya ne fait pas exception à la règle. Mais contrairement à nombre de ses concurrents (Nobu, Zuma, Hakkasan, La Petite Maison…), ce nom reste largement inconnu en France. Il faut traverser la Manche pour trouver la trace de ce restaurant mettant à l’honneur la riche gastronomie péruvienne. Après une première adresse dans Mayfair, Coya a dupliqué son succès londonien à Dubaï avec une ampleur inédite. Le résultat est à la hauteur des espérances. Décor grandiose, assiettes irréprochables (un cran au-dessus du très bon MANKO parisien, pour situer le niveau), service aux petits soins, l’expérience est aussi fluide qu’enthousiasmante, nous faisant instantanément comprendre pourquoi Time Out Dubai en a fait son Restaurant of the Year en 2016.

 

 

    Où ? Dans le Restaurant Village adjacent au Four Seasons Resort Dubai at Jumeirah Beach (comme Nusr-Et, juste au-dessus).

    Quand ? Pour dîner, sans aucun doute.

    Avec ? En couple, entre amis, pour un dîner d’affaires… Coya est l’archétype du restaurant tendance que chacun saura apprécier à sa juste valeur.

    L’addition ? Entrées (ceviches, anticuchos, tiraditos, tacos, ensaladas…) de 44 à 84 AED ; plats de 98 à 240 AED (hors mets d’exception) ; desserts de 42 à 58 AED.

    Le conseil en plus ? Malgré une capacité importante, le restaurant fait souvent le plein (dîners, weekends). Réservation très fortement recommandée en conséquence.

    Adresse : Restaurant Village Four Seasons Resort Jumeirah Beach Road, Jumeirah 2 / Site Web de COYA Dubai

     

    MAIS AUSSI, À JUMEIRAH BEACH :

    11. Jean Georges Kitchen (Restaurant Village, Four Seasons Resort Dubai at Jumeirah Beach) - Table testée et approuvée par YONDER

    Une énième adresse signée Jean-Georges Vongerichten, l’Alsacien le plus célèbre de la planète (trois étoiles pour son flagship new-yorkais et une trentaine de restaurants de par le monde, dont Shanghai, récemment visité par nos soins) ? Peut-être mais force est de constater que, derrière la marque Jean Georges, le résultat est toujours à la hauteur. Le concept du lieu oscille entre le casual chic et les influences fine dining (l’œuf-caviar ou les Saint-Jacques, chou-fleur caramélisé sont des classiques du répertoire du chef) ce qui permet de très bien manger tout en évitant le service poussif d’un « gastro »mal maîtrisé. Une valeur sûre.

     

    12. Pierchic (Al Sufouh Rd, Al Qasr at Madinat Jumeirah) - Table testée par YONDER

    Situé au bout d'une jetée en bois s'avançant au-dessus des flots bleus du Golfe persique, le Pierchic est le plus beau des restaurants du Madinat Jumeirah, immense complexe hôtelier inspiré d’une ancienne citadelle arabe. Réputé pour être l’un des restaurants les plus romantiques de la ville (marcher enlacés sur la jetée n’est pas sans rappeler les Maldives), Pierchic est pris d’assaut par les couples en soirée. Prenez le contre-pied de la tendance, enfilez vos plus belles lunettes de soleil et allez-y déjeuner et/ou bruncher. Sans oublier votre CB ou votre gilet de sauvetage, l’addition de plomb du Pierchic pourrait vous couler pour de bon (les seafood spaghetti sont affichés à 375 AED, soit près de 100€. Ouch.)

     

    13. Nathan Outlaw at Al Mahara (G Floor, Burj Al Arab)

    La démesure dubaïote dans toute sa splendeur ! Rendez-vous à l’emblématique Burj Al Arab, le seul « hôtel sept étoiles » au monde pour découvrir ce spectaculaire restaurant de poissons et de fruits de mer – signé du chef britannique étoiléNathan Outlaw – où trône un immense aquarium central. On imagine mal le même concept transposé à la viande (manger un steak à côté d’une étable ?) mais passons, le bon goût n’est pas l’objet premier de ce restaurant, qui n’est d’ailleurs pas un restaurant sous-marin contrairement à ce que l’on peut penser. Un conseil : jetez un œil à la carte avant de réserver. Avec un menu dégustation avec accord mets-vins dépassant les 1,500 AED (soit près de 400€), Nathan Outlaw at Al Mahara a aussi la particularité d’être l’une des tables les plus chères de Dubaï.

    • Nathan Outlaw at Al Mahara : à l'intérieur du restaurant © DR
    • Nathan Outlaw at Al Mahara : portrait du chef britannique Nathan Outlaw © DR
    • Nathan Outlaw at Al Mahara : vue aérienne de l'emblématique Burj Al Arab © DR

     

    14. Zheng He's (Jumeirah Mina A' Salam, Madinat Jumeirah)

    Non testé par nos soins, Zheng He's, restaurant de cuisine chinoise contemporaine appartenant à l’immense resort et club de vacances Madinat Jumeirah, fait partie des adresses préférées des professionnels de la restauration à Dubaï (en tout cas, parmi ceux que nous avons rencontrés). Et à lire les avis sur TripAdvisor ou Zomato, le grand public partage cette bonne opinion au sujet de ce restaurant avec terrasse et vues sur l’hôtel Burj Al Arab.

     

    15. Eauzone (One&Only Royal Mirage at Arabian Court - Al Sufouh Rd, Jumeirah Rd) - Table testée et approuvée par YONDER

    Volontiers décrit comme romantique et intimiste, Eauzone est l’un des plus jolis restaurants du très chic Royal Mirage, le splendide resort de One&Only s’étendant sur un kilomètre de plage privée, non loin de Palm Jumeirah et de Dubaï Marina. Comme posé sur l’eau, cette table asiatique fusion (les influences thaïlandaises et japonaises dominent la carte) délivre l’expérience promise : celle de pouvoir dîner en toute quiétude au cœur de l’un des plus beaux domaines de Dubaï – les jardins du Royal Mirage s’étendent sur 26 hectares - et à deux pas de la plage.

    Dans un décor opulent, Yannick Alléno déroule sa vision d’une cuisine française oscillant entre classiques et expérimentations plus contemporaines.

     

    III. PALM JUMEIRAH

    16. STAY par Yannick Alléno

    Pourquoi on réserve ? En attendant la réouverture du restaurant de Pierre Gagnaire (actuellement fermé pour rénovation en vue d’un changement de concept de son restaurant Reflets), Yannick Alléno est le seul des grands chefs français à être durablement implanté à Dubaï. C’est dans le plus beau resort de la ville, l’ultra luxueux One&Only The Palm (lire pourquoi c’est l’un des plus beaux hôtels du monde par ici) que le chef triplement étoilé au Pavillon Ledoyen a pris ses quartiers d’été. Dans un décor opulent, il déroule sa vision d’une cuisine française oscillant entre classiques (terrine de foie gras ; fricassée d’escargots, ail et persil ; filet de bœuf et frites ; homard à l’américaine) et expérimentations plus contemporaines (extraction de tomate au cumin ; œuf cuit à basse température et mousse de Comté). La plus belle adresse de Palm Jumeirah.

    STAY par Yannick Alléno - One&Only The Palm

     

    Où ? Dans l’enceinte du One&Only The Palm, qui est en lui-même une raison de venir dîner au STAY.

    Quand ? Au dîner (le restaurant n’ouvre de toute façon pas à l’heure du déjeuner).

    Avec ? Votre amoureux(se).

    L’addition ? Entrées de 60 à 140 AED ; plats de 140 à 275 AED ; desserts de 55 à 65 AED.

    Le conseil en plus ? Profitez de votre soirée.

    Adresse : One&Only The Palm - The Palm Jumeirah / Site Web de STAY par Yannick Alléno

     

    MAIS AUSSI, À PALM JUMEIRAH :

    17. Bread Street Kitchen (Atlantis The Palm - The Palm Jumeirah)

    Et une adresse de plus d’un chef multi-étoilé, une ! Cette fois c’est l’inénarrable Gordon Ramsay, aussi célèbre pour ses restaurants (3-étoiles pour son flagship éponyme londonien) que pour ses prestations télévisées (Cauchemars en cuisine). Au sein de l’immense Atlantis, le paradis dubaïote des enfants, il signe une grande brasserie influencée par son pays d’origine et travaillant en priorité les produits de saison. Pas de quoi faire le déplacement depuis Downtown mais si vous séjournez à Atlantis ou ailleurs sur Palm Jumeirah, Bread Street Kitchen est un choix sûr.

    18. Social by Heinz Beck (Waldorf Astoria Dubai Palm Jumeirah – The Palm Jumeirah)

    Luxueux mais pas sexy pour un sou (c’est notre avis en tout cas), le Waldof Astoria Dubai Palm Jumeirah a le mérite d’abriter le seul restaurant au monde signé du chef Heinz Beck en dehors de son chez-lui romain. Malgré la consonance germanique de son nom (et pour cause il est allemand !), Heinz Beck est considéré comme l’un des meilleurs chefs au monde de cuisine… italienne. La Pergola, au sein du mythique hôtel Cavalieri sur les hauteurs de Rome, est ainsi le seul trois étoiles de la capitale italienne. Son restaurant Social à Dubaï n’a évidemment pas les mêmes velléités en matière de haute gastronomie. Il n’en reste pas moins une excellente adresse pour manger italien à Dubaï.

    19. 101 Dining Lounge & Bar (One&Only The Palm - The Palm Jumeirah) - Table testée et approuvée par YONDER 

    Également listé dans notre sélection des 20 hot spots de Dubaï, le 101 Dining Lounge & Bar est l’une des trois adresses supervisées par Yannick Alléno au sein du One&Only The Palm (suivez ce lien ou lire plus haut le paragraphe consacré à STAY pour voir tout le bien qu’on en pense). Ambiance lounge chic, terrasse spacieuse, vues spectaculaires sur la skyline de Dubaï Marina et carte méditerranéenne en font l’une des meilleures tables de Palm Jumeirah à l’heure du déjeuner ou de l’apéro.

    • Carpaccio de thon au 101 Dining Lounge & Bar © YONDER.fr
    • Terrasse avec vue au 101 Dining Lounge & Bar © YONDER.fr

     

    Jason Atherton réussit quelques tours de force avec ses créations ludiques sans jamais être gadgets.

     

    IV. DUBAÏ MARINA

    20. Marina Social

    Table testée et approuvée par YONDER

    Pourquoi on réserve ? Jason Atherton, serial-restaurateur à succès (une quinzaine de restaurants de par le monde, une présence notable à The London EDITION et quelques étoiles au compteur), est lui aussi présent à Dubaï. Et comme dans chaque lieu où il s’implante, le chef britannique a le génie de s’adapter à son environnement. Là où il régale le public hip de Jing’an à Shanghai dans un format hybride gastropub meets tapas bar sensationnel (The Commune Social), il propose au premier étage de l’InterContinental Dubai Marina un restaurant plus policé, au moins au premier coup d’œil. La grande terrasse avec vue sur la Marina, les cuisines ouvertes, la grande table d’hôtes, tout cela est certes de bon augure mais reste finalement assez conventionnel pour notre époque. Il faut donc attendre de commander pour s’apercevoir que Jason Atherton n’a pas mis sa créativité au placard en s’installant dans les Émirats. Derrière la tentation de normalisation sur la forme, Jason Atherton réussit quelques tours de force avec ses créations ludiques (le hot dog version foie gras, une signature de la maison, la tomate cœur de bœuf en trompe l’œil, farcie à la burrata) sans jamais être gadgets. C’est très bon, souvent surprenant, et le plus important, Jason Atherton et ses équipes ne se prennent jamais trop au sérieux. On like.

    Où ? Au 1er étage de l’InterContinental Dubai Marina

    Quand ? À la nuit tombée pour voir scintiller les lumières de Dubaï Marina.

    Avec ? Un fan d'humour british.

    L’addition ? « Snacks » et entrées de 25 à 90 AED ; pâtes et pizzas de 85 à 90 AED ; plats de 135 à 225 AED ; desserts de 45 à 60 AED. Menus dégustations à 450 AED (4 services ; 750 avec l’accord mets-vins), 550 AED (6 services ; 950 avec l’accord mets-vins) et 650 AED (8 services ; 1,150 avec l’accord mets-vins).

    Le conseil en plus ? Comme partout à Dubaï, les portions sont copieuses. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre.

    Adresse : InterContinental Dubai Marina - Bay Central, Dubai Marina, Jumeirah Beach Residence / Site Web de Marina Social

    • © Marina Social Dubai
    • © Marina Social Dubai

     

    Pour de nombreux locaux, Seven Sands est the place to be pour goûter à une authentique cuisine émiratie de haut-niveau.

     

    MAIS AUSSI, À DUBAÏ MARINA :

    21. Indigo by Vineet (Grosvenor House Tower One، Al Sufouh road)

    Pas le restaurant le plus glam' de notre sélection mais l’un des plus aboutis pour goûter une cuisine indienne de haute facture (que l’on paye d’ailleurs au prix fort), signée du chef indien Vineet Bhatia, étoilé à Londres. C’est de l’avis de tous le meilleur restaurant indien de Dubaï avec Junoon (lire plus haut à ce sujet).

    22. Rüya (1st Floor, Lobby Level Grosvenor، House Al Sufouh Road, Dubai Marina)

    Toujours au sein de Grosvenor House, élégant 5-étoiles de Dubaï Marina, Ruya est l’une des adresses qui fait actuellement le buzz en ville. Ouvert en 2016, cette adresse spécialisée dans la gastronomie turque bénéficie du soutien de poids lourds de la restauration dubaïote (les associés derrière Zuma, Coya et Nusr-Et, tous trois listés ci-dessus) et d’un chef formé à l’écolé Jean-Georges Vongerichten. Du lourd donc.

     

    23. Seven Sands (Shop # 5102, The Beach, Jumeirah Beach Residence)

    Pour de nombreux locaux, Seven Sands est the place to be pour goûter à une authentique cuisine émiratie de haut-niveau. Si nous n’y avons pas été en personne, il semblerait que la critique, professionnelle comme publique, soit effectivement unanime à ce sujet. Malgré le décor un brin chargé et le manque d’âme apparent du lieu, Seven Sands est l’un des rares restaurants de Dubaï où il soit possible de déguster recettes inspirées de la tradition bédouine et autres spécialités locales. Rien que pour cela, ne négligez pas Seven Sands.

    The Farm, comme son nom l’indique, offre la possibilité - rare à Dubaï – de déjeuner au beau milieu d'un décor champêtre et bucolique.

     

    V. AILLEURS DANS DUBAÏ
     

    24. Al-Fanar (Canal Walk, Dubai Festival City Mall)

    C’est dans le Dubai Festival City Mall, non loin de l’aéroport, que l’on trouve Al-Fanar, une chaîne locale (elle dispose de plusieurs adresses dans les Émirats Arabes Unis) spécialisée dans la cuisine autochtone. Décor faussement vintage pour revivre l’ambiance du Dubaï des années 1960 mais prix réellement abordables (pour faire simple, Al-Fanar est le moins cher des restaurants de cette liste).

    Al-Fanar est l’un des rares restaurants de cette liste à servir une cuisine émiratie inspirée de la tradition bédouine © DR

     

    25. The Farm (The Farm at Al Barari, Nad Al Sheba Area, opposite to Global Village)

    Enfin une adresse qui n’est ni le restaurant d’un grand chef international, ni situé dans un hôtel, ni la déclinaison d’un concept à succès. Situé dans le quartier verdoyant d’Al Barari, The Farm, comme son nom l’indique, offre la possibilité - rare à Dubaï – de déjeuner au beau milieu d'un décir champêtre et bucolique. Il semble que cela soit le principal avantage de cette adresse dont la cuisine ne semble pas toujours captivante. N’hésitez pas à lire les reviews des guides locaux pour vous faire une idée plus précise sur le sujet.

    <------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------->

    DOSSIER SPÉCIAL DUBAÏ

    Retrouvez ici nos autres contenus consacrés à Dubaï, destination phare de l'hiver :

    Les 20 hot spots de Dubaï : les meilleures adresses (restos, bars, clubs, galeries...) pour découvrir la ville différemment

    - Les 15 meilleurs hôtels de Dubaï : une sélection exigeante des plus belles adresses de la ville

    - Notre reportage complet sur le One&Only Royal Mirageresort enchanteur niché au cœur d'un domaine de 26 hectares (plage privée d'un kilomètre)

    - En images : pourquoi le One&Only The Palm est l'un des plus beaux hôtels du monde ?

    <------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------->

    • Cadre champêtre à The Farm © DR
    • Cadre champêtre à The Farm © DR