Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le mercredi 29 juin 2022
En partenariat avec visit Finland logo
Sponsorisé

Le Nord de la Finlande : terre de lumières en été

Aux latitudes boréales, les jours s’allongent avec l’arrivée de l’été. Dans le nord de la Finlande, c’est la saison du soleil de minuit, du canoé sur les lacs et de l’observation des ours.
  • Bivouac en Finlande du Nord face au soleil de minuit © Daniel Taipale
    Bivouac en Finlande du Nord face au soleil de minuit © Daniel Taipale
  • Les rennes se promènent en semi liberté en Laponie © Julia Kivela
    Les rennes se promènent en semi liberté en Laponie © Julia Kivela
  • Le lac canyon de Julma-Ölkky abrite des peintures pariétales préhistoriques © AdobeStock_Jenni
    Le lac canyon de Julma-Ölkky abrite des peintures pariétales préhistoriques © AdobeStock_Jenni
  • Paysage de Posio sous le soleil de minuit © Ams Le Brun
    Paysage de Posio sous le soleil de minuit © Ams Le Brun
  • Randonnée à Kuusamo © Julia Kivelä
    Randonnée à Kuusamo © Julia Kivelä
  • Rafting à Kuusamo © Harri Tarvainen
    Rafting à Kuusamo © Harri Tarvainen
  • Découvrir le mode de vie des rennes dans le nord de la Finlande © Harri Tarvainen
    Découvrir le mode de vie des rennes dans le nord de la Finlande © Harri Tarvainen
De début juin à début août, le nord de la Finlande ne dort jamais

De début juin à début août, le nord de la Finlande ne dort jamais. Dans ces grandes étendues de nature intacte proches du cercle polaire, le soleil reste au-dessus de l’horizon si bien qu’on peut se baigner dans les eaux pures d’un lac, se promener en forêt ou profiter du silence d’une randonnée sous le soleil de minuit. Si les parcs nationaux à la nature préservée sont l’un des principaux atouts de la Laponie et des régions voisines, l’Ostrobotnie du Nord et la Cajanie, avec leurs randonnées incroyables, leur faune, leur circuit à vélo et en canoë sur les rivières, les petits villages qui parsèment le territoire ne manquent également pas de charme. Et dès la fin du mois d’août, les arbres commencent à prendre les teintes flamboyantes de l’automne, et le ciel à se parer des fameuses aurores boréales. Sans oublier bien entendu la chaleur des habitants, toujours prêts à partager leur culture, leur cuisine et leur mode de vie. En avant pour une virée vers le nord de la Finlande sous le soleil de minuit, de Suomussalmi à Salla en six étapes.

 

Lire notre article sur 10 expériences à ne pas manquer en Laponie en hiver

 

1. Suomussalmi, première étape sous le soleil de minuit

Sur les bord de l’immense lac Kiantajärvi, la commune de Suomussalmi s’étend sur la superficie du département des Vosges, rien que ça ! Terre d’histoire — c’est là qu’eu lieu la guerre d’Hiver entre la Finlande et l’URSS en 1940, commémorée par le Monument de la Guerre d’Hiver et une sculpture d’Alvar Aalto —, on y trouve également le Parc National Hossa au nord-ouest de la ville, jouxtant la frontière. Forêts de conifères, canyons creusés par des rivières, on y compte près de 130 lacs ainsi que les falaises de Värikallio aux peintures rupestres vieilles de 4,000 ans. Paddle, pêche, canoë sur le lac canyon de Julma-Ölkky, les activités aquatiques sont à l’honneur, tout comme l’observation de la faune sauvage (ours, élan, rennes).

  • Terre et lacs s’entremêlent à Suomussalmi © Visit Finland
    Terre et lacs s’entremêlent à Suomussalmi © Jens Scheibe

 

L’idéal pour découvrir les paysages sauvages de la région ? La randonnée, que ce soit à pied ou en vélo, près de 100 km de sentiers balaient le Parc national de Hossa, et même 60 km d’itinéraire canoë-kayak. Celui de Värikallio, une boucle de 8 km, permet de marcher sur les eaux du lac Somer et de s’approcher de peintures rupestres, tandis que le chemin de Kokalmuksen kierros est fait pour les cyclistes amateurs ou confirmés, qui traverseront en 1h30 des torrents aux eaux glacées et des chemins en planches au bord du lac Kokalmus. En plus du canoé et du kayak, des croisières sur le lac Kiantajärvi ont lieu en été sur le M/S Kianta, depuis le centre de Suomussalmi.

Les bonnes adresses ? On pose ses valises au Camp Norwide, où choisir entre écolodge et chalet dans la nature, et l’on prend un café au Ämmän Leipä, ou préparé dans une bouilloire sur un feu de bois au Niittykahvila Café, accompagné d’une crêpe finlandaise au beurre. 

Plus d’informations sur visitsuomussalmi.fi et outdooractive.com  

  • Paddle dans le Parc national d'hosea © Jussi Helttunen
  • Dans les parcs, des sentiers surélevés pour protéger le sol © Visit Finland - Harri Tarvainen

 

Sur les lacs et rivières, le canoë, le kayak et le paddle permettent de faire défiler un paysage de forêt et de toundra

2. Taivalkoski, terre de lacs et de rivières

À 100 km au nord, les 4,000 habitants de Taivalkoski sont entourés de lacs et de rivières, dont la rivière Iijoki où pratiquer de nombreuses activités aquatiques. En ville, on visitera la maison natale de l'écrivain Kalle Päätalo avant une visite au Jalavan Kauppa Oy, un café et un magasin d’artisanat finlandais établi depuis 1883. Mais comme partout en Finlande, la nature n’est jamais loin et à quelques kilomètres, on rejoint le site de Kylmäluoma, reconnu pour ses chemins de randonnée, ou Pahkakuru, un canyon où pousse l’une des dernières forêts primaires d’Europe.

  • Une pause ressourçante au bord d’un lac © Adobestock - Valeriyap
    Une pause ressourçante au bord d’un lac © Adobestock - Valeriyap

 

L’eau est partout. On en profite pour une session pêche sur les berges du lac Jokijärvi ou en bateau à rames. Perches et brochets sont les maîtres des lieux, tandis que les sandres habitent les zones les plus profondes du lac Tyräjärvi. Sur les lacs et rivières, le canoë, le kayak et le paddle permettent de faire défiler un paysage de forêt et de toundra, avec des bivouacs possibles la nuit, tandis que les plus casse-cou tenteront le rafting sur les torrents rapides. 

Activités organisées par le Saija Lodge et le Taivalkoski canoeing center

On dort ? Au Saija Lodge, une ferme finlandaise traditionnelle en bordure de lac Jokijärvi, avec des bâtiments en rondin pour une à quatre personnes. On y trouve aussi les Sky Cabins aux toits en verre pour profiter du soleil de minuit.

Plus d’informations sur visittaivalkoski.fi

3. Syöte, le paradis des cyclistes

À moins de 30 min au nord, bienvenue sur la commune de Pudasjärvi, qui abrite deux stations de ski ainsi que le Parc national de Syöte. Dans un paysage relativement plat, ces petites montagnes, ou « fell », se font remarquer. En été, depuis la tour d'observation Ahmakallio que l’on rejoint après une marche de 12 km, c’est un paysage entre marais et lande — ou forêt dense trouée par des ruisseaux — qui se déploie. Le territoire d’espèces vulnérables comme l'écureuil européen, l'aigle royal, mais aussi le loup et la loutre d’Europe. Cette nature sauvage est cependant habitée depuis des millénaires, comme le prouve l’art pariétal des gorges de Vattukuru, daté de 10,000 ans.

  • VTT à Syöte © Visit Finland
    VTT à Syöte © Leo Kast

 

Si les skieurs dévalent les pentes de la station d’Iso en hiver, ce sont les VTTistes qui prennent le relais en été, et même les débutants trouveront chemin à leur roue sur le Syöte MTB Tour. Sur le sentier VTT Syötteen kierros, on longe la ligne de crête de Pytkynharju aux panoramas imprenables sur les collines du cœur de la forêt, avant d’attendre une lande plus ouverte. Préparez-vous à rouler sur des sentiers en planche de bois sur pilotis avant de vous jeter à l’eau dans l’étang Kellarinlampi. La baignade dans les eaux clairs des lacs est toujours une bonne idée.

Autre option, monter les pentes de la station grâce aux remontées mécaniques ouvertes l’été, et dévaler les 13 pistes du Iso-Syöte Bike Park, bleues, rouges ou noires selon leur difficulté. Et pour ceux qui aiment garder les pieds sur terre, 122 km de sentiers sont balisés, certains sur pilotis pour préserver leur empreinte sur la nature, à parcourir sur la journée ou plusieurs jours en bivouac. Le clou de la journée ? Un sauna traditionnel en rondins de bois à au cœur du parc à Ahmatupa.

On dort ? Au Arctic Hilltop Boutique Hotel Iso-Syöte, un hôtel contemporain et tout neuf avec piscine intérieure et vues imprenables.

Plus d’informations sur syote.fi et outdooractive.com

  • Sur les pentes d’Iso Syöte à VTT © Kim Östman
    Sur les pentes d’Iso Syöte à VTT © Kim Östman
Tunturisignifie montagne en finnois, et l’on trouve ici de nombreux monts aux sommets arrondis depuis lesquels le paysage est teinté par la lumière chaude du crépuscule

4. Posio, porte de la Laponie

Toujours plus au nord, on atteint enfin la Laponie et le Parc national du Riisitunturi. Facile à retenir ! Tunturi signifie montagne en finnois, et l’on trouve ici de nombreux monts aux sommets arrondis depuis lesquels le paysage est teinté par la lumière chaude du crépuscule. Impossible de se perdre, on trouve deux boucles de 4 et 11 km pour ceux qui veulent découvrir la nature en douceur, tout en montant au Grand Riisitunturi, à 465 m. Les plus sportifs se frotteront aux 30 km du grand parcours. Mais le Parc de Riisitunturi n’est pas le seul trésor de Posio, le lac de Yli-Kitka troue la forêt de ses méandres tandis que la rivière Korojoki court au fond du canyon Korouoma. Le nouveau sentier Piippukallion pihaus parcoure le haut des falaises et passe devant de nombreuses et impressionnantes cascades. 

  • Kayak sur les lacs de la municipalité de Posio © Harri Tarvainen
    Kayak sur les lacs de la municipalité de Posio © Harri Tarvainen

 

Posio, 3,500 habitants, abrite également Pentik Ceramic, l’usine de céramique la plus septentrionale au monde, vaste complexe abritant un magasin d’usine et une cafétéria. En face de la maison de la fondatrice, Anu Pentik, on visite un musée d'intérieurs et objets traditionnels finlandais, et bien sûr un espace pour les créations en céramique.

Une autre idée ? Posio est la municipalité de Laponie qui compte le plus d’eaux de surface — lacs, étangs, mares, torrents, etc. — près de 3000 ! L’occasion de les parcourir en canoë, en suivant un guide pendant deux jours pour un itinéraire de 20 km sur les lacs Kitkajärvi et Livojärvi. Apprendre les rudiments du kayak, à cuisiner au feu de bois et à se loger sous tente au bord de l’eau seront les moments forts de l’expérience. Pour finir la journée, rien de tel qu’un sauna pour se détendre et penser à l’itinéraire du lendemain.

Les bonnes adresses ? On dort au Naali Lodge, deux bâtiment centenaires reconvertis en lodge par un couple de Français installés en Laponie. Le second bâtiment abrite le restaurant Tapio, avec sa cuisine de haute volée, locale et sa carte de vins naturels et bio(dynamiques).

Plus d’informations sur posiolapland.co

  • Rafting sur un torrent de Posio © Harri Tarvainen
  • Plage de sable à Posio © Visit Finland

 

5. Ruka-Kuusamo, où nature et art de vivre se rencontrent

Avec moins de 4 habitant par km2, la région de Ruka-Kuusamo est un sanctuaire pour les ours, les élans, les lynxs et les loups. Le Circuit de l’ours (« Karhunkierros ») est d’ailleurs le chemin de randonnée le plus connu de Finlande. Il traverse sur 73 ou 82 km des paysages de taïga, des pinèdes et des zones marécageuses, avant d’atteindre le sommet du mont Rukatunturi. Au niveau du Cercle polaire arctique, le sentier passe par le Parc national d'Oulanka, fondé en 1965. Il doit son nom au fleuve Oulanka qui traverse la région et dont les affluents ont façonné des vallées et des gorges profondes offrant de magnifiques panoramas sur des torrents agités. C’est dans cette nature intacte, sur les sommets de Ruka, qu’a lieu chaque année en juin le festival Solstice de musique électronique, expérimentale et d’art, alors que le soleil rase l’horizon sans jamais disparaître. 

  • Le Parc national d’Oulanka au début de l’automne © Julia Kivela
    Le Parc national d’Oulanka au début de l’automne © Julia Kivela

 

Région sauvage, Kuusamo est l’endroit idéal pour observer les ours aux côtés d’un guide. À travers les ouvertures depuis une cabane en bois, souvent sous le soleil de minuit, les enfants s’émerveillent de voir ces grands mammifères vaquer à leurs occupations. Avec un peu de chance, les loups seront également de la partie. Si la Laponie est une terre de randonnée et d’activités sportives, les Lapons savent que se sentir bien est essentiel pour vivre dans cet environnement parfois rude. Pour partager un peu de leur secret de bien-être, on les accompagne lors d’un sauna tour et d’un dîner en famille, ou pour une session de yoga avec des rennes en plein air à la Kujala Reindeer Farm.

On dort ? À 8 km de la station de Ruka, le Magical Pond disperse ses 20 lodges vitrés parmi une forêt de sapins. Dans un style scandinave épuré, munis d’une salle de bain, ils permettent d’observer les animaux et le changement des saisons. 

Plus d’informations sur ruka.fi

  • Observation des ours à Ruka Kuusamo © Visit Finland
  • Kiutaköngäs dans le Parc national d'Oulanka © Visit Finland

 

C’est ici qu’a été inauguré le plus jeune de tous les parcs naturels finlandais, le Parc national de Salla

6. Salla, le plus jeune parc naturel de Finlande

Nous voici arrivés à notre destination finale, Salla, à 1h20 au nord de Kuusamo et par-delà le cercle polaire. Pourquoi s’y arrêter ? Car c’est ici qu’a été inauguré le plus jeune de tous les parcs naturels finlandais, le Parc national de Salla qui s’étend sur environ 10,000 hectares. L’été, on s’y promène jusque tard le soir pour découvrir ses plus belles merveilles comme le ravin de Pahakuru, l’esker de Kaunisharju, le lac Kolmiloukkonen et l’étang Tunturilampi. À ne pas manquer ? Monter sur le Sallatunturi, qui domine le paysage, et admirer la nature à perte de vue. Ou encore découvrir la vie des rennes au Salla Wilderness Park, où des dizaines de cervidés évoluent librement sur 200 ha. On monte dans la voiture du guide pour partir les nourrir dans la forêt, découvrir leur mode de vie et s’émerveiller devant les petits faons nés au printemps.

  • Le Parc national de Salla © Visit Finland
    Le Parc national de Salla © Harri Tarvainen

 

Si le soleil ne se couche pas, c’est l’occasion d’en profiter et de tester le canoë sous le soleil de minuit. Sur le lac Hangasjärvi, on embarque à deux dans un canoë à l’indienne, pour une pause dans le temps et dans le silence. Seul le bruit des pagaies résonne sur les bords du lac aux couleurs changeantes. Lors d’une pause sur la berge, on apprend à allumer un feu et à préparer le café à la finlandaise, dans une bouilloire sur les flammes, tout en se brûlant les doigts avec une saucisse grillée. 

Une autre manière de profiter de la lumière de l’été finlandais, c’est en parcourant la forêt avec une guide et photographe, qui distillera ses conseils sur la meilleure manière d’immortaliser l’instant. Au nord de la petite bourgade de Sallatunturi et pendant 3 à 4 h, on dégaine son appareil. 

On dort ? Dans un cottage en pleine nature, à choisir parmi de nombreuses options plus mignonnes les unes que les autres. 

Plus d’informations sur visitsalla.fi

  • Canoe dans le Parc national de Salla © Visit Finland
  • Le Parc national de Salla © Anna Pakkanen

 

 

 

 

Un article financé grâce au Fond Social européen

logo UE

 

Pratique

Plus d'informations sur visitfinland.com

Suivre la destination sur Facebook et Instagram

— Y aller —

En avion jusqu’aux aéroports de Kuusamo ou de Rovaniemi

Nous recommandons aussi