Mélissa Leroux, Le lundi 15 février 2016
Restaurants

On a testé Botanique, nouvelle adresse du 11ème qui met la nature à l’honneur

Ouvert depuis l’automne, Botanique est l’un de ces restaurants nouvelle génération de l’Est parisien qui va faire parler de lui dans les prochains mois. Récompensé d’une bourse, parrainé par Thierry Marx, évoluant entre néobistrot et gastro cool, l’adresse a tout pour plaire. Découverte.
  • Noir de Bigorre grillé-légumes fraiches : une assiette de Botanique © Botanique Restaurant
    Noir de Bigorre grillé-légumes fraiches : une assiette de Botanique © Botanique Restaurant
  •   Tarte-crevette-avocat au fruit de la passion et Tarte-tartare de bœuf-olive verte © Botanique Restaurant
    Tarte-crevette-avocat au fruit de la passion et Tarte-tartare de bœuf-olive verte © Botanique Restaurant
  • Sugio Yamagushi et Alexandre Philippe, le duo à qui l'on doit Botanique © Botanique Restaurant
    Sugio Yamagushi et Alexandre Philippe, le duo à qui l'on doit Botanique © Botanique Restaurant
  • La façade du restaurant, rue de la Folie-Méricourt dans le 11ème arrondissement de Paris © Botanique Restaurant
    La façade du restaurant, rue de la Folie-Méricourt dans le 11ème arrondissement de Paris © Botanique Restaurant
Sugio Yamagushi et Alexandre Philippe se sont associés pour créer le restaurant Botanique dont le concept a été primé par la bourse Badoit, sous le patronage de Thierry Marx.

Le contexte

Déjeuner, 3 convives.
 

Le pitch

Le chef d'origine japonaise Sugio Yamagushi et le sommelier français Alexandre Philippe se sont associés pour créer le restaurant Botanique dont le concept a été primé par la bourse Badoit, sous le patronage de Thierry Marx. Et on comprend pourquoi ! Botanique est une ode à la nature, un restaurant où le produit est au centre de l’attention. Exit les logos « bio » et autres artifices, ici on cherche avant tout le goût. Et c’est dans cet esprit qu’une attention particulière est portée à la qualité des ingrédients, locaux et de saison forcément.

Botanique c’est également la croisée de deux chemins, deux nationalités, la complémentarité entre un chef et un sommelier et également deux ambiances dont chacune a son espace dédié. Au rez-de-chaussée on y sert une cuisine type bistrot et au premier, réservé au service du soir, une cuisine gastronomique.

Il y a chez Sugio une volonté de proposer une cuisine authentique et chaleureuse, de revenir à la cuisine française de la belle époque. La cuisine a des saveurs de madeleine de Proust avec une touche de modernité.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

La viande cuisinée cinq heures est tendre à souhait et la purée bien beurrée est gratinée comme il se doit sur le dessus.


Dans l’assiette

Au menu, des assiettes à partager dans un esprit de convivialité. Et on débute ce déjeuner par des acras de cabillaud au goût délicat, servis avec une mayonnaise aux herbes (aneth, coriandre et cerfeuil) qui vient apporter une touche de fraîcheur à ces délicieuses billes à la fois croquantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur.

Accras de cabillaud, mayonnaise aux herbes © Mélissa Leroux

 

Pour enchaîner quoi de mieux que de se laisser tenter par le foie gras de Gers. Servi mi-cuit,  il est accompagné de disques de biscuit à la noisette pour ramener un peu de croquant et de suc de raisin. Le foie gras est excellent et s’associe parfaitement bien avec le raisin. À noter que le pain qui l’accompagne est tout aussi délicieux, celui-ci est signé Landemaine (rue Oberkampf) et Bruno Solque.
 

Foie gras du Gers servi mi-cuit © Mélissa Leroux

 

Vient ensuite une fricassée de champignons (shitakés, pleurotes et champignons de paris) avec son œuf cuit à basse température, le tout baignant dans un bouillon de poule et vinaigre de xérès délicieusement parfumée. Un plat gourmand aux accents forestier, idéal en cette saison. Côté vin, Alexandre a su parfaitement nous conseiller et satisfaire nos envies avec un excellent rouge du Domaine de la Chancelière Mondeuse (2012).
 

Fricassée de champignons (shitakés, pleurotes, champignons de Paris) © Mélissa Leroux

 

Enfin on finit côté salé avec un fameux parmentier à la joue de bœuf mijotée au Côte du Rhône. La viande cuisinée cinq heures est tendre à souhait et la purée bien beurrée est gratinée comme il se doit sur le dessus. Encore un plat gourmand qui nous fait retourner en enfance.
 

Parmentier à la joue de bœuf mijotée au Côte du Rhône. © Yonder.fr

 

On clôture ce déjeuner avec un dessert tout chocolat. Une tarte au chocolat noir de Venezuela 64% composé de Ganache au poivre de Timut qui vient délicatement relever le goût du chocolat. La tarte est surmontée d’une plaque de biscuit au chocolat et d’une mousse chocolat au lait saupoudrée de fèves de cacao concassées. Un dessert pas trop sucré au goût épicé qui vient parfaitement conclure ce repas.

 

Tarte au chocolat noir du Venezuela 64% © Mélissa Leroux

 

Les assiettes se caractérisent par la simplicité de leur composition avec une attention particulière portée à la qualité des matières premières.


Dans la salle

Au cœur du 11ème arrondissement (rue de la Folie-Méricourt) Botanique est un pavillon sur deux étages décoré avec soin. Au premier, une magnifique verrière donne au lieu des allures de serre. Au rez-de-chaussée, une salle moderne et chaleureuse avec au sol un carrelage graphique avec vue sur la cave à vin au sous-sol et un mobilier dans un esprit vintage. 

La salle à l’étage © Botanique Restaurant

 

Le service

Le service est chaleureux et attentionné, ce qui rend l’expérience d’autant plus agréable.

L’addition

Au déjeuner, formules à 19 et 24€ (deux ou trois plats). Tapas dès 6€ au déjeuner comme au dîner.

Au dîner uniquement, Botanique propose un très tendance menu dégustation en cinq séquences à 58€ par personne.

Notre verdict

La cuisine de Sugio est ce que l’on pourrait qualifier d’accessible. Ses saveurs évoqueront nécessairement quelque chose à chacun d’entre nous. A l’image de la cuisine japonaise, les assiettes se caractérisent par la simplicité de leur composition avec une attention particulière portée à la qualité des matières premières. La cuisine française est remise au gout du jour, on aime ça. Et vous pouvez compter sur Alexandre pour trouver les liquides qui raviront vos papilles.

Ne reste plus qu’à y retourner au dîner pour tester le menu dégustation. En attendant, on réserve sans réserves !

Pratique

Botanique 

71 rue de la Folie-Méricourt - Paris 11ème - Métros : Oberkampf, Parmentier, République 

Ouvert du mardi au samedi au déjeuner et au dîner.

- Formules Déjeuner : 19€ (2 plats) et 24€ (3 plats)

- Les Tapas à partir de 6€ au rez-de-chaussée (Bistrot) - Déjeuner et Dîner

- Le Menu Dégustation (5 temps) à 58€ à l'étage (Gastronomie)  - Dîner uniquement

E-mail : contact@botaniquerestaurant.com
Réservations au téléphone (+33 (0) 1 47 00 27 80) ou sur le site Web de Botanique.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !