Vous êtes ici

Alicia Dorey, Le samedi 25 avril 2020
72 heures à...

72 heures à Erevan : les meilleures adresses de la capitale arménienne

Ville rose où règnent encore les vestiges d’une longue période d’architecture soviétique, destination encore confidentielle du Caucase, Everan (ou Yerevan) mérite que l’on s’y arrête. Découvrez nos meilleures adresses pour une escale de 72 heures dans la capitale d'Arménie. 
  • Le Mont Ararat domine la ville de Erevan. © Artak Petrosyan.
    Le Mont Ararat domine la ville de Erevan. © Artak Petrosyan.
  • L'architecture brutaliste et ses motifs sur le monument Cascade, emblème de Erevan. © Hotel Alexander DR
    L'architecture brutaliste et ses motifs sur le monument Cascade, emblème de Erevan. © Hotel Alexander DR
  • La façade de l'hôtel 5-étoiles et nouvelle référence en ville The Alexander © DR
    La façade de l'hôtel 5-étoiles et nouvelle référence en ville The Alexander © DR

Note de la rédaction : cet article a été écrit avant les restrictions de voyage pour cause de Covid-19.

Classée parmi les vingt villes les plus sûres au monde, résolument francophile et connue pour sa douceur de vivre, Erevan, la capitale de l'Arménie, est plus que jamais en pleine mutation. Et pourrait bien faire un jour de l’ombre à sa voisine et rivale Tbilissi en Géorgie. Avec près de 20% d’augmentation du nombre de touristes en 2019, une diaspora de plus de quatre millions d’Arméniens qui participe au rayonnement de sa culture — notamment gastronomique — et une « Révolution de Velours » qui a fait entrer le pays dans une nouvelle ère de développement, l’Arménie attire chaque année davantage de férus d’histoire, d’esthétique post-soviétique, de dolmas et de monastères parmi les plus anciens au monde. 

 

VENDREDI 

 

11h – Poser ses valises à The Alexander, la nouvelle référence en ville

Testé et approuvé par YONDER – Mention spéciale de la rédaction

Fleuron de The Luxury Collection de Marriott en Arménie, The Alexander est un symbole de cette volonté de séduire une nouvelle clientèle attirée par le charme discret de Erevan. Inauguré en 2019 dans une ancienne tannerie en plein cœur du centre ville, le bâtiment impressionne par son imposante façade noire, son lobby lumineux, et l’ambiance feutrée du Gabriel, bar où se presse tout au long de la journée clientèle d’affaires et population des beaux quartiers.

Si les chambres conservent un certain classicisme — murs couleur crème, ornements dorés, mobilier design agrémenté de subtiles références à l’artisanat traditionnel arménien, salle de bain en marbre — on se rapproche ici des standards internationaux du luxe actuel. Piscine intérieure, spa, bar à cocktails, bibliothèque où se calfeutrer près de la cheminée… Si l’hôtel n’était pas situé à un jet de pierres de tous les meilleurs restaurants et hotspots de la ville, on serait tenté de ne pas en sortir !

  • Hôtel Alexander Erevan © Hotel Alexander DR.

 

La chambre à booker ? La suite Abovyan, ultra spacieuse (95 m2), avec coin salon, grande salle de bain et vue panoramique sur l’architecture traditionnelle des bâtiments alentours.

Ce qui fait la différence ? La piscine intérieure du dernier étage, offrant une vue imprenable sur le mont Ararat.
 

The Alexander, a Luxury Collection Hotel, Erevan
114 chambres et suites ; à partir de 260€ la nuit.
Adresse : 3/4 Abovyan Street, Erevan

Site Web de
The Alexander Hotel

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Les alternatives ? Les autres hôtels recommandés

Si The Alexander est l'hôtel sur lequel jeter son dévolu en priorité, Erevan compte de nombreuses autres adresses où il fait bon séjourner. Citons entre autres adresses testées et approuvées par YONDER :

  • Grand Hotel Yerevan (14 Abovyan St.) : un hôtel mythique à deux pas de la place de la République, une décoration (trop ?) classique, et une magnifique piscine extérieure sur le rooftop ;
     
  • Tufenkian Historic Hotel (48 Hanrapetutyan St.) : en plein centre dans un bâtiment typique de l’architecture XIX de Erevan, cet établissement propose des chambres au décor simple, inspiré de l’artisanat arménien. Une alternative moins coûteuse, mais tout aussi idéale pour explorer la ville.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

La gastronomie arménienne est loin de se limiter aux quelques spécialités traditionnelles que sont les dolmas, les brochettes d’agneau et les mantis.

