Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le dimanche 14 septembre 2014
72 heures à...

72 heures à Ibiza : les meilleures adresses de l'Île Blanche

Ibiza, capitale mondiale de la fête et de la techno ? Oui mais pas seulement. On vous emmène à la découverte de cette île à l’atmosphère fascinante, entre plages secrètes, arrière-pays sauvage et couchers de soleil spectaculaires.
  • Ibiza côté campagne à l’agroturismo de luxe Cas Gasi | © YONDER.fr
    Ibiza côté campagne à l’agroturismo de luxe Cas Gasi | © YONDER.fr
  • Terre ocre, cyprès et cultures, un paysage typique de la campagne à Ibiza | © YONDER.fr
    Terre ocre, cyprès et cultures, un paysage typique de la campagne à Ibiza | © YONDER.fr
  • La côte sud de l’île dans la région d’Es Cubbels | © YONDER.fr
    La côte sud de l’île dans la région d’Es Cubbels | © YONDER.fr
  • L’église d’Es Cubbels en fin d’après-midi | © YONDER.fr
    L’église d’Es Cubbels en fin d’après-midi | © YONDER.fr
Ici on danse en plein air, au bord de la somptueuse piscine de l’hôtel et face à la mer, dans une ambiance oscillant entre glamour et underground.

Note de l'éditeur : article publié initialement en spetembre 2014 puis mis à jour en 2015, 2016 et août 2017.

Ibiza, au-delà des clichés

L’image sulfureuse colportée par les médias de masse a fait d’Ibiza, la troisième île par la taille de l’archipel hispanique des Baléares, un haut-lieu de la débauche, sorte d’équivalent européen du fameux spring break des étudiants américains.

Si on ne peut pas nier une certaine forme d’excès sur l’île – alcools, drogues, comportements… - cette image réductrice est loin de rendre justice à celle qu’on surnomme l’île blanche. Non contente d’être la capitale mondiale du clubbing sous toutes ses formes (non, il n’y a pas que David Guetta dans la vie comme nous le montre nos sujets sur les meilleures soirées des saisons 2014, 2015, 2016 et 2017, notre dernier update sur le sujet) Ibiza s'avère surtout être l’une des plus charmantes îles de la Méditerranée à la délicieuse atmosphère bohème, aux plages secrètes et à l'arrière-pays d'une beauté aride.

Pour vous aider à vivre les expériences incontournables de l'île et ne pas en manquer une miette, nous partageons avec vous les meilleurs spots et adresses pour découvrir Ibiza différemment, loin des clichés et des idées reçues.
 

JOUR 1 - JEUDI

19h – S’installer dans l'un des plus beaux hôtels de la isla blanca

Sélection d'hôtels et agroturismos testés et approuvés par YONDER

Arrivé à l’aéroport, on récupère sa voiture - absolument indispensable pour profiter de l’île - et on file à son hôtel ou son agroturismo (l’île compte plusieurs dizaines de ces adresses à mi-chemin entre la maison d’hôte et l’hôtel de campagne). En dépit du triste héritage des années 70 et 80 durant lesquelles les constructions hideuses ont poussé comme des champignons sur les côtes ibizoises, les amateurs d’hôtels seront à la fête tant les belles adresses sont nombreuses sur l’île.

De la maison de campagne version grand luxe (Cas Gasi) au petit paradis au parfum balinais accroché sur les hauteurs de la côte Ouest (Can Xuxu), de l’agroturismo bohème chic perdu dans la campagne (La GranjaCan Domo) au resort de bord de mer revu et corrigé dans une interprétation design très réussie (Aguas de Ibiza) sans oublier les fincas traditionnelles du nord de l’île idéales pour échapper à toute forme d’agitation (Can Pujolet), chacun y trouvera son compte en fonction de ses envies et de son budget.

