Vous êtes ici

Philippe Starck va transformer un centre de tri postal parisien en un hôtel exceptionnel

La rédaction Yonder, Le vendredi 30 janvier 2015
La future façade de l'hôtel imaginé par Starck pour le groupe Evok rue de la Pompe dans le 16ème arrondissement à Paris
La future façade de l'hôtel imaginé par Starck pour le groupe Evok. L'établissement sera situé rue de la Pompe dans le 16ème arrondissement à Paris
La nouvelle est passée relativement inaperçue et pourtant le projet est plus que prometteur. L’inévitable Starck planche sur un hôtel pas comme les autres dans un ancien tri postal du 16ème arrondissement parisien. Nos explications ici.

Mise à jour octobre 2018 : le Brach Paris a désormais ouvert ses portes. Découvrez-le en images dans notre reportage consacré à son ouverture.

Evok Hôtels Collection

Le nom ne vous dit probablement rien et c’est bien normal. Ce projet de collection d’hôtels de luxe, à l’initiative de Pierre Bastid, ingénieur, capitaine d'industrie et 180ème fortune de France, a été lancé en 2013 et ne compte pour l’instant... aucune adresse.

Dans les cartons de l'industriel, désormais associé à Emmanuel Sauvage, un spécialiste de l’hôtellerie de luxe ayant notamment accompagné le lancement de l’hôtel Burgundy à Paris en 2009, se cachent pourtant différents projets d'hôtels et de restaurants dont l'un est particulièrement excitant : la transformation d’un ancien centre de tri postal du 16ème arrondissement (au croisement de la rue de la Pompe et de la rue Jean Richepin) en un boutique hotel aussi luxueux qu’unique.

Un projet hôtelier ambitieux, signé Philippe Starck

Car comme souvent avec Starck, le designer choisi par Evok pour mener à bien le projet, on ne fait pas les choses à moitié.

Au-delà des 59 chambres et suites, du spa avec piscine (pas moins de 25 mètres sur 6 !), des terrasses avec jacuzzi et vues sur la Tour Eiffel et de la conciergerie Clef d’Or, on annonce un « lieu de vie ouvert sur le quartier » disposant aussi bien d’un kids club avec abonnement à l’année pour les bambins du voisinage que d’un potager de 500 mètres carrés sur le toit des lieux, dont il est prévu qu’il alimente en fruits et légumes les cuisines du chef.

Au programme également : un restaurant très dans l’air du temps (chambres de maturation pour les viandes, vitrines transparentes pour les légumes, vitrines de fumage pour les poissons, affinage des fromages...) un bar forcément, un salon de thé (forcément aussi, compte tenu du succès des tea time parisiens), un énigmatique aroma bar et une pâtisserie ouverte sur l’extérieur.

Pour le moment, un seul visuel disponible : celui de la future façade de l’établissement, qui sera végétalisée après le passage de Starck. On a hâte de voir la suite, avant l'ouverture prévue, si tout va bien, fin 2016.

 

L'ex-immeuble de tri postal, fin 2014, avant le début des travaux

La façade de l'immeuble de tri postal de la rue de la Pompe fin 2014

Crédit images : Starck