Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le jeudi 04 décembre 2014
Hôtels du mois

Discrétion et élégance, le luxe selon Tony Chi au Park Hyatt Washington

A deux pas de Georgetown, le quartier chic et vivant de la capitale, le Park Hyatt Washington séduit les amateurs de design contemporain et de luxe discret. Locaux et voyageurs, tous se pressent dans ce temple du bon goût.
  • Le lobby du Park Hyatt Washington. De chaque côté, des motifs de cerisiers en fleurs, l’un des emblèmes de la ville | © Park Hyatt Washington
    Le lobby du Park Hyatt Washington. De chaque côté, des motifs de cerisiers en fleurs, l’un des emblèmes de la ville | © Park Hyatt Washington
  • Le style typique de l’hôtel signé Tony Chi, ici dans une chambre Park Deluxe King | © Park Hyatt Washington
    Le style typique de l’hôtel signé Tony Chi, ici dans une chambre Park Deluxe King | © Park Hyatt Washington
  • La piscine de l’hôtel, bénéficiant d’un éclairage naturel | © Park Hyatt Washington
    La piscine de l’hôtel, bénéficiant d’un éclairage naturel | © Park Hyatt Washington
  • L’entrée de l’hôtel sur la 24ème rue | © Park Hyatt Washington
    L’entrée de l’hôtel sur la 24ème rue | © Park Hyatt Washington
On retrouve l’élégance minimaliste, le luxe tout en sobriété qui caractérisent les adresses de l’enseigne à travers le globe.

L’une des adresses les plus en vue de "DC"

Capitale politique des Etats-Unis – et donc du monde – Washington DC ne manque pas de belles adresses. Au fil des décennies, les plus grands groupes hôteliers, de Sofitel à Mandarin Oriental, ont tous ouvert dans la métropole des adresses prestigieuses pour concurrencer les grands hôtels historiques des abords de la Maison-Blanche. Parmi elles, le Park Hyatt Washington sort du lot grâce à son design réussi et son élégance intemporelle. Gros plan sur cet hôtel d’exception qui n’a pas pris une ride malgré ses presque trente ans.

Le pitch

Alors que l’enseigne la plus prestigieuse du groupe Hyatt s’apprête à fêter en 2015 ses trente-cinq bougies, le Park Hyatt Washington, reste, exactement trente ans après que soit posée la première pierre de l’édifice à l’automne 1984, l’un des fleurons de l’hôtellerie de luxe dans la capitale fédérale.

L’établissement du West End, qui s’est illustré dans le passé par son rôle central dans la vie politique et diplomatique américaine, accueillant aussi bien le ministre des affaires étrangères koweïti quinze jours après le déclenchement de la  Guerre du Golfe que la première conférence de presse de l’avocat de Bill Clinton en pleine affaire Lewinsky entre autres faits notables, est désormais réputé pour son atmosphère sophistiquée et son service raffiné. La raison de ce succès, le Park Hyatt Washington la doit principalement au design élégant signé de Tony Chi, marque de fabrique de l’hôtel depuis sa rénovation remarquée de 2006, alors que Mandarin Oriental et Ritz-Carlton venaient de s’installer en ville.

La première impression

Terrasse comble au croisement de la 24ème rue et M St, ballet incessant de berlines noires devant l’entrée, chassé-croisé d’hommes pressés en costumes, d’élégantes jeunes femmes en tailleur impeccable mais aussi de touristes en tenue plus décontractée, style américain oblige : on est à peine descendu du taxi que l’on saisit rapidement que le Park Hyatt est un lieu de vie central de la capitale américaine. Y compris durant la période estivale lorsque le Congrès fait relâche.

La porte d’entrée franchie, on est immédiatement confronté au style de Tony Chi, architecte d’intérieur avec lequel Hyatt collabore régulièrement. De la palette de couleurs chaudes aux lumières tamisées en passant par l’agencement du lobby, on y retrouve l’élégance minimaliste, le luxe tout en sobriété qui caractérisent les adresses de l’enseigne à travers le globe. Simplement parsemés de touches apportant un « DC feel » au tout, comme ces blocs de verres recouverts de motifs évoquant des cerisiers en fleurs, l’un des emblèmes de la vile, ou ces rocking chairs contemporains rappelant les sièges à bascule qu’affectionnaient particulièrement George Washington ou J.F.Kennedy !

