Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le vendredi 28 octobre 2016
Restaurants

Paris : les 20 adresses incontournables de l’automne 2016

Comme chaque saison, la rédaction de Yonder fait le point sur les meilleures adresses du moment à Paris. Du bistrot à la grande table gastronomique en passant par la pâtisserie ou le nouveau speakeasy à connaître, tout y passe !
  • Mamma Primi, la troisième adresse du groupe Big Mamma, est indéniablement l'une des ouvertures marquantes de cette fin d'année à Paris © Sébastien Pontoizeau
    Mamma Primi, la troisième adresse du groupe Big Mamma, est indéniablement l'une des ouvertures marquantes de cette fin d'année à Paris © Sébastien Pontoizeau
Cuisson au barbecue, belle sélection de viandes de qualité, snacks bien sentis et rapport qualité-prix, la recette de Flesh, deuxième du nom, est absolument imparable.

 

C’est l’un de nos nouveaux temps forts éditoriaux. Chaque saison, nous faisons désormais le point sur les meilleures adresses parisiennes pour bien manger, boire avec style et plus si affinités.

Tour d’horizon, en 20 lieux soigneusement sélectionnés, de ce que Paris nous réserve de mieux pour cet automne.
 

I. RESTAURANTS, BISTROTS & AUTRES LIEUX OÙ SE RÉGALER
 

POUR GOÛTER AU MEILLEUR BBQ DE PARIS

1. Flesh Canal Saint-Martin - Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on y va ? Après le succès foudroyant de leur restaurant de SoPi , le duo David Vidal et Arnaud Champetier, accompagnés en cuisine de Simon Lewis (ex Frenchie et Spring) remettent le couvert à deux pas du Canal Saint-Martin, dans un quartier promis à devenir un petit paradis pour foodies. Au programme de ce spot 100% dédié à la cuisson au barbecue, une carte courte de viandes de qualité (travers de porc fumés ultra gourmands, bœuf Angus tendre à souhait, cuisse de poulet fermier absolument divine et même côte de bœuf maturée pour les plus connaisseurs), une sélection de snacks et side dishes bien sentis (comment résister à ce poulet frit « beer & bbq » ou ces frites à l’ail ?) sans oublier un rapport qualité-prix imbattable. La recette est imparable, le succès inévitablement au rendez-vous. Et à voir les têtes ravies des convives en ce premier service automnal, venus en nombre malgré une pluie discontinue, on ne doute pas qu'il soit durable.
Attention, réservation indispensable pour être sûr trouver une table à l’heure du dîner. Les places partent très, très vite.
 

Flesh Restaurant Paris (Canal Saint-Martin)

 

Combien ? « Pièce » de viande dès 12,50€, 18€ en format XXL pour les gros mangeurs. Snacks à 4€, desserts à 6€.

Où ? 23 rue Louis Blanc, Paris 10ème

Réserver ? 01 40 36 58 81

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Derrière les fourneaux d'Uptown, Fabrizio Guérrini déploie des trésors d’imagination pour sortir des assiettes à l’esthétique soignée et aux saveurs ciselées.

 

POUR UN DÎNER CANON DANS LE 18ÈME

2. Uptown - Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on y va ? Attention, révélation ! Sur les contreforts de Montmartre, côté Lamarck Caulaincourt, Uptown incarne le meilleur de la nouvelle scène bistrot parisienne. Sur la forme, le lieu ressemble à nombres d’adresses ayant ouvert ces dernières années dans l’Est parisien : décor cool de bon aloi (parquet, murs en briques, ampoules à filament, lumière parfaitement tamisé) et carte maline construite autour de small plates à partager. Mais c’est bien sur le fond qu’Uptown fait la différence. Derrière les fourneaux, Fabrizio Guérrini (ex Agapé, étoilé du 17ème) déploie des trésors d’imagination pour sortir des assiettes à l’esthétique soignée et aux saveurs ciselées. Mettant toute sa technique au service d’une créativité de tous les instants, le jeune talent transalpin puise son inspiration aux quatre coins du monde, pousse les goûts à leur paroxysme et livre quelques fulgurances comme ce formidable black Angus préparé en trois étapes (mariné au soja, cuit au charbon de bois puis au four). Jouissif.

