Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le vendredi 01 mars 2019
Hôtels du mois

Schweizerhof Zermatt, le luxe casual au pied du mythique Cervin

En prenant le contrôle du Schweizerhof à Zermatt, Michel Reybier (La Réserve, Château Cos d'Estournel) offre au célèbre établissement de la station suisse un relifting réussi et équilibré entre luxe et décontraction. Visite guidée de l’une des (ré)ouvertures les plus marquantes de la saison.
  • Le décor sobre et confortable d'une chambre du Schweizerhof Zermatt, le nouvel hôtel de montagne de Michel Reybier © Alpimages
    Le décor sobre et confortable d'une chambre du Schweizerhof Zermatt, le nouvel hôtel de montagne de Michel Reybier © Alpimages
  • Vue sur la calèche traditionnelle de l'hôtel (sous la neige !) © YONDER.fr
    Vue sur la calèche traditionnelle de l'hôtel (sous la neige !) © YONDER.fr
  • Le bar du Schweizerhof Zermatt, haut lieu de la vie sociale de l'hôtel © Alpimages
    Le bar du Schweizerhof Zermatt, haut lieu de la vie sociale de l'hôtel © Alpimages
  • Les touches de déco alpines, décalées et contemporaines © Pedro Rodrigues
    Les touches de déco alpines, décalées et contemporaines © Pedro Rodrigues
  • Vue sur le Mont Cervin depuis une Junior Suite du Schweizerhof Zermatt © YONDER.fr
    Vue sur le Mont Cervin depuis une Junior Suite du Schweizerhof Zermatt © YONDER.fr
  • L'Attic Suite, sous les toits, est la plus grande suite du Schweizerhof Zermatt © Alpimages
    L'Attic Suite, sous les toits, est la plus grande suite du Schweizerhof Zermatt © Alpimages
  • L'hôtel dispose d'un vaste espace bien-être, doté d'une piscine intérieure © Alpimages
    L'hôtel dispose d'un vaste espace bien-être, doté d'une piscine intérieure © Alpimages
  • Le fumoir avec ses caves à cigares, ses bibliothèques et ses fauteuils, est l'un des lieux les plus confortables de l'hôtel © Alpimages
    Le fumoir avec ses caves à cigares, ses bibliothèques et ses fauteuils, est l'un des lieux les plus confortables de l'hôtel © Alpimages
  • La cuisine est l'un des points forts du Schweizerhof Zermatt © YONDER.fr
    La cuisine est l'un des points forts du Schweizerhof Zermatt © YONDER.fr
  • Le Schweizerhof Kitchen et sa cuisine ouverte © YONDER.fr
    Le Schweizerhof Kitchen et sa cuisine ouverte © YONDER.fr
C’est sur le Schweizerhof Zermatt hôtel réputé, au pied du Cervin que Michel Reybier a jeté son dévolu.

 

Le pitch : un relifting d’envergure réussi pour le Schweizerhof Zermatt

La réouverture du Schweizerhof Zermatt le 22 décembre dernier était l’un des événements les plus attendus de la saison hivernale 2018/2019. L’hôtel historique de la mythique station suisse a dévoilé son nouveau visage après huit mois de travaux intensifs.

C’est sur cet hôtel réputé, au pied du Cervin (le Matterhorn en VO) que Michel Reybier, homme d’affaires ayant fait fortune dans l'agroalimentaire et désormais à la tête d’un petit empire dans le vin (Château Cos d’Estournel dans le Bordelais, Tokaj Hetszölö en Hongrie…) et l’hôtellerie a jeté son dévolu. Pour mener à bien le projet, il a fait repenser les intérieurs des 95 chambres et suites, ainsi que les parties communes, par le cabinet de design & d’architecture Kristian Gavoille & Valérie Garcia, « spécialiste des nouveaux nomadismes ». Toute l’offre de restauration a également été réinventée de A à Z.
 

  • La silhouette emblématique du Cervin (Matterhorn) est omniprésente à Zermatt © YONDER.fr

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Sans chercher à être faussement branché ou surjouer la carte du cool, le Schweizerhof Zermatt est pleinement ancré dans son époque.

 

Comment est l’hôtel ?

De Michel Reybier, on connaissait le goût pour le très grand luxe et le raffinement extrême. Ses trois palaces siglés La Réserve La Réserve Genève, Paris et Ramatuelle) en témoignent. Ainsi que son appétence pour l’hôtellerie nouvelle génération. Ses investissements dans les enseignes Mama Shelter et MOB Hotels nous le rappellent.

Avec le Schweizerhof Zermatt, il prouve que l’on peut faire les deux. Proposer un hôtel de luxe sans verser dans le « toujours plus » (l’établissement n’a « que » 4-étoiles). Tout en s’adressant aux voyageurs d’aujourd’hui. Sans chercher à être faussement branché ou surjouer la carte du cool, le Schweizerhof Zermatt, avec son bar à cocktails, son « show kitchen », ses DJ sets ou son restaurant de cuisine nikkei, est pleinement ancré dans son époque. À la fois, contemporain, casual et pointu.

