Vous êtes ici

Pierre Gautrand, Le mercredi 19 octobre 2022
72 heures à...

72 heures à Édimbourg, la capitale écossaise à la splendeur historique

Sur la côte-est de l’Écosse, on visite Édimbourg le temps d’un week-end. À moins de deux heures de Paris, la capitale écossaise se charge de mystère avec son château trônant sur un éperon rocheux, sa Old Town au charme médiéval et sa New Town à l’architecture géorgienne.
  • Le quartier méconnu de Leith au bord de l'eau à Edimbourg © Bayo Adegunloye
    Le quartier méconnu de Leith au bord de l'eau à Edimbourg © Bayo Adegunloye
  • Edimbourg © Cameron Gibson
    Edimbourg © Cameron Gibson
  • Château d'Edimbourg © Jorg Angeli
    Château d'Edimbourg © Jorg Angeli
  • Edimbourg - Calton Hill © Connor Mollison
    Edimbourg - Calton Hill © Connor Mollison
  • Edimbourg © dive-in-life
    Edimbourg © dive-in-life
  • Holyroodhouse © AdobeStock-Alexandre
    Holyroodhouse © AdobeStock-Alexandre

Vendredi | Visiter Edimbourg


11 h — Poser ses valises au Market Street Hotel

L’hôtel ? Visible depuis la New Town et Princes Street, The Market Street Hotel surplombe le Park Waveley avec sa façade en pierres claires. Situé aux portes de la Old Town, à 10 minutes à pied du château, l’hôtel 4 étoiles inauguré en 2019 se fond dans l’emblématique skyline de tourelles néo-gothiques qui participent à la renommée d’Edimbourg. Premier membre des Design Hotels en Écosse, le Market Street Hotel allie le charme de la vieille ville à un design épuré aux consonances écossaises : conçu par le cabinet d’architecture JMARCHITECTS et par le célèbre studio de design FG Stijl, l’aménagement de l’espace et les matériaux sophistiqués rendent hommage au style baronnial écossais du XIXsiècle. 

  • Market Street Hotel - room 602 © PG
    Market Street Hotel - room 602 © PG


Les chambres ? Reparties sur 6 étages, les 98 chambres et suites se parent de matériaux raffinés (chêne blanc, pierre) et offrent pour la plupart une vue sur la ville derrière leurs volets en bois. Dans la salle de bains, la douche à effet pluie s’accompagne de produits de courtoisie Votary et d’un sèche-cheveux Dyson. La literie haut de gamme promet une nuit réparatrice et le mini-bar présent dans la chambre est totalement gratuit.

  • Market Street Hotel  © PG
    Market Street Hotel © PG


Bon à savoir ? Au 7ème et dernier étage, le petit-déjeuner est servi dans le salon de champagne « Nor’Loft » à l’atmosphère cosy et lumineuse. Non loin d’une des cheminées, assis dans un fauteuil recouvert de tissus écossais, on déguste un porridge nappé de sirop d’érable. Le buffet, à la composition judicieusement pensée, propose un délicieux hareng fumé et un gâteau fondant au chocolat sans gluten.

Market Street Hotel
98 clés, à partir de 220 €
6 Market St, Edinburgh EH1 1DE, Royaume-Uni

Site Web
 

13 h — Déjeuner sur le pouce dans la Old Town

À la sortie de l’hôtel, on commence la visite d'Édimbourg en empruntant Cockburn Street pour rejoindre High Street, l’une des artères principales. Parsemée de venelles, d’escaliers et de ruelles, la vieille ville a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995, à l’instar de la New Town. Le quartier médiéval dévoile un cachet historique exceptionnel et offre l’embarras du choix en termes de pubs où déguster des spécialités locales, telles que le fish & chips et le haggis. On conseille Berties, une enseigne réputée pour son authentique breaded fish & chips.

Bertie's Proper Fish & Chips
9 Victoria St, Edinburgh

  • La typique pub food est chez Bertie’s Proper Fish & Chips © Bertie’s
    La typique pub food est chez Bertie’s Proper Fish & Chips © Bertie’s

 

14 h — Visiter le National Museum of Scotland

Sur Chambers Street, le musée national d’Écosse offre un résumé détaillé de l’histoire d’Édimbourg. Réparti sur 6 niveaux, le bâtiment moderne inauguré en 1998 met à la fois en lumière l’histoire naturelle de l’ancien royaume et les transformations de la Nation pendant la période industrielle et les deux guerres mondiales. Au dernier étage, une terrasse offre une vue imprenable sur la ville. L’entrée est gratuite.