Combien ? Assiettes à partager de 9 à 15€ (5 assiettes recommandées pour 2 personnes, desserts inclus)

Où ? 18 rue Francoeur, Paris 18ème

Réserver ? 01 84 05 62 79

  • Intérieur chaleureux à Uptown, le bistrot le plus cool du 18ème arrondissement © Uptown
  • Le boeuf préparé en 3 étapes est l'un des plats signatures du chef © Uptown

 

Comme son nom l'indique, la carte de Mamma Primi fait la part belle aux primi piatti et aux pâtes en particulier.

 

POUR MANGER DES PÂTES COMME EN ITALIE

3. Mamma Primi - Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on y va ? Et de trois ! Le groupe Big Mamma (Ober Mamma, East Mamma) a ouvert il y a quelques semaines une nouvelle adresse du côté de la rue des Dames, Mamma Primi. Comme son nom l'indique, la carte fait la part belle aux primi piatti, ces entrées chaudes servies en Italie adaptées ici au format français, et met l’accent sur les pâtes maison. Entres autres propositions, vous pourrez déguster des agnoloti au cacao 78%, des raviolis à la courge ou encore des mac’ n’cheese revue et corrigée à la sauce italienne. Le restaurant ne laisse pas pour autant pas de côté les classiques qui ont fait son succès, pizze et autres antipasti à partager. Côté liquide, Primi n‘a pas non plus fait les choses à moitié, proposant pas moins 150 références italiennes, en particulier toscanes et piémontaises, à prix caviste. Sans oublier la jolie carte de cocktails. Carton assuré.

Combien ? Antipasti 7-14€, pâtes 12-18€, pizze 12-15€, desserts 6-8 €

Où ? 71 Rue des Dames, Paris 17ème

Réserver ? 01 47 42 33 31

  • Mamma Primi © Sébastien Pontoizeau
  • Mamma Primi © Sabri Beny

 

Après avoir enchanté les papilles des Parisiens chez Pirouette, voici Tomy Gousset chez lui, dans un bistrot contemporain, aussi élégant que convivial.

 

POUR DÉCOUVRIR LE BISTROT DONT TOUT LE MONDE VA PARLER DANS LES PROCHAINS MOIS

4. TOMY&co

Pourquoi on y va ? On quitte le très bobo-friendly 18ème pour retrouver le bourgeois 7ème arrondissement. C’est ici, rue Surcouf, à deux pas de l’incontournable Restaurant David Toutain et de Thoumieux que Tomy Gousset a posé ses valises en cette rentrée 2016. Après avoir enchanté les papilles des Parisiens chez Pirouette (Paris 1er), voici donc ce jeune talent, formé par Alain Solivérès (Taillevent), Yannick Alléno (Meurice) ou encore Daniel Boulud, chez lui, dans un bistrot contemporain, aussi élégant que convivial. Si l’on peut reprocher au décor d’être un brin convenu (bien que très bien fait), on ne peut en dire autant de la cuisine du patron des lieux qui enthousiasme toujours autant. Emmanuel Rubin salue ainsi « le meilleur grand bistrot du moment ».

TOMY&co (Restaurant Paris)

 

Combien ? Menu déjeuner (entrée et plat) : 25€. Menu entrée, plat et dessert : 45 € (accord mets-vins : + 35 €). Entrées: 15 € ; plats : 30€ ; desserts: 10 €.

Où ? 22 rue Surcouf, Paris 18ème

Réserver ? 01 45 51 46 93
 

POUR (RE)DÉCOUVRIR UNE INSTITUTION DE LA CUISINE DE LA MER

5. Le Divellec

Pourquoi on y va ? Mentionné en début d'année dans notre liste des restaurants les plus attendus de 2016, Le Divellec a finalement ouvert pour l’automne avec environ six mois de retard sur le planning initial. Il faut dire que Mathieu Pacaud, repreneur de ce mythique restaurant de poissons et de fruits de mer du 7ème arrondissement a vu les choses en grand. Le fils de Bernard Pacaud (le discret chef de L’Ambroisie qui cosigne ici la carte), auréolé depuis le début de l’année de trois étoiles cumulées pour ses deux restaurants ultra chic du 16ème arrondissement (Hexagone et Histoires), n’a pas hésité à injecter sept millions d’euros pour remettre à flot cette table mythique, fréquentée en son temps par François Mitterrand. Malgré quelques rares voix dissonantes et des tarifs jugés parfois un poil déraisonnables, la critique est dans l’ensemble convaincue. À n’en pas douter, le rêve de Mathieu Pacaud (« 1 étoile pour le Divellec, 2 pour Hexagone et 3 pour Histoires ») n’a jamais été aussi près de s’exaucer. C’est en tout cas tout le mal que l’on lui souhaite.
 

