Mathieu Belay, Le vendredi 02 décembre 2016
Restaurants

Les 25 meilleurs restaurants de Sicile, l'île que les foodies vont adorer

La gastronomie sicilienne, marquée par la tradition italienne comme par la diversité de ses influences (arabes, espagnoles…), est l’une des plus fascinantes au monde. Coup de projecteur sur 25 des meilleurs restaurants de l’île pour la découvrir par le menu.
  • Spaghetti al grano duro con Sarde, finocchietto e mollica 'atturrata'
    Spaghetti al grano duro con Sarde, finocchietto e mollica 'atturrata'", l'une des grandes spécialits siciliennes, ici servies au Ristoranta Al Duomo à Taormina © Yonder.fr
  • Intérieurs élégants au Duomo, la grande table doublement étoilée de Ciccio Sultano à Raguse © DR
    Intérieurs élégants au Duomo, la grande table doublement étoilée de Ciccio Sultano à Raguse © DR
  • Ciccio Sultano n'est pas que l'un des meilleurs chefs de l'île. Il est aussi l'un des porte-paroles de la nouvelle scène culinaire sicilienne © Marcello Bocchieri
    Ciccio Sultano n'est pas que l'un des meilleurs chefs de l'île. Il est aussi l'un des porte-paroles de la nouvelle scène culinaire sicilienne © Marcello Bocchieri
  • Amuse-bouche servi au restaurant Duomo du chef Ciccio Sultano © Yonder.fr
    Amuse-bouche servi au restaurant Duomo du chef Ciccio Sultano © Yonder.fr
  • Un faux risotto reconstruit à base de calamars : l'un des plats signatures les plus remarquables du chef Massimo Mantaro au Principe Cerami (Taromina) © Yonder.fr
    Un faux risotto reconstruit à base de calamars : l'un des plats signatures les plus remarquables du chef Massimo Mantaro au Principe Cerami (Taromina) © Yonder.fr
Pino Cuttaia met toute sa technique au service d’assiettes, souvent déroutantes, parfois ludiques, toujours audacieuses.

L’une des meilleures raisons de faire le voyage en Sicile ? Pour sa gastronomie bien entendu ! La plus grande île de la Méditerranée, plus vaste des régions italienne avec une superficie approchant celle de la Belgique, offre une variété de plaisirs quasi-nfinis pour les amoureux de la bonne chère et les foodies en tous genres. Street food fabuleuse créative à Palerme et dans les grandes villes, tables célébrant l’authentique cuisine sicilienne ou grands restaurants étoilés, du plus classique au plus avant-gardiste, les bonnes adresses ne manquent pas. Quitte à parfois provoquer la frustration tant le choix semble immense.

Pour vous permettre de vous y retrouver, nous avons sélectionné 25 restaurants répartis à travers toute l’île, en commençant par nos coups de cœurs, six tables sortant du lot, puis en continuant par une liste, absolument pas exhaustives, de restaurants mais aussi d’osteria ou de trattoria remarquables, réparties par ville. Ne vous reste plus qu’à faire votre choix et… vos réservations !

        SOMMAIRE

  1. LES MEILLEURS RESTAURANTS DE SICILE : NOS COUPS DE CŒUR
  2. TOUTES LES AUTRES MEILLEURES TABLES (OSTERIA, TRATTORIA ET RESTAURANTS) DE SICILE, VILLE PAR VILLE
     