  • Musée National d’Écosse © Anton Ivanov
    Musée National d’Écosse © Anton Ivanov


National Museum of Scotland
Chambers St, Edinburgh

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

À la nuit tombée, la vie nocturne de la Old Town se déploie au carrefour de Cowgate Street et du pont de South Bridge

17 h — Faire du shopping dans la Old Town

Dans son dédale de passages et de venelles historiques, High Street abrite une flambée de boutiques aux produits écossais : plaids 100 % laine, accessoires en tweed et vêtements en cachemire. Les amateurs de whisky ne seront pas en reste avec une multitude d'échoppes dédiées au nectar écossais, dont le très chic Royal Mile Whiskies. Pour les plus passionnés, on conseille la Scotch Whisky Expérience, une exposition retraçant la fabrication du Scotch illustrée par une incroyable collection de plus de 3 000 bouteilles.

  • Edimbourg © Pierre Gautrand
  • Edimbourg © Pierre Gautrand

 


19 h — Profiter de la vie nocturne de la capitale écossaise 

À la nuit tombée, la vie nocturne de la Old Town se déploie au carrefour de Cowgate Street et du pont de South Bridge. Open mic et Dj sets rythment les nuits écossaises étanchées à coup de bières et de whisky locaux. Bon à savoir, plus de 700 pubs seraient recensés à Édimbourg…

  • Les pubs d’Édimbourg © Pierre Gautrand
    Les pubs d’Édimbourg © Pierre Gautrand

 

On conseille ? Le Bannerman’s Bar, au style traditionnel, parfait pour se mettre dans le bain avec son public assez jeune. Un peu plus haut dans la même rue, The Banshee Labyrinth séduit avec son ambiance gothique et son dédale insolite de chambres souterraines. Le pub Whistlebinkies offre une scène musicale survoltée, où des groupes locaux reprennent les grands classiques du rock. Plus tard dans la nuit, on se rend au Stramash sur Cowgate Street, une salle de concert repartie sur deux niveaux logée dans une ancienne église du XVIIIe siècle.

  • Starmach - Edimbourg © Pierre Gautrand
    Srtamash - Edimbourg © Pierre Gautrand

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

Samedi


10 h — Découvrir le château d’Édimbourg, premier site touristique d’Écosse

Niché sur les hauteurs de Castle rock à l’ouest de la Old Town, le château d’Édimbourg est l’une des attractions touristiques phares du Royaume-Uni. Surplombant l’ensemble de la ville derrière ses créneaux imprenables, la forteresse dévoile un panorama qui s’étend jusqu’à la mer.

  • Castle Rock © PG
    Castle Rock © PG


Castle rock renferme plusieurs parties fascinantes : la St Margaret’s Chapel, un des bâtiments les plus anciens de la capitale édifié aux alentours de 1130, le palais royal qui abrite les joyaux de la couronne écossaise (la couronne, le sceptre et l’épée conçus en 1543) et les prisons de guerre situées dans les caves du château. Vers les batteries d’Argyle et de Mills Mount repose le One O’Clock Gun, un canon datant de la Seconde Guerre mondiale.

  • Castle Rock © PG
    Castle Rock © PG


Le château d'Edimbourg
Castlehill, Edinburgh
 

12 h — Déjeuner à The Royal Mile Tavern

Décoré de ravissantes boiseries et de miroirs, ce pub écossais installé sur High Street sert un délicieux haggis (panse de brebis farcie) servi avec sa traditionnelle purée de pommes de terre. À la carte, on trouve également une autre spécialité régionale : le cullen skink, une soupe à base de haddock, de pommes de terre et d’oignons.

  • Édimbourg © Pierre Gautrand
    Édimbourg et son haggis  © Pierre Gautrand


The Royal Mile Tavern
127 High St, Edinburgh 
 

14 h — Visiter la ville souterraine, The Real Mary king's close

Plongez dans la vie à Édimbourg aux XVIe et XVIIe siècles. Real Mart King Close invite à l’exploration d’un labyrinthe souterrain, véritable ville enterrée avec son allée pour le marché, ses escaliers, ses fenêtres et ses façades d’immeubles. Alors que la ville n’était qu’une fourmilière insalubre et dangereuse, les plus pauvres étaient condamnés à vivre dans des sous-sols. Guidés par un comédien en art dramatique, les visiteurs sont conviés à découvrir d’anciennes chambres et tunnels, dont la glaçante chambre d’Annie à l’étrange tas de peluches. Bien que très touristique et théâtrale, la visite vaut le détour pour le partage d'un sombre patrimoine historique.

  • Édimbourg © Ross Findlay
    Édimbourg © Ross Findlay


The Real Mary king's close
2 Warriston's Cl, Edinburgh 

Séparée de la Old Town par le Princes Street Garden, la « ville nouvelle » se distingue par son architecture géorgienne élégante

16 h — Arpenter la New Town

Séparée de la Old Town par le Princes Street Garden, la « ville nouvelle » se distingue par son architecture géorgienne élégante. Lors d’une promenade, les monuments à ne pas manquer sont nombreux. Située à l'extrémité ouest de George Street, la place Charlotte Square conçue par Robert Adam en 1791 est une perle d’architecture néoclassique. À l’est de Princes Street, on peut admirer le Scott Monument, un édifice de style néogothique construit en l’honneur de l'écrivain écossais Sir Walter Scott.