Quant à ceux souhaitant résider à Ibiza ou directement dans ses environs, ils seraient bien inspirés de regarder du côté de :

  • de l'ultra stylé Sir Joan Hotel, enclave de branchitude à deux pas du Pacha (ouverture en 2017)
  • Sir Joan Hotel © Amit Geron
  • du resort de luxe Nobu Hotel Ibiza Bay, spa, Kid's Club, trois restaurants et accès direct à la plage (baie de Talamanca, ouverture en 2017)
  • Nobu Hotel Ibiza Bay © DR
     
  • du très réussi Gran Hotel Montesol (hôtel historique du centre-ville d'Ibiza rouvert à l'été 2016 après une rénovation majeure)
  • Gran Hotel Montesol © DR
     
  • 105 Suites @ Marina Magna


20h30 – Danser en plein air au Destino

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pas de temps à perdre. Pour s’immerger dans l’ambiance festive de l’île, on file au Destino. C’est au Cap Martinet, à 10 minutes de voitures du centre d’Eivissa et au-dessus des falaises surplombant la mer que l’omniprésent groupe Pacha a ouvert en 2013 un luxueux resort pour fêtards embourgeoisés.
Ici on danse en plein air, au bord de la somptueuse piscine de l’hôtel et face à la mer, dans une ambiance oscillant entre glamour et underground (Guy Gerber, Luciano et Solomun sont les principaux résidents depuis la création du lieu).

Attention, contrairement à son concurrent mainstream Ushuaïa ouvert chaque soir de la semaine, le Destino n’est ouvert au public qu’une à deux fois par semaine, généralement les jeudis et dimanches. Pensez à vérifier la programmation sur le site ou sur Facebook quelques jours avant.

  • Face à la scène au Destino | © Destino
  • Luciano, superstar de la techno baléarique, face à la foule du Destino | © Destino

 

24h30 – Reprendre des forces dans la vieille ville

Testé et approuvé par YONDER

Si vous n’avez pas suivi au Tox, le club privé indoor du Destino, rendez-vous dans la vieille ville pour boire un dernier verre avant de rejoindre son hôtel, ou au contraire pour refaire le plein d’énergie avant de faire la fête all night long. Plutôt que de s’entasser dans les très touristiques bars qui longent le port – ou pire dans les adresses glauques qui longent la Playa d’en Bossa, encore loin de ressembler à South Beach quoi qu’en disent les locaux – on se rendra au Tira Palla (Calle Santa Lucia 8, Eivissa), un bar rooftop fréquenté par les locaux comme les connaisseurs de l’île. On vient ici chercher un peu de répit au pied de la forteresse Dalt Vila comme pour mieux réattaquer la nuit.

26h00 – Faire la teuf jusqu’au bout de la nuit !

Club et soirées testés et approuvés par YONDER

Première nuit à Ibiza, et première occasion de faire la fête jusqu’au petit matin. Le jeudi est traditionnellement l’une des nuits les plus busy de l’île, autant en profiter pour découvrir le clubbing qui a fait la réputation de l’île dans le monde entier.

De l’historique Cream (Fatboy Slim, Paul van Dyk, Above & Beyond, Paul Oakenfold…) à l’Amnesia à la pop' F***Me I’m Famous de David Guetta au Pacha en passant par Afterlife du duo italien Tale Of Us, désormais au Privilege, ou la résidence In The Dark (Joris Voorn, Kölsch, Luciano, Nic Fanciulli, Steve Lawler) du tout nouveau Hï Ibiza, le successeur de feu le Space sur Playa d'en Bossa, il y en a pour tous les goûts. On prendra simplement garde à ne pas arriver trop tôt pour éviter de se retrouver dans un club encore déserté par les connaisseurs. 1h30 est une heure correcte pour arriver en club, 2h30 pouvant être considérée comme le timing idéal pour se retrouver propulsé au cœur de la fête.

Mise à jour juillet 2017
Retrouvez ici notre sélection des meilleures soirées d'Ibiza (saison 2017) : les 20 meilleures teufs de l'île, classées jour par jour, pour être certain d'être toujours au bon endroit.

  • Ambiance hippie à Flower Power, la plus ancienne résidence de l’île au Pacha © DR
  • Music On, la folie du clubbing façon Ibiza dans toute sa splendeur © DR

 

Chez Maria, on mange ni plus ni moins que la pêche du jour préparée comme à la maison et face à la Méditerranée.

 

JOUR 2 - VENDREDI

12h – Se dorer la pilule au Babylon Beach

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Premier réveil sur l’île et première gueule de bois si vous avez poussé la fête jusqu’au lever du soleil. Pour récupérer et commencer la journée du bon pied, direction le Babylon Beach Ibiza (Barrio Sa Caleta, 20 Can Sanso, Santa Eulalia del Rio) un beach club discret et intimiste à la sortie de Santa Eulalia en direction d’Es Canar.
Ici, aucune trace de Hummer ou de bimbos siliconées mais une ambiance laidback décontractée, des prix raisonnables et un accès direct à la mer permettant d’aller se rafraîchir quand le soleil tape trop fort.

  • Babylon Beach Club © DR


14h –  Se régaler de poissons frais face à la mer chez Maria

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

À l’heure du déjeuner, on reprend la voiture en direction d’Eivissa. À la hauteur de Jesús, on prend vers la gauche pour rejoindre la baie de Talamanca en direction du Sa Punta, l’une des tables de bord de mer les plus célèbres de l’île. Mais plutôt que de s’y arrêter, on poursuit son chemin en direction de la mer pour rejoindre le Chiringuito De Maria.
Si tout Ibiza semble se presser ici, des hipsters ayant une maison sur l’île aux clubbers venus en detox, ce n’est ni pour le luxe des installations ni pour le service 5-étoiles mais bien pour le poisson ultra frais proposé dans cette paillotte aussi authentique que branchée. Ni carte, ni cocktails sophistiqués, chez Maria on mange ni plus ni moins que la pêche du jour préparée comme à la maison et face à la Méditerranée. Mention spéciale à la sole (quand elle est disponible) délicieuse et près de deux fois moins chère que dans les restaurants français
Attention, pas de réservation possible (le chiringuito n’a pas de téléphone…) et paiement en cash obligatoire.

  • Sole fraîche servie chez Maria, LA paillote la plus hype de Talamanca | © YONDER.fr


16h – Humer l’atmosphère de l’île sur la légendaire plage des Salines

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Prochaine étape, le Parc Natural Ses Salines d'Eivissa i Formentera à l’extrême sud-ouest de l’île et sa légendaire Playa de Ses Salines. Si on ne devait retenir qu’une plage sur l’île, ce serait sans nul doute cette plage, longue de près d’un kilomètre et demi, large de 30 mètres et réputée pour être le lieu de détente de tous ceux qui font la fête sur l’île.

Au-delà d’un simple ruban de sable, les Salines s’avèrent être un concentré d’Ibiza. Parades de promotion des superclubs de l’île, autochtones en train de parfaire leurs bronzages, clubbers du monde entier venus se reposer au soleil avant de réattaquer une nouvelle nuit, jeunes femmes à la plastique parfaite déambulant en string comme si de rien n’était, naturistes à la peau fripée et même quelques familles avec enfants en bas âge, tout ce petit monde se côtoie dans une ambiance parfaitement bon enfant très caractéristique de l’atmosphère de l’île.

  • Sur la plage des Salines, la parade de Cocoon © YONDER.fr


Représentatifs du « vrai Ibiza » et loin de l’ambiance bling-bling envahissant parfois l’île, deux spots à retenir tout particulièrement : Sa Trinxa, bar de plage qui s’est fait connaître dans le monde entier pour ses compilations chill-out. On y vient se relaxer autant que faire des rencontres ou se plonger dans les eaux cristallines des Salines au bout de son ponton. Et le célèbre Jockey Club Salinas : à la fois chiringuito (restaurant et bar de plage) et beach club, cette institution sur l’île est connue pour son ambiance conviviale, la qualité de sa programmation musicale et sa simplicité.
 

  • Une foule cosmopolite prend le soleil sur la mythique plage des Salines | © YONDER.fr


20h30 – Faire son premier coucher de soleil à l’Experimental

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

En quittant plage, au lieu de filer tout droit en direction d’Eivissa, on prendra la petite route serpentant à travers les salines, à gauche juste après avoir laissé sur sa droite derrière soi la route menant à la plage d’Es Cavallet.

  • Coucher de soleil à l’Experimental, au Cap D’es Falco | © Experimental


Après deux kilomètres de route non pavée, on atteint le Cap D’es Falco où s’est installé l’Experimental Beach (Playa des Codolar Salinas) il y a quelques années de cela. Dans une nature dépouillée et orientée plein ouest, l’Experimental s’est imposé comme l’une des meilleures adresses de l’île pour boire un verre tout en profitant du coucher de soleil, une activité à part entière à Ibiza où la disparation de l’astre dans les flots bleus de la Méditerranée est, aussi surprenant que cela puisse paraître, toujours applaudie !
 

23h - S'attabler à IZAKAYA Asian Kitchen & Bar, le repaire gourmand des beautiful people

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Déjà testé et approuvé par nos soins à Amsterdam en 2016, le restaurant signature des Sir Hotels, IZAKAYA Asian Kitchen & Bar, imaginé par le spécialiste néerlandais de la restauration chic The Entourage Group, s'est installé en 2017 dans l’enceinte du tout nouveau Sir Joan Hotel (lire plus haut à ce sujet). Et comme dans la capitale néerlandaise, on y retrouve le même concept d’izakaya revisité dans une veine contemporaine et branchée.

Les recettes japonaises (sushi, sashimi, viandes et poissons cuits au grill robata, entre autres) sous influences sud-américaines et péruviennes sont servies dans des formats tapas propices au partage. La cuisine, impeccablement exécutée (pour situer la qualité, on est très proche de ce que peut faire Zuma à LondresDubaï, etc., une référence en la matière) est ici mise en valeur par un décor contemporain léché et un service ultra attentif.

Seulement quelques semaines après son ouverture, IZAKAYA Asian Kitchen & Bar s'est déjà imposé l’une des tables les plus glamours de l’île. Les beautiful people - à l'instar du DJ Guy Gerber, croisé lors de notre passage sur place - ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, ayant déjà fait du lieu l’un de leurs repaires préférés sur l’île.

Pratique : Passeig Joan Carles I, 1, 07800 Eivissa, Ibiza. Ouvert tous les jours de 7h à 4h. Comptez de 75 à 100€ par personne, hors boissons.

Site Web d'IZAKAYA Ibiza

  • Sushis présentés dans un globe de glace à IZAKAYA Asian Kitchen & Bar © Dan Perez
  • Le restaurant s'étend autour de la piscine du Sir Joan Hotel © Amit Geron

 

Eau d’une clarté limpide, sable fin, pente douce idéale pour se tremper sans nager, la belle plage de Cala Nova est à raison l’une des plus populaires de l’île.

 

JOUR 3 - SAMEDI

11h – Faire son marché à Las Dalias

Testé et approuvé par YONDER 

Reposé de ne pas avoir fait la fête toute la nuit, on attaque la journée plus tôt. Rendez-vous est pris dans l’est de l’île à côté du village de Sant Carles de Peralta pour découvrir le marché hippie de Las Dalias.
Depuis près de 30 ans se tient chaque samedi un gigantesque marché artisanal attirant des milliers de visiteurs venus déambuler entre les étals tenus par des membres de la communauté hippie de l’île, l’une des plus larges dans le monde.
Le marché est évidemment très touristique, un phénomène encore plus accentué en saison, mais reste pour autant l’un des meilleurs spots d’Ibiza pour découvrir cette facette de l’île.

  • Luminaires au marché hippie de Las Dalias | © Las Dalias


12h – Bronzer et se baigner à la très tendance Cala Nova

Testé et approuvé par YONDER

À peine 10 minutes de voitures sont nécessaires pour rejoindre Cala Nova depuis Las Dalias. Si les abords de cette plage de la côte Est peuvent laisser sceptiques (la zone n’est pas particulièrement sauvage), vos doutes devraient se dissiper une fois les pieds dans le sable.
Eau d’une clarté limpide, sable fin, pente douce idéale pour se tremper sans nager, la belle plage de Cala Nova est à raison l’une des plus populaires de l’île. On y trouve aussi un mélange hétéroclite de familles avec jeunes enfants, de couples italiens, de jeunes en groupes, de surfeurs espagnols (le spot est réputé pour ses vagues, quand la météo le permet) et de naïades venues se faire dorer la pilule.
Le restaurant et le chiringuito d’Atzaró, l’un des plus fameux agroturismo de l’île sont les points de chute idéaux pour boire un verre avec style à Cala Nova.

14h – Goûter le fameux bullit de peix à El Bigote

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

A quelques kilomètres à vol d’oiseau de Cala Nova seulement, il est impératif de reprendre la voiture et d’emprunter les routes sinueuses de l’est de l’île pour rejoindre la Cala Mastella. Si l’on rejoint cette crique, ce n’est pas pour se faire bronzer mais pour déjeuner dans l’une des adresses les plus charmantes d’Ibiza. Le concept ? Un petit resto à l’ancienne et rustique comme il faut, niché au bord de l’eau servant chaque jour à 14h pétantes un plat unique. Ce plat signature, c’est le bullit de peix, à savoir le poisson du jour pêché par le « moustachu  propriétaire des lieux (El Bigote veut dire la moustache en espagnol) et cuit dans un bouillon d’aïoli avec des pommes de terre dans lequel sera ensuite cuit un riz marinero. Atmosphère haute-en-couleurs et prix raisonnable (22€ la portion gargantuesque) font d’El Bigote un indispensable de l’île.

Réservation indispensable, au minimum quelques jours à l’avance en semaine et hors-saison, plutôt 2 semaines à l’avance en pleine saison pour être sûr de trouver une table. Pensez également à avoir du cash avec vous, El Bigote n’accepte pas les paiement par carte.

Au programme, l’une des plus belles routes de l’île entre mer et montagne, à mille lieux des affreux immeubles de Playa d’en Bossa ou Sant Antoni.

 

15h15 – Prendre le café au Bar Anita

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Après avoir englouti sa dernière bouchée de bullit de peix, on file vers le nord en direction d’Agua Blanca. Mais avant d’aller s’étendre dans le sable, on s’arrêtera au cœur du village Sant Carles pour se poser quelques instants au Bar Anita (Lugar Barri San Carlos, Sant Carles). Loin d’être un café à la mode, l’Anita, souvent considéré comme le plus ancien bar hippie de l’île reste une adresse de choix pour un café en journée ou un verre en soirée dans une ambiance authentique.
« Spectacle » assuré sur la minuscule terrasse de l’établissement, trois tables seulement, qui jouxte le principal carrefour de Sant Carles.

15h45 – Se baigner dans les eaux cristallines d’Agua Blanca

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Cinq petites minutes suffisent pour rejoindre la plage d’Agua Blanca sur la façade est de l’île depuis Sant Carles. Après avoir laissé son véhicule sur le parking payant (comme souvent à Ibiza), on descend vers la plage en profitant des vues spectaculaires sur la Méditerranée en contrebas.
Une fois la plage atteinte, les eaux cristallines d’Agua Blanca n’attendent plus que vous. Mais pour profiter pleinement du cadre enchanteur des lieux, on laissera sur sa gauche la plage principale où sont rassemblés la majorité des touristes, pour rejoindre une crique secondaire, encore plus belle, définitivement plus sauvage et nettement moins fréquentée.

Comptez 300 mètres de marche sur la plage puis 100 mètres de nage à contourner les rochers pour rejoindre ce petit paradis.


17h30 – Filer vers le Nord pour découvrir les plus beaux paysages de l’île

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Alors que la fin de l’après-midi se profile et avec elle la disparition du soleil sur la plage d’Agua Blanca, on reprend la voiture pour se diriger vers le nord-est en direction Cala de Sant Vincent et Portinatx.
Au programme, l’une des plus belles routes de l’île entre mer et montagne, à mille lieux des affreux immeubles de Playa d’en Bossa ou Sant Antoni.
On ne s’arrêtera pas à la Cala de Sant Vincent, elle-même victime de l’une de ses constructions à l’architecture nuisible pour se diriger vers Portinatx. Si cette dernière est avant tout une station balnéaire sans charme particulier, la route y menant traverse l’une des zones les plus sauvages de l’île et mène à la splendide Cala d’en Serra, l’une des plages les plus confidentielles et les plus charmantes d’Ibiza.

  • Le chiringuito El Bigote sur la minuscule Cala Mastella  | © CC - Andreas Zachmann
  • Sur le chemin menant à Cala d’en Serra | © YONDER.fr

 

19h – Déguster des sardines grillées dans une crique cachée

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

On continue notre tour de l’île en reprenant la route ver l’ouest, cette fois en direction de Port de Sant Miquel. Surtout, on ne pas se laisse effrayer par les abords de cette ville de bord de mer pas franchement séduisante, et on poursuit son chemin  sur la gauche de la plage principale en suivant les panneaux indiquant Utopia.

  • Les sardines fraîches d’Utopia © YONDER.fr


Après quelques petites minutes de marche le long de la mer, on atteint une crique où est installé le fameux Utopia. Petite paillotte bohème chic spécialisée dans les sardines, ce chiringuito se révèle être un spot de rêve pour prendre l’apéro loin de l’agitation de l’île.

  • Au comptoir d’Utopia, le chiringuito spécialisé dans les sardines à Port de Sant Miquel| © YONDER.fr
  • Ambiance bohème cool à Utopia | © YONDER.fr

 

Le patio s’ouvre sur un superbe jardin-potager entièrement transformé en un élégant restaurant al fresco.

