Pierre Gunther, Le mardi 14 juillet 2020
Restaurants

À l'Épi d'Or : on a testé le dernier bistrot parisien de Jean-François Piège

Institution bistrotière emblématique à Paris depuis sont ouverture à la fin XIXe siècle, À l'Épi d'Or renaît grâce au couple Jean-François et Élodie Piège, qui lui insuffle une touche de modernité, tout en restant fidèles à son esprit populaire d'antan. Découverte autour d'un déjeuner.
  • Rien n'a véritablement changé dans la salle de l'Épi d'Or depuis les années 1940 © Benedetta Chiala
    Rien n'a véritablement changé dans la salle de l'Épi d'Or depuis les années 1940 © Benedetta Chiala

Note de l'éditeur : ce restaurant a été visité par notre équipe à l'occasion d'un déjeuner le 3 mars dernier. La publication de cette chronique a été reportée alors que les restaurants parisiens avaient leurs portes closes.
 

Le pitch | À l'Épi d'Or, bistrot emblématique des Halles, s'offre une cure de jouvence signée Jean-François et Élodie Piège

Et de cinq pour Jean-François Piège ! Après Clover Green à Saint-Germain-des-Prés et Clover Grill dans le 1er arrondissement, le Grand Restaurant de la rue d’Aguesseau face à l’Elysée et La Poule au Pot, le couple Jean-François et Elodie Piège [directrice générale du groupe Piège, NDLR] revient dans le quartier des Halles et rend tout son lustre à un bistrot emblématique du quartier, À l’Épi d’Or. Ici, pas de cuisine gastronomique ou même bourgeoise, mais des « recettes de ménagère ». Une cuisine du quotidien qui puise son inspiration dans l’âge d’or de l’établissement, époque où les Halles étaient encore le « Ventre de Paris », où les ouvriers venaient s’y attabler. 

Ce projet à quatre mains — Jean-François Piège a dépoussiéré à la carte, Élodie Piège s'étant occupée de l’esprit du restaurant — est aussi une affaire de femmes. Déjà depuis 1986, c’était la patronne Pascaline Pelletier qui tenait l’affaire à bout de bras, avant de céder la place à la jeune cheffe Mariola Cid Corral. Cette dernière pilote désormais la cuisine ouverte, tandis que Margot Philippe-Robert est aux commandes de la salle.

Dans un quartier en pleine cure de jouvence, avec l’ouverture [repouséde la Fondation Pinault dans la Bourse de Commerce voisine [repoussée à 2021 à cause du contexte, NDLR] et de la Fondation Cartier au Louvre des Antiquaires en 2023, il était impossible de ne pas venir éprouver les ambitions populaires du chef multi-étoilé (2-étoiles Michelin au Grand Restaurant, 1 étoile à La Poule au Pot).

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • À l'Épi d'Or : la mousse de foie et ses pickles © MB / YONDER.fr
  • À l'Épi d'Or – Détails de décoration en salle © Benedetta Chiala

 

Au programme, un semainier entrée-plat-dessert et une carte courte composés d'une cuisine bistrotière et « ménagère ».

 

Dans l’assiette ?

Un semainier entrée-plat-dessert et une carte courte composés d'une cuisine bistrotière et « ménagère » évoluant selon la saison et les arrivages. Au menu le mardi de notre passage : œuf et anchois en entrée, gigot d'agneau et haricots coco puis nougat glacé en dessert. Le lendemain : saucisson en brioche, suivi d'un merlan aux épinards et d’une mousse au chocolat. Voilà qui s'inscrit dans l'histoire du lieu. Un esprit populaire que les Piège n'ont pas souhaité dénaturer.

Si le menu du jour ne vous botte pas, pas de panique, quelques gourmandises supplémentaires mitonnent au coin du feu, comme l’agneau à la cuillère, le steak haché ou le croque-madame, restés à la carte malgré le changement de propriétaire.

Ce midi-là, on se laisse tenter par une terrine de foie gras à partager, un pâté en croûte où s’entremêlaient foie gras, pistaches et trompettes de la mort et une mousse de foie fondante à tartiner et ses pickles acidulés. Pour la suite, place au fameux agneau à la cuillère, aussi fondant que délicieux, et à un boeuf Stroganoff dont on regrettait de ne plus avoir de place pour finir la sauce. Enfin, la crème bergamote et le riz au lait un peu sucré digne de la meilleure grand-mère ont clôturé avec brio le déjeuner. On notera dans les verres, pour la première fois dans une adresse de Jean-François Piège, des références de vins naturels.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Le pâté en croûte de l'épi d'or © MB-YONDER.fr
  • Le steak haché de l'épi d'or © MB-YONDER.fr

 

Banquettes en moleskine et natures mortes champêtres aux murs, rien n’a changé depuis les années 1940.

 

Le décor ?

Un sacré flashback, c’est ce qui attend les clients qui entrent À l’Épi d’Or. Globes lumineux en opaline, bar en ronce de noyer, banquettes en moleskine et natures mortes champêtres aux murs, rien n’a changé depuis les années 1940. Même les rideaux, et les joyeuses marques des bouteilles de champagnes qui ont explosé jusqu’au plafond. Seule concession à la salle Art déco de 40 couverts, la cuisine de poche s’ouvre désormais sur la salle et alimente le spectacle pendant le service. Enfin, fleurs séchées, assiettes chamarrées et couteaux en bois rustique du Portugal, d'où est originaire Élodie Piège, apportent une touche contemporaine au lieu.

Le service ?

Amical, rapide et de bon conseil. 

Bon à savoir ? 

Le semainier est également disponible le soir. Une option intéressante pour un dîner gourmand au rapport qualité-prix optimal pour le quartier. 

Les prix ?

  • Le semainier, servi midi et soir : entrée-plat ou plat-dessert à 27€, le tout à 36€.
  • À la carte : entrées de 9 à 18€ ; plats de 15 à 22€ ; fromages et desserts à 9€.
  • Verre de vin entre 6€ et 12€. Bouteilles de 32€ jusqu’à 627€ pour un Châteauneuf-du-Pape du Domaine Henri Bonneau.

  • L'agneau à la cuillère de l'Épi d'Or © MB / YONDER.fr
  • La crème bergamote de l'Épi d'Or © MB / YONDER.fr

 

À l'Épi d'Or version 2020 tient ses promesses, celles d'avoir su garder intacte l'âme du lieu.

 

Ce qu’il faut retenir / Notre avis

Avec sa cuisine simple mais goûteuse et impeccablement exécutée, son décor au charme surranné et ses tarifs restés raisonnables, un point sur lequel les Piège étaient très attendus, À l'Épi d'Or version 2020 tient ses promesses, celles d'avoir su garder intacte l'âme du lieu tout en profitant du savoir-faire culinaire de l'ancien juré de Top Chef. Le bistrot a d'ailleurs rapidement trouvé son public, attirant chaque jour de nombreux habitués, anonymes et célébrités. Un succès mérité. 

 

PRATIQUE

À l’Épi d’Or

25 Rue Jean-Jacques Rousseau
75001 Paris

Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 au déjeuner, de 19h-23h au dîner.$

Tél : +33 (0)1 42 36 38 12
Menu, informations et réservations sur le site Web du restaurant À l’Épi d’Or
 

* Horaires indiqués au moment de la publication de l'article. Le restaurant, ouvert du lundi au vendredi en début d'année, assure désormais deux services quotidiennement et ce 7j/7 depuis sa réouverture fin juin 2020.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !