Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le lundi 19 août 2019
Hôtels du mois

À l’Hôtel Château du Grand-Lucé, le faste du XVIIIème siècle mis au goût du jour

Niché dans la campagne sarthoise, le Château du Grand-Lucé, merveille d’architecture néoclassique, accueille depuis le début de l’été ses premiers voyageurs en tant qu’hôtel de grand luxe. Une adresse confidentielle et fastueuse pour vivre la vie de château à la française.
  • L'Hôtel Château du Grand-Lucé, ouvert depuis le début de l'été, vu côté parc © YONDER.fr
    L'Hôtel Château du Grand-Lucé, ouvert depuis le début de l'été, vu côté parc © YONDER.fr
  • Détails de décoration dans la chambre 17 de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © Puxan Photography
    Détails de décoration dans la chambre 17 de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © Puxan Photography
  • Le Salon chinois de la Suite du Baron © Adam Lynk
    Le Salon chinois de la Suite du Baron © Adam Lynk
  • Détails de décoration dans la chambre 4 de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © Adam Lynk
    Détails de décoration dans la chambre 4 de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © Adam Lynk
  • Luxe, calme et volupté dans le parc du château © YONDER.fr
    Luxe, calme et volupté dans le parc du château © YONDER.fr
  • L'Hôtel Château du Grand-Lucé dispose d'une charmante piscine circulaire dans ses jardins © Adam Lynk
    L'Hôtel Château du Grand-Lucé dispose d'une charmante piscine circulaire dans ses jardins © Adam Lynk
  • Vue sur les dépendances du château © YONDER.fr
    Vue sur les dépendances du château © YONDER.fr
  • Vue aérienne de l'Hôtel Château du Grand-Lucé et de ses vastes jardins © Adam Lynk
    Vue aérienne de l'Hôtel Château du Grand-Lucé et de ses vastes jardins © Adam Lynk
La nouvelle propriétaire transforme la vaste demeure en hôtel de grand luxe, permettant à quelques happy few de vivre la vie de château à la française.

Hôtel testé et approuvé par la rédaction de YONDER - Séjour effectué en juillet 2019

Le pitch : un château néoclassique classé, transformé en hôtel de luxe

En 1760, Jacques Pineau de Viennay III, connu sous le nom du baron de Lucé et confident du roi Louis XV, demande à l’architecte Mathieu de Bayeux d’imaginer un palais d’été sur le site de son château médiéval, jugé obsolète. Quatre années, plus tard la construction du Château du Grand-Lucé, merveille néoclassique tranquillement nichée dans la campagne sarthoise, est achevée. Si le baron ne l’habitera que très fugacement, son héritage lui survivra des siècles. Sa fille y reçoit notamment les penseurs des Lumières (Voltaire, Diderot, Rousseau). Au XXème siècle, le château sert successivement d’hôpital militaire éphémère puis de refuge aux œuvres du Louvre pendant l’Occupation.

Il faut attendre le début des années 2000 pour que le nouveau destin du château ne se dessine. En 2003, le Grand-Lucé est cédé par l’État au célèbre architecte d’intérieur américain Timothy Corrigan qui le rénove à grands frais et réimagine ses intérieurs. En 2017, il cède finalement la propriété à l’une de ses compatriotes. Marcy Holtus, déjà propriétaire d’un boutique-hôtel historique dans l’Utah (Washington School House à Park City). Cette dernière transforme la vaste demeure, jadis privée, en hôtel de grand luxe; permettant à quelques happy few de vivre la vie de château à la française.
 

 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • L'escalier monumental de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © Adam Lynk
  • À l'intérieur des salons du château © YONDER.fr

 

Le château impose d’emblée sa majestueuse silhouette néoclassique, toute en symétrie, aux visiteurs.

 

Comment est l’hôtel ?

Au cœur du village du Grand-Lucé mais caché des regards pas une grille, le château impose d’emblée sa majestueuse silhouette néoclassique, toute en symétrie, aux visiteurs. À l’intérieur, l’escalier monumental, l’enfilade de salons richement décorés et l’ouverture sur l’immense parc (30 hectares, toujours entourés du mur d’enceinte moyenâgeux) donne immédiatement une idée de la manière dont vivait la noblesse à la fin du XVIIIème siècle, dans pas moins de 4,000 mètres carrés de surface habitable, sans même compter les dépendances !

L’Hôtel Château porte enfin bien son nom. Car au-delà de l’opulence et du raffinement du décor, l’adresse a été pensée pour accueillir les voyageurs du XXIème siècle. Restaurant aux ambitions gastronomiques [actuellement réservé aux guests, il sera prochainement ouvert à la clientèle extérieure, NDLR], bar à l’ambiance feutrée ou salle de bal dans les anciennes écuries attendent les voyageurs. Côté bien-être, un petit spa a été aménagé dans la buanderie d’origine alors qu’une ravissante piscine circulaire permet de se rafraîchir lorsque le mercure grimpe.
 

  • La façade de l’Hôtel Château du Grand-Lucé, côté cour © YONDER.fr
De hautes fenêtres baignent de lumière naturelle les chambres, habillées de papiers peints classiques.

 

Et les chambres ?

Avec ses 17 chambres et suites, toutes différentes et conçues en hommage au style souhaité par le baron Pineau de Viennay, l'Hôtel Château offre des espaces privatifs à la superficie XXL et à la hauteur sous plafond incomparable. Que l’on donne côté cour ou côté jardin, de hautes fenêtres baignent de lumière naturelle ces chambres impressionnantes, habillées de papiers peints classiques (pour la plupart issus de la maison Pierre Frey) où les touches modernes se font infiniment discrètes. Si les ondes du Wi-Fi flottent dans les airs, l’essentiel des équipements de notre époque (TV, machine à espresso) a disparu pour ne pas dénaturer l’aspect historique des intérieurs. Même les traditionnelles bouteilles d’eau ont été remplacée par une très chic carafe en cristal.

Dans les salles de bain, douches en marbre et/ou baignoires sur pieds ajoutent au faste des chambres.

  • Le décor des chambres et suites de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © YONDER.fr
  • Le décor des chambres et suites de l'Hôtel Château du Grand-Lucé © YONDER.fr

 

À la symétrie parfaite des jardins à la française répond le charme d’un parc à l’anglaise, avec son étang pittoresque, prolongé par une forêt de chênes blancs centenaires.

 

Ce qu’il faut retenir ?

À mille lieux de la tendance consistant pour nombre d'établissements à courir après les tendances, l’Hôtel Château du Grand-Lucé propose un élégant voyage dans le temps, plus de deux siècles en arrière, sans oublier d’y apporter ce qu’il faut de confort contemporain. L’adresse se révèle idéale pour les amateurs d’histoire fortunés (par ses tarifs, l’adresse est très exclusive) en quête de tranquillité, le temps d’un weekend à la campagne.

Ce qui fait la différence ?

Les jardins du Château, directement inspirés par ceux de Versailles et aménagés selon un axe nord-sud. À la symétrie parfaite des jardins à la française répond le charme d’un parc à l’anglaise, avec son étang pittoresque, prolongé par une forêt de chênes blancs centenaires. Entre les deux, un jardin exotique, un potager doublé un verger – alimentant les cuisines du chef – complètent le tableau idyllique des extérieurs de la demeure.

La chambre à booker ?

Chaque chambre étant différente (aménagement, ameublement, coloris), on ne peut que recommander de passer un moment sur le site du Château à choisir celle de ses rêves. Pour notre part, notre préférence va aux chambres et suites d’angle du premier étage qui bénéficient d’une double exposition. En particulier, la chambre d’angle avec vue sur le jardin située au coin sud-ouest de l’édifice.


C’est où ?

Dans le village sarthois du Grand-Lucé. On est à 30 minutes de route de la gare du Mans ce qui rend l’accès très aisé pour les Parisiens (une petite heure de trajet depuis Paris-Montparnasse) et pour les riverains de la ligne LGV Atlantique.

Si l'hôtel est techniquement dans le Val de Loire, on est un peu trop éloigné des grands châteaux de la région (Chambord, Chenonceau, Ambois, Blois,...) pour s'en servir comme d’un camp de base de luxe pour les visiter. On préfèrera donc se concentrer sur la visite des vignobles voisins dont certains, confidentiels, produisent de très jolis flacons.

Bon à savoir ?

Avec ses salons élégants, sa grande salle de bal et son jardin splendide, l’Hôtel Château du Grand-Lucé offre un décor spectaculaire aux événements privés et aux mariages en particulier.

  • La salle de bain en marbre de la Suite du Baron © Adam Lynk
  • Carafe en cristal dans les chambres © YONDER.fr

 

 

5 choses que l’on a aimées à l’Hôtel Château du Grand-Lucé

  • Le faste d’un authentique château du XVIIIème transformé méticuleusement en hôtel de luxe ;
  • Le domaine s’étendant sur 30 hectares : jardins à la française, parc soigneusement entretenu et forêt séculaire ;
  • L’élégance des chambres et suites, toutes impeccablement aménagées ;
  • La possibilité d’explorer les vignobles alentours et découvrir des vins méconnus ;
  • La proximité avec Paris : 1 heure de TGV et 30 minutes de voiture suffisent à rejoindre le château depuis la gare Montparnasse.
     

Dommage ?

Les tarifs particulièrement élevés (à partir de 650€ la nuit en haute saison et autour de 900€ pour une majorité de chambres) rendent l’adresse inaccessible à une grande majorité de voyageurs. Et sans que ceux-ci nous semblent complètement justifiés par la prestation dans sa globalité.

Combien ça coûte 

À partir de 475€ la nuit en basse saison, 650€ la nuit en haute saison pour une chambre double (King Room Village View). Pour les chambres d’angle et les suites, comptez a minima 50% de surcoût. Quant à la gigantesque Suite du Baron, véritable appartement avec cinq mètres de hauteur sous plafond, elle se négocie entre 7,500 et 15,000€ la nuit !

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Dans le parc de l’Hôtel Château du Grand-Lucé © YONDER.fr
  • Au bord de la piscine © YONDER.fr

 

Pratique

Hôtel Château du Grand Lucé

17 chambres et suites
À partir de 475€ la nuit.

Place de la République
72510 - Le Grand-Lucé - France

Tél : +33 (0)2 55 48 40 40
Email : hello@châteaugrandluce.com
Site Web officiel de l’Hôtel Château du Grand-Lucé