  • Schweizerhof Zermatt - Intérieur d'une chambre © YONDER.fr
  • Schweizerhof Zermatt - Détails de décoration d'une chambre © YONDER.fr

 

Les chambres offrent un apaisant décor tout en clarté, permettant de se sentir immédiatement comme à la maison.

 

Et les chambres ?

Alors que l’ambiance du rez-de-chaussée se veut chaleureuse, lumières impeccablement tamisées et teintes foncées à l'appui, les chambres offrent un apaisant décor tout en clarté. Omniprésence de bois clair, tapis moelleux, salles de bain sobres et multiples espaces de rangement (les dressings des Junior Suites sont fantastiques) permettent de se sentir immédiatement comme à la maison.

Éclairages travaillés, technologie du moment (Wi-Fi hyper rapide, Chromecast, accès Netflix et Spotify ou clés RFID) et touches de déco alpines décalées complètent le pitch des 95 chambres et suites de l'établissement.

  • Schweizerhof Zermatt - Junior Suite © Alpimages
Design léché, restaurants au top, chambres idéales et prix raisonnables font du Schweizerhof Zermatt l’un des spots incontournables de l’hiver.

 

Ce qu’il faut retenir

Avec le Schweizerhof Zermatt, Michel Reybier met dans le mille et signe l’une des (ré)ouvertures les plus enthousiasmantes de la saison dans les Alpes. Design léché, restaurants au top, chambres idéales et prix raisonnables font de l’adresse l’un des spots incontournables de l’hiver.

C’est où ?

En plein cœur de Zermatt, berceau de l’alpinisme et indéniablement l’une des plus belles stations de sports d’hiver du monde. Plus précisment, l'hôtel est à moins de trois minutes à pied de la gare (la station étant piétonne, on arrive en train) et du départ du Gornergrat Bahn qui emmène ses passagers à plus de 3,000 mètres d’altitude.

Ce qui fait la différence ?

La qualité exceptionnelle de la cuisine des trois restaurants supervisés par le chef français Emmanuel Horclois. L'assiette de La Muña, la table de cuisine nikkei [popularisée dans le monde entier par Nobu, NDLR] mérite, selon nous, déjà une étoile. On se régale tout autant au Schweizerhof Kitchen (grill, pizzas bios, quelques plats internationaux et superbe sélection de pâtisseries) ou à la Cheese Factory, également revue et corrigée. Les fondues y sont à tomber par terre, avec une préférence pour les déclinaisons à la truffe ou au champagne. So chic!

  • Sentier dans les environs de Zermatt © YONDER.fr
  • Vue de la chambre 621 à la nuit tombée © YONDER.fr

 

La chambre à booker ?

Une Junior Suite avec coin salon, sofa et balcons. Les chambres 621 ou 622, dans le bâtiment Bellevue, sont aussi lumineuses que spacieuses. Impossible de ne pas succomber.

Bon à savoir ?

Le Schweizerhof Zermatt dispose d’un vaste espace pour ranger ses skis dans des casiers personnels.

Dommage ?

Le Spa et tout l’espace bien-être (piscine intérieure, hammam, saunas, jacuzzi
, salle de fitness) n’ont pas – encore - fait l’objet d’une rénovation. Les équipements sont certes ultra complets mais on est en cran en dessous du reste de l’hôtel en termes de standing.

  • Schweizerhof Zermatt - Détails de décoration d'une chambre © YONDER.fr
  • Schweizerhof Zermatt - Détails de décoration d'une chambre © YONDER.fr

 

 

5 choses que l’on a aimées au Schweizerhof Zermatt 

  • La philosophie de l’hôtel, parfait équilibre entre luxe et décontraction ;
  • Les chambres et suites qui concilient savamment chaleur, confort, design et fonctionnalité ;
  • La qualité des restaurants, notamment La Muña dont l’assiette vaut celle de Zuma ou Nobu, c’est dire ;
  • La situation stratégique au cœur de Zermatt ;
  • L’immense fumoir avec ses rocking chairs au cuir élimé, sa bbibliothèque et sa table de billard.
     

Combien ça coûte ?

À partir de 360 CHF (environ 320€) la nuit pour une Cosy Room.

Comptez 460 CHF pour une Double Room et 580 CHF (environ 510€) pour une Junior Suite, la catégorie que nous recommandons. Comme partout à la montagne, les prix varient fortement en fonction des périodes (vacances scolaires, weekends, etc.). Il n’en reste pas moins que le rapport qualité-prix reste tout à fait intéressant.
 

  • Le fumoir cosy du Schweizerhof Zermatt © YONDER.fr

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

Schweizerhof Zermatt

95 chambres et suites
À partir de 360 CHF la nuit.

Bahnhofstrasse 5
3920 Zermatt, Suisse

Tél : +41 27 966 00 00
Email : info@schweizerhofzermatt.ch
Site Web officiel du Schweizerhof Zermatt