Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le lundi 14 mars 2016
En partenariat avec Visiter la flandre !
Sponsorisé

Et si la Côte belge était la nouvelle riviera à la mode?

Des plages immenses, des stations au charme authentique, des oeuvres d'art par dizaines sans oublier d'excellentes tables ou d'impressionnantes réserves naturelles, la Côte belge nous enchante. Découverte de cette riviera pas comme les autres.
  • Sur la plage de Blankenberge © Toerisme Blankenberge, Westtoer
    Sur la plage de Blankenberge © Toerisme Blankenberge, Westtoer
La « bling-bling » Knokke-Heist abrite pas moins d’une cinquantaine de galeries d’art.

Vous êtes lassés de Deauville et de Trouville ? Vous trouvez la Bretagne trop loin ? Vous cherchez l’air du grand large et le dépaysement d’une côte pas comme les autres ? On a le remède qu’il vous faut !

On file sur les rives de la Mer du Nord en Belgique pour parcourir les 66 kilomètres de côte séparant la frontière française au sud de celle des Pays-Bas au nord pour découvrir la méconnue Côte belge.

Si vous n’êtes pas encore totalement convaincu, nous vous dévoilons 5 très bonnes raisons de mettre la Côte flamande sur votre bucket list.
 

#1. Pour son atmosphère arty

Des plages et des stations balnéaires oui mais pas que. Pour les amateurs d’art, les fans de sculpture en plein air et les fous de galeries, la Côte belge a bien des atouts à faire valoir.

Imaginez : répartir le long de la soixantaine de kilomètres de côte trente-cinq œuvres d’arts exposées au grand air, face à l’horizon entre mer et dunes. C’est la bonne idée qu’ont eue les responsables de la région, convoquant les meilleurs artistes belges pour imaginer ce parcours arty enthousiasmant, à fort potentiel pour vos prochaines photos Instagram ou vos tableaux Pinterest !

Un patrimoine artistique renforcé ponctuellement par la triennale Beaufort qui fait prendre l’air à l’art contemporain utilisant la Côte comme toile de fond à des œuvres ambitieuses.

Mais l’art sur la Côte belge ne se résume pas à ces sculptures outdoor. À Ostende, celle que l’on surnomme la « reine des plages », il est omniprésent. Au très réussi Mu.Zee (notez le jeu de mot !) à la découverte de l’art moderne et contemporain en Belgique comme au casino où il est possible de flamber sous les fresques du peintre surréaliste Paul Delvaux !

Sans oublier le détour par la « bling-bling » Knokke-Heist, connue pour être la destination shopping de la région – plus de mille boutiques et toutes les grandes marques de luxe présentes – mais abritant également pas moins d’une cinquantaine de galeries d’art. Quand on vous disait arty

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • DANIEL BUREN - LE VENT SOUFFLE OÙ IL VEUT (EN FACE DE LA PROMENADE, PORT DE PLAISANCE ROYAL, KROMMEHOEK, NIEUPORT
  • GERARD LENTINK - CHRISTOPHORUS (AU BOUT DE L’AVENUE DE LA DYNASTIE, LA PANNE)
  • IVARS DRULLE - I CAN HEAR IT (PLAGE À LA HAUTEUR DE L’HÔTEL BELLE VUE, ZEEDIJK 300, MIDDELKERKE-WESTENDE)
  • LOUIS DE CORDIER - METATRON (DOMAINE PROVINCIAL RAVERSIJDE, MARIAKERKE, OSTENDE)
Shopping façon Saint-Tropez de la Mer du Nord, plages de sable fin, réserve naturelle, restos à la mode, galeries d’art, terrasses branchées, nightclubs, villas, casino : bienvenue à Knokke-Heist !


#2. Pour le charme de ses stations balnéaires

66 kilomètres de littoral (seulement !), 10 stations balnéaires et autant d’ambiances différentes à découvrir. Tour d’horizon des stations qui parsèment la Côte en remontant vers le nord depuis la frontière avec l’Hexagone.

