Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le vendredi 24 juin 2022
En partenariat avec logo malaisie
Sponsorisé

Malaisie : les 10 régions immanquables à découvrir

Véritable concentré de culture et de nature, la Malaisie se prête à tous les tourismes : entre découvertes urbaines inattendues et explorations de sites naturels superbes, rencontres fauniques exceptionnelles et expériences gastronomiques savoureuses, elle ne manque d’aucun atout !
  • L'île de Pulau Rawa se trouve dans l'aire protégée de Sultan Iskandar, sur la côte est de la péninsule malaisienne © Tourism Malaysia
    L'île de Pulau Rawa se trouve dans l'aire protégée de Sultan Iskandar, sur la côte est de la péninsule malaisienne © Tourism Malaysia
  • Les tour Petronas à Kuala Lumpur © Pawel Szymankiewicz
    Les tour Petronas à Kuala Lumpur © Pawel Szymankiewicz
  • Dans la ville de Malacca, l'église de Christ Church © Tourism Malaysia
    Dans la ville de Malacca, l'église de Christ Church © Tourism Malaysia
  • Les canaux de Malacca © Aleksandra khoroshykh
    Les canaux de Malacca © Aleksandra khoroshykh
  • Le marché de Pasar Siti Khadijah dans l'état du Kelantan  © Tourism Malaysia
    Le marché de Pasar Siti Khadijah dans l'état du Kelantan © Tourism Malaysia
  • Près de la ville d'Ipoh, les falaises de calcaire blanc © Tourism Malaysia
    Près de la ville d'Ipoh, les falaises de calcaire blanc © Tourism Malaysia
  • Marché de nuit à Kuala Lumpur, la capitale © Sushant Vohra
    Marché de nuit à Kuala Lumpur, la capitale © Sushant Vohra
  • La célébration de la fête hindoue de Thaipusam aux grottes de Batu © Tourism Malaysia
    La célébration de la fête hindoue de Thaipusam aux grottes de Batu © Tourism Malaysia
  • L'île de Pulau Payar dans l'archipel des Langkawi © Tourism Malaysia
    L'île de Pulau Payar dans l'archipel des Langkawi © Tourism Malaysia
  • Le long de la rivière Kinabatangan © Jeremy Bezanger
    Le long de la rivière Kinabatangan © Jeremy Bezanger

1. Kuala Lumpur, la ville des superlatifs

La capitale malaisienne est connue pour ses emblématiques tours jumelles, les plus hautes du monde — 451,9 mètres — reliées par une passerelle d’acier. Mais, au-delà de cette modernité, c’est à l’ensemble de ses quartiers qu’il faut se frotter pour en apprécier la diversité culturelle et architecturale. De Chinatown et son éclectique marché central à Little India et son explosion de couleurs et d’odeurs, des bâtiments de l’époque coloniale britannique comme l’ancien hôtel de Ville reconverti en théâtre ou le Sultan Abdul Samad Building d’inspiration mauresque à l’impressionnant temple hindou Sri Maha Mariamman, la mégalopole surprend à chaque instant. On respire aussi, que ce soit au Perdana Lake Gardens, jardin botanique de 100 hectares ou dans le KL Forest Eco Park, une des plus anciennes réserves forestières tropicales.

  • La Place de l’Indépendance (Dataran Merdeka) à Kuala Lumpur © Eijat Darus
    La Place de l’Indépendance (Dataran Merdeka) à Kuala Lumpur © Eijat Darus

 

On prend de la hauteur, à une dizaine de kilomètres pour visiter les grottes de Batu : ces cavernes aménagées en temples constituent le plus grand sanctuaire hindou à l’extérieur de l’Inde. On s’y régale enfin car de la street food au marché nocturne de Jalan Alor aux tables les plus branchées, la scène culinaire s’avère particulièrement riche.

L’adresse ? À 45 mn de la ville, les Sekeping Serendah Retreats offrent une escapade minimaliste en pleine jungle dans un décor semi-industriel qui laisse toute sa place à la nature.

