Vous êtes ici

Nathalie CostaNathalie Costa, Le mercredi 12 juin 2024
72 heures à...

Nos bonnes adresses pour visiter le Luberon sur le week-end

Un itinéraire dans le Lubéron sur un week-end, avec une arrivée à Aix-en-Provence, c’est embrasser toute la poésie de Pagnol, vivre la douceur méridionale et explorer le large éventail des saveurs provençales.
  • Le Domaine de Fontenille © Yann Deret
    Le Domaine de Fontenille © Yann Deret

Paradis des peintres et des poètes, visiter le Luberon pour un week-end est tout indiqué pour les voyageurs en quête d’authenticité. À cheval sur les départements du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, cette région emblématique de la Provence, dont un vaste territoire relève du Parc Naturel Régional, déploie des paysages à la beauté insolente depuis ses vignobles aux massifs montagneux, en passant par ses forêts, ses champs de lavande, ses oliveraies et ses cours d’eau. Toute l’âme de la Provence semble ici concentrée ! Une âme que porte nombre de villages pittoresques, accrochés à leur colline et pour la plupart gratifiés de « Plus beaux Villages de France » quand leur patrimoine historique témoigne d’une riche culture ancestrale. 
 

Jour 1 : Lumières de Provence


09h41 – Aix-en-Provence 

Avant de visiter le Luberon pour un long week-end, on flâne le long du cours Mirabeau à Aix-en-Provence, tracé au XVIIe siècle en lieu et place des anciens remparts, sous les feuillages généreux des platanes. On s’attarde devant les magnifiques hôtels particuliers bourgeois dont l'hôtel d'Arbaud-Jouques élevé vers 1700, l'un des plus beaux du cours grâce à sa façade en pierre de taille. Et on ne loupe pas à côté du passage Agard, la maison d'enfance de Paul Cézanne. On se rafraîchit aux terrasses des bars qui ponctuent cette large artère ou à l’une de ses quatre fontaines monumentales. 

  • Aix en Provence © Gerald Villena
    Visiter le Luberon au départ d'Aix © Gerald Villena


On s’égare dans les ruelles étroites et parfois pentues du Vieil Aix au remarquable patrimoine architectural, avant de se rendre à l’Hôtel Caumont-Centre d’Art, bâtisse du XVIIIe siècle magnifiquement restaurée, ou au musée Granet qui abrite quelque 300 œuvres d’impressionnistes et postimpressionnistes (Cézanne, Monet, Van Gogh, Degas) ainsi que d’artistes majeurs du XXe siècle (Bonnard, Picasso, Braque, Léger, de Staël ou Dubuffet). À moins de préférer la Fondation Vasarely pour une fascinante plongée dans l’art optique. On quitte Aix-en-Provence et on s’accorde un détour par le village de Beaurecueil pour la plus belle vue sur la montagne Sainte-Victoire, chère à Cézanne.

  • Aix en Provence © Kheper
    Aix en Provence © Kheper


13 h – Déjeuner Chez Lulu

Cap sur Lauris pour une pause déjeuner Chez Lulu, restaurant gourmet et bonne adresse du Luberon où officie désormais le chef Lambert Guillot. Après avoir fait ses classes dans plusieurs étoilés Michelin, il élabore ici une cuisine à base de produits locaux, inspirée par l’essence même des saveurs comme ces fleurs de courgette farcies au cabillaud, ce carpaccio de poulpe et petits pois frais, cette assiette de fromages issus de la fromagerie de Lauris.

  • Chez Lulu © Instagram
    Chez Lulu © Instagram


Chez Lulu
78 avenue Joseph Garnier 84360 Lauris
Ouvert tous les jours (sauf mercredis et jeudis)
Midi : 12h15 – 14h00 / Soir : 19h30 – 21h

instagram.com

15 h – Poser ses valises au Domaine de Fontenille

Estampillé 2 clés Michelin (catégorie « Séjour exceptionnel ») et Relais & Châteaux, Le Domaine de Fontenille, pensé comme une maison de famille, constitue un éblouissant camp de base proche du charmant village de Lauris, au cœur du Lubéron : allées de cyprès majestueux, lavande, oliviers, roses, iris, bassin à l’ombre des platanes et des cèdres, vertes pelouse coulant vers la vigne à perte de vue, les sous-bois et les toits de tuile du village…

  • Domaine de Fontenille © Yann Deret
    Visiter le Luberon et loger au Domaine de Fontenille © Yann Deret


Une délicieuse carte postale provençale où s’est lovée la noble bastide du XIXe siècle et ses 21 chambres et suites raffinées, dans une atmosphère mêlant cachet d’origine et touches modernes. Aux murs, les portraits de famille et les bustes antiques le disputent en effet aux œuvres d’art contemporain dans une douce harmonie. 

  • Domaine de Fontenille © Yann Deret
    Le Domaine de Fontenille © Yann Deret


Se balader sur les sentiers aménagés du vignoble du Domaine aux côteaux légèrement pentus qui dominent la plaine de la Durance, puis découvrir en compagnie des jardiniers le potager nourricier où sont cultivés en agriculture biologique les fruits et légumes qui fournissent directement les cuisines des restaurants.

  • Le Domaine de Fontenille © Yann Deret
    Le Domaine de Fontenille © Yann Deret



Le Domaine de Fontenille
21 clés à partir de 410 € la nuit
Route de Roquefraiche, 84360 Lauris

lesdomainesdefontenille.com
 

18 h – Le Sud en bouteille

S’imprégner de la force du vignoble, c’est aussi en goûter ses fruits lors d’une visite du chai via la dégustation des cuvées de la Maison désormais certifiées en agriculture biologique. Car le Domaine de Fontenille, dont la culture de la vigne date du début du XVIIe siècle, a opéré une cure de rajeunissement essentielle en prônant une agriculture raisonnée et en usant des dernières techniques de vinification sous la houlette de l'ingénieur agronome Xavier Balespouey et de l'œnologue Laurence Berlemont. Rosé, rouge, blanc, chaque cuvée dévoile une large palette d’arômes et d’émotions. Pas étonnant qu’elles soient, chaque année, récompensées par des médailles aux concours agricoles ! Une bonne adresse indispensable quand on visite le Luberon sur un week-end.

  • Les vignes du domaine © Serge Chapuis
    Les vignes du Domaine de Fontenille © Serge Chapuis


20 h – À table !

Se poser au Champ des Lunes, le restaurant gastronomique 1 étoile Michelin du Domaine de Fontenille, c’est goûter au talent du chef exécutif Guillaume Goupil, Meilleur Ouvrier de France 2022, qui a rejoint l’hôtel de Provence après 6 années passées au restaurant étoilé Le Baudelaire du Burgundy à Paris. Au menu, une cuisine gourmande résolument moderne, dénuée de toute superficialité et tout entière dédiée aux produits ; elle puise dans une large sélection d’ingrédients frais et de saison dont beaucoup issus du grand potager du Domaine, auxquels se rajoutent ceux des producteurs locaux situés dans un rayon de 20 km comme les tomates de Mickaël et Coline Cavalier, la viande de Stéphane Ortiz, les huiles d’olive de Léo Coupat et Frederic Ratto. Une balade provençale authentique et sublimée dans l’assiette qui termine en beauté notre première journée de visite du Luberon.

  • Champs des lunes © DR
    Restaurant Champ des Lunes © DR


Restaurant le Champ des Lunes – Domaine de Fontenille
Ouvert du mercredi au vendredi, le soir uniquement, et samedi et dimanche, midi et soir.

Jour 2 : Les villages du Luberon, côté est


9 h – Visiter le Lubéron en petite reine

Après un copieux petit-déjeuner, une balade s’impose. Depuis le Domaine de Fontenille, enfourchez un vélo électrique pour sillonner la campagne et explorer les villages alentours empreints de cette si savoureuse âme provençale : Lourmarin avec son château Renaissance, ses ruelles étroites, ses fontaines, ses galeries d’art, ses terrasses de cafés et son cimetière où reposent Albert Camus et Henri Bosco ; Vaugines et ses belles demeures médiévales, ses habitations troglodytiques et son abside du XIe siècle ; Cucuron, village fortifié qui s'étage jusqu'à son château et son donjon du XIVe siècle depuis lequel s’offre une vue époustouflante sur la montagne Sainte-Victoire et les Alpilles, avec ses maisons des XVIIe et XVIIIe siècles, ses platanes bicentenaires et ses sites étonnants comme la Glacière (ancien réservoir destiné à conserver des blocs de glace), l'Hôtel des Boulliers (musée archéologique et ethnographique), la magnifique Maison de la Reine Jeanne et des échoppes tentantes dont la Miellerie du Grand Lubéron. 

  • Lourmarin © DR
    Lourmarin © DR


Ansouis aussi, autre village perché, avec son château médiéval du XIIe siècle qui donne à voir un magnifique panorama sur la Durance ; Cadenet, qui a su préserver les vestiges d’un château – subsistent des réseaux de caves, de galeries, des escaliers, un petit beffroi et des habitats troglodytiques – et où certains habitants perpétuent encore l’art ancestral de la vannerie.
 

12h30 – Déjeuner Dix’Vin à Cadenet

Ce restaurant labellisé Maître Restaurateur affiche une cuisine maison, simple mais goûteuse, élaborée à partir de produits frais, locaux et de saison, qu’agrémente une carte des vins riche de plus de 130 références qui font le tour du Luberon et d’ailleurs. Difficile de ne pas succomber à la Bourride, un rouget cuit à la flamme avec sa mousseline de foie en nage de soupe de poisson, au Risotto d’asperges au vieux parmesan ou au canon d’agneau de pays, viennoise aux herbes, frites de panisse. Le tout à déguster sur la terrasse panoramique de cette bonne adresse du Luberon.

 
  • © Le Dix’Vin
    © Le Dix’Vin

 

Le Dix’Vin
35 avenue Gambetta 84 160 Cadenet
Ouvert du mercredi au dimanche 12h-15h et 19h-23h

ledixvin.com

15h30 – Itinéraire dans le Luberon en forêt

Après ces agapes, direction la forêt des Cèdres pour un grand bol de verdure à 727 m d’altitude. Plantée dès 1861 avec des graines venues du Moyen-Atlas algérien, cette magnifique forêt qui s’étend désormais sur 200 hectares propose un sentier découverte et de nombreux points de vue aisément accessibles. Lors de cette visite du Luberon, ne pas louper depuis le plateau où se situe la table d’orientation, la vue sur l’arche des Portalas. Achever ce périple en poussant ensuite jusqu’à Oppède-le-Vieux, village moins connu mais tout aussi authentique. Juché sur son rocher et ceint d’une végétation sauvage, il abrite notamment la Collégiale Notre-Dame d’Alydon, inscrite au titre des monuments historiques, et les ruines d’un château médiéval.

  • Itinéraire dans le Luberon © AdobeStock
    Itinéraire dans le Luberon © AdobeStock

 

18 h – Une pause bien-être au Domaine de Fontenille

De retour dans notre hôtel-spa du Luberon, l’heure est à la détente et au repos. Savourer un bain à la piscine, chauffée et aux dimensions agréables (8 x 20 m), se rendre au hammam pour une séance réconfort ou opter pour un soin au spa, tout aussi élégant et raffiné que l’ensemble du Domaine ; spécifique et sur-mesure, chaque soin répond aux protocoles de la marque naturelle Susanne Kaufmann, dont le degré d’exigence s’accorde à une expérience sensorielle unique.   

  • Le Domaine de Fontenille © DR
    Le Domaine de Fontenille © DR


20 h – Dîner en terrasse

Pour conclure cette journée de visite du Luberon, quoi de mieux qu’un dîner en terrasse ? À La Cuisine d'Amélie, le bistrot du Domaine qui surplombe le parc, l’ambiance y est tout aussi délicieuse à l’ombre des platanes que la cuisine proposée. Simple et inventive, la carte qui évolue au gré des saisons et de l’inspiration du chef Guillaume Goupil, n’a de cesse de sublimer les produits emblématiques de la région, des assiettes à partager aux plats ensoleillés jusqu’aux fromages et desserts, toujours agrémentés de cette touche toute provençale.  

  • Le Domaine de Fontenille © Yann Deret
    Le Domaine de Fontenille © Yann Deret


La Cuisine d’Amélie - Domaine de Fontenille
Ouvert tous les jours de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 21h30

Jour 3 : Cap au Nord


09 h – Roadtrip dans le Luberon

Mettre le cap au nord de Lauris pour un somptueux parcours qui peut débuter à Gordes, village perché avec des vues enchanteresses sur la vallée du Luberon : maisons en pierre sèche bordant des rues caladées (« pavées » en provençal), porches, voûtes, Palais Saint-Firmin et ses caves rafraîchissantes, boutiques d’artisans, tout invite à la flânerie. Un must.  Poursuivre par l’abbaye Notre-Dame de Sénanque, sise en contrebas, un monastère cistercien du XIIe siècle toujours en activité, à la beauté éclatante au milieu des champs de lavande. Puis, se rendre à Roussillon, commune agrippée aux rochers ocres et réputée pour ses venelles sinueuses dont les façades chatoient dans des tons rouges, orange et jaune. 

  • Gordes © DR
    Gordes © DR


On emprunte le sentier qui mène sur les hauteurs du village pour admirer les falaises flamboyantes aux teintes ocres et le Mont Ventoux, parmi les emblèmes de la Provence, puis on se balade sur le Sentier des Ocres aux paysages étonnants pour en prendre plein les yeux. Un incontournable à visiter au Luberon sur un week-end. On file ensuite à L’Isle-sur-la-Sorgue, ancien village de pêcheurs désormais célèbre pour ses marchés d’antiquités et ses canaux fleuris qui lui valent le surnom de Venise Comtadine, ses quais le long de la rivière Sorgue ponctuée de roues à aube, jusqu’au Partage des eaux, là où la rivière se scinde en deux. On chine chez les brocanteurs, et on fait quelques emplettes à l’outlet de la manufacture Brun de Vian-Than, spécialisée en laines nobles depuis 1808. 

  • Bonnieux © YONDER Pierre Gautrand
    Bonnieux © YONDER Pierre Gautrand


Enfin, mettre le cap sur Bonnieux, autre village au charme irrésistible qui surplombe la vallée. Se perdre dans ses ruelles escarpées, approcher ses bâtiments historiques tels que le Vieux Moulin et l’église Saint-Sauveur, romane et gothique, qui domine tout le village.
 

13h00 – Déjeuner à Bonnieux

Après cette orgie de vieilles pierres et de couleurs éclatantes, on fait une pause gastronomique au restaurant Ju-Maison de Cuisine pour s’enivrer des délicieuses spécialités culinaires du chef Julien Allano, étoilé depuis 16 ans pour d’autres maisons. Il s’attache ici à rendre hommage à son père cuisinier et aux grandes tablées de son enfance. Côté décor, c’est tout le charme et le caractère d’une vieille bâtisse typique que l’on croise lors d’un roadtrip dans le Luberon, aux voûtes en pierres, du mobilier en noyer sur-mesure, des assises confortables, des luminaires uniques, une élégante vaisselle en céramiques réalisée par un artisan… Et une terrasse ombragée aux beaux jours.   

  • Ju - Maison de Cuisine © DR
    Ju - Maison de Cuisine © DR


Ju - Maison de Cuisine
2 Rue Lucien Blanc 84480 Bonnieux
Ouvert du vendredi midi au mardi soir sauf dimanche d’avril à novembre / du vendredi midi au mardi soir en juillet et août et les vendredi, samedi et dimanche de décembre à mars. 
Le midi : de 12h à 13h30 / Le soir : de 19h à 21h. 

ju-maisondecuisine.com


Les amateurs d’art poursuivront leur exploration jusqu’à la Fondation Blachère, première Fondation d’Art Contemporain d’Afrique, installée à la Gare de Bonnieux : près de deux mille œuvres constituent une riche collection qui ne cesse de s’agrandir. Une pépite !

Fondation Blachère
121 chemin de Coucourdon La Gare de Bonnieux 84480 Bonnieux
fondationblachere.org

 

Y aller ?

Le périple se déroule depuis le Domaine de Fontenille, au cœur du Lubéron. Le meilleur moyen de transport est le train avec une arrivée à la gare TGV d’Aix-en-Provence, située à 18 km du centre-ville, desservie par une quinzaine de trains directs quotidiens depuis Paris Gare Lyon en à peine plus de 3 heures. Ou une arrivée en gare centrale d’Aix-en-Provence en 4h30 depuis Paris, via Marseille. Il est ensuite recommandé de louer un véhicule afin de vadrouiller à sa guise.