Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le vendredi 30 mai 2014
Hôtels du mois

Le Ca'Pisani, enclave design à Venise

Les chambres avec vues sur le Grand Canal ? Trop chères. Les terrasses surplombant la lagune ? Trop cliché. La place Saint-Marc ? Trop touristique. Si c’est l’opinion que vous vous faites de Venise, alors le Ca’ Pisani est fait pour vous.
  • Façade de l'hôtel | © Ca' Pisani Hotel
    Façade de l'hôtel | © Ca' Pisani Hotel
  • Chambre Deco' Superior | © Ca' Pisani Hotel
    Chambre Deco' Superior | © Ca' Pisani Hotel
  • Lustres au premier étage de l'hôtel, le piano nobile | © Ca' Pisani Hotel
    Lustres au premier étage de l'hôtel, le piano nobile | © Ca' Pisani Hotel
  • La terrasse rooftop et ses transats | © Ca' Pisani Hotel
    La terrasse rooftop et ses transats | © Ca' Pisani Hotel

Un hôtel « différent » voulu par les Serandrei

Qui à Venise ne connaît pas la famille Serandrei ? Depuis plus d’un siècle déjà, elle perpétue la tradition d’hospitalité qui lui est sienne au Saturnia, le grand hôtel familial 4-étoiles à deux pas de la place Saint-Marc et de la Fenice. Dans les années 1980, Ugo Serandrei, quatrième génération d’hôtelier de la famille, imagine un hôtel différent. Loin des conventions vénitiennes et du style classique qui prévaut en ville. Après des années de réflexion et des conceptions, puis des mois de travaux, le Ca’ Pisani ouvre ses portes pour la première fois au public.

On est le 1er décembre 2000, les Serandrei viennent d’importer le concept contemporain de boutique hotel dans la Sérénissime.

La rencontre de l’Histoire et du design

Si le nombre de chambres était le critère définissant le boutique hotel, alors tous les établissements vénitiens pourraient être considérés comme tel. Ce qui fait un boutique hotel, c’est sa capacité à projeter les voyageurs dans un univers particulier, une atmosphère singulière. Et c’est là où le Ca’ Pisani excelle.

Installé dans un palais vénitien typique de la fin du XIVème – et repensé au XVIème siècle avec la création d’un piano nobile (étage noble), le Ca’ Pisani a été entièrement réinterprété dans les styles Art Déco et Futuriste par les architectes Roberto Luigi Canovaro et Pierluigi Pescolderung. Les influences du courant Futuriste, qui marqua l’Italie de l’entre-deux-guerres, sont évidentes dès que l’on pousse la porte d’entrée. Tout en marbre et bois de noyer, le lobby rappelle les formes essentielles du futurisme, mais c’est en montant au premier étage que l’on prend conscience du travail exceptionnel des architectes pour faire cohabiter l’âme du palais – les volumes sont absolument exceptionnels – avec la nouvelle identité architecturale des lieux.

Avant même d’avoir atteint les chambres, on comprend pourquoi le Ca’ Pisani a rejoint la prestigieuse collection des Design Hotels

Les Serandrei viennent d’importer le concept contemporain de boutique hotel dans la Sérénissime.

Un mobilier unique dans chaque chambre

On retrouve dans chacune des 29 chambres et suites les éléments distinctifs qui font du Ca’ Pisani un hôtel unique à Venise. Le style des années 1930 et 1940 se traduit ici dans les formes géométriques murales qui rappellent Mondrian, dans les tons pastels (moutarde, terre cuite, orange, beige ou gris) dans l’utilisation d’éléments en argent ou acajou et évidemment dans le mobilier. Chinés patiemment aux quatre coins de l’Italie, tous les meubles Art Déco ou Futuriste sont originaux et uniques. Ainsi, chaque détail a été pensé pour apporter une touche de raffinement supplémentaire à l’hôtel, jusqu’aux clés des chambres présentées sous forme de poissons stylisés, hommage à la mer qui ceinture la ville.

Et ce n’est pas parce que le Ca’ Pisani joue la carte du rétro-futurisme que l’hôtel n’est pas à la pointe des technologies contemporaines. Téléphone Bang & Olufsen, baignoire jacuzzi, WiFi disponible gratuitement pour autant de devices souhaités, rideaux électriques et système de sonorisation à la pointe, l’établissement offre au voyageur des temps modernes tout le confort attendu.

Mention spéciale aux chambres Duplex particulièrement impressionnantes, et plus spécifiquement la chambre n°8. Chambre à coucher aménagée au premier étage, vaste dressing, et spectaculaire escalier vitré viennent parachever avec style l’aménagement des lieux.

S’offrir un duplex à Venise, comment plus imaginer plus classe ?

Une situation idéale au cœur de Dorsoduro

C’est sans aucun doute l’un des points forts de l’hôtel. Echapper à la foule oppressante du quartier San Marco pour se retrouver dans l’un des plus agréables quartiers de la ville – Dorsoduro – c’est ce que nous offre le Ca’ Pisani.

A deux pas du Ponte dell'Accademia, la situation de l’hôtel semble parfaite à tous points de vue. A l’écart des flots de touristes et au cœur du quartier arty de la ville : les galeries pullulent dans le quartier lui-même célèbre pour accueillir le long du Grand Canal la Gallerie dell'Accademia, la Collection Peggy Guggenheim ou l’ambitieuse Collection François Pinault à la Punta Della Dogana, les anciennes douanes de la ville.

Deux minutes de marche vers le sud permettent d’atteindre la promenade du Zattere le long du canal de la Giuddeca, l’une des plus belles de Venise, tandis que le long du Fondamenta Nani (à 200 mètres de l’hôtel) on trouve certains des plus vivants bacari vénitiens comme le Cantinone Gia' Schiavi (Fondamenta Nani, 992) où se massent chaque soir une foule compacte de vénitiens venus siroter un prosecco le long du canal.

Difficile d’imaginer meilleure adresse pour s’immerger dans un Venise à la fois authentique et « carte postale ».

Chinés patiemment aux quatre coins de l’Italie, tous les meubles sont originaux et uniques.

9 raisons de choisir le Ca’ Pisani

Les raisons de descendre au Ca’ Pisani sont nombreuses. Pour vous les simplifier on vous les résume ici :

- le design : c’est l’âme et la signature de l’hôtel. Il ravira aussi bien les amateurs d’architecture que ceux lassés des stucs et dorures des palaces traditionnels.

- la situation : à la fois centrale, hors des flots de touristes et à proximité des lieux de promenade les plus agréables de Venise, le Ca’ Pisani troque les sempiternelles vues sur les canaux ou la lagune contre un environnement ultra plaisant au cœur du plus arty des sestiere vénitiens.

- la terrasse du Rivista, le restaurant de l’hôtel, où l’on prend le petit-déjeuner au soleil.

- le hammam pour se réchauffer lors des froides journées d’hiver.

- la technologie dans les chambres : bouton do not disturb électronique, rideaux électriques, WiFi gratuit pour tous les appareils, système de sonorisation… l’hôtel est à la pointe en la matière.

- les baignoires jacuzzi dans chaque chambre : parfaites pour se relaxer longue journée de marche.

- le rooftop pour prendre un bain de soleil sur les toits de Venise ou fumer une dernière cigarette avant d’aller dormir.

- l’Happy Hour du Rivista chaque vendredi à 18h : l’occasion de trinquer autour d’un spritz avec Marianna, l’une des héritières de la famille Serandrei en charge de faire vivre l’établissement.

- les prix : dans une ville où le prix des chambres s’envole en haute-saison, le Ca’ Pisani fait figure de bon élève avec des prix s’échelonnant entre 120 euros en basse saison pour une chambre simple et 350 à 500 euros pour une chambre Duplex ou Junior Suite en haute saison, le Ca’Pisani se révèle accessible.

Pratique

Ca' Pisani Hotel

A partir de 120 euros la nuit en basse saison

Dorsoduro 979, Venise, Italie

Tél:+39 041 2401411 
Site Web : http://www.capisanihotel.it/ 
E-mail : info@capisanihotel.it

Aller à Venise

- Venise est desservie 5 à 6 fois par jour par Air France depuis Paris CDG ; jusqu'à, 4 fois par jour par Easyjet en saison depuis Paris ORY et Paris CDG et 1 fois par jour depuis Paris ORY (1h40 de vol, à partir de 90€ AR) par Transavia

- Des vols directs relient également Venise depuis Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice et Toulouse

Aller à Venise

- Un train de nuit opéré par Thello relie quotidiennement Venise depuis Paris Gare de Lyon en 13h30 (à partir de 70€ AR en couchettes partagées).

- La compagnie Venice Simplon Orient Express relie régulièrement Venise depuis Paris Est pour un trajet d'exception via Innsbruck et Vérone (20h de trajet, à partir de 2 000 € par personne)

Plus sur Venise

Retrouvez 72 heures à Venise, notre carnet d'inspirations dédié à la Sérénissime. Ou comment s'assurer de passer un week-end de rêve dans la plus romantique des villes italiennes.