Vous êtes ici

Revendre ses nuits d'hôtels non annulables ? L'offre alléchante de Trocotel

Liana, Le jeudi 21 mai 2015
Trocotel - service de revente de nuits d'hôtels
Trocotel, site de revente et d'achat de chambres d'hôtels entre particuliers est en ligne depuis le mois d'avril.
Petite révolution dans le monde de la réservation d'hôtels : Trocotel propose désormais de revendre, entre particuliers et en toute légalité, ses nuits d'hôtels non annulables et non remboursables.

On connaissait Troc des Trains, KelBillet ou Zepass pour revendre ses billets de train non annulables. Il faudra désormais compter sur Trocotel qui décline le même concept pour les nuits d'hôtels, partant du constat qu'1,2 millions de nuitées non remboursables seraient perdues chaque année en France.

Trocotel, en ligne sur le marché français depuis avril, propose ainsi une formule simple : celle de la revente entre particuliers de nuits d’hôtels non annulables et non remboursables.  

Existant aux Etats-Unis depuis deux ans, le concept débarque en France grâce à une plateforme permettant de revendre et d’acheter en ligne. La démarche est simple, comme l'explique le site. Il faut simplement :

- Créer un compte sur le site

- Passer son annonce en quelques clics (le récupération des données de réservation par API facilitant le travail...)

- Fixer un prix (Trocotel propose un prix d'équilibre mais n'impose rien)

- Procéder à l’échange d’identité (l'obligation légale de la revente)

- Une fois le séjour passé, on récupère l'argent correspondant sur son compte.

Si l'idée est alléchante, reste à savoir si les consommateurs français suivront. Quelques recherchent faites au hasard montrent, pour le moment, un calendrier désespérement vide dans toutes les grandes capitales européennes. Et les rares exemples mis en avant sur la page d'accueil montrent uniquement des hôtels économiques à Paris ou banlieue parisienne. Rien de très excitant pour le moment en tout cas...

Wait & see, en croisant les doigts pour que le concept décolle !

En savoir plus sur le site de Trocotel.

Trocotel, Facebook