À la touristique La Panne (De Panne), on vient pour l’immense plage, terrain de jeu idéal des chars à voile. Un peu plus au nord, Nieuport (Nieuwpoort) séduit par son port de plaisance – à admirer depuis l’estacade, la jetée – et sa lumière changeante et versatile.

Rapidement on atteint Ostende (Oostende), « la ville » avec ses soixante-dix mille habitants et son imposant front de mer. Destination appréciée des estivants britanniques et bataves, c’est ici que Marvin Gaye, exsangue, accro aux drogues, est venu se ressourcer et a écrit l’un de ses tubes les plus célèbres, le très sensuel Sexual Healing. On accroche - ou pas – mais force est de reconnaître qu’Ostende a du caractère.

Puis il y a Bredene, le paradis des campeurs et des nudistes (pas forcé d’être les deux à la fois...), la charmante Le Coq (De Haan), à l’architecture typique des station balnéaires de la Belle Époque - admirez ses petites maisons pittoresques aux toits rouges façon anglo-normande avec tourelles et colombages -, la familiale Blankenberge, l’industrielle Zeebruges, reliée par un canal de 12 kilomètres à Bruges, sa métropole historique et enfin la rutilante Knokke-Heist à la frontière néerlandaise.

Sur une dizaine de kilomètres de côte, la plus fameuse des stations de la Côte belge décline les plaisirs à l’infini. Shopping (façon Saint-Tropez de la Mer du Nord avec boutiques Louis Vuitton, Hermès, Ralph Lauren, Gucci…), plages de sable fin, réserve naturelle, restos à la mode, galeries d’art, terrasses branchées, villas, casino et même nightclubs pour danser jusqu’au bout de la nuit, Knokke a tout ce que l’on attend d’une Riviera chic et dans l’air du temps !

 

  • Ostende "la reine des plages" © Toerisme Oostende
  • Sur la plage de La Panne (De Panne) © Toerisme De Panne, Westtoer

 

Entre deux réserves naturelles, des plages immenses, des dunes, des dunes et encore des dunes !


#3. Pour la beauté de ses paysages

Cela semble être une évidence mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Avant d’être arty, cosmopolite et tendance, la Côte belge est avant tout un splendide bout de littoral à la nature séduisante.

Entre dunes et mer, le littoral flamand déroule des paysages captivants dont la beauté culmine à ses deux extrémités.  À La Panne, la réserve du Westhoek fait la part belle aux dunes. À tel point que la zone centrale de cet espace protégé de 340 hectares est surnommé le « petit Sahara » !  Le tout, à découvrir depuis des sentiers balisés accessibles à tous.

À la frontière avec les Pays-Bas, le Zwin est la plus importante réserve de vasières et de prés salés de Belgique. Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux viennent nidifier dans ce décor à la beauté changeante en fonction des moments de la journée et des saisons (le printemps et l’automne sont les deux périodes recommandées pour arpenter le Zwin).

Entre les deux, des plages immenses, des dunes, des dunes et encore des dunes ! Jusqu’à 33 mètres de hauteur à Coxyde. Ce n’est pas encore le Pyla mais cela vaut définitivement le coup d’œil.          

  • Paysage caractéristique de la Côte à Wenduine, entre Le Coq-sur-Mer et Blankenberge © Toerisme Wenduine
  • Dans la réserve naturelle du Zwin © Westtoer
  • Végétation à Nieuport © Kris Jacobs
  • Face à la mer à Knokke Heist © BosseeM
L’une des spécificités de la Flandre est de proposer une densité exceptionnelle de bonnes tables. La Côte ne fait pas exception à la règle.


#4. Pour sa ligne de tram, la plus longue du monde !

Le saviez-vous ? Depuis 1885, le Kust Tram relie la totalité des stations balnéaires de la Côte belge en 70 arrêts entre mer et dunes, s’étendant sur 67 kilomètres ce qui en fait la plus longue ligne de tramway au monde !

Pour faire des sauts de puce entre les différentes stations, s’arrêter à la plage ou grimper en haut des dunes caractéristiques du littoral flamand, le tram est la solution pratique et écolo par excellence.

