Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le mardi 18 avril 2017
Hôtels du mois

Bordeaux : InterContinental Le Grand Hôtel, la référence du luxe en ville

Depuis son inauguration en 2007, Le Grand Hôtel, dans le giron InterContinental depuis la fin 2015, s’est imposé comme l’hôtel de référence de Bordeaux. Visite guidée d’un 5-étoiles imaginé par Jacques Garcia, dans la lignée des plus grands hôtels de luxe historiques.
  • La décoration opulente de l'InterContinental Grand Hôtel à Bordeaux est signée Jacques Garcia, comme ici dans la prestigieuse Suite Royale © IHG
    La décoration opulente de l'InterContinental Grand Hôtel à Bordeaux est signée Jacques Garcia, comme ici dans la prestigieuse Suite Royale © IHG
  • Son style inimitable se décline également dans les chambres Deluxe © Alain Caboche
    Son style inimitable se décline également dans les chambres Deluxe © Alain Caboche
  • Son style inimitable se décline également dans les chambres Deluxe © Alain Caboche
    Son style inimitable se décline également dans les chambres Deluxe © Alain Caboche
  • Les Junior Suites offrent le meilleur rapport expérience / luxe / prix de l'établissement © Alain Caboche
    Les Junior Suites offrent le meilleur rapport expérience / luxe / prix de l'établissement © Alain Caboche
  • Le légendaire chef britannique Gordon Ramsay supervise la restauration de l'hôtel © Julien Faure
    Le légendaire chef britannique Gordon Ramsay supervise la restauration de l'hôtel © Julien Faure
  • Le fleuron gastronomique du Grand Hôtel est évidemment Le Pressoir d'Argent, une table doublement étoilée depuis février 2017 © Julien Faure
    Le fleuron gastronomique du Grand Hôtel est évidemment Le Pressoir d'Argent, une table doublement étoilée depuis février 2017 © Julien Faure
Au programme, un hôtel 5-étoiles de stature internationale, aux intérieurs imaginés par Jacques Garcia, destiné à devenir le plus bel hôtel de luxe de la ville.

Le pitch

Il faut remonter au tout début du XXème siècle pour retrouver les origines du Grand Hôtel de Bordeaux. À l’époque, en 1902 précisément, l’Hôtel de Bordeaux ouvre ses portes sur la place de la Comédie dans l’ancien hôtel particulier de M. Sacriste de Rolly, face au Grand-Théâtre. 100 chambres, des salons de réception somptueux, une cave de 30,000 bouteilles font rapidement de l’établissement une référence absolue à Bordeaux – en particulier pendant les Années folles – avant que ce dernier ne ferme définitivement ses portes. Il faudra alors attendre le tournant des années 2000 pour que la prestigieuse adresse ne renaisse de ses cendres. En 1999, l’homme d'affaires Bordelais Michel Ohayon, fait l’acquisition de la façade classée du XVIIIème et d’autres bâtiments adjacents dans l’idée de créer le Grand Hôtel. Huit ans de travaux seront alors nécessaires pour que l'établissement n'ouvre ses portes sous sa forme actuelle. L'hôtel de luxe, désormais dans le giron de l’enseigne InterContinental (comme l’InterContinental Paris Le Grand à côté du Palais Garnier ou de l’Hôtel-Dieu à Marseille) est ainsi inauguré en 2007, il y a tout juste dix ans. Au programme, un hôtel 5-étoiles de stature internationale, aux intérieurs imaginés par l’incontournable Jacques Garcia (l'Hôtel Costes, la Mamounia…), destiné à devenir le plus bel hôtel de luxe de la ville.
 

  • La façade fin XVIIIème du Grand Hôtel sur la place de la Comédie à Bordeaux © YONDER.fr


La première impression

Arriver à InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel a de l’allure. Il suffit, pour s’en rendre compte d’admirer sa superbe façade de style néoclassique, en harmonie avec celle du Grand-Théâtre, également créée par l’architecte parisien Victor Louis en 1776. Un petit coup d’œil sur la carte de la ville permet au même instant de constater que l’emplacement sur la Place de la Comédie, en plein centre historique, est idéal pour être au cœur de l’action. Voilà qui commence bien !

  • Détails de décoration © YONDER.fr
  • Détails de décoration © YONDER.fr

 

Au Grand Hôtel, Jacques Garcia parvient à créer une atmosphère cossue et intime qui ravira les adeptes du genre.
  •  

Comment sont les chambres ?

Jacques Garcia a décliné son univers opulent et feutré dans les 86 chambres et 44 suites de ce Grand Hôtel qui, décidément, n’a pas volé son appellation ! Mélangeant habilement les influences du XIXème (mobilier style Empire à l'instar de ces chaises et fauteuils de style Napoléon III en velours ) et les touches contemporaines qui sont le siennes, il parvient à créer une atmosphère cossue et intime qui ravira les adeptes du genre. C’est une fois la nuit tombée, grâce à un éclairage tamisé par de nombreuses appliques murales ou l’utilisation d’abat-jours plissés, que le décor se révèle le plus séduisant. On notera, enfin, le ratio extrêmement élevé de suites (35% des clés de l’établissement), signe que l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel vise une clientèle très exigeante.
 

