Vous êtes ici

A Paris, les chefs entrent en gare : quand la gastronomie remplace les sandwichs

Liana, Le vendredi 17 juillet 2015
Les gares se refont une beauté. Ici, la Gare du Nord qui accueillera une brasserie contemporaine signée Thierry Marx à l'horizon 2017.
Partir en voyage en train n’aura plus jamais le même goût : les gares parisiennes invitent des chefs étoilés à prendre place à leurs tables. Fini l’éternel combo sandwich-chips, place à la gastronomie !

Les gares parisiennes misent sur les grands noms de la gastronomie pour redorer leur blason en matière culinaire ! Vous pourrez bientôtvous régaler de menus concoctés par certains des plus grands chefs français au coeur des plus grandes gares de la capitale.

La Gare Saint-Lazare avait ouvert les hostilités avec la table d'Eric Fréchon (chef triplement étoile au Bristol) au sein de sa gare de coeur (la Gare Saint-Lazare dessert sa Normandie natale), avec le restaurant Lazare qui propose à toute heure de la journée des classiques français et des inédits sortis de son imagination comme le "Paris-Deauville", le dessert-star des lieux, ou le dimanche : "Les Déjeuners de Grands-Mères" en souvenir des repas dominicaux en famille.

Et d'ici 2017, c'est au tour de la Gare Montparnasse de faire de la place au goût avec un futur établissement signé du pape de la gastronomie française et homme d'affaires avisé Alain Ducasse. Dans le cadre d'une "prochaine transformation de grande ampleur" la gare renforcera son aspect incontournable au sud de la Seine, s'ouvrant davantage sur le quartier, accueillant de nouveaux lieux de vies et boutiques, dont cette table d'Alain Ducasse. Peu de détails encore pour le moment

Enfin, la Gare du Nord, souvent décriée devrait elle aussi changer de visage dans les prochaines années. Parmi les nombreux projets censés lui offrir un visage plus avenants, l'arrivée de deux grands noms de la gastronomie à la française.

D'un côté Christophe Michalak (le médiatique Chef-Pâtissier du Plaza Athénée) avec ses choux (d'enfer), l'occasion de goûter à une street&sweet-food de renom grâce à son kiosque plein de charme, déjà en place. De l'autre, un futur établissement façon brasserie contemporaine de 600 couverts (!) sur deux niveaux dont la carte va être confiée à Thierry Marx (doublement étoilé au Mandarin Oriental Paris). Idéal pour découvrir les recettes astucieuses du Chef en attendant son Eurostar ou son Thalys. Ouverture d'ici à la fin de l'année 2016, si tout va bien.

Le Lazare, le restaurant d'Eric Fréchon entre deux voyages vers l'ouest 

"Choux d'enfer" la Street-Food délicate de Christophe Michalak, Gare du Nord.

Aperçu de la Gare du Nord à l'horizon 2017