Mathieu Belay, Le lundi 21 mai 2018
Restaurants

Paris : on a testé Robert, le nouveau bistrot que le Tout-Paris va adorer

Coup de cœur pour cette adresse ouverte depuis un peu moins de trois mois dans le quartier Goncourt. Tous les ingrédients d’un succès durable sont réunis chez Robert, la nouvelle adresse des créateurs de Martin, Boire & Manger.
  • L'intérieur du restaurant Robert © YONDER.fr
    L'intérieur du restaurant Robert © YONDER.fr
  • Le mobilier du restaurant est dépareillé, dans un style faussement négligé © Robert
    Le mobilier du restaurant est dépareillé, dans un style faussement négligé © Robert
  • La façade anonyme, ou presque, du restaurant, rue de la Fontaine au Roi (Paris 11ème) © Robert
    La façade anonyme, ou presque, du restaurant, rue de la Fontaine au Roi (Paris 11ème) © Robert
Après le succès de Martin, Boire & manger, le duo Loïc Martin et Édouard Bergeon s’est alloué le service du chef australien Peter Orr, ancien d'Au Passage.

Le contexte

Déjeuner le mercredi 16 mai, un convive.

Le pitch

C’est une nouvelle - plus tout à fait en réalité, le restaurant ayant ouvert le 21 février dernier - adresse qui aurait pu faire le buzz. Pourtant, sa présence médiatique reste, encore à ce jour, limitée. Une rapide recherche sur Google permet de tomber sur la fiche Fooding de l’établissement. En matière d'ouvertures parisiennes, le guide d’Alexandre Cammas est, comme souvent, à l'avant-garde.
 

  • Le chef australien Peter Orr, derrière les fourneaux © YONDER.fr

 

Puis il y a cet article élogieux de nos confrères de Vanity Fair, publié début mars. Si leur ligne éditoriale est parfois un brin snob, force est de reconnaître qu’ils ont eu le nez creux en parlant avant tout le monde, ou presque, de ce nouveau resto monté par Loïc Martin et Édouard Bergeon de Martin, Boire & manger. Après le succès de leur adresse du boulevard du Temple, le duo s’est alloué le service du chef australien Peter Orr. L'ancien d’Au Passage (Paris 11ème) confie avoir pris le temps de la réflexion (« près d’un an ») avant de se lancer dans cette nouvelle aventure culinaire que l'on va découvrir le temps d'un déjeuner.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Tous les ingrédients du plaisir sont réunis dans cette cuisine de vérité, absolument… irrésistible !

 

Dans l’assiette

Quand on profite de la fin de service pour demander à Peter Orr l’idée du restaurant et de sa cuisine, le chef australien ne s’abrite pas derrière d’explications fumeuses. Sa volonté ? Une « bonne cuisine dans un restaurant où l’on se sent bien ». Un restaurant où l’on puisse revenir tous les midis, assouvir ses désirs à la carte sans passer par la case menu dégustation. Un endroit où l'on puisse s’attabler à deux, en amoureux comme entre potes.

Dans les faits, la formule déjeuner au prix canon (21€ entrée, plat ou plat, dessert, 25€ pour le tout) côtoie une carte courte et bien fichue. Les asperges blanches (noisette anguille fumée, pommes) dépotent en entrée, mettant mieux que jamais à l'honneur le légume star de la saison. L’agneau (artichauts, courgettes au basilic), lui, sonne comme une évidence en cette fin de printemps. L’assiette généreuse, visuellement travaillée, gustativement millimétrée renvoie dans leurs cordes bien des plats de tables étoilées.

  • Asperges blanches, noisette, anguille fumée, pommes © YONDER.fr
  • Agneau de la ferme de Clavisy, artichauts, courgettes au basilic © YONDER.fr

 

La panna cotta (fleur de sureau, fraises, rhubarbe, meringue, atsina) confirme , s'il y en avait encore besoin, l'habileté du chef à proposer une cuisine limpide, gourmande, séduisante. Le meilleur des terroirs français, les influences anglo-saxonnes, la science des cuissons, le sens des harmonies ou l’absence de vanité, tous les ingrédients du plaisir sont réunis dans cette cuisine de vérité, absolument… irrésistible !

Dans la salle

La salle, lumineuse et fleurie, est particulièrement agréable. Mobilier partiellement dépareillé, cuisine ouverte (sans pour autant la transformer en théâtre), espace entre les tables, le décor, faussement négligé, est, en fait, franchement réussi.
 

  • Panna Cotta fleur de sureau, fraises, rhubarbe, meringue, atsina © YONDER.fr
Service tout en douceur et sourires, sans jamais perdre en efficacité.

 

Le service

Tout en douceur et sourires, sans jamais perdre en efficacité. À l’heure du déj’, Peter Orr et sa brigade ne perdent pas un instant derrière les fourneaux. L'équipe en salle suit et assure jusqu'au bout.

Le conseil en plus ?

En solo ou en duo, installez-vous, face à la cuisine, au comptoir ; celui-ci se révèlant très confortable (assises, large espace sur le comptoir, lumière). Autrement, optez pour une table le long de la baie vitrée.

L’addition

  • Menus déjeuner à 21€ (entrée, plat OU plat, dessert) et 25€ (entrée, plat, dessert)
  • À la carte (déjeuner ou dîner) : entrées de 13 à 16€ ;  plats de 23 à 27€ ; desserts de 8 à 9€.
  • Menu du chef en 5 plats à 50€ (servi uniquement pour l’ensemble de la table).
     
  • La cuisine ouverte et son comptoir © Robert

 

Ce qu’il faut retenir / Notre avis

Coup de cœur pour ce restaurant (ou néobistrot si vous préférez) qui se révèle en tout point idéal. Voilà l’adresse que l’on aimerait avoir en bas de chez soi, à côté de son bureau ou à deux pas de chez les siens. Les habitants du quartier Goncourt, fort bien pourvu en bonnes adresses (l’historique Chateaubriand mais aussi Le Dauphin, Tannat, ANNA, la pâtisserie de Yann Couvreur, etc.) ont décidément bien de la chance.

 

PRATIQUE

Robert

32 rue de la Fontaine au Roi
Paris 11ème  - FRANCE

Horaires
Du mercredi au samedi, midi et soir.

Contact
Tél : +33 (0)1 43 57 20 29
Informations et réservation en ligne sur le site Web du restaurant

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !