Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le samedi 04 juin 2022
72 heures à...

72 heures aux Îles Féroé : notre itinéraire pour découvrir l'archipel en trois jours

Petit archipel autonome aux paysages grandioses de l'Atlantique Nord, les Îles Féroé sont à la même latitude que l'Alaska, le Yukon et la Sibérie, Une escapade boréale facilement accessible grâce à une liaison directe depuis Paris.
  • Îles Féroé | Le point de vue de Norðradalsvegur et l'île de Koltur © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Le point de vue de Norðradalsvegur et l'île de Koltur © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Au phare de Koltur, l'un des plus beaux paysages de l'archipel © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Au phare de Koltur, l'un des plus beaux paysages de l'archipel © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Sur la route de Vestmanna, la lumière change chaque minute ou presque © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Sur la route de Vestmanna, la lumière change chaque minute ou presque © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Les maisons en tourbe, typiques, se retrouvent jusqu'au cœur de la capitale Tórshavn © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Les maisons en tourbe, typiques, se retrouvent jusqu'au cœur de la capitale Tórshavn © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | La lande des Féroé et sa lumière © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | La lande des Féroé et sa lumière © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Au bord de l'océan © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Au bord de l'océan © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Des jeunes s'amusent à plonger dans le port où l'eau est à 8°C © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Des jeunes s'amusent à plonger dans le port où l'eau est à 8°C © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Les falaises de Vestmanna où nichent de nombreux oiseaux © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Les falaises de Vestmanna où nichent de nombreux oiseaux © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Coucher de soleil sur l'île d'Hestur © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Coucher de soleil sur l'île d'Hestur © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | L'église de Rituvík © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | L'église de Rituvík © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Le ferry entre l'île de Kalsoy en Klaksvík, deuxième ville du pays © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | Le ferry entre l'île de Kalsoy en Klaksvík, deuxième ville du pays © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | En hélicoptère au-dessus des îles © PG|YONDER.fr
    Îles Féroé | En hélicoptère au-dessus des îles © PG|YONDER.fr
Des paysages grandioses relevés par la brume, le soleil qui perce les nuages, la bruine mêlée au beau temps. 

En regardant sa propre position sur son téléphone, on aurait presque l’impression d’être en croisière sur l’Atlantique. Situées entre l’Islande, la Norvège et l’Écosse, les 18 îles qui composent l’archipel des Féroé semblent isolées et lointaines. On y parle le féroïen, une langue issue du vieux norrois apportée par les Vikings, on y élève en liberté 80,000 moutons, pour 55,000 habitants, et l’on fait partie du royaume de Danemark, comme le Groenland, sans appartenir à l’Union européenne. Randi, notre guide francophone à Tórshavn, la capitale, met d'ailleurs les choses au clair : « on aime bien les Danois, mais nous ne sommes pas Danois ! ».

Un territoire isolé géographiquement, fier de sa culture, mais pas coupé du monde pour autant. Oslo et Édimbourg sont à une heure de vol, l’Islande et Copenhague à moins de deux heures. Les habitants parlent souvent anglais et danois en plus de leur langue maternelle, les infrastructures sont en parfait état, et des tunnels sous-marins qui passent sous l’océan relient même certaines îles entre elles. 

L’atout principal des Féroé, ou Føroyar comme on dit ici, c’est leur nature. Plus hautes falaises maritimes d’Europe, fjords, côte déchirée, pitons rocheux qui jaillissent vers le ciel depuis la mer, ruisseaux qui sillonnent la steppe où paissent les moutons, oiseaux marins qui nichent par millier… des paysages grandioses relevés par la brume, le soleil qui perce les nuages, la bruine mêlée au beau temps. 

Guide de survie phonétique : en féroïen, le ø se prononce "eu" et le ð "th" comme en anglais.


SOMMAIRE

1. Jeudi : arrivée
2.
Vendredi : de Vestmanna à Klaksvík
3.
Samedi : la capitale Tórshavn et l'île de Kalsoy
4.
Dimanche : Kirkjubøur et les falaises de Hestur
5.
Lundi : Gásadalur

 

Jeudi

16h45 – Partir pour les îles Féroé par un vol direct depuis Paris (2h40)

Depuis l’aéroport Paris-CDG, les Îles Féroé sont désormais à 2h40 de la France sans escale. C’est la compagnie aérienne nationale des îles Féroé, Atlantic Airways, qui permet un voyage rapide pendant lequel on aura le loisir d’observer le Royaume-Uni défiler sous ses yeux… si les nuages ne sont pas au rendez-vous ! À l’arrivée, on survole les îles du sud des Féroé — Suðuroy et Sandoy — avant de survoler le lac Leitisvatn, l’un des lieux les plus photographiés des îles.

Construite par les Anglais lors de la Seconde Guerre mondiale, la piste d’atterrissage est très courte et les conditions météo souvent difficiles, n’autorisant que certains modèles d’avions équipés d’une technologie de pointe à atterrir. Si les hôtesses insistent pour que vous rangiez tout, même les livres ou les petits objets, ce n’est pas pour rien, le freinage est rude ! À 18h25, bienvenue à l’aéroport de Vagár, situé sur l’île du même nom.

 

Atlantic Airways
Deux vols hebdomadaires les lundis et jeudis jusqu’au 17 octobre 2022 (plus de détails dans l'encadré)
À partir de 407€ A/R.

Site Web

 

19h30 – Poser ses valises au Hilton Garden Inn

En 45 min de route depuis l’aéroport, on arrive à Tórshavn, la capitale des îles Féroé. On a changé d’île, sans emprunter ni pont ni ferry, mais un tunnel sous-marin de cinq kilomètres qui plonge à 105 m sous le niveau de la mer. Des cascades bordent la route, les lacs défilent et les moutons paissent sur la lande, le tout saupoudré de brouillard et de rayons de soleil, nous donnant un aperçu de nos trois prochains jours. 

Situé en bordure de Tórshavn, l’hôtel Hilton Garden Inn est un vaste quatre étoiles de 130 chambres, moderne mais dont le toit couvert de gazon s’inspire des maisons traditionnelles. Les chambres sont vastes et lumineuses avec de grandes baies vitrées. Au rez-de-chaussée, vaste espace avec cheminée, bar et restaurant de bonne facture où est également servi le petit-déjeuner. L’hôtel se situe dans une zone commerciale, mais possède un grand parking très pratique pour sa voiture de location, et se trouve à 15 min à pied du centre de Tórshavn.

Les conseils en plus ? Réserver une chambre au 4e étage du côté de l’entrée pour une vue sur la lande et la mer ; marcher jusqu’à la cascade de Svartafoss (20 min).

  • Îles Féroé | Hilton Garden Inn Faroe Islands | Bar © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Hilton Garden Inn Faroe Islands | Chambre © PG|YONDER.fr

 

Hilton Garden Inn Faroe Islands
130 clés, à partir de 140€ la nuit
13 Staravegur, Tórshavn

Site Web

 

Vendredi

10h15 – Contempler les falaises de Vestmanna

Depuis la capitale, direction le village de Vestmanna au nord, en passant par la route Oyggjarvegur qui traverse les montagnes. Le chemin est un spectacle, entre montagnes enherbées sans aucun arbres ni ruisseaux. Une étape s’impose à Norðradalsvegur, un mirador y offre une vue sur les impressionnantes falaises de l’île Koltur.

Arrivés dans le port de Vestmanna, on embarque pour une croisière de deux heures à la découverte des falaises de l’île de Vágar jusqu’au Trøllkonufingur, ou « doigt de troll », un éperon rocheux de plus de 300 mètres qui sort des flots. Le long des falaises atteignant parfois 600 mètres de hauteur, le bateau s’arrête devant des cascades se jettant dans la mer, des grottes creusées par les vagues et l’on aperçoit toutes sortes d’oiseaux marins, dont les fameux macareux au bec rouge, bleu et jaune au printemps. Pendant la durée de la croisière, la météo peut changer plusieurs fois, passant d’une pluie battante au plein soleil en quelques minutes, ce qui renforce les contrastes entre les pelouses vertes, la pierre volcanique et l'eau bleue. Dans la baie de Vestmanna, on passe à côté de parcs on sont élevés des saumons, principal produit d'exportation des Féroé. 

Plus d’infos sur les croisières à Vestamanna

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Îles Féroé | Falaises de Vestmanna © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Falaises de Vestmanna – Trøllkonufingur © PG|YONDER.fr

 

Le tunnel d'Eysturoy a fait la une des journaux lors de son inauguration car il abrite le premier rond-point sous-marin au monde.

14h – Randonner entre Klaksvík et Árnadjørður

On pourrait aller à Mykines ou à Suðuroy, réputées pour leur beauté et leur isolement, mais en trois jours, c'est probablement trop ambitieux. Sur les conseils d'un guide local, direction Klaksvík, deuxième ville du pays avec ses 5,000 habitants, en 45 min depuis Tórshavn. En voiture, on passera dans deux tunnels sous-marins, dont le tunnel d'Eysturoy. Ce dernier a fait la une des journaux lors de son inauguration car il abrite le premier rond-point sous-marin au monde. 

Arrivés à Klaksvík, on débute la randonnée de 5 km en périphérie nord de la ville, par une ascension des pentes dominant le port. Ces champs appartiennent toujours aux descendants du héros national Nólsoyar Páll (1766-1809), célèbre pour sa Ballade de l'oiseau, satire de la société dont il caricatura les membres en toutes sortes d'oiseaux remplis de défauts. De nombreux volatiles nichent d'ailleurs dans la zone, et l'on peut voir les ruines d'anciennes maisons dans lesquelles les habitants faisaient sécher la tourbe servant à chauffer les habitations. Arrivé au col d'Áarskarð, le paysage est brut, sauvage, mais la vue sur est imprenable sur le petit village d'Árnadjørður en contrebas, le fjord et les montagnes environnantes qui se jettent dans l'eau. Chaque minute, la lumière et les couleurs changent selon les nuages, le soleil et l'état de la mer.

Point de départ de la randonnée : 21 Undir Kráarbrekku, Klaksvík 700
Carte et description sur whatson.fo

  • Les paysages des Féroé, où le temps change chaque heure © PG|YONDER.fr
    Les paysages des Féroé, où le temps change chaque heure © PG|YONDER.fr

 

19h – Déguster la gastronomie traditionnelle féroïenne chez Anna et Óli 

Direction le hameau de Velbastaður, à 15 min de Tórshavn, pour un dîner haut en couleurs chez Óli, gentleman farmer bavard, et Anna Rubeksen, cuisinière hors pair, pour découvrir la gastronomie traditionnelle féroïenne. Plusieurs fois par semaine, ce couple qui possède une ferme et une maison à la vue imprenable sur le fjord Hestfjørður et l’île de Hestur, organise des dîners à leur domicile. Les trois chiens du foyer à nos pieds, on déguste un jus de rhubarbe pétillant accompagné d’une bonne rasade de gin des Féroé, avec un saucisson de mouton. Délicieuse entrée en matière. Suit le saumon fumé national et quelques légumes crus arrosés de soupe au curry, présenté dans le service en porcelaine de la grand-mère d’Anna. 

Les découvertes gustatives arrivent avec le premier plat, de la morue fermentée accompagnée de sauce Garnatálg, composée de la graisse fermentée entourant les intestins de mouton. Si la fermentation à l’air libre est une manière traditionnelle de conserver viande et poissons, elle est toujours populaire pour les repas familiaux. Les papilles étrangères, elles, y sont moins habituées... Le deuxième plat, de l’épaule et une longe d’agneau de la ferme rôties et accompagnées de pommes de terre caramélisées, est dévoré sans demander son reste. Pour clôturer ces agapes, le dessert national, le rabarbutriffla, ou compote de rhubarbe servie avec de la crème et un léger crumble.

Heimablídni chez Óli et Anna
Gerðisbreyt 8, FO-176 Velbastaður
Dîner en cinq plats, DKK 995 / personne (environ 133€)
Page Facebook

Toutes les adresses « Heimablídni » sur le site de Visit Faroe Islands

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Îles Féroé | Dîner chez Óli et Anna © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Soupe au saumon chez chez Óli et Anna © PG|YONDER.fr

 

C’est à l’emplacement même du drapeau que les représentants Vikings des 18 îles de l’archipel se réunissaient lors de l’assemblée du ting dès le IXe siècle, ce qui fait du parlement des Féroé le plus ancien du monde.

Samedi

10h – Faire le tour de Tórshavn, la capitale des Féroé

La capitale des Féroé compte près de 20,000 habitants sur les 55,000 vivant sur l’archipel. Accompagnés de notre guide francophone Randi, on débute notre visite par le vieux quartier de Reyni où se trouvent des maisons en bois rouge et noire aux charmants jardinets, quelques ministères ressemblant à des maisons de campagne et l’ancien siège du Parlement devant lequel flotte le drapeau des îles. C’est à l’emplacement même du drapeau que les représentants Vikings des 18 îles de l’archipel se réunissaient lors de l’assemblée du ting dès le IXe siècle, ce qui fait du parlement des Féroé le plus ancien du monde. N’en déplaise aux Islandais qui revendiquent ce titre comme Randi le fait malicieusement remarquer ...

  • Le vieux quartier de Reyni et ses maisons au toits en tourbe © PG|YONDER.fr
    Le vieux quartier de Reyni et ses maisons au toits en tourbe © PG|YONDER.fr

 

Dans le port, des jeunes en combinaison plongent des bateaux dans l’eau glacée de l’Atlantique, tandis que des rameurs s’entraînent dans un bateau traditionnel en bois pour la course qui a lieu lors de la fête nationale le 29 juillet. Nous arrivons devant la Cathédrale de Tórshavn, puis devant le Parlement actuel, le Løgting, cœur de la vie politique de l’île où débattent les députés unionistes et indépendantistes, luthériens et laïcs, de gauche ou de droite. La vie politique n'est pas de tout repos aux Féroé malgré sa faible population.

Les bonnes adresses du centre-ville ? 

  • Östrom : situé dans une ancienne usine créée par un Suédois nommé Öström, on trouve dans cette boutique d’artisanat et de design des vêtements en laine, affiches, objets en bois sculptés, bijoux… le meilleur des îles Féroé. 
    Skálatrøð 18, Tórshavn | Facebook
     
  • Steinprint : au rez-de-chaussée, une galerie qui expose les œuvres d'artistes féroïens, et un atelier de lithographie au premier étage. La presse d'imprimerie date de 1877, les bocaux de pigments encombrent les étagères, une petite fenêtre donne sur le port, et l'on veut ramener pour décorer ses murs.
    16 Skálatrøð, Tórshavn Site Web
     
  • Ullvøruhúsið : une boutique réunissant deux marques de tricot inspirées par les traditions féroïennes.
    27 Niels Finsens gøta, Tórshavn | Site Web
     
  • Tutl : pour les amateurs de musique, on y trouve CDs et vinyles.Tutl est aussi un label indépendant, détenu par des musiciens, mettant un point d’honneur à produire des artistes féroïens.
    Niels Finsensgøta 9c, Tórshavn | Site Web
     
  • Guðrun & Guðrun : une marque de vêtements en laine fondée par deux Féroïennes, qui réinterprètent les tricots traditionnels. La laine provient de moutons des îles Féroé et est tricotée sur place, ou en Jordanie ou au Pérou dans le cadre d’un projet d’émancipation des femmes.
    13 Niels Finsens gøta, Tórshavn | Site Web
  • Le poulpe buveur du restaurant ROKS © PG|YONDER.fr
    Le poulpe buveur du restaurant ROKS © PG|YONDER.fr

 

Le shopping terminé, on remonte le ruisseau Havnará qui serpente en pleine ville le long de maisons en bois traditionnelles ou de vraies pièces d’architecture moderne. La végétation se fait dense et on atteint le parc bucolique Viðarlundin sur une butte, avant de boire un café au Listasavn Føroya, la Galerie Nationale des Iles Féroé. Après une part de cake à la carotte, direction la collection permanente qui rassemble des œuvres d’artistes féroïens de 1830 à nos jours. Classées par thèmes, les peintures, sculptures et installations modernes et contemporaines transmettent la sensibilité des artistes dont Sámal Joensen-Mikines et Frida Zachariassen, influencés par la nature, les éléments, les traditions et les contacts extérieurs. 

Listasavn Føroya
Gundadalsvegur 9, Tórshavn
Site Web

  • Îles Féroé | Port de Torshavn © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Listasavn Føroya © PG|YONDER.fr

 

Depuis les airs et malgré des nuages bas et la pluie, le survol des fjords et des montagnes est une expérience inoubliable.

13h — Survoler les Féroé en hélicoptère

Aux Féroé, on prend l’hélicoptère comme on prend le bus en France. C’est un peu exagéré, mais l’idée est là : certaines îles ne sont reliées que par ce moyen de transport, dont les prix très bas (une trentaine d’euros par trajet) sont subventionnés par le gouvernement pour permettre aux habitants de ne pas être isolés. Outre les lignes classiques qui opèrent les dimanches, mercredis et vendredis (les lundis également en été) pour se rendre à Dímun, Mykines, Koltur, etc., Atlantic Airways offre aussi la possibilité de réserver des vols charter et de survoler l’île de Kalsoy, où ont été tournées les scènes finales du dernier James Bond, No Time To Die. Depuis les airs et malgré des nuages bas et de la pluie, le survol des fjords et des montagnes est une expérience inoubliable. Les ruisseaux tissent un réseau sur la lande verte, le nez des sommets est caché par la brume, les vague frappent les contreforts rocheux et paraissent pourtant minuscule vues de haut. Le village de Trøllanes apparaît soudain, ses quelques maisons rouges, blanches et noires dominant l’océan.

  • Îles Féroé | Vue depuis l'hélicoptère © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | Atterrissage à Trøllhanes © PG|YONDER.fr

 

Après nous avoir déposés sur la seule route menant au village, l’hélicoptère repart et nous laisse en compagnie de Jóhannus Kallgarð. Ce jeune fermier possédant des centaines d’hectares au nord de l’île est apparu dans le générique du film James Bond grâce à son aide précieuse pendant le tournage. Sur ses terres, il sera notre guide pour une randonnée d’une petite heure. On passe à côté des ruines d’une cabane où sécher la tourbe, les moutons paissent tranquillement et le bruit du ressac nous accompagne tout au long de la balade dans une herbe épaisse et humide, qui fait des vaguelettes comme sur les dunes de sable battues par le vent.

Arrivés au phare de Kallur, on s'émerveille face à l’un des plus beaux paysages des Féroé, et la pluie fine qui était de la partie laisse miraculeusement place à des trouées de soleil à travers les nuages. Une falaise de plus de 500 mètres de hauteur plonge dans l’océan à l’aspect de mercure. On distingue des deux côtés de la côte six des dix-huit îles composant l’archipel alors que le petit phare rouge se dresse en sentinelle des tempêtes face à l’Atlantique. Les amateurs de photo seront servis. 

  • Le géant et la sorcière, plantés dans l’eau à une quinzaine de kilomètres du phare de Kallur © PG|YONDER.fr
    Le géant et la sorcière, plantés dans l’eau à une quinzaine de kilomètres du phare de Kallur © PG|YONDER.fr

 

Vol en hélicoptère Atlantic Airways
Expérience Vágar from above
Expérience James Bond locations
Réservation de vol charter
Réserver sa randonnée guidée aux Féroé sur guidetofaroeislands.fo

 

16h – Prendre un café à Mikladalur

Depuis Trøllanes, en redescend vers le sud de l'île de Kalsoy en passant par l'unique route, et par des tunnels creusés dans la montagne. Avec une seule voie et sans éclairage, ils ont permis de désenclaver les quatre villages de l'île, auparavant accessibles uniquement en bateau et à pied. On arrive à Mikladalur, le plus grand d'entre eux (27 habitants), enfermé dans une grande vallée ouverte sur le large. Les maisons ont leurs toits en tourbe, une église blanche trône au milieu du village, et après un long escalier, on arrive au petit port, avec sa statue de Kópakonan, la femme phoque issue d'une légende locale, dressée sur un rocher.

En haut des marches, le Eðge café, est le seul sur l'île. On s'y réchauffe après notre randonnée grâce à une bonne soupe de poisson et des bières locales, le tout avec vue sur la grande cascade Mikladalurfossur se jettant dans l'océan juste derrière la baie vitrée. On reprend la route pour une vingtaine de minutes jusqu'au port de Syðradalur où un ferry nous ramène à Klaksvík.

La légende de la femme-phoque (en anglais) par Visit Faroe Islands

Eðge café
797 Mikladalur, Norðoyggjar
Page Instagram

 

19h – Dîner à Barbara Fishhouse

Cette maisonnette du port de Tórshavn au toit en tourbe, baptisée en l’honneur du roman Barbara par l’auteur féroïen le plus célèbre, Jørgen-Frantz Jacobsen, est comme son nom l’indique le repaire des amateurs d’iode. À quelques mètres de restaurant du lendemain (ROKS, lire ci-dessous), l’atmosphère cocooning — tables carrelées, poutres blanches, toit bas et murs clairs — nous enveloppe pour un dîner où poissons et crustacés des Féroé jouent les premiers rôles. Au menu, un ceviche de St-Jacques, concombre, jalapeño et coriandre à partager avec des moules géantes de l’Atlantique, carottes pil pil et alino, suivies d’une soupe de poisson ou d’une lotte servie avec asperges et betterave. Un repas rafraîchissant et chaleureux.

Barbara Fishhouse
Gongin 4-6, Tórshavn
Site Web | Instagram

Mais aussi ? Dans les maisons mitoyennes, d’autres restaurants appartenant au même propriétaire et tous uniques : Áarstova, qui mélange les traditions marines et terrestres de l’île, avec l’agneau en majesté ; ou Ræst Fermented & Traditional, où la fermentation traditionnelle des aliments est mise au goût du jour.

Pages Instagram du restaurant Áarstova et Ræst Fermented & Traditional

 

23h — Faire la tournée des bars sur le port

Il suffit de marcher quelques mètres pour s’arrêter à THE TARV Grillhouse, un restaurant qui se transforme en bar après le service. Sur la terrasse ou dans une ambiance à la croisée entre salle des machines et taverne de marin, l’ambiance chaleureuse nous embarque dans un marathon de cocktails. Autre option, ou prochaine étape, c’est au choix, le Mikkeller Tórshavn, un bar à bières de poche dans une maison en bois de plus de 500 ans, qui sert une quinzaine de bières pression. Pour les couche-tôt, direction le Sirkus Bar et son ambiance jeune et branchée, avec sa bière locale brassée au rez-de-chaussée, qui ferme cependant à 22 h.

Depuis 1994, on recense deux habitants sur l’île de Koltur, Lükka et Bjørn Patursson, qui élèvent des moutons et quelques vaches des Highlands.