Plus d’informations sur visitkl.gov.

  • Petronas twin tower © Visit Malaysia
  • Thaipusam batu cave © Visit Malaysia

 

2. Malacca, merveille culturelle et culinaire

Elle a donné son nom à l’un des plus célèbres détroits, cette ville cosmopolite face à Sumatra. Son port raconte l’histoire, des Malais aux Chinois, des Indonésiens aux Portugais, des Hollandais aux Britanniques. Et sa vieille ville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, déploie un bel ensemble : le charme des bâtiments de Dutch Square défie l’originalité des mosquées, la pimpante Christ Church — la plus ancienne église protestante de Malaisie — regarde les émouvantes ruines de l’église Saint-Paul sur la colline éponyme quand Cheng Hoon Teng, le plus vieux des temples chinois en activité du pays rivalise avec les vestiges du fort portugais, A Famosa. Dans l’ancienne rue Heeren, les magasins chinois ont été reconvertis en cafés et boutiques, appétissants restaurants et hôtels ravissants.

  • La ville est traversée par des canaux © Syahrin Seth
    La ville est traversée par des canaux © Syahrin Seth

 

Dans la douceur du soir, on vient flâner dans le marché de Jonker Walk : outre ses stands de souvenirs bigarrés, c’est l’occasion de tester une gastronomie des plus métissées : on picore des boulettes de riz chinoises au poulet ou ces brochettes satay javanaises, on s’essaye au pasu kaemadu portugais, on goûte en dessert le chendol malaisien. Presqu’un tour du monde culinaire !

Où dormir ?

  • Au Liu Men Hotel Melaka, 6 anciennes maisons-ateliers datant d'avant la Seconde Guerre mondiale.
  • À l'Hotel Majestic Malacca, luxueuse résidence d'un commerçant chinois des années 1920, entièrement restaurée, agrandie et a l'atmosphère délicieusement surrannée.
  • Au Courtyard @ Heeren Boutique Hotel dans le quartier chinois, l'atmosphère pittoresque du comptoir commercial qu'était Malacca se mélange au confort moderne. Une option économique à quelques mètres de la rivière.

Plus d’informations sur tourismmelaka.com

  • Stadhuys Melaka © DR
  • Jonker Street Night Market, Malacca © Deva Darshan

 

Après une visite à Little India, bourdonnante d’activité, on emprunte le funiculaire de Penang Hill qui permet d’embrasser toute la capitale du regard

3. Penang, historique et éclectique

Sur la côte ouest, Penang, un ancien comptoir britannique, brandit fièrement sa capitale George Town, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. On s’immerge dans ses vestiges coloniaux, du Fort Cornwallis orné de canons de bronze à l’imposant hôtel de ville, en passant par la tour de l’horloge. On s’arrête devant le manoir bleu, érigé à la fin du XIXe siècle par un riche marchand chinois, Cheong Fatt Tze : instagrammable en diable ! Autre découverte étonnante, les 52 œuvres de street art disséminées à travers la ville. Au fil des quartiers on butine les nombreux stands de street food, ou l’on pioche dans la palette étendue de restaurants malais, indiens ou peranakan, comme on désigne les descendant des premiers chinois qui s’installèrent en Malaisie. Après une visite à Little India, bourdonnante d’activité, et de la maison de clan Khoo Kongsi, on emprunte le funiculaire de Penang Hill qui permet d’embrasser toute la capitale du regard. Autre point de vue immanquable à 8 km, Kek Lok Si Temple, l’un des plus grands temples bouddhistes d’Asie du Sud-Est. De sa pagode de 7 étages aux dix mille bouddhas à la statue de Guanyin, haute de 36 mètres, on ne sait ce qui impressionne le plus !

Bon à savoir ?

