Vous êtes ici

Éloïse Reybel, Le jeudi 17 août 2017
Grand angle

Bolivie : quel itinéraire pour découvrir le Sud du pays ?

La Bolivie offre un terrain de jeu sans pareil aux aventuriers des temps modernes, avec ses couleurs saturées et ses paysages grandioses. YONDER, avec l'aide d'une spécialiste de la destination, vous suggère un itinéraire, pour découvrir le sud du pays par le menu.
  • Les couleurs spectaculaires de la laguna Verde, au sein de la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa © CC ##David Almeida@@http://bit.ly/2usPSIm
    Les couleurs spectaculaires de la laguna Verde, au sein de la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa © CC David Almeida
Le Parc Amboró, à quelques heures de route de là, est un véritable chef d’œuvre écologique abritant une biodiversité à couper le souffle.

Vous avez toujours rêvé de découvrir la Bolivie, nation emblématique d'une Amérique latine colorée et synonyme d'aventures sasns fin ? Eloïse Reybel, spécialiste de la destination, vous suggère l'itinéraire idéal pour explorer le sud du pays, entre paysages grandioses, territoires sauvages et patrimoine culturel témoin d'un passé hors normes.

Jours 1 à 3 – Santa Cruz de la Sierra, point de départ du voyage

Atterrissez à l’aéroport de Viru Viru, dans le département oriental de Santa Cruz. Cette région abrite plus de 34% du territoire et offre une des diversités naturelles les plus importantes de la planète. Santa Cruz de la Sierra est la capitale économique de la région, et ville la plus peuplée du pays avec son million et demi d’habitants. Moderne et prospère, cette ville comprend de nombreux lieux à ne pas manquer tels que la place 24 de Septiembre, le boulevard Equipetrol, le boulevard Rivero, la Alcaldia de Santa Cruz, la basilique Menor de San Lorenzo et son musée del Arte Sacro.

Le Parc national Amboró, à quelques heures de route de là, est un véritable chef d’œuvre écologique abritant une biodiversité à couper le souffle ; plus de trois écosystèmes différents, 800 types d’oiseaux, et une position géographique unique.

Arrivés dans la région vers la fin du XVIIème siècle afin d’évangéliser les Indiens, les Jésuites ont été à l’origine de la vie économique et de l’organisation sociale des missions. La première mission de la région, surnommée la Chiquitanía, a alors donné lieu à l’enseignement de l’agriculture, du tissage, de la musique ainsi que de l’architecture. Cet ensemble missionnaire est désormais inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Un toucan au «Biocentro Güembe»à Santa Cruz © CC Matthew Straubmuller
  • San José de Chiquitos © CC La Llama

 

Torotoro regorge de lieux insolites, tels que le cimetière de tortues ou encore ses nombreux sites de traces de dinosaures, parmi les plus important de la planète !

 

Jours 4, 5 et 6 - La région de Cochabamba 

Située en plein cœur des vallées de la cordillère des Andes, partez à l’aventure dans le département de Cochabamba et de son incontournable capitale gastronomique. Allez vous promener dans le petit centre à la fois moderne et historique de la ville pour visiter la Plaza 14 de Setiembre, la cathédrale métropolitaine, le Palacio Portales et enfin le couvent Santa Teresa. Grimpez enfin au Cristo de la Concordia pour y admirer la splendide vue sur la ville.

Ensuite, empruntez la route colorée vers Torotoro et faites un arrêt au marché traditionnel dans la campagne de Cliza. Longez la vallée de Socusuma après avoir traversé le typique village d’Anzaldo. Torotoro regorge de lieux insolites, tels que le cimetière de tortues ou encore ses nombreux sites de traces de dinosaures, parmi les plus important de la planète !
 


Aventurez-vous sur les crêtes rocheuses de la vallée, montez jusqu’à la Ciudad de Itas et admirez le somptueux panorama. Redescendez ensuite vers le canyon et les nombreuses grottes nichées aux pieds des montagnes.

Toujours dans la vallée de Cochabamba, rendez-vous au typique marché le plus étendu de la région. Les tenues traditionnelles, transforment ce marché en véritable arc-en-ciel. Perché à 2,750m mètres d’altitude, atteignez ensuite le petit village colonial de Tarata. Vous pourrez y visiter l’un des plus anciens couvents du pays, ainsi que le temple San Pedro.

Non loin de là, le long des bords du salar, rejoignez les caves de Galaxias où vous verrez des stalactites en forme d’algues.

 

Jours 7 et 8 – Le département d’Oruro

Partez vers la ville minière d’Oruro, perchée à 3,700 mètres d’altitude, à l’est de la région.

Admirez le somptueux et imposant mont Sajama à 6,542 mètres d’altitude ; son nom a donné lieu au Parc National Sajama. Sur votre route, longez le lac Poopó puis arrêtez-vous au sanctuaire de Quillacas. Cette région n’a pas fini de vous surprendre… Le choc d’une météorite a formé un cratère de 20 mètres de profondeur, appelé cratère de Jayu Qota. Vous pouvez également vous rendre au pied du volcan Tunupa haut de 5,432 mètres. Enfin, terminez votre journée près du petit village de Coquesa, grimpez une partie du volcan et admirez le coucher de soleil sur le salar d’Uyuni, un spectacle visuel absolument féerique.