Dans l’ascenseur, une confortable banquette pour se reposer le temps d’atteindre son étage. Sur chaque palier, un téléphone Bang & Olufsen pour joindre la réception, le restaurant ou le spa. Couloirs démesurément larges, éclairage soigné, le ton est donné.
 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Une chambre Premier Park Deluxe avec son espace salon séparé de la chambre| © Park Hyatt Washington
  • Le bureau de la Suite Présidentielle | © Park Hyatt Washington

 

On frôle la perfection. Avec le risque évident de ne plus avoir envie de quitter sa chambre.

Comment sont les chambres ?

A condition d’avoir opté pour une chambre Premier Park Deluxe, on a le sentiment très plaisant de pénétrer dans un luxueux appartement, qui aurait été décoré avec un goût certain par la maîtresse de maison.
Il faut dire qu’avec une surface dépassant les 55 mètres carrés et de nombreuses touches rappelant une résidence privée (parquet au sol, œuvres d’art, beaux livres) ces chambres ultra élégantes (elles aussi signées Tony Chi) permettent de se sentir immédiatement chez soi.
Et comment ne pas tomber amoureux de ces immenses salles de bain, tout en marbre, inspirées des spas les plus luxueux (large baignoire, douche italienne sur le sol, dressing), aussi vastes à elles seules qu’une chambre d’hôtel européenne !
Mis à part des fauteuils au design discutable, on frôle la perfection. Avec le risque évident de ne plus avoir envie de quitter sa chambre pour découvrir la ville.

Et le reste de l’hôtel ?

On ne s’appesantit pas sur les espaces de réceptions et autres ballrooms destinés à accueillir les évènements de la capitale pour se concentrer sur ce qui nous semble le plus intéressant.

Côté « cuisine », trois adresses : un Tea Cellar renommé pour son incroyable sélection de thé ; un bar-lounge, le Blue Duck Lounge, particulièrement prisé de la clientèle locale qui vient y goûter des vins rouges à la manière d’Olivia Pope dans Scandal et surtout le Blue Duck Tavern, table populaire auprès du tout-Washington – Barack Obama y emmena Michelle pour leur 17ème anniversaire de mariage - , réputée pour célébrer une cuisine farm-to-table aussi simple que savoureuse. Les produits, tous issus de fermes américaines identifiées sur le menu, y sont sublimés par des cuissons impeccables, alternant entre méthodes traditionnelles et approche moderniste.
Seuls regrets : le service, parfois longuet pendant le coup de feu, et une approximation dans la cuisson des accompagnements (les plats végétariens ne sont clairement pas à la hauteur).

Côté bien-être enfin, l’hôtel est doté d’un spa intimiste flanqué d’un fitness spacieux et d’une petite piscine intérieure baignée de lumière naturelle. Rien de très luxueux cela dit, le côté résidentiel des lieux (des appartements de standing gérés par Park Hyatt ont également accès à l’espace wellness) ayant eu quelque peu raison du charme des lieux.
 

  • Rocking chair dans l’entrée du restaurant Blue Duck Tavern | © Park Hyatt Washington
  • L’espace desserts et pâtisseries du restaurant | © Park Hyatt Washington

 

Ce qu’il faut retenir

Design contemporain parfaitement réussi dans le plus pur style Park Hyatt, chambres aussi spacieuses que confortables, service de classe mondiale, restaurant réputé et espace bien-être plaisant, l’adresse washingtonienne de la prestigieuse enseigne du groupe Hyatt a tout pour séduire, jusqu’à sa situation au cœur du West End, idéale pour rayonner en ville.

C’est où ?

A Washington DC, la capitale fédérale des Etats-Unis. Le Park Hyatt jouit d’une situation centrale au cœur du West End, une zone qui, si elle n’a pas de charme particulier, a l’avantage d’être particulièrement centrale.
A l’ouest, à une dizaine de minutes à pied, Georgetown, le quartier chic et animé de la ville – c’est ici que l’on vient faire son shopping, prendre un verre après le boulot ou dîner entre amis. Au sud-est, cinq bonnes minutes suffisent à rejoindre la Maison-Blanche ou le Lincoln Memorial en taxi. Dix à quinze minutes de voiture permettent de rejoindre la totalité des sites touristiques de la ville, du cimetière d’Arlington (techniquement en Virginie) au Capitole en passant par les innombrables musées du National Mall.

La chambre à booker ?

Indiscutablement une chambre Premier Park Deluxe. Un peu plus chère que la Park Deluxe King, elle est aussi indubitablement plus spacieuse, plus luxueuse et plus agréable. La salle de bain de la catégorie justifie à elle seule de débourser quelques dizaines de dollars de plus par nuit pour en profiter.
Pour les plus aisés, les suites de l’hôtel sont recommandées sans réserve.

Pour qui ?

En voyage d’affaire comme en vacances, seul, en couple ou en famille, le Park Hyatt Washington conviendra à tous. Les amateurs du style contemporain et dépouillé de l’enseigne adoreront, bien que le niveau global soit un cran au-dessous des adresses flagship de la marque, comme Paris ou Tokyo par exemple. On préfère prévenir pour éviter les déceptions.

Combien ça coûte ?

A partir de $199 USD la nuit, sans petit-déjeuner. Un très bon rapport qualité-prix qui reflète le bon niveau de l’hôtellerie dans la capitale américaine.

Ville d’affaire et de politique, les périodes de weekend et de vacances permettent de bénéficier des prix les plus compétitifs.

Pour résumer ?

Presque trentenaire, cette adresse pionnière de l’enseigne n’en reste pas moins l’une des plus belles adresses de la ville. On s’est occupés de lister pour vous les 10 raisons de choisir le Park Hyatt Washington :

- le confort exceptionnel des chambres Premier Park Deluxe. Hyper spacieuses, luxueuses, fonctionnelles : difficile d’imaginer un lieu plus agréable pour séjourner.

- le design élégant de Tony Chi dans les parties communes comme dans les chambres : du Park Hyatt pur jus, tout en élégance et sobriété.

- le Blue Duck Tavern : table chic et locavore, elle est le point de chute favori de l’élite locale, jusqu’à Obama lui-même ! Si elle n’est pas exempte de défauts, on y mange tout de même très bien. Mention spéciale aux viandes… et aux desserts. Le Blue Duck Lounge constitue quant à lui la halte idéale pour l’apéritif avant de passer à table.

- les immenses salles de bain façon spa des chambres Premier Park Deluxe : opulentes et élégantes, elles méritent à elles seules le détour.

- la situation au cœur du West End parfaitement adaptée pour découvrir la ville et être au cœur de l’action.

- l’espace Wellness : sans être très luxueux, il offre un cadre plaisant pour faire du sport ou se relaxer.

- l’insolite Tea Cellar pour les amateurs de thés. Imparable dans le genre.

- la vaste terrasse, au coin de 24th et M Street. Agréable pour petit-déjeuner, déjeuner ou dîner al fresco aux beaux jours.

- le Wi-Fi, gratuit et rapide. Efficace.

- l’« American Touch » : lignes inspirées du mouvement American Craftsman, rocking chairs dans le lobby, beaux livres célébrant l’héritage national, pas de doutes, on est bien dans la capitale américaine.
 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Le fameux Tea Cellar pour les amateurs de thés | © Park Hyatt Washington
  • Dans le Blue Duck Lounge| © Park Hyatt Washington

 

Pratique

Park Hyatt Washington

A partir de $199 USD la nuit

1201 24th Street, NW Washington
Washington, DC, USA

Tél: +1 202-789-1234
Site Web : http://parkwashington.hyatt.com/
E-mail : conciergewasph@hyatt.com