 

13h – Goûter à la cuisine arménienne traditionnelle chez Dolmama

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Connue dans le monde entier grâce à son importante diaspora, la gastronomie arménienne est pourtant loin de se limiter aux quelques spécialités traditionnelles que sont les dolmas, les brochettes d’agneau et les mantis. Pour saisir tout l’esprit de la gastronomie locale, une première escale chez Dolmama s’impose.

Dans un décor kitsch à souhait, avec une petite cour intérieure ombragée d’une vigne en pergola, on se délecte d’une exquise cuisine traditionnelle : soupe à l’oseille sauvage, Tjvjik (foie de bœuf frit et mariné), mantis au fromage, et bien entendu quelques dolmas farçies. Simple et authentique, le restaurant a hissé sa cuisine au rang numéro 1 de la scène culinaire de la capitale. Également recommandés : le Sepas (soupe au blé et yaourt arménien légèrement acide), le pigeon ou les roulés à l’aubergine.

  • En cuisine chez Dolmama © Dolmama Restaurant.

 

Le conseil en plus ? Les portions étant plus que généreuses, n'hésitez pas à demander à ce que toutes soient réduites de moitié, afin de pouvoir goûter davantage de plats.

Dolmama
Ouvert tous les jours de 11h à 23h30.
10 Pushkin St, Erevan

Site Web du restaurant
Dolmama

 

15h – Admirer l’architecture monumentale du centre ville 

S’il n’existe pas de centre-ville à proprement parler — la mairie aurait un projet de construire un nouveau quartier ancien, baptisé Hin Erevan — la plus grande concentration de monuments se trouve près de la place de la République. Après avoir admiré l’architecture monumentale de la grande avenue, cap vers le Matenadaran. Avec plus de 300,000 documents d’archives, cet institut est l’un des plus riches musée des manuscrits au monde. La façade extérieure du bâtiment, typiquement arménienne sous emprise soviétique, vaut à elle seule le détour. 

  • Le monument Cascade est un centre artistique et culturel très dynamique. © Hotel Alexander DR.
    Le monument Cascade est un centre artistique et culturel très dynamique. © Hotel Alexander DR

 

En fin d’après-midi, la tradition est de monter à pied les marches de Cascade, imposant bâtiment art déco orné de jardins en terrasses. Le couché de soleil et la vue sur Erevan et les villages Kurdes nichés dans le creux du Mont Ararat vous feront oublier l’effort de l’ascension. Vous pourrez ensuite visiter le centre d’art contemporain Cafesjian Center of Arts, qui héberge la collection personnelle d’art contemporain du milliardaire armeno-américain du même nom. 

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Statues en haut du monument Cascade. © Suzanne Fischer
  • Erevan, Arménie — Abovyan Street. © Alexandr Hovhannisyan

 

Dans l’assiette, de vrais délices : lavash fourré aux herbes sauvages, aubergines frites...

 

18h – Traverser la ville pour aller boire un verre de vin arménien

Sous l’ère stalinienne, il avait été décidé que l’Arménie serait dévolue à la production du brandy, tandis que la Géorgie deviendrait le premier fournisseur de vin de l’URSS. L’industrie du vin peine encore à s’imposer, mais deux adresses tirent leur épingle du jeu, en proposant de belles références de vins locaux : 

  • In Vino (6 Martiros Saryan St) : sans doute le bar à vin proposant le plus grand nombre de référence d'Erevan. On raconte que la « Révolution de velours » aurait démarré entre ses murs.
  • Wine Republic (2 Tamanyan St) : un bar où goûter l’un des seuls vins naturels connus, du domaine Allari. La partie restaurant sert par ailleurs une honnête cuisine… thaïlandaise !
  • Que choisir au bar In Vino. © InVinoEVN.
    Que choisir au bar In Vino. © InVinoEVN

 

L'alternative ? Siroter un cocktail chez Sinatra, sur le toit de l’Opéra, au coucher du soleil.