Dimanche

10h – Randonner entre Tórshavn et Kirkjubøur

La nature étant décidement l'atout principal de la destination, on n'oublie pas de la parcourir ! En bordure de la capitale, la promenade débute le long d’un torrent et grimpe rapidement parmi les rochers. Par beau temps, la vue sur Tórshavn est imprenable. Cette première partie plutôt raide laisse rapidement place à un chemin plat, facilement identifiable par des cairns. Même enveloppés dans un brouillard dense, le tas de pierres suivant est toujours visible, impossible de se perdre. On longe deux petits lacs avant de rejoindre Reynsmúlalág, autrefois lieu d’assemblée en plein air. On identifie une sorte de plateforme en pierre surélevée et un pupitre. Pendant plus de 120 ans, particulièrement entre 1895 à 1940, ces rencontres informelles ont permis aux habitants de discuter de problèmes qui touchaient toute la communauté.

  • Chaque cairn est visible depuis le cairn précédent, même en cas d’épais brouillard © PG|YONDER.fr
    Chaque cairn est visible depuis le cairn précédent, même en cas d’épais brouillard © PG|YONDER.fr

 

On arrive sur la côte au bout d’une heure de marche, et d’ici, les îles de Sandoy et Vagar sont visibles au loin, tandis que Hestur et Koltur dressent leurs sommets au-dessus de l'eau. Des moutons gambadent entre les rochers et nous regardent passer au loin. Après une ultime descente, on se retrouve à Kirkjubøur, un village minuscule aux maisons anciennes comptant plusieurs sites historiques : la Cathédrale Saint-Magnus, dont les ruines ont été datées autour de 1300, une ancienne ferme datant d'environ 1350 et toujours dans la même famille depuis le XVIe siècle, et l'église de Kirkjubøur, la plus ancienne des îles Féroé encore utilisée.

Début de la randonnée au 11 Við Sandá, Argir 160
Plus d’informations sur la randonnée sur 
whatson.fo

  • Kirkjubøur et porte de l’église © PG|YONDER.fr
    Kirkjubøur et porte de l’église © PG|YONDER.fr

 

14h – S’émerveiller face aux falaises de l’île d’Hestur

Depuis la petite crique de Kirkjubøur, après s’être équipé d’une combinaison étanche par-dessus ses vêtements, on embarque dans un Zodiac en compagnie d'Eyðun Berg pour une traversée sur les chapeaux de roue du fjord séparant les îles de Streymoy et Hestur. Avoir les cheveux qui fouettent les tempes prend alors tout son sens alors que le bateau file sur la crête des vagues. Sur la côte ouest d’Hestur (« le cheval »), d’immenses falaises dominent l’océan, des éperons rocheux trouent les vagues et s’entremêlent à des nappes de brouillard, produisant un paysage grandiose.

Des milliers d’oiseaux — plus de 300 espèces observées aux Féroé — nichent dans les cavités naturelles des falaises, et la mer bouillonnante bruisse de macareux moines aux becs multicolores. Le bateau pénètre même dans plusieurs passages creusés dans la roche, dont un débouche sur une grotte profonde. Lorsque la mer est calme, les plus courageux pourront se jeter à l’eau et se laisser flotter dans l’Atlantique Nord, la combinaison étanche permet alors de supporter l’eau qui dépasse rarement les 10 °C.

  • Falaises d’Hestur © PG|YONDER.fr
    Falaises d’Hestur © PG|YONDER.fr

 

Au nord d'Hestur, l’île de Koltur (peut-être de l’anglais « colt » qui signifie poulain, car l’île semble suivre Hestur « le cheval » comme un nouveau-né) est l’une des plus petites des Féroé, avec seulement 2,5 km2 de superficie dont le Kolturshamar (478 m) occupe une grande partie. Depuis 1994, on y recense deux habitants, Lükka et Bjørn Patursson, qui élèvent des moutons et quelques vaches des Highlands. La grande plaine herbeuse abrite l’un des premiers villages de l’archipel, Heima í Húsi, entièrement restauré, qui permet de voir à quoi ressemblaient les maisons vikings en pierre et en tourbe autour de l’an 1000. L’île n’est pas desservie par le ferry mais l’hélicoptère de Atlantic Airways y passe trois fois par semaine et il est possible de dormir dans l’une des maisons. 

North Atlantic Experience
La compagnie NAX propose des expériences entièrement sur-mesure (kayak, bateau, randonnée, etc.). Les contacter en amont pour organiser une excursion.
Site Web | info@nax.fo

  • Îles Féroé | L'île de Koltur © PG|YONDER.fr
  • Îles Féroé | L'île de Koltur © PG|YONDER.fr

 

Les festivités commencent par un amuse-bouche, des morceaux de peaux de morue croustillante que l’on trempe avec appétit dans une sauce aux herbes.

19h30 – S'attabler chez ROKS

C’est dans une vieille maison en bois sur le port que l’équipe du restaurant deux étoiles Michelin KOKS a ouvert son petit frère, ROKS, qui décline une partition plus simple mais aussi goûtue que l’original. Dans un intérieur chaleureux — poêle en faïence, vieux parquet, aquarelles de joyeux crabes et poulpes buveurs de vin rouge —, on a le choix entre deux menus dégustations en quatre ou six temps, et bien sûr un menu à la carte.

Les festivités commencent par un amuse-bouche, des morceaux de peau de morue croustillante que l’on trempe avec appétit dans une sauce aux herbes, et se poursuivent par un joli morceau de truite de mer nageant dans une sauce à l’estragon, accompagnée de salade concombre. Vient ensuite un plateau de capelans frits à la poêle à partager, si croustillants qu’on les mange en entier, tête comprise, avec une salade de petit-pois et légumes pickles, et une omelette d’oursins délicieusement iodée. La partition salée se termine par un feuilleté de plie et laitue romaine, façonné en forme de poisson, que l’on arrose d’une sauce au champagne et moutarde à l’ancienne. En dessert, c'est tarte aux prunes, pâte au seigle et glace vanille maison, légère et gourmande, à partager. Le service suit une cadence impeccable, les verres sont promptement et généreusement remplis et le choix des vins large. 

  • Capelans frits chez ROKS © PG|YONDER.fr
    Capelans frits chez ROKS © PG|YONDER.fr

 

ROKS
5 Gongin, Tórshavn
Site Web

 

Lundi

5h30 – Prendre une dernière dose de nature avant le départ

L’avion décolle à 9h pile de l’aéroport de Vagár. À partir du printemps et jusqu’en automne, le jour se lève tôt et l’on quitte l’hôtel Hilton Garden Inn à 6h30 pour Gásadalur ( « La vallée des oies »), qui malgré sa dizaine d’habitants est sans doute le village le plus connu de l’île. Ce n’est que depuis 2006 et le percement d’un tunnel qu’il est sorti de son isolement et devenu une star d’Instagram. La raison ? La cascade Múlafossur qui tombe directement dans la mer, surmontée du petit village et l’île de Mykines au loin. Une bonne raison de se lever tôt et d’admirer en toute solitude la vue, la dernière sur les Féroé avant son départ pour l’aéroport (15 min depuis le village).

  • La cascade mondialement célèbre du village de Gásadalur © PG|YONDER.fr
    La cascade mondialement célèbre du village de Gásadalur © PG|YONDER.fr

 

Mais aussi ? Lorsque l'on a quelques heures devant soi, une randonnée de 3 km relie le village de Bøur à Gásadalur.

Plus d’informations sur whatson.fo

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Y aller

Vol direct avec Atlantic Airways
Paris-CDG — Vagár (FAE)
À partir de 407€ A/R

Chaque lundi 
Vagár 09h00 – Paris CDG 12h35 
Paris CDG 13h35 –Vagár 15h15 

Chaque jeudi
Vagár 12h10 – Paris CDG 15h45 
Paris CDG 16h45 – Vagár 18h25

Liaison opérée jusqu'au 17 octobre 2022.

 

Nous recommandons aussi