  • Ancienne villa ayant appartenue à un riche marchant chinois, The Edison George Town est aujourd’hui un boutique-hôtel entre charme colonial et déco contemporaine.
  • Voisin du temple Guan Yin, le Seven Terraces s’organise autour d’une cour avec balcon filant. Mobilier ancien, portes en bois sombre, sol en carrelage d’époque rendent hommage à ces anciennes maisons d’artisans.
  • Le Eastern & Oriental Hotel a été fondé en 1885 par les frères Sarkies (également à l'origine du Raffles de Singapour) et a vu défiler Charlie Chaplin, Kipling ou Sun Yat Sen. Cette grande dame coloniale possède des chambres vue sur mer, plusieurs restaurants et un spa.
  • Estampillé Design Hotel, le Macalister Mansion compte seulement 8 clés dans une maison coloniale du siècle passé, entièrement rénovée de manière contemporaine avec restaurant, café et piscine.
  • Le prestigieux manoir bleu de Cheong Fatt Tze accueille 18 chambres anciennes, dont 2 maisons à 10 mn de l’hôtel, au cœur du périmètre Unesco de Malacca.

Plus d’informations sur mypenang.gov.my

  • Penang Geraldine © DR
  • Penang Yaopey © DR

 

4. Ipoh, discrète et étonnante

Il se dit qu’Ipoh est l’une des plus anciennes villes du pays. Ce qui est sûr, elle est la capitale du Perak, la quatrième plus grande ville de Malaisie et la porte d’entrée des Cameron Highlands. De son son passé – considérée comme le centre de l’industrie mondiale de l’étain — elle conserve une atmosphère étonnante, à commencer par ces falaises blanches et ces grottes calcaires. On s’égare dans la vieille ville décorée des fresques murales - clins d’œil au patrimoine culturel d’Ipoh. On s’étonne devant l’architecture du château de Kellie, cadeau d’un riche Écossais à sa femme, pour autant jamais achevé ; on s’amuse des parapluies multicolores qui égaient l’allée Concubine, centre névralgique pour le shopping et les restaurants ; on s’émerveille devant les temples bouddhistes troglodytiques. 

  • Le temple Sam Poh Thong © Visit Malaysia
    Le temple Sam Poh Thong © Tourism Malaysia

 

Surtout, on se régale : car Ipoh est également bien connue pour la variété de sa gastronomie, les amateurs ne manqueront pas le café blanc, une spécialité locale.

L’adresse ? Sur les contrefort de la réserve naturelle Ulu Kinta, The Banjaran Hotsprings Retreat est une escapade dédiée au bien-être avec des villas dans un jardin ou au bord d’un canal.

Plus d’informations sur ipoh-city.com

  • Lata Kekabu  © Tourism Malaysia
  • The Banjaran Hotsprings Retreat   © Tourism Malaysia

 

5. Belum, sauvage et attachante

Au nord de la péninsule, dans l’état du Perak, existe un trésor naturel, une des plus anciennes forêts tropicales de la planète, Belum. Vieille de plus de 130 millions d’années, s’y épanouissent plus de 300 espèces de plantes dont la rafflésie, plus grande fleur au monde. Il faut viser juste pour admirer ses larges pétales rouges : elle ne fleurit que quelques jours par an. On y trouve également des mammifères parmi les plus menacés comme l’éléphant indien, le léopard des nuages ou l’ours des cocotiers. Sans compter le tigre malais, dont moins de 150 ont été répertoriés. Forcément, les chances d’en apercevoir sont ténues ! On se console avec cette balade sur le lac de Temenggor à la rencontre des Orang Asli, une des 18 tribus de peuples autochtones du pays avant de plonger sous les cascades de Pulau Tujuh : un rafraîchissement salvateur.

  • Royal Belum Nationa Park © DR
    Royal Belum Nationa Park © Tourism Malaysia


Plus d’information sur le site officiel de Belum Temenggor


6. Langkawi, sous la mer et dans les cieux

Un chapelet d’îles – près d’une centaine — éparpillées sur la Mer d’Andaman : bienvenue dans l’archipel de Langkawi, au nord-ouest de la Malaisie. On atterrit à Pulau Langkawi, la plus grande. Mais les plongeurs lui préfèreront Pulay Payar. Ce parc marin grouille d’une vie étonnante : mérous, murènes, poissons-anges, poissons-globes, des poissons-clowns mais aussi barracudas, requins léopards... Nées il y a plus de 500 millions d’années, les îles jouissent d’une telle diversité géologique, alternant mangroves et grottes calcaire, forêt tropicale et plages désertes, qu’elles ont été classées Géoparc mondial par l’Unesco. Et sa faune, là encore n’est pas en reste : milan royal, varans, singes et cet aigle des mers, au ventre blanc, qui plane avec majesté : c’est même lui qui a donné son nom à l’archipel.

Ilyuza Mingazova © DR

Les maisons traditionnelles © Ilyuza Mingazova

  •  

Les adresses ?

  • On dort au Bon Ton Resort, 8 villas malaises traditionnelles au milieu des rizières.
  • Le Temple Tree Boutique Resort Langkawi compte 8 villas anciennes en bois provenant de toute la Malaisie et remontées dans cet immense jardin, avec 2 piscines et une restaurant.
  • Enfin, 20 villas en bois de style malais sur pilotis constituent le Kunang Kunang Heritage Villas, avec sa piscine d’eau salée au milieu d’un lac. L’hôtel appartient à un designer, gage de confort et de style. 

Plus d’information sur naturallylangkawi.my

Langkawi © Jesse-Vermeulen

Langkawi © Jesse Vermeulen

 
Direction le nord-est de Bornéo, au cœur de la forêt primaire de Sabah traversée par le fleuve de Kinabatangan

7. Kinabatangan, un sanctuaire unique

Direction le nord-est de Bornéo, au cœur de la forêt primaire de Sabah traversée par le fleuve de Kinabatangan. 560 km d’une richesse faunique étonnante et l’un de deux seuls endroits au monde où l’on peut observer dix espèces de primates, de l’orang-outan au macaque, en passant par le singe proboscis.  Une eau sombre dans laquelle peinent à se refléter les cordes qui le traversent en hauteur, intrigantes. Jusqu’à ce que l’on voie un ballet de singes nasiques qui empruntent ce drôle de chemin pour traverser. Sur la berge, comme une ombre silencieuse : un crocodile étire ses 4 mètres au soleil. Dans le ciel c’est le Calaos Rhinocéros, plus gros oiseau de l’île qui déploie ses 1,5 m d’envergure !  Avec un peu de chance, on pourra même observer un troupeau d’éléphants pygmées — le plus petit des éléphants d’Asie — Allez, on sort son appareil photo !

  • Elephant Kinabatangan river © Rob Hampson
    Elephant Kinabatangan river © Rob Hampson


Plus d’informations sur le site officiel de sabahtourism.com


8. Au Sarawak, les orangs-outans sont sauvés

Les orangs-outans sont moins de 50 000 au monde à l’état sauvage : on comprend donc l’urgence à les sauvegarder ! C’est le projet du Matang Wildlife Center, situé en lisière du parc national de Kubah. Et rien de tel pour sensibiliser les visiteurs que de leur proposer une journée de bénévolat afin de comprendre l’importance de leur réhabilitation. Arrivés orphelins ou blessés au centre, ils y sont soignés, dorlotés, nourris, avant d'être, dans la mesure du possible, relâchés. Un long processus qui transite d’un enclos à la forêt alentours, avant la totale liberté. Le centre récupère également d’autres animaux abandonnés comme cet ours malais, que l’on ne se lasse pas de regarder. Et pour finir la journée, on visite le village culturel, sorte de musée ethnographique pour connaître les groupes ethniques de la région et leur mode de vie.

Bon à savoir ? Depuis le Matang Wildlife Center, quatre sentiers de randonnée sont balisés, qui se parcourent en 1 à 4 heures à travers la jungle.

Plus d’information sur sarawaktourism.com

  • La jungle du Sarawak © Imaad
  • La Semenggoh Nature Reserve dans le Sarawak © Pat Whelen

 

9. Pulau Rawa, déconnexion assurée

Pour flotter dans une parenthèse de douceur, Pulau Rawa est probablement l’une des îles les mieux indiquée du pays. Réfugiée dans le parc marin de Sultan Iskandar, sur la côte est de la péninsule malaisienne, cette propriété privée du sultan de Johor diffuse une atmosphère unique. Parée de falaises spectaculaires, elle distille des plages de sable fin léchées par une eau au turquoise insolant. Rawa — qui signifie colombe blanche — est définitivement une destination d’amoureux que ce soit en voyage de noces, ou juste pour déconnecter en mode slow tourisme. On s’y adonne à la plongée, on part à l’ascension du sommet de l’île à travers la jungle et l’on profite donc de la plage, juste sublime. Ne cherchez pas ici une animation délurée : Paula Rawa est l’endroit idéal pour suspendre le temps.

  • Pulau Rawa © DR
    Pulau Rawa © Tourism Malaysia
     

Le conseil en plus ? passer la nuit dans un Beachfront Chalet du Rawa Island Resort pour un moment suspendu dans le temps.


10. Kelantan, le berceau de la culture malaise

Ici, pas d’immeubles qui titillent le ciel, pas de magasins hype, mais un environnement qui sied au berceau de la culture malaise, notamment en matière d’artisanat traditionnel. Levez-les yeux vers l’azur pour admirer cette danse lascive : ce sont les wau - traduisez cerf-volant : un cadre en bambou, du papier de toutes les couleurs, ici la tradition se transmet de génération en génération. Un cadeau aussi onirique qu’inattendu à rapporter. Et puis il y a ces tissus magnifiques, du batik coloré et floral au songket, riche brocard chatoyant. C’est sans compter les somptueux paysages du Parc national de Taman Negara, à cheval sur trois états, dont celui du Kelanta :  montagnes, forêts tropicales et jungle touffue constituent un fabuleux terrain de jeux pour randonneurs.

Bon à savoir ? Dans le Gunung Stong State Park, on trouve l’une des plus haute cascade de toute l’Asie du Sud-Est, les chutes Jelawang.

  • Kelantan  © Tourism Malaysia
  • Kuala Koh National Park © Tourism Malaysia

 

PRATIQUE

Pour un voyage en Malaisie organisé en toute tranquilité, de nombreuses activités peuvent être organisées par :

  • Marco Vasco, propose un circuit de 14 jours/11 nuits en transferts et voiture de location entre Malacca, Kuala Lumpur, les Cameron Highlands, le Parc National Taman Negara, Kota Bahru et les îles de Perhentian. Pour plus d'informations, contacter le 01 73 43 98 14
     
  • Terres Lointaines propose un circuit de 14 jours/11 nuits avec bus et transfert privé entre Malacca, Kuala Lumpur, Kuala Tembeling, Taman Negara, Cameron Highlands et le nord du pays : Penang, Kuala Besut, Kota Bharu et l'île de Perhentian. Pour plus d'informations, @terres-lointaines.com
     
  • Amplitudes, propose un circuit de 15 jours/12 nuits en autonomie, de Malacca aux îles de Perhentian ou Redang au nord, en passant par Kuala Lumpur, les Cameron Highlands, Taman Negara et Kuala Terengganu. Pour plus d'informations, utiliser le formulaire contact
Y aller

De nombreuses compagnies aériennes desservent la Malaisie depuis la France :

Singapour Airlines et Air France avec escale à Singapour
Etihad avec escale à Abu Dhabi
Sri Lankan avec escale à Colombo
Qatar Airways et Malaysia Airlines avec escale à Doha
Oman Air avec escale à Mascate
Emirates avec escale à Dubai
Turkish Airlines avec escale à Istanbul

Plus d'informations sur malaysia.travel et sur Instagram

    Nous recommandons aussi