Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le vendredi 18 avril 2014
Openings

Shangri-La ouvre un luxueux hôtel au Tibet

Ce 17 avril, le Shangri-La Lhasa ouvre ses portes au public. C’est un retour aux sources pour le groupe hongkongais qui a emprunté son nom à Shangri-La, le légendaire « paradis sur terre » perdu quelque part dans l’Himalaya.
  • Vue de nuit du jardin de l'hôtel © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
    Vue de nuit du jardin de l'hôtel © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
  •  Le lobby et son fameux lustre en cristal drapé de rouge © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
    Le lobby et son fameux lustre en cristal drapé de rouge © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
  • Le Palais Potola de nuit vu de l'hôtel © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
    Le Palais Potola de nuit vu de l'hôtel © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
  • Chambre Deluxe © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd
    Chambre Deluxe © 2014 Shangri-La International Hotel Management Ltd

Shangri-La. Avant de devenir, au même titre que Mandarin Oriental, l’un des fers de lance de l’hôtellerie de luxe asiatique, Shangri-La fut un pays fictif imaginé en 1933 par James Hilton dans son roman Lost Horizon. Petit paradis sur terre situé au cœur de l’Himalaya, il régnait à Shangri-La harmonie, bonheur et prospérité. Une histoire qui fut portée à l’écran par l’immense Frank Capra en 1937, l’infatigable humaniste en quête éternelle. Le film ne rencontra qu’un succès mitigé mais cela n’empêcha pas Robert Kuok, le fondateur de ce qui est aujourd’hui la plus importante chaîne hôtelière asiatique, de s’en inspirer pour nommer son empire naissant.

En ouvrant un établissement à Lhassa, capitale historique du Tibet, Shangri–La, le groupe hôtelier, effectue donc un retour aux sources sur les terres mythiques qui ont inspiré James Hilton et bien d’autres après lui. Yonder vous propose en exclusivité une visite guidée de ce nouveau palace perché à près de 4 000 mètres d’altitude, qui s’impose comme le second 5-étoiles de la capitale tibétaine après le St Regis Lhasa Resort qui a ouvert ses portes en 2010.

 

Un hôtel inspiré par le style tibétain traditionnel

C’est au cœur de la capitale tibétaine et à quelques encablures du mythique palais Potala, la résidence d’hiver des dalaï-lamas que le dernier né de la chaîne hongkongaise a élu résidence.  Derrière une imposante porte de style tibétain, on pénètre alors dans l’enceinte de l’hôtel. Première surprise, un jardin Linka traditionnel, planté d’arbres et fleurs indigènes s’offre aux voyageurs. De chaque côté du chemin deux pavillons dont la fabrication a été assurée par des artisans locaux, éclairés à la bougie lorsque le soleil laisse sa place à la lune donnent le ton : Shangri-La a mis les petits plats dans les grands pour son premier hôtel au Tibet.

A l’intérieur de l’hôtel, le choc visuel continue. L’œil est instantanément attiré par l’immense lustre – 6,5 mètres de diamètre tout de même – fait de plusieurs dizaines de milliers de pièces de cristal et drapé dans un épais tissu rouge. Motifs muraux inspirés des thangkas, les peintures tibétaines traditionnelles, œuvres d’art reprenant les symboles locaux ancestraux dans une version contemporaine comme ces nuages flottants signifiant l’unité et la force, tout a été imaginé pour que l’hôtel s’intègre parfaitement dans l’esprit de cette région de Chine si particulière. Jusqu’aux motifs des tapis menant aux chambres et suites de l’hôtel dont les couleurs rappellent celles du drapeau Tibétain.

Petit paradis sur terre situé au cœur de l’Himalaya, il régnait à Shangri-La harmonie, bonheur et prospérité.

Dans les chambres et suites, le meilleur des deux mondes

Dans chacune des 262 chambres et 17 suites que compte l’hôtel – soit deux plus que son concurrent américain, le St Regis, on retrouve le meilleur des deux mondes : l’esthétique locale et le sens du service poussé à l’extrême tel qu’on le connaît en Asie alliés au confort occidental le plus opulent. Avec 43 mètres carrés au minimum dans les chambres Deluxe et plus de 60 mètres en moyenne dans les chambres de catégorie Premier, les chambres concurrencent sans soucis celles du St Regis qui avaient placé la barre très haut lors de l’ouverture du palace en 2010.

Salle de bain somptueuse, Wi-Fi offert – comme cela a toujours été le cas chez Shangri-La, produits du minibar compris dans le prix dans la chambre, dock pour iPod, literie ultra confortable et vues spectaculaires sur les montagnes entourant Lhassa, tout est fait pour que chaque invité passe un moment d’exception dans l’intimité de sa chambre. Jusqu’aux petits détails qui font la différence comme cette paire de collants de rechange mise à disposition dans le kit de toilettes. Idéal pour celles qui filent leurs collants avant de descendre dîner.

Enfin, en juillet ouvrira l’Horizon Club, le lounge signature du Shangri-La pour le clients VIP où seront servis petit-déjeuner le matin et collation légère toute la journée. On y retrouvera également un service de conciergerie VIP.

Seul vrai reproche, les baignoires ne sont réservées qu’aux chambres de catégorie Premier et aux suites. A garder en tête au moment de réserver.

 

Des équipements à la hauteur des ambitions de l’hôtel

Mais le Shangri-La n’est pas qu’un dortoir géant, loin s’en faut. Les clients de l’hôtel pourront compter sur quatre restaurants et un spa exceptionnel pour agrémenter leurs séjours à Lhasa.

Côté restauration, au delà du traditionnel Shang Palace, le restaurant signature de Shangri-La spécialisé dans une cuisine cantonaise authentique et contemporaine, il faudra compter avec le Shambala, table gastronomique spécialisée dans la cuisine tibétaine qui ouvrira ses portes en juillet et promet de se hisser au firmament des meilleures tables de Lhassa. L’Altitude et le Lodger’s Lounge complètent le tableau côté restauration avec des cartes à la fois plus légères et plus internationales.

Mais là où le Shangri-La Lhasa compte bien faire la différence c’est grâce à son luxueux spa, le CHI, qui au delà d’une piscine intérieure de 25 mètres, d’une carte de soins inspirés par les traitements tibétains traditionnels et d’un fitness, propose un Oxygen Lounge. Ce lounge, unique en ville, reproduit des conditions atmosphériques semblables à celles du bord de mer, le tout dans un cadre aussi confortable que luxueux.

Celles et ceux qui craindraient de ne pas s’habituer au manque d’oxygène à plus de 3 600 mètres d’altitude peuvent donc être rassurés avant d’embarquer pour Lhassa à Pékin.

A l’intérieur de l’hôtel, le choc visuel se poursuit.

8 raisons d’aller dormir au Shangri-La Lhasa

On pourra regretter l’arrivée d’un second hôtel de luxe dans la capitale tibétaine, signe du renforcement de la mainmise de la culture chinoise sur cette région autonomiste, mais tous les voyageurs désireux de découvrir cette région du monde ne peuvent que se réjouir de l’ouverture d’un établissement de ce standing à Lhassa, nous les premiers. On a récapitulé pour vous les 8 raisons de faire du Shangri-La Lhasa votre camp de base lors de votre prochain voyage au Tibet :

1) de l’entrée de l’hôtel jusqu’aux détails de décoration dans les chambres, la réussite esthétique est totale, parfaitement en phase avec l’esprit tibétain

2) des chambres vastes et luxueuses, fidèles à la réputation de Shangri-La

3) une situation centrale pour découvrir la capitale tibétaine : le mythique Palais Potala est à deux pas, tout comme le Palais Norbulingka, le « parc aux joyaux » qui dévoile ses jardins, de bassins, de pavillons et de palais sur plus de 40 hectares

4) un spa aussi luxueux qu’agréable comme sait si bien le faire Shangri-La

5) deux restaurants gastronomiques prometteurs, le traditionnel Shang Palace que l’on retrouve un peu partout dans le monde, mais surtout le Shambala, spécialisé dans la gastronomie locale.

6) un lounge à oxygène comme dans les hôtels d’altitude en Amérique du Sud pour refaire le plein d’air frais et éviter les coups de moins bien liés au manque d’oxygène dans l’air

7) tout le Tibet à portée de main : à vous la découverte des paysages à couper le souffle de la région mais aussi la rencontre avec un peuple

8) et pour ne rien gâcher, des tarifs accessibles : à partir de 280 euros la nuit en demi-pension (petit-déjeuner et dîner) pour l’offre de lancement.

 

Pratique

Shangri-La Lhasa

A partir de 289 euros la nuit en demi-pension (offre de lancement)

19 Norbulingka Road, Lhassa, Tibet, République Populaire de Chine

Tél : (86 891) 655 8888 
Site web : http://www.shangri-la.com/lhasa