 

20h30 – Applaudir le coucher de soleil avec les hippies

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Si Utopia est le lieu idéal pour l’apéro de fin de journée, il faudra retourner un peu plus à l’est sur la Cala Benirrás pour profiter du spectacle du coucher de soleil. La plage de Benirrás est connue sur l’île pour être le lieu de rencontre des hippies et percussionnistes venus célébrer chaque soir de l’été la disparition du soleil dans les eaux bleues de la Méditerranée, loin à l’horizon.

Toujours à Benirrás, le restaurant-lounge Elements permet de profiter du cadre somptueux de la plage tout en bénéficiant d’équipements plus haut-de-gamme. Parfait pour s’offrir un verre en contemplant le couchant.

  • Coucher de soleil festif sur la plage Benirrás aux côtés des hippies et des percussionnistes | © CC Justyna Szyszlo

 

21h30 – S'offrir un dîner dans un cadre idyllique au Café Giri

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Une fois le soleil disparu, on repart vers l’intérieur des terres pour atteindre Sant Joan de Labritja. Là, dans ce village minuscule resté protégé des assauts du tourisme de masse, se cache une adresse aussi exceptionnelle qu’étonnante, sans aucun doute l’une de nos préférées sur toute l’île.

Sur la place du village, la façade du Café Giri pourrait être celle de n’importe quel bar de village. Si discrète qu’on passe devant en la remarquant à peine. Mais en s’enfonçant à l’intérieur, on s’aperçoit rapidement que le Giri n’est pas un café comme les autres. Rattaché au très luxueux boutique hotel The Giri Residence, le café éponyme séduit immédiatement par son décor léché et son atmosphère intimiste.
Plus loin, c’est dans un patio impeccablement aménagé que prennent part les convives. On pense être arrivés au bout de nos surprises, mais non : le patio s’ouvre lui-même sur un superbe jardin-potager entièrement transformé en un élégant restaurant al fresco. Mobilier exotique, agencement asymétrique, lumières tamisées, tout a été parfaitement étudié pour apporter au lieu une beauté discrète, à l’opposé de certains restaurants tape-à-l’œil.

C’est donc un décor idyllique que l’on prend place pour déguster une cuisine locavore, qui, si elle n’a rien de révolutionnaire (et elle n’a pas la prétention de l’être), est parfaitement exécutée, déclinant une carte courte imaginée autour de produits frais travaillés avec justesse. Un vrai coup de cœur. 

  • Design léché au Café Giri | © The Café Giri
  • Cuisine fraîche au Café Giri | © The Café Giri

 

 

JOUR 4 - DIMANCHE

11h – Parcourir les routes sinueuses du nord de l’île

Testé et approuvé par YONDER

On a fini la veille à Sant Joan dans le nord d’Ibiza. C’est dans cette même zone que l’on reprend en ce dimanche nos pérégrinations baléariques. Loin de l’agitation des bords de mer, l’arrière-pays du nord de l’île, s’étendant de Sant Joan de Labritja à Santa Agnès de Corona  en passant par Sant Mateu d'Albarca jusqu’à Sant Rafel et Sant Llorenç de Balàfia dévoile des paysages intacts et arides. Terre rouge tirant su l’ocre, champs d’oliviers et d’amandiers, collines vallonées, forêt de pins… on est plongé dans l’Ibiza sauvage et préservé, bien loin du béton et des fêtes géantes.
 

13h – Déjeuner face à la mer au Cotton Beach Club

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Retour sur la côte Ouest pour rejoindre sur les hauteurs de Cala Tarida le tout nouveau Cotton Beach Club, nouveau spot incontournable de l’île.

Ouvert au printemps 2014, ce beach club ouvert par Christian Marstrander prend le contrepied des établissements VIP qui ont éclos ces dernières années. Pas de DJs connus, de déco spectaculaire ou d’ambiance volontairement prétentieuse mais un lieu inspiré des clubs de plage à l’ancienne, sur la Côte d’Azur ou la riviera italienne. Au programme, une élégante terrasse au blanc virginal pour déjeuner et un rooftop aménagé avec goût pour siroter un cocktail face au coucher de soleil en fin de journée. On se régale de ceviche  de saumon, de tartare de thon et de sushis, le tout en profitant des vues imprenables sur la Méditerranée et, il faut le dire, sans se ruiner, le Cotton ayant fait le pari de rendre le chic accessible pour le commun des mortels.

  • Terrasse avec vue panoramique sur la Méditerranée au Cotton Beach Club | © Cotton Beach Club


Avant ou après déjeuner, les sunbeds installés sur la plage en contrebas (accessible via un escalier) permettent de s’autoriser un agréable bain de soleil dans ce beach club décidément très agréable.
 

15h30 – Prendre un bain de soleil face aux rochers d’Es Vedra

Testé et approuvé par YONDER

Un peu plus au sud, Cala d’Hort étale son ruban de sable face aux mystérieux rochers d’Es Vedra donnant à cette plage un petit air de Thaïlande pas désagréable du tout.
Attention, on évitera Cala d’Hort le week-end ou en haute-saison (de mi-juillet à début septembre). Très populaire, elle est vite saturée lorsque la foule afflue, rendant le simple fait de vouloir se garer problématique…
 

17h – Profiter des vues spectaculaires à Es Cubbels

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Plus au sud encore, Es Cubbels offre un spectacle étonnant. Celui d’un tranquille village endormi, comme posé au bord des falaises surplombant la Méditerranée. Dans Es Cubbels, le Bar Llumbi est le spot incontournable pour s’offrir un café ou un Coca face à la mer, mais pour profiter comme il se doit du décor, on prendra la route descendant vers la baie pour atteindre la charmante plage où est établi Ses Boques, un formidable chiringuito aussi authentique que charmant. Pas de sable ici, mais quelques chaises longues louées par Ses Boques et une quiétude qui nous ferait presque oublier que l’on est à Ibiza.

  • Vue sur la mer depuis le village d’Es Cubbels | © YONDER.fr


20h30 – Célébrer le coucher du soleil pour une dernière fois

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Dernière soirée sur l’île, et dernier coucher de soleil. Pour ne pas en perdre une miette, on rejoint les meilleurs connaisseurs de l’île qui se donnent rendez-vous chaque soir sur les falaises de l’île surplombant les mythiques rochers d’Es Vedra. L’ambiance magique qui règne ici, alors que les derniers rayons de soleil illuminent cette île rocailleuse sortie des eaux il y a 155 millions d’années donnant à la mer une couleur orangée, vous fera oublier les difficultés que vous aurez eues pour trouver l’endroit.
Au milieu d’une foule cosmopolite et face à un paysage aussi sauvage que splendide, ce seul spot suffira vous faire comprendre pourquoi Ibiza est souvent surnommée « l’île magique ».

  • Coucher de soleil sur Es Vedra depuis les falaises, un rendez-vous incontournable de l’île | © CC Carlitos

 

Pratique, les coordonnées GPS pour trouver le spot sans se perdre: 38°52'34.0"N 1°13'41.1"E.
 


23h - Dîner et profiter du spectacle au Lio

Sélectionné par YONDER

Pas besoin d’attendre 3h du matin du pour profiter de l’ambiance festive de l’île. Dans la marina d’Eivissa, en lieu et place du mythique club disparu El Divino, le Pacha a inauguré en 2011 le Lio (Passeig Joan Carles I), un lieu hybride entre restaurant, club et cabaret où l’on vient dîner autant que profiter du spectacle des danseurs, acrobates et chanteur.

Ambiance glamour et beautiful people garantis pour cette adresse qui a su s’imposer naturellement comme l’une des plus courues de l’île. Réservation obligatoire pour être sûr de trouver une table, en particulier le weekend.

Y aller

Ibiza est desservie directement depuis Paris ORY par Vueling et Transavia (jusqu'à 3 vols quotidiens en saison pour les 2 compagnies), depuis Paris CDG par Easyjet et depuis Beauvais par Ryanair en juillet et août seulement. A partir de 60 € l'aller-retour et 2 heures de vol.

Y aller

Malheureusement les vols directs avant le mois de juin et à partir du mois d'octobre sont rares, voire inexistants. L'alternative la plus efficace est alors de passer par Barcelone où des avions relient l'île blanche sans escale tout au long de l'année. 

En chiffres

- 0 : le nombre de litres d'eau potable disponible sur l'île. Pensez à acheter des bouteilles !

- 80 : le nombre approximatif de plages et criques accessibles par voie terrestre

- 40 : le temps en minute qu'il faut pour traverser l'île de bout en bout

En chiffres

- 572 : la superficie de l'île en kilomètres carrés

- 1973 : la date d'ouverture du mythique Pacha

- 10 000 : le nombre de personnes que peut accueillir le Privilege, le plus grand club du monde

Encore + d'adresses

Retrouvez ici encore plus de bonnes adresses à Ibiza  :