Le Divellec © Vogue.fr

 

Combien ? Entrées de 38 à 78€ ; poissons de 68 à 95€ ; poissons entiers  préparés de 13 à 16€ les 100 gramme.

Où ? 18 Rue Fabert, Paris 7ème

Réserver ? 01 45 51 91 96
 

POUR SE LAISSER SURPRENDRE PAR L’UN DES MEILLEURS CHEFS DE SA GÉNÉRATION

6. Restaurant Akrame

Pourquoi on y va ? Ce qui ne devait être qu'un restaurant pop-up pendant les travaux de son chez-lui de la rue Lauriston devrait bien devenir la nouvelle et définitive adresse d'Akrame Benallal. C’est donc à deux pas de la Madeleine que le Restaurant Akrame, précédemment récompensé de deux étoiles par le Michelin avant de fermer ses portes, accueille désormais ses hôtes. La presse (prise au dépouvue ?) s’est faite discrète sur ce changement de cap mais la critique a bel et bien suivi. En témoigne la note de 17/20 que lui a très récemment attribué le Gault&Millau, honorant autant la personnalité du patron des lieux (« Akrame Benallal est tout ce que doit être un jeune chef connecté aujourd'hui ») que sa cuisine (« Sur chaque étape […] une dose de punch qui emporte l'adhésion »). On se dépêche de réserver avant que le Tout-Paris ne se soit emparé de l’adresse.

Portrait d’Akrame Benallal par Stéphane de Bourgies

 

Combien ? Menu carte blanche à partir de 60€.

Où ? 7 rue Tronchet, Paris 8ème

Réserver ? 01 40 67 11 16
 

POUR S’ATTABLER CHEZ SARAH LAVOINE

7. Le Roch Restaurant

Pourquoi on y va ? Au sein du très chic hôtel imaginé par Sarah Lavoine (1er arrondissement), les clés du Roch Restaurant ont été confiées à Arnaud Faye, jeune chef doublement étoilé qui fait désormais le bonheur du Château de la Chèvre d’Or à Èze après avoir fait hisser au plus haut niveau La Table du Connétable à L’Auberge du Jeu de Paume (Chantilly). Avec une carte essentiellement centrée sur des produits frais locaux, le jeune chef veut faire « découvrir des produits originaux et des saveurs oubliées ». Quant au décor signé Sarah Lavoine, il fait du restaurant l’une des tables les plus élégantes du quartier.

Roch Restaurant & Bar

 

Combien ? Entrées de 14 à 19€ ; plats de 21 à 36€ ; desserts de 14 à 18€.

Où ? 28 rue Saint-Roch, Paris 1er

Réserver ? 01 70 83 00 00

 

POUR UN FESTIN ROYAL SIGNÉ DUCASSE

8. ORE - Ducasse au Château de Versailles

Pourquoi on y va ? On quitte momentanément Paris pour rejoindre Versailles et son illustre Château. C’est ici, dans l’ancienne demeure du Roi Soleil qu’Alain Ducasse a ouvert l’un des restaurants les plus attendus de l’année. Au sein du Pavillon Dufour, le chouchou du Guide Michelin et parrain de la gastronomie française a donc inauguré ORE - bouche en latin, en écho aux plaisirs de bouche de la Cour -, un restaurant, qui, comme Janus, a deux visages. En journée, ORE a été imaginé comme un lieu pour faire une pause et se restaurer pendant les heures d’ouverture du château alors qu’en soirée, ORE se transforme en restaurant privé d’exception, devenant « le théâtre de grands dîners comme au temps du Roi » proposant crânement des « menus historiques, la porcelaine de Marie-Antoinette rééditée en exclusivité »ou encore « un personnel en grande tenue ». Only in Versailles.