 

21h – Dîner chez Sherep, l'une des tables les plus en vue de la ville

Sur les coups de 21h, de grandes tablées se forment dans les restaurants les plus en vue d’Erevan. Parmi elles, Sherep. Une grande salle et une mezzanine à l’étage, un décor cosmopolite savamment composé et un sacré sens de la mise en scène : cuisines ouvertes derrière lesquelles on assiste en direct à la préparation du lavash (pain plat traditionnel), serveurs en uniforme portant à bout de bras d’immenses plateaux de petits bols de soupe fumants… À toute heure de la journée, le spectacle est fascinant. Si les puristes du cacao risquent d'être déçus, clôturez le dîner par le Pot de Fleurs renversé, dessert connu dans toute la ville pour sa « scénographie ».

Bon à savoir ? Malgré le nombre de couverts, pensez à réserver le soir, car il y a foule, ou venez pour le petit déjeuner, à l’heure où la ville se réveille…


Sherep Restaurant
Ouvert tous les jours de 9h30 à minuit.
Amiryan St., Building 1, Erevan

Page Facebook du restaurant
Sherep

 

Bonus : les meilleurs restaurants pour goûter aux spécialités arméniennes

Adresses testées et approuvées par YONDER

  • Lavash (21 Tumanyan St) : deux grandes salles sur deux étages, murs en béton gris, parquets, plantes et luminaires design… Dans l’assiette, de vrais délices : lavash fourré aux herbes sauvages, aubergines frites enroulées autour de légumes à la façon des pkhalis géorgiens… Pensez à réserver !

  • Salon (8 Abovyan St) : décor et musique traditionnels, belle architecture de pierres brutes, on sert ici une cuisine arménienne plus sophistiquée qu’ailleurs, dans une atmosphère de grand banquet familial.
     
  • Mayrig (6 Amiryan St) : si la première adresse de Mayrig a ouvert à Beyrouth il y a plus de 15 ans — et continue encore aujourd’hui de faire rayonner la cuisine arménienne au Liban, malgré l’arrivée d’Onno et Seza — on sert ici le meilleur agneau à la sauce de cerises et les meilleures soujouks (petites saucisses épicées) de la ville, dans un cadre chic et raffiné. Bon à savoir, l’adresse est également une bonne option au déjeuner grâce à sa terrasse baignée de soleil.
  • Lavash est le seul endroit à Erevan où trouver un délicieux mille-feuille © Lavash restaurant
  • Restaurant Tsirani — Soupe sepas © Restaurant Tsirani

 

Le café fait en Arménie l’objet d’un véritable cérémonial.

 

SAMEDI

 

11h – Visiter le Mémorial du génocide arménien

À première vue, la visite du Mémorial du génocide arménien (Tsitsernakaberd en arménien) n’apparaît pas comme la façon la plus joyeuse de commencer la journée. Pourtant une visite à l’heure d’ouverture — avant l’arrivée de cars de touristes — se justifie amplement, ne serait-ce que pour profiter de l’atmosphère de nostalgie et de recueillement du lieu. 

À environ 20 km à l’ouest de la ville sur une grande esplanade en hauteur, on traverse un jardin avant d’arriver au monument principal, dont la vision provoque un véritable choc : douze stèles de granit plantées autour d’un large creux dans le sol, au milieu duquel brûle en permanence une petite flamme, et d’où s’échappe des notes de musique traditionnelle arménienne. 

 

13h – Déjeuner chez Tsirani, une institution de la gastronomie arménienne

Encore une autre institution incontournable de gastronomie arménienne, située près d’une des plus grosses avenues du centre-ville : Tsirani (abricot en arménien, une grande fierté nationale). Dans une salle lumineuse aux murs ocres couverts d’étagères exposant de belles pièces d’artisanat arménien, on s’attable autour de plats emblématiques de la cuisine caucasienne, tel que le fameux khach, bouillon à la viande et au pain relevé d’ail. Traditionnellement, il s’agit d’un plat qui demande près de 12 h de préparation, qui cuit toute la nuit avant d’être mangé… tôt le matin, accompagné d'un verre de vodka.

Si vous avez le temps de sortir de la ville, prenez la route vers Tsirani Garden, adresse jumelle à l'atmosphère bucolique.
 

Tsirani Home-Restaurant
Ouvert tous les jours de 10h à minuit.
5 North Avenue, Erevan

Page Facebook du restaurant
Tsirani

 

15h – Aller chiner au marché aux puces et dénicher quelques bijoux 

En sortant du déjeuner, une balade des plus agréables consiste à se rendre au Marché aux puces. Baptisé « Vernissage » et fréquenté tout au long de l’année, on y trouve toutes sortes de poteries, tapis, broderies, paniers, et autres objets typiques de l’artisanat local. Pour les bijoux, ne pas hésiter à faire un tour au Gold Market. Un marché couvert labyrinthique et fourmillant de monde sur plusieurs étages, où trouver de belles pièces en or, argent et pierres précieuses, à des prix défiant toute concurrence.

Ensuite, prenez votre courage à deux mains et traversez la ville par le tunnel de Kond partant rue d’Aram. Vous arrivez dans une partie de la ville cachée, le long de l’ancienne ligne de chemin de fer reliant Erevan à Gyumri (seconde ville du pays) et longeant une rivière féerique avec des piscines naturelles. Une balade dans les bois comme à la campagne vous attend en pleine capitale.

  • Mosquée bleue, Erevan. © Alexandr Hovhannisyan
  • Balcon dans le centre d'Erevan © Hotel Alexander DR.

 

 

16h – Faire une pause café à l’arménienne

Adresses testées et approuvées par YONDER

    Le café fait en Arménie l’objet d’un véritable cérémonial. Il rassemble toujours plusieurs générations, souvent féminines, autour du fameux café à la cardamome et de généreuses pâtisseries. On retiendra en particulier deux adresses :

    • Gabriel (4 Abovyan St) : le plus chic, situé au premier niveau de l'hôtel The Alexander, proposant de délicieuses pâtisseries traditionnelles (mais pas seulement) ;
       
    • Louis Charden (11 Amiryan St) : adresse la plus connue d’Erevan, mentionnée dans tous les guides, mais encore très populaire auprès des locaux. Le café y est excellent.

     

    17h – Pénétrer chez Mirzoyan, antre de la nouvelle intelligentsia arménienne

    Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

    Autre alternative plus intellectuelle et discrète pour faire une pause en fin d’après-midi : la librairie Mirzoyan. Située dans une petite cour invisible de l’extérieur, on y retrouve la jeune intelligentsia arménienne venue ici boire un thé sur le balcon et feuilleter des livres au milieu d’objets vintage et d’expositions photos engagées.

    Mirzoyan Library
    Ouvert tous les jours de 12h à minuit.
    10 Mher Mkrtchyan St, Erevan

    Page Facebook de la librairie-galerie
    Myrzoyan

     

    19h – Boire un verre chez Roomz, nouvelles enclave branchée

    Testé et approuvé par YONDER

    Ouvert en juillet 2019, Roomz se voit difficilement depuis l’extérieur, sinon grâce aux lumières des néons colorés que l’on aperçoit dans l'entrebâillement de la porte et les groupes de jeunes hipsters qui s’y engouffrent. À l’intérieur, plusieurs concepts se côtoient, du Roomz, bar à vin tamisé avec mobilier vintage, fresque Hokusai et comptoir carrelé au Malocco, coffeeshop ambiance boudoir en passant par Bulldog le gastro-pub spécialisé en combo bière-hotdogs. L’ensemble est assez inattendu, mais réussi. 

    • Bar Roomz — Erevan. © Roomz bar.
      © Roomz

     

    Roomz
    Ouvert tous les jours de 10h à minuit.
    38 Pushkin street, Erevan

    Site Web de
     Roomz

     

    20h – Faire l’expérience du théâtre expérimental arménien

    Avant d’aller dîner, si vous vous sentez d’humeur curieuse, faites l’expérience d’une pièce de théâtre alternatif en langue française au Théâtre expérimental Goy (6 Grigor Lusavorich St). La programmation est assez aléatoire, mais il faut savoir prendre des risques.

     

    22h - Dîner en plein air dans la cour intérieure du Vostan 

    Testé et approuvé par YONDER

    Aux alentours de 22h, la bourgeoisie arménienne se presse au Vostan, très belle adresse située juste en face de l’hôtel The Alexander. L’imposante porte d’entrée s’ouvre sur une cour intérieure végétalisée, bordée de délicats balcons de bois où l’on s’attable autour d’une cuisine arménienne des plus traditionnelles. On vient ici davantage pour le cadre, les grands plats à partager, et observer l’émulation nocturne des beaux quartiers d’Erevan.

    • Le patio du restaurant Vostan. © Restaurant Vostan.
      Le patio du restaurant Vostan © Restaurant Vostan

     

    Vostan by Tsirani
    Ouvert tous les jours de 9h à minuit.
    8 Abovyan St, Erevan

    Page Facebook du restaurant
    Vostan by Tsirani

     

    DIMANCHE

    11h – Aller faire son marché au GUM Market

    Impossible de bien comprendre une ville sans faire un petit tour au marché. C’est d’autant plus le cas à Erevan, qui abrite le GUM Market, un immense marché alimentaire où retrouver toutes les spécialités et produits locaux. Fruits, légumes, épices, viandes, fromages, confiseries…

    GUM Market
    Ouvert tous les jours de 11h à 17h.
    35 Movses Khorenatsi Street, Erevan

    •  
    • © Hotel Alexander DR.
      © Hotel Alexander DR.

     

     

    13h – Passer l'après-midi à la campagne chez Little Farm… à 40 minutes du centre-ville

    Testé et approuvé par YONDER - Coup de cœur de la rédaction

    L’Arménie étant un petit pays (à peine 30,000 km², la superficie de la Belgique), il suffit de s’éloigner d’à peine 40 minutes de voiture du centre-ville pour se retrouver en rase campagne. C’est ici que l’on trouve la meilleure table d’hôtes des environs, Little Farm, une maison traditionnelle de la province de Kotayk, entourée d’un vaste jardin repris par une jeune réalisatrice de documentaires et son père, ancien médecin. Un concept réussi de farm-to-table, où chaque produit a été cueilli dans la propriété. 

    Là, dans une atmosphère rustique mais extrêmement soignée — tables en bois massif, vaisselle traditionnelle, impressionnants luminaires — on se délecte d’une soupe unique à base de pain, de lait, et d’une herbe sauvage cueillie sur les hauts sommets d’Azerbaïdjan. S’ensuivent une truite grillée fraîchement pêchée, un ragoût d’aubergines, des fromages locaux et fruits de saison, le tout arrosé de cidre maison et de vins locaux… Une expérience mémorable.

    • Erevan — Little Farm. © Little Farm
    • Les lacs d'Arménie. © Suzanne Fischer

     

     

    Little Farm
    Ouvert tous les jours de 13h à minuit.
    1 Jrovu Street, Village Akunk, Kotayk Province

    Site Web de
     Little Farm

     

    16h – Visiter le monastère de Noravank et la campagne arménienne

    Il serait dommage de mettre les pieds en Arménie sans en appréhender le caractère monastique. D'autant que les plus beaux monastères du pays, Geghard et Noravank, sont facilement accessibles depuis Erevan (comptez respectivement une et deux heures de route). La balade est magnifique et le chauffeur vous imprègne de toute la culture arménienne en vous racontant diverses anecdotes.

    Bon à savoir ? Sur la route du retour vous pouvez également visiter les plus vieilles caves à vins du monde ou grotte vinicoles. Si vous voyagez pendant l’été, vous ferez la route le long de champs d’abricotiers naturel réputés comme étant les meilleurs au monde.

    • Le monastère de Geghard, près de Erevan. © Axel de Saint Martin.
      Le monastère de Geghard, près d'Erevan. © Axel de Saint Martin

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    Comment y aller ?

    L’Office du Tourisme d’Arménie basé à Paris est en charge d’informer et de préparer des circuits personnalisés aux Français curieux de découvrir le pays. Il est aussi possible de poser directement ses questions en ligne sur le site Destination-arménie.fr.

    Air France propose 2 vols directs par semaine au départ de Paris-CDG.

    Air Armenia propose 1 vol direct chaque jeudi au départ de Lyon.

    Les plus beaux musées

    Galerie Nationale ;

    Musée du peintre Martyros Saryan ;

    Mussée dédié à Sergei Pajanarov ;

    Musée Komitas : dédié au compositeur, poète et philosophe Soghomon Gevorgi Soghomanian.