I. LES MEILLEURS RESTAURANTS DE SICILE : NOS COUPS DE CŒUR

1. La Madia (Licata) : les illusions de Pino Cuttaia, le magicien de la cuisine sicilienne

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Après avoir fait ses armes dans les tables étoilées du riche Piémont dans le nord de l’Italie, Pino Cuttaia est revenu sur ses terres natales, en Sicile, dans la tranquille bourgade de Licata. En 2000, c’est ici, sur la côte sud-ouest de l’île qu’il ouvre La Madia avec une obsession en tête, celle de rendre hommage à la tradition sicilienne : ses produits évidemment, la mémoire collective de la cuisine de l’île mais aussi les trésors d’inventivité et la créativité des Siciliens. « Que cela soit pour des raisons économiques ou religieuses, ou parce que la pêche n’avait pas été bonne, les mamma recréaient les plats qu’elles ne pouvaient pas servir. L’illusion se faisait à travers les parfums ou l’esthétique. Cela fait partie de l’histoire de la Sicile » explique ainsi le chef, ajoutant que « même les imperfections de la cuisine familiale deviennent ici une énergie vitale ». On ne s’étonne donc pas de retrouver sur l’un des plats un pépin négligemment laissé, comme un clin d’œil au citron pressé trop vite par la mamma. Mais au-delà de ce qui pourrait ressembler à un gimmick, Pino Cuttaia met toute sa technique au service d’assiettes, souvent déroutantes, parfois ludiques, toujours audacieuses. Sa force ? Puiser dans les souvenirs de ses hôtes pour mieux les émouvoir. Les temps forts du menu ? Une pizzaiola revisitée en trompe l’œil, un nuage de mozzarella di bufala si aérien qu’il en semble irréel, un extraordinaire poulpe – littéralement – accroché à son rocher, une raviole qui a tout l’air d’en être une… sauf que ce n’est pas le cas, ou encore un filet de bœuf cuit par marinade, merveille de gourmandise et de nostalgie culinaire. D’un bout à l’autre du repas, l’illusion fait son œuvre, la magie opère, le plaisir est, lui, évident.

"La Nuvola di Caprese", l’un des merveilleux plats de Pino Cuttaia © Yonder.fr

 

Plus de quinze ans après avoir ouvert ses portes, La Madia peut s’enorgueillir d’être le restaurant le plus réputé de Sicile. Deux étoiles pour le Michelin, 91/100 pour le guide gastronomique italien Gambero Rosso, une 83ème place dans le classement des meilleurs restaurants du monde établis par le métaclassement La Liste, la table de Pino Cuttaia fait l’unanimité auprès des critiques comme du public, fidèle depuis le retour au pays de l’enfant prodigue. On ne peut que s’associer à ce concert d’éloges.

Où ? Au cœur de la peu touristique bourgade de Licata, sur la côte sud-ouest sicilienne.

Quand ? Au déjeuner, pour filer ensuite vers Agrigento (à l’ouest) ou dans la région de Raguse (à l’est).

Avec qui ? Avec un foodie assidu des MasterClass d’Omnivore ou un fan de Chef’s Table, la magnifique série documentaire de Netflix.

L’addition ? Menus dégustation en 6,7 ou 8 services à respectivement 85, 100 et 120€. Antipasti de 24 à 30€, Primi piatti de 24 à 30€, Secondi piatti de 26 à 30€.

Le conseil en plus ? Laissez-vous éblouir par le menu L’illusione, tout en faux-semblants et surprises.

Adresse : Corso Re Capriata F., 22, Licata AG / Site Web de La Madia

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • "Polpo sulla roccia", l'un des plats sous forme d'illusion du très chef Pino Cuttaia à La Madia © Yonder.fr
  • Le décor de La Madia, le restaurant de Pino Cuttaia à Licata, joue lui-aussi la carte des mirages et des illusions © Yonder.fr

 

« Les producteurs siciliens ont de l’or sous les pieds mais ils ne s’en rendent pas compte. Je travaille avec eux pour développer le potentiel de l’île » explique Ciccio Sultano.

 

2. Duomo (Raguse) : la table emblématique du renouveau gastronomique de l’île

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Pour que l’histoire soit encore plus belle, Ciccio Sultano, l’un des chefs siciliens les plus reconnus, confesse : « J’aimerais dire que je suis né ici mais ce n’est pas le cas. Je suis né à Turin » rigole t-il, avant d’ajouter qu’il est arrivé en Sicile à l’âge de cinq ans. La cuisine, il est tombé dedans tout jeune. À 13 ans, il rejoint les rangs d’une rosticceria [une forme de commerce de bouche typiquement italien, à mi-chemin entre la boulangerie, le traiteur et le glacier, NDLR], davantage par nécessité que par vocation. La gastronomie, il la découvrira d’abord sur papier glacé. « Il y a 25 ans, je voyais Ducasse, Bocuse, Troisgros mais aussi des chefs italiens comme Vissani ou Marchesi dans les magazines. J’étais fasciné mais c’était un nouveau monde pour moi. Un monde inconnu aux opportunités infinies. » Autodidacte, il apprendra donc la grande cuisine, à force de volonté, en parcourant les livres de recettes. Son passage à New York lui apportera le sens des affaires et une vision d’ensemble. « Un chef doit investir dans les ressources nécessaires pour créer le meilleur restaurant possible. La qualité de la cuisine est primordiale mais cela ne suffit pas. Il faut sans cesse penser à ses hôtes pour leur proposer la meilleure expérience possible. Et toujours continuer à investir pour s’améliorer, encore et encore ». C’est avec cet état d’esprit conquérant que Ciccio Sultano ouvre en 2000 Duomo, un restaurant aux grandes ambitions dans une modeste ville du sud de la Sicile, Raguse. Le succès est rapide, tant public (sa manière de réinventer les classiques siciliens fascine aussi bien les Siciliens que les gourmets de passage sur l’île) que critique. Le Michelin lui attribuera une première étoile en 2004, puis en seconde deux années plus tard.