  • Les abat-jours plissés sont l’une des signatures visuelles de Jacques Garcia © YONDER.fr


Et le reste de l’hôtel ?

L’InterContinental Bordeaux ne faillit pas à sa réputation de « grand hôtel » en proposant un éventail d’équipements et de services dignes des meilleurs 5-étoiles d’Europe. Jugez-en par vous-même. Spa Nuxe avec piscine intérieure et jacuzzi sur le toit s’étendant sur plus de 1,000 m2, deux restaurants sous la houlette – depuis 2015 - du légendaire chef britannique Gordon Ramsay (dont Le Pressoir d’Argent, l’une des seules tables bordelaises à avoir été récompensée de deux étoiles par le Michelin), un service de conciergerie Clefs d’Or, une Wine Conciergerie pour faciliter la découverte des vignobles de la région ou encore un rooftop surplombant la ville à 360° pour les belles soirées estivales font du Grand Hôtel une référence en la matière.

  • Détails de décoration © YONDER.fr
  • Détails de décoration © YONDER.fr

 

L’InterContinental Bordeaux ne trompe pas son monde, s’imposant comme le grand hôtel qui manquait à Bordeaux.

 

Ce qu’il faut retenir

L’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel ne trompe pas son monde, s’imposant, malgré son jeune âge (à peine dix ans depuis son inauguration), comme le grand hôtel qui manquait à Bordeaux, une destination en plein boom.

Ce qui fait la différence ?

Le restaurant Le Pressoir d’Argent de Gordon Ramsay, doublement étoilé par le Michelin depuis février 2017, et promis à devenir l’une des grandes tables de référence dans le Sud-Ouest.

C’est où ?

Place de la Comédie, en plein centre ville. Face au Grand-Théâtre, à deux pas des lignes de tram et à dix minutes de marche de la majorité des points d’intérêt de la ville, on ne peut difficilement imaginer une meilleure situation pour découvrir Bordeaux, que l’on vienne pour la première fois ou que l’on soit un visiteur régulier.

  • Le Spa Nuxe Les Bains de Léa © Fabrice Rambert
  • Le Spa Nuxe Les Bains de Léa © Fabrice Rambert

 

Pour profiter d’un confort optimal et des vues sur le Grand Théâtre, optez sans hésiter pour une chambre Executive vue Opéra.

 

La chambre à booker ?

Pour profiter d’un confort optimal et des vues sur le Grand-Théâtre, optez sans hésiter pour une chambre Executive vue Opéra, la catégorie qui offre le meilleur rapport qualité / prix. Pour un weekend d’exception, les Junior Suites, toujours Vue Opéra, permettent de gagner en confort sans se ruiner pour un rapport qualité-prix toujours bon. Pour les catégories supérieures et autres suites, on vous laisse voir en fonction de vos envies (et de vos moyens...).

Pour qui ?

Pour tous ceux à la recherche d’un véritable 5-étoiles aux allures d'hôtel de luxe historique, c’est le point de chute pour découvrir la ville. Les amateurs du style Jacques Garcia ne pourront qu’adorer l’adresse.

Combien ça coûte ?

À partir de 285€ la nuit pour une chambre Superior. Les catégorie recommandées ci-dessus (chambres Exécutive vue Opéra ; Junior Suites vue Opéra) se négocient sous la barre des 400€ la nuit en basse-saison. Pas donné certes mais on en a pour son argent.

  • Vue sur Bordeaux depuis la Suite Royale @Alain Caboche
  • La terrasse de la brasserie Le Bordeaux, face au Grand Théâtre © M. Mamontoff

 

 

10 choses que l’on a aimées à l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel

  • L’atmosphère feutrée et chatoyante imaginée par Jacques Garcia, le décorateur des lieux.
  • L’ambiance « grand hôtel », sans équivalent à Bordeaux.
  • La situation ultra centrale, sur la place de la Comédie et face au Grand-Théâtre, parfaite pour (re)découvrir la ville.
  • Le Spa Nuxe Les Bains de Léa, 1,000 m2 dédiés au bien-être en plein cœur de Bordeaux (mention spéciale à la très jolie piscine intérieure).
  • Le restaurant gastronomique 2* Le Pressoir d’Argent par Gordon Ramsay.

Mais aussi :

  • Le service irréprochable, aligné sur les standards internationaux des grands hôtels 5*.
  • La Night Beach, une soirée stylée sur le plus beau rooftop de la ville, tous les soirs de l’été.
  • La fabuleuse Suite Royale, 140m2 de luxe impérial sans oublier une spectaculaire terrasse de 100 m2 avec jacuzzi surplombant la ville. Pour ceux qui peuvent se le permettre.
  • Le Wine Concierge Service, pour explorer facilement les vignobles bordelais.
  • La brasserie Le Bordeaux, également supervisée par Gordon Ramsay qui distille subtilement ses influences britanniques. Superbe terrasse en prime.
     
  • La "Night Beach" permet de profiter du rooftop de l’hôtel pendant l’été © Georges-Henri Cateland
Pratique

InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel

130 chambres et suites
À partir de 285€ la nuit en chambre double.

2-5 Place de la Comédie
33000 Bordeaux - FRANCE

Tél : +33-5-57304444
Site Web de l’InterContinental Bordeaux - Le Grand Hôtel