Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le lundi 04 septembre 2017
Hôtels

5 questions à Sharan Pasricha, le patron des hôtels Hoxton

À l’occasion de l’inauguration de The Hoxton Paris dans le Sentier, nous avons rencontré Sharan Pasricha, CEO et fondateur d’Ennismore, la société qui développe l’enseigne The Hoxton à travers le monde. Entretien avec un hôtelier visionnaire.
  • Chambre de l'hôtel The Hoxton Paris, qui vient d'ouvrir ses portes dans le Sentier © Alan Jensen
    Chambre de l'hôtel The Hoxton Paris, qui vient d'ouvrir ses portes dans le Sentier © Alan Jensen
« Notre philosophie est d’être d'abord un hôtel pour les locaux ! »

Ceux qui vont régulièrement à Londres sont familiers de The Hoxton, enseigne emblématique du renouvellement hôtelier contemporain, au même titre que les Ace Hotels, les établissements Mama Shelter ou, dans un registre plus exclusif, les adresses estampillées Soho House.

Après Londres (deux hôtels à Shoreditch et Holborn) et Amsterdam, The Hoxton ouvre à Paris son quatrième hôtel, certainement le plus abouti de la jeune histoire de la marque. À l’occasion de l’ouverture de cette nouvelle adresse très attendue (après plus de quatre années de travaux ), Sharan Pasricha, le CEO et fondateur d’Ennismore, la société qui préside aux destinées des hôtels The Hoxton – mais aussi du palace écossais The Gleneagles -  était à Paris. À l’heure du petit-déjeuner, et alors que la terrasse de son dernier bébé faisait déjà le plein, nous en avons profité pour lui poser quelques questions.
 

  • Portrait de Sharan Pasricha, le jeune patron des hôtels Hoxton © The Hoxton hotels



YONDER : Qu’est-ce qui fait de The Hoxton une enseigne hôtelière unique ?

Sharan Pasricha : Notre philosophie est d’être d'abord un hôtel pour les locaux ! Quand on imaginé tous les espaces de l’hôtel (le lobby, le restaurant, le bar, les terrasses, etc.), on a pensé à comment cela s’intégrerait dans le quartier, comment les locaux se l’approprieraient.

Autre chose importante, la réception se trouve en retrait quand on arrive. L’idée est justement que l’on ne se sente pas dans un hôtel ! Quelle que soit l’heure de la journée, que l’on vienne pour le petit-déjeuner […] ou pour un cocktail, chacun doit pouvoir se sentir bien ici, qu’il ait une chambre ou non.

Dernier point, les voyageurs veulent aujourd’hui des expériences plus authentiques. Ils veulent plus qu’une chambre pour dormir. C'est ce que nous nous efforçons de leur proposer. On s’intéresse d’ailleurs davantage à ce que fait Airbnb qu’aux enseignes hôtelières traditionnelles. Comment Airbnb est si populaire grâce à sa stratégie orientée sur l’implantation locale ? C'est une question clé.

  • Chambre de The Hoxton Paris © Alan Jensen
« On ne croit pas au fait de gagner de l’argent en vendant des barres chocolatées ! »

 

Comment cela se traduit concrètement pour les guests de l’hôtel ? Et pour les locaux qui fréquentent The Hoxton Paris ?

Il y a des espaces et aménagements pour tout le monde, que l’on vienne travailler avec son laptop, auquel cas on a besoin d’une connexion Wi-Fi rapide et d’une prise de courant, ou que l’on boire un verre entre amis, confortablement installé sur un sofa.

L’offre de restauration doit également être adaptée aux besoins locaux. C’est pour cela, par exemple, que l’on travaille avec les équipes de Quixotic Projects [la team derrière Candelaria, Mary Céleste, Les Grands Verres, NDLR] pour proposer des cocktails adaptés aux palais parisiens, sans simplement copier/coller ce que l'on a déjà fait à Londres ou Amsterdam.

Puis il y a notre politique tarifaire. On a à cœur de proposer un très bon rapport qualité-prix et des tarifs transparents. Ce qui est inclus - ou non - dans le prix d’une chambre est très clairement indiqué. On ne facture pas les bouteilles d’eau dans la chambre ou l’accès au Wi-Fi. Il n’y a pas non plus de minibar hors de prix. On retrouve les produits du minibar à prix coûtant dans un espace à côté de la réception. En tant qu'hôtelier, on ne croit pas au fait de gagner de l’argent en vendant des barres chocolatées !
 

  • La façade de The Hoxton Paris, au 30-32 rue du Sentier © Alan Jensen
« Notre hôtel à Paris est certainement le plus vaste de tous les hôtels Hoxton, mais il est surtout, et de loin, le plus ambitieux ! »

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur les spécificités de cet hôtel, en plein cœur de Paris ?

On est très fiers d’ouvrir dans l’un des quartiers les plus excitants de Paris. Notre hôtel à Paris est non seulement le plus vaste de tous les hôtels Hoxton, mais il est surtout, et de loin, le plus ambitieux ! Les quatre années de travaux ont été complexes. Nous sommes installés dans un bâtiment du XVIIIème  siècle classé aux Monuments Historiques.

Et qui plus est, le lieu avait été abandonné pendant près de dix ans avant qu’on ne débute le chantier. Des milliers de pigeons ont dû naître et vivre ici avant que l’on n’arrive [Rires]. Vous pouvez imaginer la difficulté pour arriver au résultat que vous avez devant vous.

  • Le lobby de The Hoxton Paris © Alan Jensen
« En termes d’architecture et de restauration, les palaces parisiens sont extraordinaires et n'ont pas d'équivalent dans le monde. »

 

Au-delà de vos propres établissements, est-ce que d'autres hôtels vous inspirent  ?

En termes d’architecture et de restauration, les palaces parisiens sont extraordinaires et n'ont pas d'équivalent dans le monde. Personnellement, je suis aussi un amoureux de boutique-hôtels. Le JK Place à Capri, qui a un cachet très résidentiel, est l’une de mes adresses préférées. On a l’impression d’arriver dans le « château » d’un ami !

Quels sont les projets de The Hoxton hotels dans les mois et années à venir ?

Nous allons ouvrir deux nouveaux hôtels à Londres en 2018, à Southwark au sud de la Tamise puis à Shepherd's Bush [un quartier londonien dans le district de Hammersmith et Fulham, à l’ouest de Londres, en plein développement, NDLR].

De l’autre côté de l’Atlantique, un hôtel ouvrira à New York dans le quartier de Williamsburg à Brooklyn d’ici la fin de l’année. Cela devrait beaucoup ressembler à l’esprit de Shoreditch, où nous avons débuté. Puis il y aura l'an prochain Downtown Los Angeles, et Chicago, dans le quartier de Fulton Market, l'ancien Meatpacking District de la ville, également en fin d’année prochaine.

Mais maintenant, je suis entièrement concentré sur Paris ! Je suis dans l'hôtel chaque semaine pour m’assurer que le lancement se déroule de manière optimale. On est particulièrement heureux d'être ouvert, après ces longues années de préparation, il faut maintenant concrétiser notre succès.

The Hoxton Paris (30-32 rue du Sentier, Paris 2ème) a ouvert ses portes le 24 août dernier.

En savoir plus sur le sujet en lisant notre article consacré à l’ouverture de The Hoxton Paris, un établissement testé et approuvé par la rédaction de YONDER.