"Insalata di mare alle tre salse", l’un des antipasti les plus percutants de Duomo © Yonder.fr

 

Aujourd’hui le succès ne se dément pas. Non content d’être à la tête de l’une des plus belles tables de Sicile, Ciccio Sultano multiplie les initiatives (en témoignent l’ouverture de son bistrot I Banchi ou sa prise de participation dans une ferme avicole sans oublier des projets de trattoria traditionnelle de de création d’une grande ferme bio) et se positionne comme le chef de file d’une scène gastronomique réinventée autour de ses terroirs. « Les producteurs siciliens ont de l’or sous les pieds mais ils ne s’en rendent pas compte. Je travaille avec eux pour développer le potentiel de l’île ». Plus que jamais, Duomo est un lieu de passage obligé pour déguster le meilleur de la cuisine sicilienne.

Où ? Au cœur du centre historique de Ragusa Ibla, la ville basse de la sublime cité, mi-médiévale, mi-baroque de Raguse.

Quand ? Alors que la nuit tombe sur Raguse, pour un pur moment de grâce dans l’une des plus belles villes de Sicile.

Avec qui ? Comme les Siciliens qui viennent ici, en famille, célébrer une occasion spéciale.

L’addition ? Menus dégustation à 125 et 135€ ou 170 et 190€ avec accords mets-vins. Formules Gourmet Rapid Lunch à 45 et 59€. À la carte : Antipasti de 29 à 34€, Primi piatti de 35 à 42€, Secondi piatti à 44€, desserts de 18 à 19€.

Le conseil en plus ? N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre au moment de choisir votre menu, les portions des plats, y compris dans les menus dégustations, sont généreuses.

Adresse : Ibla, Via Capitano Bocchieri, 31, Ragusa RG / Site Web du Ristorante Duomo

  • Hors-d'œuvre créatifs servis au restaurant Duomo © Yonder.fr
  • Cette fausse truffe imaginée par Ciccio Sultano contient une vraie crème de Carbonara. En-dessous, un tartare de veau issu de l'une meilleures fermes bovines siciliennes © Yonder.fr

 

3. Principe Cerami (San Domenico Palace, Taormina) : le romantisme d’un palace sicilien

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? « C’era una volta il Principe Cerami », littéralement « Il était une fois Principe Cerami » est le nom que le chef Massimo Mantaro a donné à l’un de ses deux menus dégustation. On y retrouve certaines de ses plus belles recettes, comme cet extraordinaire carpaccio de langoustines (Transparenza di scampi) ou cet étonnant risotto en trompe l’œil au pesto et à l’encre de seiche dont le riz s’avère être du… calamar ! Indéniablement, il y a du génie chez ce chef qui aurait pu se satisfaire d’une sage de gastronomie de palace mais qui sait insuffler inventivité et audace dans nombre de ses créations, tout en mettant à l’honneur les grands classiques siciliens (les pâtes Norma, les arancini…) et les ingrédients de l’île. « 90% des produits utilisés ici viennent de l’île. En particulier le poisson et les fruits de mer, les légumes, les fromages. Mais nous importons, d’autres régions d’Italie, certaines viandes car localement, nous n’en trouvons pas correspondant à nos standards de qualité » explique le patron des cuisines quand on en vient à évoquer avec l’approche locavore. Ajoutez à cela le décor opulent de l’une des plus chic salles à manger de Sicile et un service impeccable, digne des plus grands étoilés Michelin et vous comprendrez pourquoi Principe Cerami s’impose toujours, et sans faire de bruit, comme l’une des tables de référence en Sicile. Magnifique carte des vins pour couronner le tout. On fonce !

Où ? Au sein du très chic San Domenico Palace, l’un des deux grands hôtels de Taormina, estampillé Leading Hotel of the World.

Quand ? Pour le dîner (il n’y a de toute façon pas d’autre option).

Avec qui ? Avec votre amoureu(x)se pour un dîner romantique de haute volée.

L’addition ? Menus dégustation en 4 ou 5 services à 140 et 150€. Antipasti de 38 à 44€, Primi piatti à 40€, Secondi piatti de 38 à 45€.

Le conseil en plus ? Aux beaux jours, profitez de la beauté du décor de la terrasse panoramique.

Adresse : San Domenico Palace (Piazza San Domenico, 5, Taormina) / Site Web du Principe Cerami

  • "Transparenza di scampi", fabuleux carpaccio de langoustines signé Massimo Mantaro au Principe Cerami © Yonder.fr
  • La terrasse du Principe Cerami, l'une des plus belles de Sicile, domine la baie de Taormina © San Domenico Palace

 

Quel meilleur endroit que le Ristorana Al Duomo à Taormina pour découvrir les mille délices de la cuisine sicilienne ?

 

4. Coria (Caltagirone) : le discret joyau de Caltagirone

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Si la ville de Caltagirone est célèbre pour son escalier monumental de 142 marches ou pour être la capitale de la céramique, on ne peut pas dire autant en matière de gastronomie. Quelle belle surprise donc d’y trouver une table de la qualité de Coria. Le décor, contemporain et léché à souhait donne le ton. D’emblée, on comprend que les ambitions de Domenico Colonnetta et Francesco Patti, les deux chefs-propriétaires du restaurant, ne sont pas celles d’un restaurant comme les autres. Puis vient le temps de la dégustation. Que l’on opte pour les pâtes en tant que primi piatti ou pour l’un des secondi piatti de la carte, on est convaincus par la pertinence des assiettes. Compositions limpides, saveurs incisives, esthétiques soignées, générosité omniprésente sans même parler de la qualité des produits (sourcing, fraîcheur, cuisson), impossible de ne pas s’enthousiasmer devant cette cuisine pas prétentieuse pour un sou et véritablement accessible. Étoile Michelin amplement méritée pour ce restaurant qui a, qui plus est, le mérite de proposer l’un des meilleurs rapports qualité-prix de toute la Sicile.

L’excellent poisson du jour servi à Coria (Caltagirone) © Yonder.fr

 

Où ? Dans le centre historique de Caltagirone.

Le conseil en plus ? Si vous n’êtes pas spécialement affamés (ou si vous êtes pressés), profitez de la carte, séduisante de A à Z.

L’addition ? Menus dégustation en 4, 5 ou 7 services à 45, 65, 85€. Antipasti de 17 à 24€, Primi piatti de 16 à 20€, Secondi piatti de 24 à 25€, Dolci à 10€.

Adresse : Via Infermeria, 24, Caltagirone CT / Site Web du Ristorante Coria

 

5. Al Duomo (Taormina) : 100% cuisine sicilienne

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? « Je ne travaille que des recettes classiques siciliennes, n’utilise que des produits et ingrédients de l’île » nous explique Gaetano Messina, le chef d’Al Duomo, tout en soulignant les origines et influences diverses (espagnoles, normandes, arabes, piémontaises, …) qui ont bâti la culture culinaire locale. Et effectivement, quel meilleur endroit que ce ristorante de charme, pour découvrir les mille délices de la cuisine sicilienne ? Pour commencer en beauté on se laisse tenter par le crudo di pesco del giorno, assortiment de poissons crus issus de la pêche du jour avant d’enchaîner sur l’un des grands classiques régionaux que sont les spaghetti al grano duro con Sarde, des spaghetti aux sardines et fenouil sauvage, délicieusement parfumées. Oubliez la créativité à tout crin et laissez-vous emporter, le temps d’un déjeuner ou d’un dîner, par la qualité de cette table 100% authentique. D’excellents produits, des recettes traditionnelles modernisées juste ce qu’il faut, un service soigné et une élégante terrasse en plein cœur de Taormina, que demander de plus ?

Où ? Face au Duomo de Taormina.

Quand ? Au déjeuner ou au dîner, peu importe tant que vous profitez de la terrasse.

L’addition ? Antipasti de 16 à 28€, Primi Piatti de 16 à 22€, Secondi Piatti de 16 à 35€, pêche du jour de 7,5€ à 15€ les 100 grammes. Desserts à 8€.