  • Édimbourg © Pierre Gautrand
    Édimbourg © Pierre Gautrand

 

Il est possible de monter au sommet du monument de 61 m. pour profiter d’une vue grandiose sur la ville. Revenez sur vos pas pour tourner sur The Mound. Juste derrière la Royal Scottish Academy se trouve la Scottish National Gallery : le musée abrite la collection nationale des beaux-arts d’Écosse, du début de la Renaissance à la fin du XIXe siècle. On passe une heure à flâner dans ce cadre paisible pour admirer des chefs-d'œuvre de Raphaël, Velázquez, Vermeer, Monet, Cézanne et Van Gogh.

Circus Lane © Chloe Frost Smith
Circus Lane © Chloe Frost Smith


19 h — Boire un verre élégant au Lamplighters 

Le rooftop du nouvel hôtel Gleneahles Towhnouse est l'une des expéditions nocturnes les plus dynamiques d'Édimbourg ! Avec une vue sur la vieille ville médiévale à gauche et sur la nouvelle ville à droite, le lieu flatté d'une décoration boudoir propose une liste de cocktails, de whiskies locaux, de bières, de spiritueux et de vins qui change chaque saison.

Gleneagles Towhnouse
39 St Andrew Square, Edinburgh

  • The Lamplighters © Gleneagles
    The Lamplighters © Gleneagles

 

20 h — Dîner dans la plus belle salle à manger d'Édimbourg

Probablement l'une des salles à manger les plus cosy d'Édimbourg, voire de toute l’Écosse, le Timberyard est situé dans un ancien entrepôt à bois converti en un restaurant au tropisme nouvelle-cuisine scandinave, basée sur les produits du terroir, des herbes locales et des poissons fumés maison. L’affaire de famille, gérée depuis deux générations par les Radford propose un menu dégustation, une carte de vins naturels, concocte des plats simples aux saveurs complexes.

Timberyard
 10 Lady Lawson St, Edinburgh

    Dimanche
     

    12 h — Gravir la colline d’Arthur's Seat

    Littéralement le « siège d’Arthur », Arthur’s Seat est le point culminant de Holyroopark, une oasis naturelle de 260 hectares en plein centre de la ville. Le sommet de cet ancien volcan, s’élevant à 250 m. au-dessus du niveau de la mer, offre un panorama à couper le souffle sur l’horizon d’Édimbourg, de l’estuaire de Forth aux Highlands, jusqu’à la butte de Calton Hill où a été érigé le Monument National d’Ecosse. La Radical Road, le chemin en diagonale qui monte sur le côté droit de Salisbury Crags, est fermé en raison de possibles chutes de pierres. Comptez 45 minutes de marche pour atteindre le sommet. En redescendant, faites un détour par St Margaret’s Loch aux nombreux cygnes et canards.

    • Édimbourg © PG
      Édimbourg © PG


    13 h — Déjeuner au Palmerston

    Ouvert en août dernier dans l’ouest de la ville, Le Palmerston est à la fois un bistro de style classique à l’atmosphère décontractée et une boulangerie qui fabrique des pains et des pâtisseries à consommer sur place ou à emporter. Le menu aux accents rustiques se renouvelle fréquemment et se base sur un objectif simple, celui de travailler les animaux entiers et d'utiliser absolument chaque morceau dans une optique de respect et zéro-gaspi.

    The Palmesrston
    1 Palmerston Pl, Edinburgh

    • The Palmerston © James Porteous
      The Palmerston © James Porteous

     

    15 h — Visiter le Palais de Holyroodhouse, au pied de Arthur’s Seat

    À l’extrémité de la Royal Mile, Holyroodhouse est la résidence officielle de la famille royale en Écosse. Digne des plus beaux contes avec son architecture flamboyante, le palais abrite sur ses terres les ruines de l’abbaye augustine de Holyrood, édifiée au XIIe siècle. Lors de la visite du palais rénové au XVIIIe siècle, on peut admirer la Great Gallery où sont conservés les 89 portraits de rois écossais et la chambre de Marie Stuart, reine d’Écosse entre 1561-1567 rendue célèbre pour son règne court et tragique.

    • Holyroodhouse © AS
    • Abbey, Holyroodhouse © AS

     

    Palais de Holyroodhouse
    Canongate, Edinburgh

     

    19 h — Dîner dans un pub sur la Royal Mile

    La plus vieille artère d’Édimbourg — route historique qu’empruntaient les rois et les reines pour relier la forteresse et le palais au XVIIe siècle — héberge de célèbres pubs qui garantissent un dîner au folklore réjouissant au son des concerts. La cuisine du Whisky Bar et Restaurant se focalise sur les classiques écossais et sert les meilleurs produits locaux de saison, comme des fruits de mer, du gibier et du bœuf écossais. Une grande sélection de Scotch (300 whiskies écossais de malt) se déguste au comptoir.

    • Édimbourg © PG
      Édimbourg © PG

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !