Vous êtes ici

Caroline AppertCaroline Appert, Le vendredi 29 décembre 2023
Grand angle

Les bonnes adresses de Hong Kong, nouvelle vague chic et branchée

Au paysage cosmopolite, cette ancienne colonie britannique de 1842, rétrocédée à la Chine en 1997, s’est imposée depuis comme une destination gastronomique accueillant chefs et mixologues reconnus. Post-pandémie, suivez notre guide des nouvelles et bonnes adresses à tester absolument à Hong Kong.
  • Hong Kong © AdobeStock © Yiu Cheung
    Hong Kong © AdobeStock © Yiu Cheung

1. Le Hong Kong Wine & Dine Festival, l’événement gastronomique de renommée internationale

Preuve de son rayonnement à l’international, Hong Kong accueille depuis 2009 le Hong Kong Wine & Dine Festival, un rendez-vous annuel automnal de 4 jours organisé en plein-air par l’Office du Tourisme de la ville, réunissant les protagonistes de la gastronomie et de l’œnologie du monde entier. Du 26 au 29 octobre dernier se déroulait la toute première édition du festival depuis 5 ans, un grand retour attendu depuis la fin de la pandémie et établi cette année au Central Harbourfront Event Space, dont le panorama dégagé offre une vue imprenable sur la baie de Hong Kong et le port Victoria. Outre la création du premier Testing Theatre avec démonstrations, ateliers et activités, plus de 300 stands tenus par 36 pays et régions du monde entier offraient, grâce à un système de coupons, la dégustation de leurs spécialités. Cette manifestation se poursuit durant le mois de novembre par des réductions, menus dégustation exclusifs et cocktails inspirés de Hong Kong dans 400 restaurants et bars partenaires de la ville.

Plus d’infos sur discoverhongkong.com/hong-kong-wine-and-dine-festival.html

  • © Dine & Wine Festival
    © Dine & Wine Festival

2. Des chefs cantonais primés décrochent une étoile Michelin

Restés dans l’ombre, les chefs cantonais issus de la jeune génération revendiquent désormais leur statut de cuisine d’auteur. Parmi les bonnes adresses de Hong Kong, Jayson Tang, qui officie au prestigieux restaurant Man Ho de l’hôtel JW Marriott Hong Kong, accède en 2021 à la place du plus jeune chef cantonais étoilé. Spécialisé en cuisine chinoise traditionnelle, le chef originaire de la ville pousse les frontières du dim sum et revisite les spécialités cantonaises à base de produits locaux et notamment de fruits de mer séchés. Ces derniers, incontournables dans la haute cuisine chinoise et aux propriétés médicinales, proviennent du célèbre quartier de Sheung Wan qui compte plus de 200 boutiques spécialisées. À noter qu’une certaine ouverture d’esprit est de mise afin d’apprécier pleinement cette cuisine si particulière au goût des occidentaux. Un des plats signature ? La préparation aux ormeaux, poulet et champignons matsutaké, enveloppée dans une feuille de lotus.

  • © Man Ho
  • Concombre de mer séché © Man Ho

 

Se démarque également le fabuleux restaurant Mora de la cheffe Vicky Lau, primé cette année d’une étoile verte Michelin. Son restaurant, une autre bonne adresse à Hong Kong, s’installe dans un écrin de design aux courbes douces et aux assises velours vert émeraude, au cœur de la rue historique d’Upper Ming Fai dans le quartier de Cat Street, connu pour son marché d’antiquités et de brocantes. La cheffe native de Hong Kong, ancienne graphiste diplômée à New York reconvertie dans la cuisine de haute voltige, imagine un menu dégustation exclusivement élaboré autour du soja, ingrédient ancestral de la gastronomie asiatique dont les possibilités se révèlent infinies. En faveur d’une gastronomie durable respectueuse de l’histoire et de ses origines, elle fabrique son propre tofu et déclinaisons au sein de sa manufacture. Au menu ce jour, nouilles udons froides, bouillon de homard et lait de soja ; poisson frais du jour, bouillon de poisson au vin jaune, moutarde verte et peau de tofu ; glace au riz noir et lait de soja, compote de figues et meringue yaourt au thé vert. 

Au cœur du quartier animé de SoHo à Sheung Wan se cache l’un des restaurants les plus difficiles à réserver de Hong Kong. Classé à la 9ème place des 50 meilleurs restaurants d’Asie en 2022, Neighborhood est le repaire intimiste du chef hongkongais David Lai. Étoilé au guide Michelin, le restaurant est autant apprécié de la population locale aisée que de la communauté internationale. Le chef, qui s’est perfectionné à San Francisco puis à Hong Kong au Spoon d’Alain Ducasse, y sert des mets inspirés de la cuisine européenne, dans de grands plateaux de style tapas à partager dont l’incontournable poisson fumé aux épices et le poulet en croûte de sel.

  • © Neighborhood
  • © Neighborhood

 

3. Des chefs français étoilés ouvrent leur première adresse à Hong Kong

Au rayonnement multiculturel privilégié, Hong Kong compte parmi ses résidents une vaste communauté française. Un bouillon artistique qui séduit les chefs français étoilés à tenter l’expérience à Hong Kong en contexte post-pandémie. Fraîchement inauguré en mai dernier dans le quartier Central, le restaurant Feuille est la première adresse en Asie du chef normand multi-étoilé David Toutain. Autour d’un menu dégustation conçu à partir de produits frais et locaux cultivés de manière durable, il y dévoile une cuisine française créative inspirée par la nature et la saisonnalité qu’il chérit tant dans son premier restaurant parisien. C’est le cas également de la cheffe aux 10 étoiles Michelin Anne-Sophie Pic qui vient tout juste de consacrer Cristal Room, sa première adresse à Hong Kong, après avoir mis les voiles il y a quelques années sur Singapour au restaurant La Dame de Pic de l’hôtel Raffles Singapore. 

  • Feuille — graines de moutarde, shiso, algue umibudo © DR
    Feuille — graines de moutarde, shiso, algue umibudo © DR

 

D’une manière plus générale, Hong Kong accueille toute une diversité de cuisines du monde. On pense au restaurant New Punjab Club du chef Palash Mitra devenu en 2019 le premier restaurant Punjabi étoilé au monde. Célébrant l’ère libérée et postcoloniale du Pakistan et de l’Inde, l’adresse mise sur des plats typiques de la région, servis sur une note délicieusement théâtrale.

4. La face cachée de Hong Kong, paradis des oiseaux de nuit

Connu pour son animation dans les quartiers de Lan Kwai Fong, SoHo et Wan Chai, Hong Kong voit l’avènement de nouvelles adresses nocturnes et branchées où faire la fête. Dans le quartier central des affaires, le bar chic Foxglove s’est imposé depuis 2015 comme un incontournable de la scène hongkongaise. Rythmé de concerts de jazz en live, le lieu hors du temps, fondé par le gentleman anglais excentrique mais fictif Frank Minza, s’inspire à la fois du décor d’un bar clandestin new-yorkais, de l’Orient Express et d’un paquebot rétro ultra-luxe. On y déguste des dim sum accompagnés de cocktails contemporains inspirés par des musiciens, comme ici le chanteur Prince, avec le cocktail Purple Rain au gin Barr Hill, Fernet Hunter infusé au thé de fleurs de pois papillon, Cocchi Americano Bianco et lavande. 

  • Tofu poivre et sel © Foxglove
    Tofu poivre et sel © Foxglove

 

Son confrère, le bar 001, pionnier du speakeasy à Hong Kong depuis 2010, vient de rouvrir ses portes au cœur du centre d’art patrimonial de Tai Kwun, autrefois lieu de police, de magistrature et prison Victoria, réhabilité aujourd’hui en complexe artistique. Dans ce lieu insolite, le bar, qui possède une vaste collection de whiskies et cocktails signature, dont le célèbre Earl Grey Martini, poursuit sa culture old school énigmatique du bar caché et clandestin pendant la Prohibition à New York. En amuse-bouche, le sandwich toasté au fromage fondu est divin.

  • © bar 001
    © bar 001

 

Dans un tout autre style, on se laisse tenter par le nouveau Bar Leone, un bar à cocktails de quartier situé entre Tai Kwun et Sheung Wan, qui rend hommage à la culture populaire italienne. Son propriétaire Lorenzo Antinori, auparavant à la tête d’Argo du Four Seasons Hong Kong, propose une carte de cocktails renouvelée tous les mois, comme ce jour un Negroni revisité au yuzu, ainsi qu’une belle sélection d’antipasti à partager dont olives fumées maison, pickles au parmesan et sélection de charcuterie artisanale, ou encore de plats dont la pizza romaine alla palla, farcie à la mortadelle.

  • © Bar Leone
    © Bar Leone
Nous recommandons aussi