ORE - Alain Ducasse au Château de Versailles

 

Combien ? Entrées de 14 à 18€ ; plats de 32 à 48€ ; desserts de 8 à 12€ (à l’heure du déjeuner). Collations de 14 à 26€ le reste du temps.

Où ? Château de Versailles, Place d'Armes, Versailles

Réserver ? 01 30 84 12 96
 

POUR UN REPAS THÉÂTRAL

9. La Scène Thélème

Pourquoi on y va ? C’est l’une des sensations de cette rentrée à Paris. Dans l’ancien restaurant de Guy Savoy rue Troyon, la Scène Thélème propose un concept d’un genre nouveau à Paris, à mi-chemin entre plaisirs de la table et théâtre. Sous la houlette du chef Pierre Rigothier (ex du Baudelaire, le restaurant étoilé de l’hôtel de luxe Burgundy), la cuisine propose des assiettes volontiers décrites comme « élégantes, légères et inventives », à déguster après avoir assisté à une pièce de théâtre. Car la spécificité de la Scène Thélème est de pouvoir enchaîner, au sein d'un lieu unique, expériences théâtrales et gastronomiques. Dans un premier temps, place au spectacle, donné sur une scène éphémère indépendante de la salle de restaurant. Puis dans un second temps, le dîner à proprement parler.
Jean-Marie Gurné, ancien de chez Nestlé où il passa plus de trente ans de sa vie, avant de créer La Scène Thélème, explique ainsi que ce lieu atypique « est le cheminement de toute une vie », soulignant avoir « voulu apporter sa petite pierre avec un lieu où l'on se sente bien, convivial et positif ».

La Scène Thélème

 

Combien ? Entrées de 39 à 68€ ; plats de 45 à 68€ ; desserts à 22€. Menus découvert et dégustation à 115 et 145€. Menu spectacle (uniquement le soir) à 85€.

Où ? 18 rue Troyon, Paris 17ème

Réserver ? 01 77 37 60 99

 

 

ENCORE + DE BONNES ADRESSES :

10. La Table Du Connétable (4 Rue du Connétable, Chantilly): au cœur du Domaine de Chantilly, dans la très chic Auberge du Jeu de Paume, Clément Leroy, ex-lieutenant de Guy Savoy, reprend les rênes du restaurant gastronomique de l'hôtel 5-étoiles, succédant ainsi à Arnaud Faye. Lui incombe la lourde responsabilité de maintenir l’adresse au plus haut niveau. Les premiers retours semblent indiquer qu’il est à la hauteur de la mission.

La Table du Connétable (Auberge du Jeu de Paume)

 

11. Achille (43 rue Servan, Paris 11ème) : nouvelle adresse dans le 11ème pour Pierre Jancou (ex Crèmerie, Racines, Vivant et Vivant Cave) qui n’en finit pas de réinventer la cuisine brute, cette fois épaulé aux fourneaux par le Suédois Svante Forstorp. Le tout, bien entendu, arrosé de vins natures.

© Matthieu Jauniau-Dallier / Le Fooding

 

 

12. Bien Élevé (47 rue Richer, Paris 9ème) : pari réussi pour Arthur Lecomte et Dimitri Aboulker, duo qui s'est donné pour ordre de mission de « sélectionner le meilleur des terroirs de France, à commencer par des viandes de qualité ». Le résultat est un bistrot contemporain réussi d’un 9ème arrondissement de plus en plus gourmand. Pour Emmanuel Rubin, Bien Élevé est « la grosse énergie de cet automne ! ». 

Bien Élevé - Bistrot Paris

 

13. Odette (25 rue du Pont-Neuf, Paris 1er) : entre les Halles et la Samaritaine, Odette, « auberge urbaine » prônant une cuisine locavore, est le septième restaurant de la famille Rostang (Michel et ses filles).

Odette, le nouveau restaurant des Rostang, père et filles

 

14. Gallina (37 quai de Valmy, Paris 10ème) : par la même équipe que le Sunken Chip, Gallina propose sur les rives très branchées du Canal Saint-Martin le « poulet rôti le plus chic de Paris » selon les mots de Vogue. Concept simple, bons produits et décor léché, on ne voit pas comment cela ne pourrait pas fonctionner.

Gallina Paris

 

15. Paris, Texas (74 rue du Faubourg Saint-Denis, Paris 10ème) : on reste dans le 10ème pour un autre restaurant mono-recette. Le truc de Paris, Texas (clin d’œil au chef d’œuvre de Wim Wenders), ce sont les viandes, longuement fumées au… Texas. Carte de cocktails signée Amaury Guyot (Sherry Butt, Dersou).

Paris, Texas (Restaurant Paris)

 

16. Le Bistrot de la Galette (102ter Rue Lepic, Paris 18ème) : dans son fief de Montmartre où il possède déjà sa pâtisserie et sa biscuiterie, Gilles Marchal supervise la carte de cette adresse en hommage au Montmartre d'antan. Les amateurs de galette et les amoureux du Paris d’autrefois adoreront.

Bistrot de la Galette (Montmartre, Paris)

 

17. Pâtisserie Michalak Saint-Germain (8 Rue du Vieux Colombier, Paris 6ème) : l’expansion de l’ancien patron de la pâtisserie du Plaza Athénée se poursuit Rive Gauche. Après avoir régalé les palais de l'autre côté de la Seine, Christophe Michalak s’installe à deux pas de Saint-Germain et de Saint-Sulpice, au cœur de l’un des quartiers les plus chics de Paris. Succès garanti.

Pâtisserie Michalak Saint-Germain-des-Prés

 

18. In Good We Trust (67 rue Quincampoix, Paris 3ème) : épicerie fine imaginée comme un concept store, In Good We Trust est the place to be pour s’approvisionner en direct des USA. C’est à Olivier Cavard, ancien de la grande distribution et amoureux des Etats-Unis, que l’on doit cette adresse originale, proposant, entre autres choses, des produits alimentaires premium made in USA. Les expats américains et les nostalgiques de leurs séjours en Amérique adoreront.

In Good We Trust (Epicerie Paris)

Non loin de la rue de Charonne, ce nouveau lieu intimiste met à l’honneur le gin sous l’égide de l’équipe Liquid Corp (Dirty Dick, Moonshiner...).

II. BARS, SPEAKEASIES, CLUBS ET AUTRES LIEUX POUR OISEAUX DE NUIT
 

POUR BOIRE LES MEILLEURS COCKTAILS AU GIN DE PARIS

19. Bluebird

Pourquoi on y va ? Alors que les ouvertures de bars à cocktails semblaient marquer le pas dans la capitale, le Bluebird nous rappelle que la lame de fond n’est pas prête de s’arrêter. Non loin de la rue de Charonne (et donc de Septime, Clamato et autres bonnes adresses du quartier), ce nouveau lieu intimiste met à l’honneur le gin sous l’égide de l’équipe Liquid Corp, déjà à la tête de huit bars et restaurants dans Paris, dont le Dirty Dick, le Moonshiner, le Louie Louie, le Kremlin, Rock & Roll Circus... Aux commandes des shakers, on retrouve d’ailleurs trois barmen venus tout droit de l’excellent Moonshiner. Avec autant de qualités sur le papier, l’avenir de Bluebird s’annonce radieux.

Bluebird Bar Paris

 

Où ? 12 Rue Saint-Bernard, Paris 11ème
 

POUR DANSER SOUS LE PONT ALEXANDRE III

20. Showcase

Pourquoi on y va ? On termine notre sélection automnale, non pas par une création, mais par une réouverture. Après quatre mois de travaux forcés suite à la crue de la Seine début juin (jusqu’à 2 mètres 50 d’eau à l’intérieur du club !), le Showcase, a fait peau neuve. Nouvelle configuration, nouveau soundsystem et nouvelle direction artistique sont au menu. « Tout a été pensé pour que l'on pénètre dans un club qui laisse place à la musique. Cette nouvelle scène en dur permettra de proposer plus de live » explique ainsi Clémentin Diard, responsable de la communication du Showcase, à Trax Magazine. Avant d'ajouter que la programmation sera maintnant plus « éclectique » pour « toucher plusieurs styles musicaux : techno, house, EDM, trap, mais aussi du hip-hop, avec davantage de concerts ». Voilà qui devrait donner une seconde jeunesse à ce spot emblématique du clubbing parisien, ouvert depuis déjà dix ans.

Showcase Paris

 

Où ? Sous le Pont Alexandre III, Port des Champs-Élysées, Paris 8ème

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !