Vous êtes ici

Pierre Gautrand, Le dimanche 02 octobre 2022
Restaurants

Le Café de l’Alma, renaissance d’une institution parisienne

Un nouveau chapitre s’ouvre pour le célèbre Café de l’Alma. Sa silhouette, repensée par le duo d’architectes Dorothée Boissier et Patrick Gilles, s’accorde avec une carte de brasserie au style traditionnel assumé.
  • Café de l'Alma © DR
    Café de l'Alma © DR
  • Café de l'Alma © DR
    Café de l'Alma © DR
  • Café de l'Alma © DR
    Café de l'Alma © DR
  • Café de l'Alma © DR
    Café de l'Alma © DR
Le menu, loin de la cuisine fusion, fait planer un esprit familial avec ses plats cosmopolites à partager

Note : 7/10 | Le contexte : 2 personnes à déjeuner, le 24 septembre 2022

Le pitch | Un brasserie élégante transmise de génération en génération 

Le Café de l’Alma fait peau neuve. Désormais dirigé par Jeanne Boudon, fille des illustres propriétaires des lieux, le bistrot chic du 7e arrondissement a été intégralement rénové par le studio d'architectes Gilles & Boissier. Situé à l’angle de l’avenue Rapp, ce QG des politiques, des médias et du show business se dresse derrière une belle façade haussmannienne dont l’intérieur rappelle les plus beaux clubs anglais.

  • Café de l’Alma © DR
    Café de l’Alma © DR


Dressée par la cheffe consultante Flora Mikula, la carte de la brasserie branchée est exécutée chaque jour par le chef Joris Eddahri qui cumule 10 ans de maison. Le menu, loin de la cuisine fusion, fait planer un esprit familial avec ses plats cosmopolites à partager (guacamole, falafel de pois chiches et houmous, jambon blanc à la truffe, belle côte de bœuf), ses entrées et ses plats bistronomiques qui montrent une prédilection pour le homard, le roi des crustacés. 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Une apothéose de reliefs crémeux et colorés qui affole la rétine et les papilles !

Dans l’assiette ?

La Fontaine de Mars, autre institution du quartier tenu par la famille Boudon, est le nom d’un plat qui sacralise un produit de terroir : le foie gras. Présentée avec sa compotée d’oranges amères, cette tranche généreuse donne à ce début de déjeuner un air de fête. Le carpaccio de bar, citron caviar et gingembre, émaillé de grains de grenade et de fruit de la passion, apporte une belle fraîcheur transalpine au jeu de texture présent dans l’assiette, entre la chair du poisson et le croquant exotique des pomme-lianne. Le peps est au rendez-vous.

  • Café de l’Alma - Carpaccio © Pierre Gautrand
    Café de l’Alma - Carpaccio © Pierre Gautrand


Place aux spaghettis au homard, bisque et tomates cerises qui font leur entrée dans une casserole. Le linguine, trempées dans une bisque crémeuse, émanent de notes sucrées et iodées. Le filet de bœuf, viande savoureuse et parfaitement saisie, fond en bouche. La pièce de boucher s’habille d’une classique sauce aux poivres : on y pique des frites fines, garniture qu’on aurait préféré plus élaborée. Une pavlova aux fruits rouges à partager sonne l'hallali. Une apothéose de reliefs crémeux et colorés qui affole la rétine et les papilles. Le monticule de glace à la vanille, de fraises fraîches, de mûres, de framboises et de myrtilles, se hérisse sur un lit de meringue italienne. La pâtisserie, gratifiée par la fraîcheur du basilic et la gourmandise d’un coulis de fruits rouges, sait se faire irrésistible et on cède vite à la tentation.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Café de l'Alma - linguine homard © Pierre Gautrand
  • Café de l'Alma - filet de boeuf © Pierre Gautrand

 

Le plantureux artichaut breton, vinaigrette & légumes marinés faisait un véritable tabac sur les tables d’à côté

Le service ?

Lors de la prise de commande, de plus amples conseils de la part du serveur n’auraient pas été de refus. Cela dit, le service est fluide et efficace pour un samedi midi en plein coup de chaud.

Les plats à goûter ?

Le carpaccio de bar, le poulpe et ses légumes grillés, sans oublier la voluptueuse pavlova aux fruits rouges qui est éblouissante. De vrais délices !

  • Café de l’Alma - Pavlova © Pierre Gautrand
    Café de l’Alma - Pavlova © Pierre Gautrand


Bon à savoir ?

Le plantureux artichaut breton, vinaigrette & légumes marinés faisait un véritable tabac sur les tables d’à côté. Certainement le « must » en devenir du déjeuner. La carte des cocktails — composée de seulement 8 recettes — met dans le mille avec ses classiques ébouriffants comme le Penicillin (whisky tourbé, gingembre, miel et poivre).

Les prix ?

Entrées de 14 à 24 € ; plats de 26 à 49 € ; desserts de 12 à 30 €.

 

Notre avis en un clin d’œil

Une table où l’on va pour voir et être vu, à la cuisine bistronomique traditionnelle sans faux-semblant sublimée par des desserts de haute volée.

Note de la rédaction : 7/10 

* La note reflète l'intégralité de l'expérience (assiette, cadre, atmosphère, service, rapport qualité-prix...) et est relative au positionnement de l'établissement (un excellent bistrot peut se voir attribuer la note de 10/10). Les tables recueillant des notes égales ou inférieures à 5/10 ne font pas l'objet de chroniques.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

Le Café de l'Alma 

5, Avenue Rapp, 75007 Paris

Du lundi au vendredi : 
07h30 - 23h00 
Samedi et dimande :
08h00 - 23h00 

Service en continu

Réservation au 01 45 51 56 74 

Site web | Instagram