Adresse : Vico degli Ebrei, 98039 Taormina ME / Site Web du Ristorante Al Duomo

  • "Crudo di pesco del giorno" : on commence les hostilités avec du poisson cru au Ristorante Al Duomo à Taormina © Yonder.fr
  • Spaghetti al grano duro con Sarde, finocchietto e mollica 'atturrata'", l'un des grands classiques de l'île, toujours au Ristoranta Al Duomo © Yonder.fr
  • Al Duomo (Taormina) : on termine le dîner par une note sucrée © Yonder.fr

 

Crocifisso, table contemporaine adhérant aux préceptes du mouvement Slow Food, dynamite les recettes traditionnelles siciliennes à travers des réinterprétations inspirées.

 

6. Crocifisso (Noto) : une table tournée vers l’avenir

Table testée et approuvée par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Si le temps semble s’être arrêté dans la jolie ville de Noto, difficile d’imaginer un restaurant plus dans l’air du temps que Crocifisso. Sous la houlette du jeune chef Marco Baglieri, cette table contemporaine adhère aux préceptes du mouvement Slow Food (né en Italie dans les années 1980, rappelons-le) et dynamite les recettes traditionnelles siciliennes à travers des réinterprétations inspirées (ce faux burger à la crevette rouge et à la burrata en est le meilleur exemple). Et pour ceux qui ne souhaiteraient pas s’aventurer sur le terrain de la créativité, le répertoire classique n’est pas non plus en reste comme ces formidables caserecce con le sarde, dignes des toutes meilleures trattoria de l’île. Design soigné de la salle (quel contraste avec le décor baroque de la ville) et service souriant. On aime !

Où ? Dans la partie haute – et peu touristique – de Noto, l’une des sept villes baroques du sud-est de la Sicile à être inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Quand ? Crocifisso est idéal pour une jolie pause déjeuner, à l’abri des circuits touristiques.

L’addition ? Antipasti de 10 à 13€, Primi Piatti de 12 à 15€, Secondi Piatti de  14 à 18€. Formule déjeuner dégustation à 28€.

Adresse : Via Principe Umberto, 46, Noto SR,  / Site Web du Crocifisso

  • Décor contemporain à Crocifisso (Noto) © Yonder.fr
  • "Agnello", un plat simple mettant le produit à l'honneur chez Crocifisso © Yonder.fr

 

Les chefs Andrea et Alberto Rizzo y déploient une cuisine sophistiquée, inspirée de la tradition sicilienne, dans un palais où ont été tournées des scènes du Guépard de Visconti.

 

II. TOUTES LES AUTRES MEILLEURES TABLES (OSTERIA, TRATTORIA ET RESTAURANTS) DE SICILE, VILLE PAR VILLE

PALERME

  • 7. Osteria dei Vespri - Table testée et approuvée par YONDER (Piazza Croce dei Vespri, 6, Palerme) : pour beaucoup, l’Osteria dei Vespri est l’une des toutes meilleures tables de Palerme. Les chefs Andrea et Alberto Rizzo y déploient une cuisine sophistiquée, inspirée de la tradition sicilienne et mâtinée de leurs influences personnelles comme ces courgettes farcies à la truffe, œuf et fondue de Ragusano. Cadre cosy et romantique dans un palais où ont été tournées des scènes du Guépard de Visconti ; carte des vins épaisse comme un annuaire. Une valeur sûre en plein centre historique de Palerme.
  • 8. Gagini (Via dei Cassari 35, Palerme) : « Le meilleur restaurant de Palerme ». C’est ainsi que le chef Ciccio Sultano, patron du Duomo à Raguse et véritable « parrain » de la scène gastronomique sicilienne décrit le restaurant Gagini, saluant une « cuisine très aboutie, à mi-chemin entre la tradition et la gastronomie contemporaine. »
  • 9. Buatta Cucina Popolana (Via Vittorio Emanuele, 176, Palerme) : à deux pas de Gagini et par les mêmes propriétaires, la Buatta Cucina Popolana décline cette même authenticité toute sicilienne dans une trattoria soignée et très abordable. Le spot idéal pour un déjeuner réussi au cœur de Palerme.
  • Les marchés de Palerme: si ce n’est pas l’objet de cet article, impossible pour autant de passer sous silence la street food palermitaine. Pour tout foodie qui se respecte, on ne saurait imaginer un voyage dans la capitale sicilienne sans profiter des merveilles de la cuisine de rue locale. Pour en profiter, les marchés historiques que sont le Capo, la Vucciria, le Ballaró ou le Borgo Vecchio sont les destinations incontournables de la ville. À deux pas du Mercato Al Capo, la modeste trattoria Al Mafone (10.) (Via Judica, 22, Palerme) est fréquentée par certains des plus grands chefs siciliens. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.
     

DANS LES ENVIRONS DE PALERME

  • 11. I Pupi (Via del Cavaliere, 59, 90011 Bagheria PA) : si Palerme ne compte plus de tables étoilées dans son centre-ville depuis bien longtemps, celles-ci se sont déplacées dans ses environs et notamment à Bagheria, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la plus grande ville sicilienne. Comme dans beaucoup de belles tables de l’île, c’est dans un décor contemporain versant dans le minimalisme que le chef Tony Lo Coco déroule sa cuisine d’auteur, librement inspirée de la tradition locale.
  • 12. Bye Bye Blues (Via del Garofalo, 23, Palerme) : direction Mondello, à une dizaine de kilomètres au nord du centre de Palerme. Ce tranquille quartier résidentiel, prisé de la bonne société locale, est non seulement connue pour abriter l’une des plus belles plages de la région mais aussi pour ses bonnes tables. La cheffe étoilée Patrizia Di Benedetto y a installé un restaurant moderne (design contemporain, écran en salle retransmettant en direct la préparation en cuisine) où elle revisite les saveurs siciliennes à sa manière.
Comme beaucoup de chefs de sa génération, David Minerva (La Locanda del Colonnello) puise dans le registre des classiques siciliens pour imaginer une cuisine actuelle, aussi aboutie que goûteuse.

 

PIAZZA ARMERINA

  • 13. Al Fogher (Via Conte Ruggero 1 – Bivio per Aidone, Piazza Armerina) : c’est ici, au centre de l’île, au cœur de ses paysages les plus spectaculaires, que le chef Angelo Treno a posé ses valises en 1992 après avoir bourlingué aux quatre coins de l’Europe, de Milan à Cannes en passant par Londres, Hanovre ou Cervia. Dans son fief d’Al Fogher, il propose une « cuisine pyramidale », basée autant sur la géométrie des visuels que sur la pureté des ingrédients.

TAORMINA

  • 14. Il Ristorante - Table testée et approuvée par YONDER (Belmond Grand Hotel Timeo, Via Teatro Greco, 59, Taormina ME) : si votre budget ne vous permet de vous offrir un dîner au Principe Cerami, Il Ristorante, la table gastronomique du Belmond Grand Hotel Timeo, constitue une belle alternative. Dans un décor idyllique (terrasse spectaculaire face à la baie et à l’Etna), les hôtes pourront au choix opter pour les grands classiques de l’île ou pour des plats hybrides italo-siciliens impeccablement exécutés. Le restaurant n’a pas la palme de la créativité mais le cadre, lui, est quasiment sans équivalent sur l’île.
  • 15. Tischi Toschi (Vico Paladini, 3, Taormina ME) : Tischi Toschi fut en 2013 l’une des 16 trattorie de toute l’Italie à recevoir la distinction de 3 gamberi (crevettes), note maximale pour une trattoria attribuée par le guide Gambero Rosso. Il faut dire que le chef Luca Casablanca, adepte du mouvement Slow Food, maîtrise son sujet, proposant des assiettes, d’apparence rustiques, aux saveurs éclatantes. Le meilleur de la cuisine sicilienne sans se ruiner.
  • 16. La Capinera (V. Nazionale, 177, 98039 Spisone, Taormina ME) : après avoir fait le tour du monde (Londres, Costa Rica, Floride, Turin…), Pietro D’Agostino, natif de Taormina, est revenu chez lui ouvrir son propre restaurant, La Capinera (la fauvette). Le Guide Michelin 2016, qui l’a distingué d’une étoile, décrit « un restaurant accueillant, géré par de jeunes passionnés, proposant une cuisine d'inspiration régionale mais innovante ». Jolie terrasse pendant la période estivale (le restaurant est à quelques kilomètres du centre de Taormina, au bord de la mer).

LINGUAGLOSSA

  • 17. Shalai (Via Guglielmo Marconi, 25, 95015 Linguaglossa CT) : sur les pentes du Mont Etna, le Shalai, installé dans le resort éponyme, est considéré comme l’une des très bonnes tables de cette région touristique de Sicile, à deux pas des vignobles qui font sa réputation. Belle cuisine méditerranéenne, carte des vins exceptionnelle pour découvrir les flacons autochtones et décor contemporain mâtiné d’une touche rétro.

CATANE

  • 18. A Putia Do Calabrisi (Via della Concordia, 185, 95121 Catania CT) : cette modeste taverne est spécialisée dans la cuisine homemade. Ici, ni menus (les quelques plats proposés changent quotidiennement), ni recettes travaillées mais d’authentiques plats comme en préparent traditionnellement les mammas siciliennes. En dépit de son apparente simplicité, A Putia Do Calabrisi attire la haute société catanaise et les foodies venus des quatre coins de la Sicile.

RAGUSE

  • 19. Locanda Don Serafino (Via XI Febbraio, 15, Raguse RG) : c’est avec le Duomo de Ciccio Sultano l’autre grande table de Raguse. Également récompensée de deux-étoiles par le Michelin, la Loncanda Don Serafino a un triple mérite : offrir un cadre de charme, directement creusé dans la roche en contrebas de la ville ; proposer une carte des vins exceptionnelles avec plus d’un millier de références et évidemment, last not but least, offrir une cuisine sophistiquée. Elle est ici signée du jeune chef étoilé Vincenzo Candiano dont l’une des marques de fabrique est de travailler poissons de la Méditerranée et ingrédients crus.
  • 20. I Banchi (Via Orfanotrofio, 39, Raguse RG) : après avoir imposé son Duomo comme l’un des meilleurs restaurants de Sicile (et d’Italie !), l’emblématique chef Ciccio Sultano a ouvert I Banchi, un lieu hybride où le bien-manger et le bien-vivre sont célébrés sous toutes leurs formes. Cette « basilique du goût » est le spot idéal pour venir acheter son pain, ramener une bonne bouteille ou goûter la cuisine bistronomique ambitieuse du patron des lieux, sans se ruiner (menu dégustation au déjeuner à 25€).  

MODICA

  • 21. La Locanda del Colonnello (Vico Biscari, 6, Modica RG) : le jeune chef David Minerva est aux commandes de ce restaurant sans prétention de la ville baroque de Modica. Comme beaucoup de chefs de sa génération, il puise dans le registre des classiques siciliens pour imaginer une cuisine actuelle, aussi aboutie que goûteuse. Le rapport qualité-prix y est l’un des meilleurs de l’île.
  • 22. Accursio Ristorante (Via Clemente Grimaldi, 414, 97015 Modica RG) : pour certains observateurs, dont Ciccio Sultano, Accursio, étoile montante de la scène gastronomique locale, pourrait bien être le prochain restaurant sicilien récompensé d’une étoile. Sous la houlette d’un chef natif de la région d’Agrigente, ce restaurant revisite avec raffinement, aussi bien visuellement que gustativement, le meilleur de la cuisine sicilienne.
  • 23. Fattoria delle Torri (Vicolo Napolitano 14, 97015 Modica RG) : l’un des plus beaux restaurants de Modica, qui confirme définitivement son statut de destination majeure gastronomique de l’île, au même titre que sa voisine Raguse. Décor élégant dans un palais du XVIIème, avec charmante terrasse au cœur d’une citronneraie pour les beaux jours. Assiettes de belle facture, plus classiques que celles de ses concurrents cités ci-dessus.

ÎLES ÉOLIENNES

  • 24. Signum (via Scalo 15, località Malfa, 98050 Malfa) : direction les Îles Éoliennes, à quelques dizaines de kilomètres des côtes siciliennes. Au sein de l'hôtel éponyme, Signum propose l’une des cartes les plus séduisantes de cette microrégion d’Italie grâce au coup de patte de la cheffe Martina Caruso. Terrasse avec vue le Stromboli en prime.
  • 25. Hycesia (Via San Pietro, Panarea, ME) : décor élégant et éolien pour ce «  restaurant sélect en plein cœur de Panarea, possèdant l'une des caves les plus fournies et une sélection des meilleurs produits » selon le Guide Michelin. De l’avis de tous, il s’agit de l’une des plus jolies tables des Éoliennes.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Où dormir en Sicile ?

Boutique-hôtels ou établissements de luxe historique, nous avons sélectionné 20 des meilleurs hôtels de Sicile, de Taormina à Palerme en passant par les villes baroques de l’île, les contreforts de l’Etna ou les Îles Éoliennes. À découvrir d’urgence ici.