  • Au bord du lac Poopó © CC Leonora (Ellie) Enking
  • Vue du lac Poopó depuis le train entre Oruro et Uyuni © CC David Almeida

 

Jours 9 et 10 - Le salar d’Uyuni

Du nord au sud, commencez votre chemin direction les portes du Salar d’Uyuni. Sur la route, faites un stop pour vous promener sur l’île Incahuasi, un rocher volcanique en plein cœur du salar, abritant des petits sentiers de balades entre les cactus.

Non loin de là, le long des bords du salar, rejoignez les caves de Galaxias où vous verrez des stalactites en forme d’algues. Redescendez vers le sud, après avoir fait une pause au musée archéologique de San Juan de Rosario, rendez-vous au deuxième salar de la région, celui de Chiguana et de son magnifique panorama sur les volcans Ollage et Tomasamil, hauts de plus de 5,800 mètres. Finissez ensuite votre journée en compagnie des trois races des somptueux flamants roses au Laguna Cañapa.

Le rose de l’eau, accompagné de ses 30,000 flamants roses, vous laisseront bouchée bée.

 

Jours 11-12-13 et 14 – Le Lipez 

Traversez le désert de Siloli, tout a l’ouest du pays, et admirez l’Arbol de Piedra, un drôle de rocher en forme de champignon haut de plus de 10 mètres. Arrivée l’après-midi au laguna, profitez de cet incroyable spectacle aquatique aux couleurs insolites. Le rose de l’eau, accompagné de ses 30,000 flamants roses, vous laisseront bouche bée.

Les découvertes spectaculaires ne s’arrêtent pas la ; continuez votre route pour y admirer toute une série de miracles naturels. Les geysers de Sol de Mañana, les eaux thermales de Polques, la Laguna Chalviri, le désert de Dalí et enfin la laguna Verde. Ce dernier, situé tout au sud ouest, reflète une couleur bleu-vert à couper le souffle, niché au pied des volcans Licanbur et Jurique, il peut même être amené à changer de couleur pour devenir vert émeraude lorsque le vent se lève.

  • Laguna Colorada © David Brickman
  • Les geysers de Sol de Mańana © Sandeepachetan.com
  • Les couleurs spectaculaires de la laguna Verde, au sein de la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa © David Almeida
  • Le départ du tour du salar de Uyuni © ##Sandeepachetan.com@@

Jour 15 - San Cristobal et le village de Colchani

Retour vers le nord, cap sur Colchani. Rebroussez chemin pour remonter vers la Vallée de Rocas, une promenade le long des rochers ensablés vous emmènera jusqu’au somptueux point de vue sur le canyon Cascada. Arrivée à San Cristóbal : un petit village minier qui vous charmera avec son ancienne église en pierre, du XVIIème siècle ; l’une des plus vieilles du pays. Vous remontez ensuite vers le village d’Uyuni où vous pourrez visiter le célèbre et touristique cimetière des trains. Terminez par le village de Colchani, dont l’activité principale de la population est l’extraction de sel.

Grâce à son passé colonial glorieux, Potosi dénombre pas moins de 32 temples religieux, de multiples jolies petites rues et de beaux bâtiments civils au style colonial.

 

Jours 16 et 17 - Cap vers l’est : objectif Potosí

Traversez les magnifiques paysages aux montagnes colorées de la vallée minière de Pulacayo. Longez les dunes de sables et le hameau Pelca. Vous passez devant Chaquilla, le repaire d’élevage de lamas.

Première ville de Bolivie inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1987, une des villes les plus hautes du monde, perchée à plus de 3,900 mètres d’altitude, Potosí doit spécifiquement sa notoriété à son histoire : elle fut la plus grande mine d’argent au monde. Grâce à son passé colonial glorieux, Potosí dénombre pas moins de 32 temples religieux, de multiples jolies petites rues et de beaux bâtiments civils au style colonial. Il est également possible de faire une incursion dans une mine pour y découvrir la vie des mineurs toujours en activités.
 

Potosí © Roman Korzh

 

Jours 18 et 19 - Sucre

Redescendez peu à peu pour rejoindre la ville de Sucre, capitale constitutionnelle de la Bolivie. Sur la route, arrêtez-vous au Pont Sucre, suspendu à 180 mètres de hauteur puis visitez le Castillode La Glorieta du XIXe siècle, et y découvrir son histoire des plus intrigantes.

Faites un bond dans le temps et retournez à l’époque des dinosaures en vous rendant au gisement paléontologique le plus grand de la planète : le site Cal Orck’o et ses 5,000 traces de pas de dinosaures.

Également inscrite au Patrimoine Culturel de l’humanité de l’Unesco, Sucre, petite ville coloniale possède un charme atypique inégalable. La blancheur des façades et de ses splendides églises blanches ont donné naissance au nom de la ville. Ne manquez pas la visite de la place de La Recoleta, du musée du textile ASUR, le parc Bolivar, l’hôpital Santa Barnara, la Basílica Menor de Nuestra Señora de Guadalupe, ainsi que la Plaza 25 de Mayo.

  • Mercado de Sucre © Carlos Adampol Galindo
  • Enfants dans la région d’Uyuni © Tak

 

 

Jours 20-21 - Retour à Santa Cruz de la Sierra

Prenez l’avion pour retourner à Santa Cruz. Une fois là-bas vous pouvez aller admirer la flore, les milliers de papillons, et les resplendissants oiseaux au Bicocentro Güembé. La boucle est bouclée, ce périple vous aura permis de faire le tour des plus beaux spots de la Bolivie, des endroits magnifiques à perte de vue que vous n’êtes pas prêts d’oublier !

Retrouvez plus d'informations sur les voyages en Bolivie sur Bolivia Excepcion.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !