Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le lundi 30 mars 2015
72 heures à...

72 heures à Singapour, entre lieux incontournables et adresses confidentielles

Marina Bay Sands et les projets « à la Dubaï », le shopping et la street food, bien entendu Singapour est tout cela à la fois. Mais fort heureusement, Singapour, au-delà des clichés et des poncifs, présente un visage infiniment plus contrasté que nous vous dévoilons ici.
  • Bienvenue à Singapour ! Les vues sur Marina Bay Sands sont impressionnantes depuis le bar LeVel 33 | Avec l’aimable autorisation de ##Grafixen@@http://www.flickr.com/grafixen
    Bienvenue à Singapour ! Les vues sur Marina Bay Sands sont impressionnantes depuis le bar LeVel 33 | Avec l’aimable autorisation de Grafixen
  • Chinatown, un authentique quartier chinois au coeur de Singapour | Avec l’aimable autorisation de ##Grafixen@@http://www.flickr.com/grafixen
    Chinatown, un authentique quartier chinois au coeur de Singapour | Avec l’aimable autorisation de Grafixen
  • Haji Lane, un spot incontournable pour découvrir une autre facette de Singapour | Avec l’aimable autorisation de ##Grafixen@@http://www.flickr.com/grafixen
    Haji Lane, un spot incontournable pour découvrir une autre facette de Singapour | Avec l’aimable autorisation de Grafixen
  • Sunny Hills, pâtisserie hype dans les arcades du Raffles | Avec l’aimable autorisation de ##Grafixen@@http://www.flickr.com/grafixen
    Sunny Hills, pâtisserie hype dans les arcades du Raffles | Avec l’aimable autorisation de Grafixen
  • Vue spectaculaire sur Marina Bay Sands de nuit | Avec l’aimable autorisation de ##Grafixen@@http://www.flickr.com/grafixen
    Vue spectaculaire sur Marina Bay Sands de nuit | Avec l’aimable autorisation de Grafixen
Sur plus d’une centaine d’hectares, un ensemble de jardins paysagers futuristes promouvant la biodiversité et les technologies vertes.

Ancienne colonie britannique devenue indépendante en 1965, Singapour est aujourd’hui plus que jamais le symbole d’une Asie du Sud-Est dynamique et en plein essor, comme en témoigne les ouvertures récentes du gigantesque complexe Marina Bay Sands, des jardins avant-gardistes Gardens by the Bay ou du pharaonique projet Jewel à l’aéroport Changi.

Pourtant, au-delà de ces chantiers hors du commun, censés faire rayonner Singapour dans le monde entier, la petite République d’Asie du Sud-Est dévoile nombre de lieux charmante à l’authenticité intacte.

YONDER a ainsi sélectionné pour vous le meilleur de Singapour pour être sûr de ne pas en rater une miette.

 

Jour 1 – VENDREDI

15h – Faire son check-in dans l'un des plus beaux hôtels de la ville

Après avoir récupéré ses valises à Changi, on file dans le centre faire son check-in. Le choix ne manque pas puisque Singapour s’est affirmée comme l'une des métropoles les plus dynamiques en termes d'hôtellerie de luxe. Le must pour un premier séjour en ville reste les abords de Marina Bay. C’est ici que l’on pourra profiter des vues fascinantes sur Marina Bay Sands et la skyline singapourienne. Le récent Fullerton Bay Hotel et l’incontournable Mandarin Oriental font partie des adresses de luxe que nous recommandons chaudement pour « échapper » à l’ambiance Vegas-like du gigantesque Marina Bay Sands.

La piscine avec vue du Fullerton Bay, l’un des plus beaux hôtels de Singapour © Fullerton Bay

 

Alternatives recommandées si votre budget est plus serré :

  • le boutique-hôtel coloré Klapsons situé en lisière du Central Business District
  • l’étonnant PARKROYAL on Pickering à l’architecture unique au monde rappelant la canopée locale.
  • Les fans de shopping pourront quant à eux choisir de séjourner du côté d’Orchard Road où sont installés les géants du luxe Four Seasons, St. Regis ou encore Shangri-La dans un vaste établissement aux allures de resort au cœur de la ville.
  • À moins que l’on ne préfère le luxe intemporel du légendaire Raffles, héritage mythique de l’époque coloniale. Avec des tarifs excédant les 800 dollars singapouriens la nuit, il est toujours l’hôtel le plus prestigieux du pays, si ce n’est de toute l’Asie du Sud-Est.

EN SAVOIR + : retrouvez ici nos reportages dédiés au Fullerton Bay Hotel et Mandarin Oriental Singapore, deux hôtels testés et approuvés par la rédaction de YONDER.
 

16h30 – S’émerveiller devant les jardins futuristes de Gardens by the Bay

Après le désormais célébrissime complexe hôtelier Marina Bay Sands et avant l’incroyable dôme de Changi attendu en 2018, Singapour a encore surpris le monde entier en dévoilant à l’été 2012 ses Gardens by the Bay : un parc géant, dévoilant sur plus d’une centaine d’hectares un ensemble de jardins paysagers futuristes et promouvant la biodiversité et les technologies vertes de la manière la plus spectaculaire qui soit. Époustouflant !

Gardens by the Bay : des jardins futuristes emblématiques du développement fulgurant de Singapour | © Héctor García

 

 

18h – Grimper à l’observatoire de Marina Bay Sands

Ouvert au public en 2010, ce gigantesque complexe hôtelier (plus de 2 500 chambres !) est depuis devenu le symbole officieux de la réussite – ou de la démesure, c’est selon – du développement de Singapour en tant que destination touristique de premier ordre. Même si vous n’y séjournez pas (ce que l’on ne recommande pas vraiment de toute façon), Marina Bay Sands constitue une étape obligatoire de toute visite à Singapour. La raison ? L’immense observatoire Skypark, posé au sommet des trois tours du complexe, domine la baie de la ville comme nul autre édifice : les touristes comme les Singapouriens viennent y admirer les splendides vues à 360° sur la ville, boire un verre, faire la fête au Ku Dé Ta et surtout s’extasier devant la majestueuse piscine à débordement, longue de près de 150 mètres, qui a fait la notoriété de l’hôtel partout dans le monde.

On profitera enfin de son passage à « MBS » pour jeter un coup d’œil au fastueux mall du rez-de-chaussée où sont alignés boutiques de luxe (dont le singulier espace Louis Vuitton, installé dans un « pavillon » de verre sur les eaux de la baie), food courts et restaurants gastronomiques. Exactement comme à Las Vegas.

  • A l’intérieur d’une suite du Mandarin Oriental Singapore | © Mandarin Oriental Hotels Group
  • La piscine infinity longue de 146 mètres du Marina Bay Sands est certainement la piscine d’hôtel la plus connue dans le monde | © Flickr CC - Mehdi AIT IGHIL

 

Le LeVel 33, bar unique à Singapour où l'on peut contempler la baie de Singapour tout en buvant une bière brassée sur place.

19h30 – Aller saluer le Merlion

Statue à tête de lion et au corps de poisson, le Merlion (contraction de mermaid et lion), est depuis 1964, date à laquelle l’Office de Tourisme l’a adoptée comme emblème, le symbole officile de Singapour à travers le monde.

Plus que la statue de la créature hybride crachant de l’eau dans la baie, c’est l’engouement du lieu parmi les touristes et locaux, venus y faire photos et selfies par milliers chaque jour, qui captive.

20h30 – Siroter un cocktail sur le rooftop du Fullerton Bay Hotel

En plus de s’être affirmé comme la référence du luxe contemporain à Singapour, le Fullerton Bay est réputé pour son rooftop qui abrite une somptueuse piscine (réservée aux guests de l’hôtel) et un très chic bar, le Lantern, dont les vues sur la baie sont une raison suffisante de venir s’y relaxer autour d’un cocktail. Le tout à moins de 3 minutes de marche du Merlion.

22h – Manger sur le pouce à l’historique marché de Lau Pa Sat

A deux pas du Fullerton Bay, le marché de Lau Pa Sat (aussi connu le nom de Telok Ayer Market, 18 Raffles Quay), dont les origines remontent au XIXème siècle, est un véritable landmark architectural singapourien.

Aujourd’hui, un food court (ou hawker centre) est installé dans son enceinte faisant la joie des riverains comme des touristes, nombreux à venir, jour et nuit, engloutir les délicieux plats de street food qui ont fait la réputation de Singapour auprès des foodies du monde entier.

Hainanese Chicken Rice (l’un des plats nationaux), Fish Ball Soup, Wonton Soup, Dumplings, Dim Sum du côté de la cuisine chinoise, mais aussi satay, curry, ramen… tout le meilleur de la street food asiatique est à découvrir sous un seul toit !

23h – Profiter de la vue sur Marina Bay une bière artisanale à la main

On grimpe au LeVel 33 (8 Marina Blvd, MBFC Tower 1), un bar unique qui a le mérite d’offrir des vues à couper le souffle sur Marina Bay depuis le 33ème étage et… de brasser ses propres bières. L’occasion de boire une pinte bien fraîche (à accompagner de savoureuses côtes d’agneau, l’une des spécialités de la maison) tout en contemplant la nouvelle perspective sur la baie, la skyline… et Marina Bay Sands bien sûr.

24h30 – Faire la fête dans l’un des haut-lieux du clubbing singapourien

En l’espace d’une quinzaine d’années, Singapour a réussi à se faire une place au soleil dans le petit monde du clubbing asiatique. A vrai dire, la Cité-Etat est probablement la seule ville d’Asie du Sud-Est à pouvoir se vanter de fréquemment accueillir des DJs de renommée internationale.

Symbole évident de ce succès, le Zouk, régulièrement cité parmi les meilleurs clubs du monde dans les classements anglo-saxons, est depuis près de 25 ans déjà LE superclub incontournable de la région. Au programme : quatre salles, une capacité de 3,500 personnes et une impressionnante liste de DJs ayant joué derrière ses platines, digne des plus grands clubs de Londres ou Ibiza.

Alternative plus intimiste, le Kyō, installé dans le sous-sol d’un immeuble du CBD, s'est imposé comme l’une des adresses les plus stylées du clubbing singapourien grâce à un décor cool, une clientèle plus adulte et une programmation alléchante.

  • Au LeVel 33, on aura l’occasion de boire une bière brassée maison en contemplant cette vue sur la baie. Impressionnant.| Avec l’aimable autorisation de Grafixen
  • A l’intérieur de Lau Pa Sat, l’un des plus célèbres food courts de la ville | © Flickr CC - Choo Yut Shing

 

« While at Raffles, why not visit Singapore? » disait un artiste autrichien au sujet de cet hôtel légendaire.

Jour 2 – SAMEDI

11h – Se plonger dans l’Histoire de Singapour le temps d’une matinée

Singapour, ex-territoire britannique colonisé en 1819 par Sir Thomas Stamford Raffles en l’une des nations les plus prospères du monde lors de la seconde moitié du XXème siècle, a une histoire passionnante. Rendez-vous sans plus attendre à la station de métro City Hall pour la découvrir grandeur nature.

De là, il sera facile de rayonner dans le quartier historique pour découvrir la cathédrale anglicane St Andrew dont les origines remontent à la première moitié du XIXème siècle, le City Hall lui-même, édifié dans les années 1920, le Old Supreme Court Building bâti lors de la décennie suivante, Fort Canning Park où se jouèrent des batailles décisives durant la Seconde Guerre mondiale, le Musée National de Singapour ou encore Saint Joseph's Church, église catholique historique sortie de terre entre 1906 et 1912.

13h – Déguster la comfort food sophistiquée de GastroSmiths

A seulement quelques minutes de marche du quartier historique, GastroSmiths Bistro & Bakery (103 Beach Road,Tan Quee Lan St. ) célèbre depuis 2014 une comfort food fusion et sophistiquée, puisant ses influences dans les cuisines japonaises, italiennes, espagnoles ou chinoises. Les foodies se pressent ici déguster un rafraîchissant ceviche de Saint-Jacques, de craquantes frites à l’huile de truffe ou de savoureuses bruschettas aux œufs brouillés à la truffe, caviar de hareng et échalotes ! On en redemande.

14h30 – Jeter un coup d’œil au mythique Raffles

Impossible de quitter les environs sans faire une pause au mythique Raffles, hôtel de luxe historique, héritage de l’époque coloniale et ultime hommage à Sir Raffles. Inauguré en 1887, cet hôtel devint rapidement le summum du luxe en Asie du Sud-Est et aujourd’hui encore, le Raffles est considéré comme l’adresse la plus prestigieuse du pays. Un artiste autrichien dira d’ailleurs à son propos ces quelques mots qui resteront dans les annales : « While at Raffles, why not visit Singapore? », signe du degré d’attractivité de l’hôtel parmi l’élite mondiale.

Le Raffles, l’un des plus célèbres hôtels d’Asie, vu depuis un taxi © YONDER.fr

 

Si le lobby est en principe réservé aux clients séjournant à l’hôtel (bien que l’on puisse entrer sans trop de difficultés à condition de ne pas avoir l’air d'un curieux), les jardins, terrasses et arcades de l’hôtel sont ouverts à tous. On pourra revenir en soirée siroter un Singapore Sling au Long Bar, lieu où fut inventé ce célèbre cocktail et où la tradition veut que l’on jette au sol les épluchures de cacahouètes ! Un comble quand on sait qu’un simple papier jeté par terre dans les rues de Singapour peut entraîner une très lourde amende.

15h – Goûter les pâtisseries à l’ananas de Sunny Hills

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les arcades du Raffles n’abritent pas seulement des boutiques des grands noms du luxe mondial. La preuve en est avec Sunny Hils, pâtisserie hype unique en son genre, aperçue également à Taipei, Tokyo ou Hong Kong, cachée ici au troisième étage des fameuses arcades où sont également présentes Louis Vuitton ou Tiffany & Co.

Au-delà du très beau décor minimaliste, c’est le concept qui séduit. A mi-chemin entre la boutique traditionnelle et le salon de thé, le client de Sunny Hills est invité à goûter la création signature de la maison – une pâtisserie à l’ananas -  accompagnée d’un thé oolong, le tout gratuitement ! L’enseigne a tellement confiance en son produit star qu’elle n’hésite pas à l’offrir, confiante dans le fait que les goûteurs soient vite transformés en acheteurs (ce qui est le cas dans 90% des cas nous assure le co-fondateur de la marque).

  • Sunny Hills, l’une des pâtisseries les plus branchées de Singapour, à retrouver dans les arcades du mythique Raffles | © Yonder.fr
  • Particularité étonnante de Sunny Hills : chaque personne qui franchit la porte du magasin se voit offrir un thé oolong et une petite part de la pâtisserie à l’ananas maison| © Yonder.fr

 

Orchard Road est la seule artère commerçante au monde où il est possible d’entrer dans quatre boutiques Louis Vuitton différentes, dans un périmètre n’excédant pas les 500 mètres !

15h30 – Faire son shopping sur la célébrissime Orchard Road

Pour de nombreux touristes asiatiques - comme pour une grande majorité de Singapouriens - la Cité-Etat est avant tout une destination de shopping. Omniprésents dans le paysage, les malls se comptent par dizaines en ville. Si Marina Bay Sands a bien entendu sa propre galerie commerçante, emplie de boutiques de luxe, Orchard Road reste l’épicentre de la folie shopping made in Singapore.

Sur plus de 2 kilomètres, cette avenue ombragéen parcourue par des dizaines de milliers de visiteurs chaque jour, donne accès à des milliers de boutiques installés dans pas moins d’une trentaine de centres commerciaux différents, dont la grande majorité est spécialisée dans les enseignes de luxe. Orchard Road est ainsi la seule artère commerçante au monde où il est possible d’entrer dans quatre boutiques Louis Vuitton différentes, dans un périmètre n’excédant pas les 500 mètres ! Pour profiter au mieux de l’effervescence du quartier, il est recommandé de sortir du métro à la station Somerset pour se diriger vers la station Orchard, distante d’environ 1 kilomètre. C’est sur cette portion d’Orchard Road que se trouve la plus incroyable concentration de boutiques de luxe au monde.

Absolument immanquable, que l’on soit soi-même, ou non, amateur de shopping. On n’oubliera pas, en passant sur Orchard, de faire un crochet sur Emerald Hill, ruelle historique du quartier aux charmantes petites maisons !

17h – Se balader dans le splendide Jardin Botanique 

Après l’overdose consumériste d’Orchard, on prend la direction du Jardin Botanique de Singapour, accessible en quelques minutes de voiture, ou environ 25 minutes à pied pour les plus courageux. Ouvert tous les jours de l’année de 5h à minuit (!) et accessible gratuitement, ce poumont vert s’étale sur plus de 70 hectares, présentant au public des milliers d’espèces d’arbres et de plantes différentes, dans un décor idyllique. De quoi finalement respirer !

19h – S’offrir un dîner gastronomique dans l’une des meilleures tables d’Asie

Si Singapour est réputée dans le monde entier pour sa street food, la ville s’est illustrée ces dix dernières années par l’avènement d’une scène gastronomique de haut vol, comme en témoigne la présence de neuf tables locales dans le classement des 50 meilleurs restaurants d’Asie (le pendant asiatique du classement World’s 50 Best).

Citons parmi les tables réputées pour la sophistication de leur cuisine la gastronomie à haute teneur créative d’André, Les Amis et Jaan, deux tables dans la plus pure tradition gastronomique européenne, les restaurants japonais Waku Ghin, Iggy’s, Hide Yamamoto ou Shinji by Kanesaka au Raffles, le barbecue tendance Burnt Ends,  la cuisine singapourienne contemporaine de Wild Rocket, le restaurant chinois traditionnel Imperial Treasure Super Peking Duck, la pizzeria branchée venue de LA Osteria Mozza … ou encore l’Atelier de Joël Robuchon sur l’île de Sentosa. Ce n’est pas le choix qui manque.

22h – Trinquer avec les locaux à The Refinery (115 King George's Avenue)

On sort des sentiers touristiques traditionnels pour prendre la direction de Kallang au nord de la ville pour aller trinquer avec les créatifs et hipsters de tout poils, nombreux à se rejoindre dans ce bar tendance. Atmosphère survoltée, espace néo-industriel ouvert, carte contemporaine de yakitori réussie, rien ne manque à l’appel pour passer un moment convivial.

23h15 – S’encanailler à Geylang, le redlight district singapourien

On s’éloigne encore un peu plus du centre pour atteindre le sulfureux quartier de Geylang, enclave malaise qui fournit un aperçu de ce que pouvait être la vie à Singapour avant sa transformation en une ville développée, et il faut bien le dire, largement aseptisée. Shophouses colorés, karaokés, néon criards, intense vie nocturne… et prostitution, le Singapour de Geylang est bien loin de la propreté immaculée d’Orchard Road.

24h30 – Boire un dernier verre à Clarke Quay

Retour en plein centre, le long de la Singapore River, à Clarke Quay, haut-lieu de la nightlife singapourienne. C’est ici que se plaît à se retrouver une large partie de la jeunesse locale venue s’enivrer dans les nombreux clubs et bars du quartier, mais aussi sur les quais et ponts de la zone, noirs de monde le week-end ! Pour une ambiance plus adulte et sophistiquée, le discret speakeasy 28 Hong Kong Street (ou 28HKS), du nom de l’adresse où il est installé, est considéré à raison comme l’un des tout meilleurs bars à cocktails d'Asie.

  • Les marques sont omniprésentes sur Orchard Road | © Yonder.fr
  • La foule se presse pour traverser la rue sur cette artère, la plus commerçante de la ville | © Yonder.fr

 

Jour 3 – DIMANCHE

12h – Embarquer pour l’île de Sentosa

Si vous avez trouvé l’atmosphère de Singapour légèrement artificielle, vous relativiserez votre opinion en vous rendant à Sentosa

Transformée de fond en comble en parc d’attractions pour les petits et les grands avec ses plages, ses restaurants par dizaines (dont des adresses gastronomiques comme les deux tables singapourienne de Joël Robuchon), ses malls, ses parcours de golf, ses resorts luxueux, ses hôtels branchés (comme le W installé ici) et ses attractions multiples (« musée Grévin » local, aquarium, parc à thème Universal, son île aux dauphins…), Sentosa est aujourd'hui une île entièrement dédiée à l'entertainment.

Un petit paradis si vous voyagez avec des enfants. Autrement, on vous laisse juger…

15h – Prendre de la hauteur en faisant l’ascension du Mount Faber

Juste en face de Sentosa, derrière le mall VivoCity, le parc de Mount Faber est l’un des espaces verts les plus agréables de Singapour. Le trajet en téléphérique depuis Sentosa est d’ailleurs recommandé pour se rendre dans le parc tout en profitant de vues à couper le souffle sur l’immense port à container de Singapour, l’un des plus grands du monde. Les joggeurs et promeneurs sont nombreux à arpenter les allées impeccablement de ce parc à la végétation luxuriante, offrant des vues panoramiques sur la ville.

À ne rater sous aucun prétexte durant une balade dans le parc : le pont ondulant Henderson Waves, élégant édifice architectural fait de bois et d’acier reliant le Mount Faber Park au parc voisin Telok Blangah Hill. Cette passerelle piétonnière, aux illuminations LED très réussies, fait la fierté des Singapouriens depuis son inauguration au début des années 2000.

Henderson Waves, célèbre pont ondulé de bois et d’acier, reliant le parc de Mount Faber à Telok Blangah Hill | © Eustaquio Santimano

 

16h30 – S’immerger dans un authentique quartier indien 

On file de l’autre côté de la ville pour s’immerger, le temps d’une balade, dans l’un des quartiers les plus pittoresques de Singapour : Little India. Shophouses débordant de denrées alimentaires, façades décrépies repeintes à la va-vite, magasins d’électroniques ouverts 24/7, couleurs éclatantes, effluves de plats traditionnels indiens, hommes en habit traditionnel, le quartier vaut sans aucun doute le coup d’œil.

17h30 – Découvrir les shops branchés d’Haji Lane et les cafés d’Arab Street

A quelques encablures de là, (une dizaine de minutes de marche), le quartier musulman de Singapour s’est transformé en l’espace de quelques années en une zone hip et tendance, aussi populaire parmi les fashionistas (qui adorent les shops indépendants hyper tendances d’Haji Lane) que parmi les amateurs d’ambiance orientale, les cafés et restaurants d’inspiration moyen-orientale pullulant sur la très vivante Arab Street. Le quartier, particulièrement vivant en fin de journée, est une escale idéale pour boire un verre avant le dîner.

Street Art à proximité d’Haji Lane | © William Cho

 

19h – Passer une tête à Chinatown

Aucun séjour à Singapour ne saurait être complet sans un passage dans son quartier chinois. Les Chinois représentant l’ethnie majoritaire dans la Cité-Etat, le Chinatown singapourien ne saurait être l’enclave folklorique qu’elle peut être dans les villes d’Occident. Et pourtant, difficile de faire plus authentique que ce quartier coloré et vivant, où pullulent les magasins de souvenirs et de gadgets et restaurants traditionnels. Chaque année au moment du Nouvel An chinois, Chinatown s’embrase pour le plaisir des locaux comme des touristes.

Le reste du temps, on ne ratera pas la reconstitution, au sein du Chinatown Heritage Centre (48 Pagoda Street), de ce que fut la vie des migrants chinois au milieu du XXème siècle. Une immersion captivante dans le passé de la nation singapourienne.

20h – S’installer en terrasse dans Tiong Bahru

Dernière étape avant de faire ses adieux à Singapour et dernière occasion de voir une nouvelle facette d’une ville décidément protéiforme.

On prend donc la direction du quartier résidentiel de Tiong Bahru, ex-quartier huppé aux vestiges Arts Déco, devenu populaire dans la seconde moitié du XXème siècle avec l’apparition des premiers condos, et désormais en voie de boboïsation/gentrification, sous l’impulsion  d’artistes et entrepreneurs indépendants charmés par la tranquillité du quartier et son authenticité intacte. C’est ici que l’on prendre le temps de s’arrêter pour dîner.

Les aquariums des restaurants de Tiong Bahru © YONDER.fr

 

Dans l’une des échoppes du Tiong Bahru Food Centre, réputé pour être l’un des meilleurs food court de Singapour. Ou en terrasse au Ting Heng Seafood Restaurant, table chinoise sans prétention, ouverte jusque tard dans la nuit, spécialisée dans la cuisine Zhi Char et les produits de la mer (dont des ailerons de requin et des ormeaux pour les amateurs).

Où dormir

Pour un séjour inoubliable à Singapour, le Fullerton Bay Hotel, une adresse testée et approuvée par Yonder, s'impose comme l'une des références à Singapour. 

Le Mandarin Oriental reste également une valeur sûre pour ses vues fascinantes, son confort impeccable et sa fantastique piscine.

Quant aux amateurs de luxe intemporel, c'est naturellement vers le Raffles qu'ils se tourneront.