Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le mardi 17 mai 2022
En partenariat avec Vesoul – Val de Saône.
Sponsorisé

De Vesoul au Val de Saône, une destination qui se vit au fil de l’eau

Petits ports pittoresques, châteaux au bord de l’eau, promenades à vélo ou en bateau le long de la Saône et visite de Vesoul, capitale du département, bienvenue dans une région sous les radars qui gagne à être connue.
  • La Saône et le château de Ray-sur-Saône © Yves Goux
    La Saône et le château de Ray-sur-Saône © Yves Goux
  • Descente en canoë vers Jussey © S. Dromard
    Descente en canoë vers Jussey © S. Dromard
  • Le long de la Voie Bleue à vélo, entre Sanchey et Fontenoy © Un monde à vélo
    Le long de la Voie Bleue à vélo, entre Sanchey et Fontenoy © Un monde à vélo
  • La sortie du Tunnel de Saint-Albin © Emmanuel Eme
    La sortie du Tunnel de Saint-Albin © Emmanuel Eme
  • Le Château de Ray-sur-Saône © Xavier Spertini - Département de la Haute-Saône
    Le Château de Ray-sur-Saône © Xavier Spertini - Département de la Haute-Saône
  • Le tunnel de Seveux © Un monde à vélo
    Le tunnel de Seveux © Un monde à vélo
Outre sa nature variée et sa campagne traversée par des cours d’eau, de nombreux châteaux et villages de caractère ponctuent les berges de la Saône.

Entre l’Alsace et la Bourgogne, la timide Haute-Saône passerait presque inaperçue. Et pourtant, elle possède tous les atouts d’une destination attrayante. Facilement accessible, jouissant d’une nature variée, elle se vit au fil de la Saône mais aussi de ses nombreux affluents et canaux : Salon, Ognon, canal des Vosges… ici, l’eau n’est jamais très loin. Tourisme fluvial, découverte de son histoire ancienne et moderne, randonnée à pied ou à vélo sur la Voie Bleue, direction Vesoul et le Val de Saône pour des vacances où détente et découverte sont les maîtres-mots.

 

1. Partir à l’aventure entre nature et riche patrimoine historique

Outre sa nature variée et sa campagne traversée par des cours d’eau, de nombreux châteaux et villages de caractère ponctuent les berges de la Saône. Dominant la rivière au milieu de son parc à l’anglaise, le château de Ray-sur-Saône offre une vue imprenable sur la vallée depuis son promontoire. Ses tours médiévales contrastent avec des intérieurs Louis XV, son architecture ayant évolué au fil des siècles. Après un petit détour par le charmant port de Savoyeux, on fait étape à Champlitte. Son château abrite un musée de la vie rurale, ainsi que des papiers peints qui dépeignent les expéditions de James Cook, Bougainville et la Pérouse au XVIIIe siècle. 

  • Le Château de Champlitte © Musées départementaux de Haute-Saône
    Le Château de Champlitte © Musées départementaux de Haute-Saône

 

Pour embarquer les plus jeunes dans l’aventure, ce patrimoine se découvre grâce aux Explor Games® « Sigéric au pays des 4 Rivières », des parcours sous forme de jeu interactif et gratuit qui traversent sites remarquables et paysages. Les familles pourront choisir entre 4 parcours thématiques pour s’immerger dans l’histoire de la région tout en s’amusant.

Mais ce n’est pas tout, Champlitte, au-delà de ses maisons Renaissance et vigneronnes et de la rivière le Salon, possède un petit vignoble vieux de plus dix siècles. Direction le Domaine de La Pâturie ou chez Pascal Henriot, tous deux en culture biologique, pour en goûter plus.

On mange ? À l’Hôtel-restaurant La Bourgade dans le cœur de Champlitte, où s’attabler dans une maison historique.

Plus d’informations sur l’Office du Tourisme des 4 Rivières

  • Château de Champlitte © Musées départementaux de Haute-Saône
  • Château de Ray-sur-Saône © Xavier Spertini - Département de la Haute-Saône

 

Plus qu’une rivière, la Saône invite à la pratique de nombreuses activités au fil de l’eau.

2. Explorer les entrailles de la terre 

Si les randonneurs aiment à parcourir les massifs forestiers jusséens, c’est sous terre, à Arbecey, que des merveilles géologiques attirent les mordus de spéléologie depuis 1946. Depuis le gouffre des Petites Chailles, des sorties en groupe, guidées par un professionnel, offrent aux explorateurs mêmes débutants la possibilité de découvrir le réseau du Chalant, un réseau de grottes et de tunnels souterrains qui s’étendent sur plus de 10 km. Après une courte descente en rappel, les lampes parcourent un paysage varié : grandes galeries fossiles, bassins, stalactites, stalagmites, colonnes, draperies… On suit une rivière souterraine le long de galeries. En toute sécurité grâce au guide, qui distille explications scientifiques et anecdotes historiques, les enfants, à partir de 12 ans, et leurs parents auront l’impression d’évoluer dans « Voyage au centre de la Terre ».

  • Exploration du réseau du Chalant © Damien Grandcolas
    Exploration du réseau du Chalant © Damien Grandcolas

 

On mange ? Au restaurant Le Balcon, récompensé d’un Bib Gourmand, pour ses mets généreux et délicats à l’image du maître des lieux.

Plus d’infos sur les sorties de spéléologie sur Jussey Tourisme.

 

3. Une myriade d’activités autour de leau

Plus qu’une rivière, la Saône invite à la pratique de nombreuses activités au fil de l’eau. Quoi de plus apaisant qu’un séjour en bateau, de port en port le long de ses 300 km en Haute-Saône. Pas besoin d’être expert, les eaux paisibles de la Petite Saône sont facilement navigables pour les néophytes et promettent une expérience accessible et inoubliable. Les enfants seront ravis de franchir leur première écluse.

Au pied de la colline de la Motte et de ses vignes, on profite du lac de Vesoul-Vaivre et de ses nombreuses activités aquatiques parmi 50 hectares de nature : pédalo, kayak, aviron, pêche, planches à voiles, paddle… il ny a que lembarras du choix. Et pour une journée farniente, direction la plage dAutet, au bord de La Voie Bleue, où les hérons côtoient des food trucks et paddles.

Le conseil en plus ? Faire du canoë sur les méandres sauvages de la Saône, entre Bourbévelle et Corre, quelques dizaines de km de sa source vosgienne.

Plus d’infos sur le tourisme fluvial sur la Saône et le lac de Vesoul-Vaivre.

  • Canoe à Jussey © S. Dromard
  • Bateau L'Audacieux © Vedettes du Val de Saône

 

4. Visiter Vesoul, cité d’art et d’architecture

Hôtels particuliers, points de vue admirables et toiles de renommées internationale… on connaît peu la capitale de la Haute-Saône, et pourtant, Vesoul en a sous les pavés. Son centre historique est certes petit, mais il compte nombre de belles façades de style Renaissance ou néoclassique et un air du Sud se cache dans les volets colorés et les bâtiments de pierre jaune. L’un d’entre eux, ancien couvent des Ursulines datant de 1680, est aujourd’hui le siège du Musée municipal Georges Garret, qui abrite une dizaine de toiles de Jean-Léon Gérôme, peintre emblématique du XIXe siècle, et de ses élèves. Le peintre orientaliste est né et a grandi à Vesoul, et l’on peut passer devant sa maison natale et son collège. Aujourd’hui, cette tradition artistique se poursuit grâce au street-art. Le graffeur italien Andréa Ravo Mattoni a repris dans un mural l’œuvre de Gérôme « La vérité sortant du puits », tandis qu’une fresque de Jacques Brel par le street-artist Pink Art Roz rend hommage à sa chanson de 1968 « Vesoul ».

  • La Vérité sortant du puit par Andrea Ravo Mattoni © DR
    La Vérité sortant du puit par Andrea Ravo Mattoni © DR

 

Aux beaux jours, de nombreuses terrasses animent la ville. C’est aussi l’occasion de monter à La Motte, la colline qui domine Vesoul de ses 371 mètres, pour un joli panorama. Côté nature, direction enfin le Jardin anglais et ses 850 essences d’arbre en bord de rivière.

On mange ? Au restaurant Le Caveau du Grand Puits, pour une cuisine raffinée à base de produits de la région.

Plus d’infos pour visiter la ville de Vesoul.

  • Le vieux centre de Vesoul © Studio Gamelon
    Le vieux centre de Vesoul © Studio Gamelon

 

5. Naviguer dans un tunnel souterrain

Naviguer en bateau sous terre ? C’est possible, et c’est l’une des nombreuses activités insolites à expérimenter dans le Val de Saône. Le Tunnel de Saint-Albin relie les villages de Scey-sur-Saône et Ovanches en passant sous une colline sur 681 m de long, permettant de couper un long méandre de la Saône et de faciliter la navigation des bateaux de plaisance et des péniches. Sa construction a commencé en 1837 et se termine en 1880 sous Napoléon III. Aujourd’hui, on l’emprunte lors d’une croisière à bord du Cadet Rousselle ou de l’Audacieux, à propulsion électrique solaire, depuis Scey-sur-Saône. On peut aussi se promener sur ses berges par les anciens chemins de halage, à pied, à vélo et même à cheval. Cité de Caractère et prélude à une croisière, le charmant village de Scey-sur-Saône enchante le visiteur avec ses fontaines et ses lavoirs ainsi qu’avec ses maisons à tour dont l’ancienne forge. 

Le conseil en plus ? On déjeune sur une terrasse au bord de la Saône au Barnayout, avant de poser ses valises dans l’une des 3 chambres d’hôtes du Vieux Presbytère.

Plus d’infos sur les incontournables autour de Scey-sur-Saône.

  • Tunnel de Saint Albin © Emmanuel Eme
    Tunnel de Saint Albin © Emmanuel Eme

6. Parcourir Gray, ville d’histoire(s) au bord de l’eau

À Gray, véritable Cité de Caractère, on se perd de rue en rue pour découvrir ses édifices historiques remarquables, dont les plus anciens remontent au XIVsiècle. L’impressionnante Basilique Notre-Dame, l’Hôtel de Ville aux tuiles vernissées, le théâtre à litalienne et sa salle baroque ou encore le surprenant tour Saint-Pierre-Fourier et son escalier pivotant déroulent l’histoire de cette ville au bord de l’eau, qui fut un important port fluvial au Moyen-Âge. Pour percer ses secrets, rendez-vous du côté de l'Office de tourisme pour une visite en compagnie d'une guide passionnée. C’est l’heure du déjeuner ? Cap sur les hauteurs de la vieille ville en empruntant les trajes, ces petites ruelles pentues, pour s’attabler à La Prévôté, un restaurant installé dans un hôtel particulier de 1548. Laprès-midi, au départ du quai Mavia, embarquement immédiat sur lAudacieux pour une croisière qui dévoile la ville sous un autre angle. Vous serez peut-être surpris de croiser plusieurs touristes venus d’Australie ou de Nouvelle-Zélande, attirés par le récit de l’écrivaine néo-zélandaise Katherine Mansfield sur son histoire d’amour à Gray. 

On dort ? À la maison dhôtes La Levrière, maison de caractère du XIXe installée dans un parc avec piscine.

Plus d’infos sur le site de l’Office de Tourisme Val de Gray.

  • Gray sur Saône © Adobestock - Olivier Poncelet
    Gray © Adobestock - Olivier Poncelet

 

7. S’essayer au tourisme fluvial sur la Saône 

Après une balade dans le centre de Port-sur-Saône, on se rend sur les rives de la rivière pour admirer les bateaux amarrés dans le petit port bucolique. À la période estivale, les plaisanciers du monde entier sont attirés par une croisière sur la Saône, qui relie l'Europe du Nord à la Méditerranée. Son cours tranquille en fait le spot parfait pour s’initier au tourisme fluvial et louer un bateau entre amis ou en famille. Une initiation rapide au passage des écluses, et vogue le navire. On peut même naviguer plusieurs jours au fil de l’eau et dormir sur le bateau, de quoi observer le paysage qui défile lentement le long des berges et savourer l’instant présent.

À la même période de lannée, la ville vibre au son des musiques du monde pendant le Festival International de Folklore. Au programme : un mix de chant, de danse et de musique où les cultures et traditions de plusieurs pays se rencontrent et attirent plus de 20 000 personnes ! 

On dort ? Au Château de la Presle, avec ses 5 chambres majestueuses au milieu d’un parc de 6 hectares. 

Plus d’infos sur Port-sur-Saône et le Festival International de Folklore.

  • Les bords de Saône © DR
  • Festival de Folklore de Port-sur-Saône © DR

 

8. Pédaler entre rivière et campagne sur La Voie bleue

Inaugurée en 2017, La Voie Bleue traverse la Haute-Saône sur 140 km et permet de rallier à vélo Luxembourg à Lyon. Colonne vertébrale du cyclotourisme, elle traverse une étendue de paysages pittoresques campés au fil de leau. Depuis le sud du département, la voie alterne entre bords de Saône et petites routes vallonnées. Le long de l'itinéraire, au niveau de la Petite Saône, une halte simpose dans la ville de Gray, avec ses vastes quais de pierre chargés dhistoire et ses belles demeures des deux côtés de la rivière. En empruntant le chemin de halage, on part à l’assaut du château de Ray-sur-Saône, la plus grande forteresse de Franche-Comté, nichée dans un parc de 6 hectares. L’itinéraire continue vers Jussey, ses fontaines et ses lavoirs, avant de s’élever progressivement au-dessus de la rivière pour une belle vue sur la campagne. À partir de Corre, on quitte la rivière pour longer le Canal des Vosges, passer le pont tournant manuel de Selle et faire étape à la verrerie-cristallerie de La Rochère, pour découvrir les verriers qui cueillent, soufflent et façonnent le verre depuis 1475. Un itinéraire qui allie nature, activité physique et découverte.

Plus d’informations sur La Voie Bleue.

  • Vélo entre campagne et rivière © Michel Joly Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
    Vélo entre campagne et petite Saône © Michel Joly Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Pratique

Pour plus d’informations Vesoul et le Val de Saône, visitez destination70.com, ou suivez la destination sur Facebook et Instagram.