Mélissa Leroux, Le lundi 07 novembre 2016
Restaurants

On a testé Les Fables de la Fontaine, table marine de la Rive Gauche

Aux Fables de la Fontaine (Paris 7ème), Julia Sedefdijan, du haut de ses 21 ans, a pris le gouvernail de cette table marine réputée de la Rive Gauche. On en profite pour s'y intéresser de plus près.
  • Les Fables de la Fontaine, une table marine remarquable et accessible dans le 7ème arrondissement de Paris © Les Fables de la Fontaine
    Les Fables de la Fontaine, une table marine remarquable et accessible dans le 7ème arrondissement de Paris © Les Fables de la Fontaine
Du haut de ses 21 ans, Julia Sedefdijan a pris le gouvernail, réussissant à changer de cap tout en gardant l’étoile.

Le pitch

Les Fables de la Fontaine, table marine de la rive gauche cofondée par Christian Constant et David Bottreau, s’est offert une cure de jouvence. Du haut de ses 21 ans, Julia Sedefdijan a pris le gouvernail, réussissant à changer de cap tout en gardant l’étoile (attribuée par le Michelin en 2006). Arrivée à 17 ans aux Fables de la Fontaine en tant que commis, Julia a gravi tous les échelons jusqu’à prendre les commandes des cuisines à la suite du départ d’Anthony David, signant au passage une carte aux tonalités méditerranéennes. Pour que cette cuisine soit accessible au plus grand nombre, les prix ont été revus à la baisse en travaillant des produits qui n’ont pas coutume d’être sur le devant de la scène gastronomique.

Portraits de Julia Sedefdijan, la cheffe du restaurant, seulement âgée de 21 ans

 

Dans l’assiette

Pour se mettre en appétit, sardines fumées de Cantabrie à la chair ferme et olive Tagache. Côté pain, focaccia maison au piment d’Espelette et pain au levain de chez Nordine Hakkam (ancien boulanger attitré d’Alain Ducasse). Huile d’olive fruitée de Fuente de Piedra pour faire trempette et un beurre au fenouil et poivre maison à en faire des tartines.

Sardines fumées et olive Tagache © Mélissa Leroux

 

Haddock cru et cuit si soyeux qu’il en caresse le palais et son jaune d’œuf pané à briser pour que le cœur encore liquide se lie à la vinaigrette aux algues et poireaux croquants. Un joli jeu de saveurs et de textures. Coup de cœur pour la Bourride du Gros Caillou, l'un des plats signatures de la maison. Un pêle-mêle de poissons de roche et mollusques nageant dans un fumet de poisson crémé à l’ail et au safran. D’une gourmandise à s’en damner !

La Bourride du Gros Caillou © Mélissa Leroux

 

Pour clôturer le repas, sablé breton, crème citron et meringues au poivre couronné d’un sorbet citron. Une tarte au citron comme on les aime, avec ce qu’il faut d’acidité.

  • Framboises marinées à la menthe, financier pistache, panna cotta bora bora © Mélissa Leroux
  • Sablé breton, crème et sorbet citron, meringues au poivre © Mélissa Leroux

 

Iris et Luis Aleluia ont fait le choix de mettre en avant des matériaux bruts aux teintes claires pour apporter de la luminosité au lieu.

 

Le service

Service rondement mené par une équipe jeune et dynamique qui sait se faire le porte-parole de la jeune cheffe.
 

La salle

Cadre épuré signé Iris et Luis Aleluia qui ont fait le choix de mettre en avant des matériaux bruts aux teintes claires pour apporter de la luminosité au lieu.

  • Les Fables de la Fontaine (Paris 7) : la terrasse
  • Les Fables de la Fontaine (Paris 7) : la salle

 

Julia Sedefdijan étonne et détonne avec sa cuisine créative pleine de gourmandise.

 

L’addition

Des prix divisés de moitié, ça donne un menu déjeuner entrée, plat à 25€ et un menu dégustation à 70€ en 6 séquences. Comptez entre 50 et 60€ à la carte. Une addition plus que raisonnable pour la qualité de la table et le quartier.

Notre verdict

La jeunesse sied bien aux Fables de la Fontaine. Julia Sedefdijan étonne et détonne par sa cuisine créative pleine de gourmandise. On ne peut que vous conseiller d’y faire escale.

 

PRATIQUE

Les Fables de la Fontaine

131, rue Saint Dominique
Paris 7ème

Ouvert tous les jours au déjeuner et au dîner

Téléphone : +33 1 44 18 37 55
Site Web des Fables de la Fontaine