Une raison de plus pour laisser sa voiture à la maison et partir en Flandre en train.
 

#5. Pour ses bonnes tables

On ne le répétera jamais assez : la Belgique, et la Flandre en particulier, constituent une véritable terre promise pour foodies et les amateurs de bonne chère. Il y a bien sûr Anvers, Gand, Bruges, ou Bruxelles, ses quatre « capitales ». Mais l’une des spécificités du Plat Pays est de proposer une densité exceptionnelle de bonnes tables, dans ses grandes métropoles mais aussi partout ailleurs !

Bonne nouvelle : la Côte ne fait pas exception à la règle. Avec sept restaurants totalisant neuf étoiles Michelin le long du littoral (Hostellerie Le Fox, 2* à La Panne, Ten Bogaerde, 1* à Coxyde, Phililippe Nuyens, 1* à Blankenberge, Sel Gris, Jardin, Cuines, 33 tous les trois 1* à Knokke sans oublier Bartholomeus, table doublement étoilée, toujours à Knokke) des dizaines de tables célébrant avec simplicité une belle cuisine de la mer (le Bistro Mathilda à Ostende, Triton à Blankenberge, Casanova au Coq, De Huifkar à Coxyde…), des stands de crevettes omniprésents (les pêcheurs de crevettes à cheval constituent une curiosité vivante unique à Oostduinkerke), on est certain de se régaler !

Sans oublier que la Côte décline ses plaisirs gourmands pour les grands et les petits ! À Knokke-Heist, l’historique (depuis 1882) boutique Marie Siska ravira les petits amateurs de gaufre tandis que sur le front de mer, l’excellent café Schilda vaut le détour pour son impressionnante carte de bières (près de 200 !).

  • La haute gastronomie de Bartholomeus à Knokke-Heist © Bartholomeus
  • On pêche la crevette à cheval dans la région © Toerisme Oostduinkerke, Westtoer

 

Il n’est pas rare que l’on aperçoive le soleil ici alors que la grisaille envahit l’intérieur des terres !

#6. Mais aussi, parce que :

  • Qu’on se le dise, le climat de la Côte est réputé pour être tonique ! Et il n’est pas rare que l’on aperçoive le soleil ici alors que la grisaille envahit l’intérieur des terres !

  • La découverte de la Côte constitue un complément idéal à l’une des villes flamandes, à commencer par Bruges et Gand, toutes proches.

  • L’atmosphère festive de Langestraat, où sont alignés les bars et discothèques d’Ostende, vaut le détour les soirs d’été.

 

Bonus : Où dormir avec style sur la Côte belge ? Nos trois adresses préférées

Si la Côte compte quelques jolis hôtels, on préfèrera le charme des maisons d’hôtes et bed & breakfast, nettement plus attractifs dans cette région de Belgique :

À Knokke-Heist

  • B&B Patrijzenhoek : Dans une belle maison avec jardin à l’écart du littoral, le B&B Patrijzenhoek propose deux jolies suites contemporaines, récemment rénovées et disposant du confort d’un hôtel 4 ou 5*. Idéal pour les amateurs d’adresses design.
     
Dans le salon du B&B Patrijzenhoek dans les environs de Knokke-Heist © Patrijzenhoek

 

À Ostende

  • B&B Huyze Elimonica : à seulement quelques minutes de la fameuse plage d’Ostende, les trois chambres du B&B Huyze Elimonica séduisent autant par leur raffinement que par leur atmosphère romantique. Déco superbe, jardin, terrasse, petit-déjeuner royal… que demander de mieux ?
     
Le très chic B&B Huyze Elimonica à Ostende © Elomonica

 

À Nieuport

  • B&B Huize Van Damme : cette jolie maison avec un grand jardin, à deux pas du centre de Nieuport propose une suite de 60 mètres carrés « comme à la maison » et un service aux petits oignons. L’un des meilleurs rapports qualité-prix de la Côte.
     

Découvez tous nos articles sur la Flandre et Gand dans notre dossier spécial...
 

... ou réserver votre week-end sur place avec Weekendesk !

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !