Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le mardi 28 juin 2022
En partenariat avec EXPLORE GE_png.jpg
Sponsorisé

Un séjour dans le Grand Est : les meilleures activités

Pour votre escapade dans le Grand Est, êtes-vous plutôt randonnée sportive dans les Vosges ou en Ardenne ou dégustations le long de la Route des Vins d'Alsace ? Patrimoine historique et naturel exceptionnels en Lorraine et en Moselle ou activités prestigieuses en Champagne ? Quelles sont nos activités préférées dans le Grand Est ? Retrouvez notre sélection « coup cœur »
  • Balade à vélo sur la Route des Vins d'Alsace © ADT-Infra
    Balade à vélo sur la Route des Vins d'Alsace © ADT-Infra
  • Une croisière en bateau électrique sur les canaux strasbourgeois en Alsace © DR
    Une croisière en bateau électrique sur les canaux strasbourgeois en Alsace © DR
  • L'expérience Pressoria, la découverte du Champagne © Boegly + Grazia
    L'expérience Pressoria, la découverte du Champagne © Boegly + Grazia
  • Parapente au-dessus du Massif des Vosges © Justive V
    Parapente au-dessus du Massif des Vosges © Justive V
  • La Moselle beigne les pieds de la Cathédrale Saint-Etienne à Metz © Pierre Gunther
    La Moselle beigne les pieds de la Cathédrale Saint-Etienne à Metz © Pierre Gunther
  • Le Parc animalier de Sainte-Croix en Moselle © Morgane Bricard
    Le Parc animalier de Sainte-Croix en Moselle © Morgane Bricard
  • Cueillette de plantes aromatiques et médicinales en Ardennes © DR
    Cueillette de plantes aromatiques et médicinales en Ardennes © DR

Lors d’une escapade dans le Grand Est, êtes-vous plutôt randonnée sportive dans les Vosges ou dégustations le long de la Route des Vins d'Alsace ? Les villes lorraines n’ont pas dit leur dernier mot, et la Champagne avec son patrimoine et ses vignes n’est pas en reste. C’est sans oublier l’Ardenne, où la nature n’est jamais très loin, et la Moselle, ponctuée de parcs animaliers et de loisirs parmi les plus beaux de France. Quelles sont nos activités préférées dans le Grand Est, la réponse ci-dessous. 


1. Découverte du patrimoine et du luxe à la champenoise

 

La Champagne, avec ses caves, ses villages idylliques sur la montagne de Reims, ses monuments et paysages classés à l’Unesco… et bien sûr, le vin pétillant le plus célèbre du monde. Avec des hôtels de classe mondiale et des restaurants étoilés, on saute dans un train pour découvrir les meilleures activités de Champagne, terre de prestige et du patrimoine. 

  • Parcourir les vignes avec l’Empreinte des fées © Clara Ferrand
    Parcourir les vignes avec l’Empreinte des fées © Clara Ferrand

 

Veuve Cliquot, Pomery, Épernay et son Avenue de Champagne… Si la Marne aligne les plus grands noms du Champagne, une myriade de petits producteurs font vivre la tradition de Dom Pérignon à travers toute la région. Dans l’Aube, ce sont les « fées » qui vous guident entre vignes et forêt de Clairvaux emplie de mystère, au Domaine de Mondeville de la famille Dumont. Les fées ? Elles se nomment Tina et Delphine et avec Laurent le vigneron, elles racontent comment elles élèvent leur vin de Champagne en bio et biodynamie avant de vous convier à une dégustation. L’occasion de goûter quelques cuvées à l’issue d’une visite de cave ou de participer à un drôle d’escape game pour découvrir les secrets du druide « Biodynamix ». Dans le charmant village d’Aÿ-Champagne près d’Épernay, c’est un parcours sensoriel au milieu des vignes, Pressoria, qui permet de s’initier de manière ludique et interactive à l’importance de la terre, aux secrets des vendanges et à l’élaboration des saveurs, des arômes et des bulles du Champagne. Le voyage d’1h30 se termine par une dégustation de deux Champagnes, ou de jus de raisin pour que même les enfants puissent participer.

  • La cathédrale de Reims, classée au patrimoine mondial de l’Unesco © ART GE - Pierre Defontaine
    La cathédrale de Reims, classée au patrimoine mondial de l’Unesco © ART GE - Pierre Defontaine

 

Retour en ville et rendez-vous devant la cathédrale pour une découverte du patrimoine de Reims en vélo électrique. Pendant 2h30 et en petit groupe, c’est toute l’histoire de la ville et de ses jardins qui se déroule à chaque coup de pédale. L’Ange au Sourire qui trône sur la cathédrale classée à l’Unesco, chef-d’œuvre du gothique où furent couronnés les rois de France, le Palais du Tau construit au XIIe siècle ou la Bibliothèque Carnegie financée par un philanthrope américain n’auront plus de secrets pour vous. Et pour franchir les années jusqu’à l’histoire contemporaine, la visite du mémorial Charles de Gaulle ravivera des souvenirs de collège et constituera une plongée dans la vie publique et personnelle du premier président de la Ve République, sur le site de Colombey-les-Deux-Eglises.

© Fred Laures / © Boegly + Grazia

  • Le Mémorial Charles de Gaulles à Colombey-les-Deux-Eglises © Fred Laures
  • Pressoria © Boegly + Grazia

 

Au-delà des colombages et des balcons fleuris, les villes d’Alsace regorgent d’activités culturelles, bien-être et gourmandes

2. Que faire dans les villes en Alsace ?

 

La cathédrale de Strasbourg, Colmar et sa Petite Venise, Mulhouse et son street-art… au-delà des colombages et des balcons fleuris, les villes d’Alsace regorgent d’activités culturelles, bien-être et gourmandes. Tour d’horizon.

Si Strasbourg se rejoint en 2h depuis Paris et Mulhouse en 3h, c’est la voiture qui est à l’honneur dans cette ville frontière avec la Suisse. Mais pas n’importe laquelle, la voiture de collection s'il-vous-plaît. Au Musée National de l’Automobile – Collection Schlumpf, les passionnés d’auto pourront admirer 243 modèles phares de voitures anciennes, exposés dans une ancienne filature de laine, dont la célèbre Traction Avant de Citroën de 1934, la sportive Lotus type 33 et la luxueuse Bugatti Veyron. Les plus anciennes remontent à 1893. Que les amoureux du train se rassurent, la Cité du Train – Patrimoine SNCF existe aussi et retrace l’histoire du chemin de fer en France depuis le tout début.

  • La Cité de l’Automobile à Mulhouse © ART GE - Pierre Defontaine
    La Cité de l’Automobile à Mulhouse © ART GE - Pierre Defontaine

 

De la voiture au bateau, il n’y a qu’un pas, et c’est à Strasbourg que cela se passe. La compagnie Batorama propose une promenade en Nao, un yacht électrique de 11 passagers, sur les canaux de la capitale européenne. Naviguer sur l'Ill, s'approcher des Ponts Couverts ou longer le Palais Rohan, remonter vers la Citadelle ou le Parlement européen, la promenade fluviale est à la carte, et peut même s’accompagner de paniers pique-nique et de crémant d’Alsace. Quelle plus belle manière de découvrir la capitale alsacienne que par ses eaux ? Et pour profiter de l’instant présent, rien de mieux que de la vivre à deux, avec le City-Break en duo à Strasbourg. Cette escapade romantique comprend une nuit en hôtel 4 étoiles, une location de bateau électrique sur l'Ill et 2 entrées dans un musée de la ville. Toutes les facettes de la ville sont à portée de main.

  • Apéritif entre amis sur les canaux de Strasbourg © Julien Pontarolo
    Apéritif entre amis sur les canaux de Strasbourg © Julien Pontarolo

 

À 30 mn de Strasbourg, Colmar dévoile son patrimoine autour de la Petite Venise, un ensemble de canaux qui parcourent son centre, marqué par le Marché Couvert et les bateliers qui en promettent une visite pittoresque sur l'eau. Sur terre, rendez-vous au Musée Unterlinden de Colmar reconnu en Europe pour sa collection permanente qui abrite le fameux Retable d’Issenheim, et ses expositions pointues où se rencontrent les peintres modernes et contemporains tels que Dubuffet, Soulages, Delaunay, Fautrier et Otto Dix.

© ART GE Pierre Defontaine / © Ruedi Walti

  • Lycée international des Pontonniers Strasbourg © ART GE Pierre Defontaine
  • Musée Unterlinden © Ruedi Walti

 

3. De village en vignoble sur la Route des Vins d’Alsace

 

Pinot Gris et Riesling, châteaux perchés comme les cigognes sur les clochers, winstub ou restaurant étoilé, la Route des Vins d’Alsace serpente entre les vignes et traverse 70 villages viticoles, aux ruelles pittoresques où bruissent les fontaines. Voici les meilleures activités pour découvrir la Route des Vins d’Alsace.

Le périple débute par un arrêt à Vœgtlinshoffen pour une visite et dégustation à la Maison Cattin, viticulteurs depuis 11 générations et propriétaires de 80 ha de vignes. En marchant dans les vignes ou entre les cuves des caves de vinification, on se rend compte que les traditions familiales de plus de trois siècles ont bien adopté les techniques modernes. La visite se termine au bar Le Beldévère, avec son panorama sur le vignoble et les Vosges, par une dégustation de deux Crémants d'Alsace et cinq vins. Et outre le fromage, savez-vous que le vin se marie très bien avec le chocolat ? Nathalie Freyburger, vigneronne passionnée à Ammerschwihr à la tête du domaine familial certifié bio, vous accueille dans son caveau lors d’une parenthèse vigneronne vin et chocolat. Leurs forts caractères sont loin de les opposer, et l’on apprend les règles de l’accord parfait grâce aux chocolats artisanaux de Vincent Strackar, chocolatier dans le village voisin de Kaysersberg.

  • Visite des caves à la Maison Cattin © Maison Cattin
  • Ribeauvillé et le château Saint-Ulrich © Tristan Vuano

 

© Maison Cattin / © Tristan Vuano

La plaine d’Alsace qui s’étend à perte de vue monte peu à peu vers les Vosges, et les crêtes parsemées de châteaux — Haut-Kœnigsbourg, Hohlandsbourg, Lembarch... — grimpent jusqu’au Grand Ballon à 1 424 m d’altitude. Dans la forêt de sapins, on trouve le Domaine du Hirtz, qui accueille les visiteurs extérieurs dans son Spa Nordique de 3 320 m² pour des escales bien-être de 4 heures. Piscine Balnéo avec buses massantes, cascades, grottes de pluie, bains nordiques et hammam, le parcours se fait également à l’air libre avec le sauna dans la forêt suivi d’un bain glacé ou sur le sentier pieds nus dans la nature. Et si après cette pause relaxante au cœur du Parc Naturel du Ballon des Vosges l’énergie vient à manquer, le reste de la Route des Vins se fera en Kut’Zig, un petit bus décapotable qui s’arrêtera dans les plus beaux villages tels que Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg, Turckheim ou encore Eguisheim. 

© David Rosemberg, HaussOme Studio, Vincent Schneider

  • Parenthèse vigneronne au Domaine Freyburger © DR
  • Domaine du Hirtz © David Rosemberg, HaussOme Studio, Vincent Schneider

 

Au milieu de ses belles forêts et des nombreux étangs qui ponctuent le département, on vient en Moselle se mettre au vert ou vivre des sensations fortes

4. Les plus beaux parcs animaliers et de loisirs sont en Moselle

 

Des loups en semi-liberté dans l’est de la France ? Au milieu de ses belles forêts et des nombreux étangs qui ponctuent le département, on vient en Moselle se mettre au vert ou vivre des sensations fortes dans les parcs de loisirs. Les meilleures activités en Moselle pour créer des souvenirs en famille, c’est ici.

  • Les loups au Parc de Sainte-Croix © Morgane Bricard
    Les loups au Parc de Sainte-Croix © Morgane Bricard

 

Dans le Pays des Étangs au sud du département, le Parc animalier de Sainte-Croix est un immense refuge de 120 hectares de forêts, de prairies et de lacs, où 500 espèces d’animaux en majorité européens vivent en semi-liberté. En safari-train, on s’émerveille devant les aurochs, les chevaux tarpans et les 4 plus gros carnivores d’Europe : le loup gris, le lynx boréal, le glouton et l’ours brun. Le parc est aussi un conservatoire d’espèces en voie de disparition et s’inscrit dans des programmes de réintroduction de naissances à l’état sauvage. À l’automne, on vient pour le brame des cerfs et l’on passe la nuit en famille dans un lodge face aux animaux. Et de spectateur à acteur, il n’y a qu’un pas. Au Zoo d’Amnéville, qui rassemble 360 espèces issues des cinq continents, on se glisse dans la peau d’un soigneur pendant une demie journée pour nourrir les tortues radiata ou nettoyer l’enclos des rhinocéros. Clou de l’expérience, la sortie des animaux de la Plaine Africaine et la rencontre avec le groupe des girafes. Si leur long cou leur permet d’atteindre les feuilles des arbres, le parcours accrobranche du parc France Aventures permet d’en tutoyer la canopée, à 10 mn à pied du zoo.

  • Le Parc Walygator © DR
    Le Parc Walygator © DR

 

Parcours d’initiation « Graine de môme » dès 4 ans ou « Plus près du soleil » à 15 m. de hauteur, le « Vol au-dessus des arbres » et ses 11 tyroliennes, il y en a pour tous les âges et toutes les conditions physiques. Ceux qui recherchent l’adrénaline se frotteront au plus compliqué des parcours, « XTrem Noir », ou se rendront au parc de loisir voisin Walygator Grand Est pour tester les plus hautes montagnes russes en bois de France. Avec 40 attractions, pas de quoi s’ennuyer. Les tonneaux volants et le Yellow Submarine feront le bonheur des tout-petits, on se mouillera un peu à la Rivière Sauvage et les casse-cous passeront la journée dans les vrilles et les loopings de The Monster, le plus long roller-coaster inversé d’Europe. 

© Morgane Bricar / © DR

  • Safari en train au Parc de Sainte-Croix © Morgane Bricard
  • Une journée au Zoo d'Amnéville © DR

 

 

5. Parenthèse nature dans les Vosges

 

Des chemins de randonnée qui serpentent entre les sapins, des lacs et des torrents d’eau pure ou se baigner, faire de la voile et dénicher des salamandres, des fermes-auberges sur la routes des Crêtes en haut des « ballons », comme on appelle les sommets arrondis de ces vieilles montagnes, les activités nature dans le massif des Vosges ne manquent pas.

  • Parapente au Markstein © INFRA - Massif des Vosges
    Parapente au Markstein © INFRA - Massif des Vosges

 

Direction les Haute-Vosges et la station de la Bresse, l’une des deux plus grandes du massif avec Gérardmer. Terrain de jeu des skieurs en hiver, ce sont les randonneurs, VTTistes et la luge d’été qui prennent le relais en été. Mais c’est par les airs que l’on découvre le mieux les montagnes lors d’un survol des Massif des Vosges en parapente. Accompagné d’un moniteur, on décolle pour un vol biplace porté par les courants ascendants. Les Crêtes se dessinent, portant le regard jusqu’au Hohneck et au Grand Ballon, la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire apparaissent à l’est, et si le parapente prend de la hauteur, les plus chanceux peuvent parfois apercevoir les Alpes. La tête toujours levée vers le ciel, mais la nuit cette fois, on se laisse guider au cours d’une « balade entre chiens et loups », au cours de laquelle Valéry Poirot, guide de montagne et grand connaisseur du ciel nocturne, nous emmène en forêt au coucher du soleil. Craquements, bruissements des fougères, c’est une véritable expérience sensorielle sous la lune, qui se double des récits de mythes et légendes des Hautes-Vosges. On contemple la voûte céleste grâce à notre guide, qui sait s’orienter avec les étoiles et les constellations. Avec un peu de chance, une étoile filante traversera le ciel, l’occasion de faire le vœu de vivre d’autres expériences inoubliables dans les Vosges. 

© DR / © DR

  • Chamois dans les Vosges © DR
  • Balade entre chiens et loups © DR

 

À travers chaumes et tourbières, on arrive finalement à un panorama à 360° sur le Massif des Vosges

Quand il s’agit de se créer des souvenirs mémorables, on est au bon endroit, avec des activités nature variées qui donnent accès à des paysages grandioses. Depuis le col du Calvaire, à 1 144 m, direction le Balcon des Lacs, une promenade sportive sur la corniche qui surplombe le Lac Blanc et le Lac Noir. Très aérienne, de nombreux blocs de granit offrent des perchoirs d’où admirer le paysage, et le rocher Hans n’est pas le moindre, planté au bord des eaux turquoise du Lac Blanc. À travers chaumes et tourbières, on arrive finalement à un panorama à 360° sur le Massif des Vosges, les vallées de Kaysersberg et de Munster. S’il n’est pas rare d’apercevoir des chamois sur la première partie du chemin, on a encore plus de chance de les contempler lors d’une sortie dédiée à leur rencontre. Rendez-vous à 8 heures du matin — ces animaux sont des lève-tôt — à la Maison d’accueil du Lac Blanc, pour retrouver un guide qui en connaît un rayon sur ces voltigeurs des sommets. Sur le chemin, une trace de sabot fendu, signe de leur passage, encourage les troupes jusqu’au poste d’observation. C’est seulement avec beaucoup de discrétion, à l'œil nu et aux jumelles, que les chamois font leur apparition, avec leur pelage doux et leurs petites cornes, évoluant sur les parois rocheuses à coups de bons agiles. Une vraie communion avec la nature. 

  • Au-dessus du Lac Blanc © Max Coquard - Best Jobers
    Au-dessus du Lac Blanc © Max Coquard - Best Jobers

 

6. Des villes lorraines fières de leur patrimoine

 

Fière de ses traditions et de son riche patrimoine, la Lorraine compte plusieurs cités de caractère et métropoles dynamiques. Festival d’art numérique, patrimoine Unesco, musées de renommée internationale ou vestiges de l’histoire, on vous dit tout sur les meilleures activités en Lorraine. 

À Metz, véritable ville-jardin avec son quartier des îles et son plan d’eau, c’est le mélange des genre qui est à l’honneur entre son centre médiéval, ses places classiques et sa Neustadt construite par les Allemands. De l’autre côté de son impressionnante gare, le Centre Pompidou-Metz plante sa silhouette organique, pensée par l’architecte japonais Shigeru Ban et Jean de Gastines, avec sa charpente conçue par ordinateur. Sa Grande Nef au rez-de-chaussée peut accueillir des œuvres monumentales grâce à sa hauteur de 18 m, tandis que les trois galeries supérieures offrent des vues panoramiques sur la ville. Bénéficiant des réserves de son grand frère parisien, le Centre d’art propose toute l’année des expositions temporaires d’art moderne et contemporain, à la fois pointues et grand public. Et pour continuer la balade artistique, rendez-vous cet été pour Constellations de Metz, un festival d’art numérique entre parcours d’art urbain dans les jardins, mapping sur les édifices et Pierres Numériques, un parcours d’œuvres lumineuses qui s’animent la nuit dans les édifices patrimoniaux dont la Cathédrale, vieille de 800 ans.

  • Le Centre Pompidou Metz © Jacqueline Trichard
    Le Centre Pompidou Metz © Jacqueline Trichard

 

Plus au sud à Nancy, l’architecture du XIXe siècle joue les grandes dames. Lors des visites guidées Art nouveau et Art déco à Nancy, on s’émerveille face au travail de ferronnerie et du vitrail à motif géométrique de l’Art Déco, ou devant la Villa Majorelle, chef-d’œuvre de l’École de Nancy, tout en courbes et en motifs floraux. Les commerces ne sont pas en reste, comme la brasserie L’Excelsior et les pharmacies Jacques ou du Ginkgo, ainsi que des hôtels et immeubles rue de la Commanderie et avenue Foch. À ne pas manquer, le quartier du parc de Saurupt, avec ses nombreuses maisons Art Nouveau et Art Déco, dont la conception date de 1902 sous l’allure d’une cité-jardin. Et justement, pour intéresser les enfants et les adolescents à l’histoire, la ville de Nancy a trouvé la solution : la visite guidée de l'ensemble UNESCO de Nancy par un champion du monde d’impro-rap. L’artiste nancéien Lobo EL, également diplômé en histoire, fait voyager tout en poésie et de manière insolite de la Place Stanislas à la place de la Carrière, en passant sous l’Arc de Triomphe. Les ors et les fontaines de ces ensembles prennent une autre dimension sous son verbe rythmé.

© Clo & Clem / © ART GE - Pierre Defontaine

  • La Villa Majorelle © Clo & Clem
  • Parcours Art Nouveau _ Art Déco © ART GE - Pierre Defontaine

 

Terre d’histoire, la Meuse l’est aussi, et la ville de Verdun le met en scène de manière originale dans sa Citadelle Souterraine, base logistique de grande ampleur pendant les combats de la Première Guerre mondiale. On grimpe à bord d’un petit wagonnet de 9 places auto-guidé qui nous emmène à travers les couloirs souterrains, par 7°C, à la rencontre de quatre soldats et de leur vie quotidienne, de la salle de commandement à la boulangerie. Pouvant accueillir jusqu’à 2 000 hommes, la citadelle fut également le théâtre de la cérémonie du choix du soldat inconnu de l’Arc de Triomphe.  

  • La Citadelle souterraine de Verdun © Anne Schwab
    La Citadelle souterraine de Verdun © Anne Schwab
L’identité de cette destination, ce sont aussi ses habitants attachés à leurs racines, ses spécialités locales et ses mythes

7. En Ardenne, les activités nature sont à portée de main

 

En Ardenne, le paysage alterne entre forêts denses, méandres des rivières, forteresses médiévales et villages pittoresques. L’identité de cette destination, ce sont aussi ses habitants attachés à leurs racines, ses spécialités locales et ses mythes et légendes où fées, lutins et diable peuplent les forêts.

  • Sortie Kayak sur la Meuse © ART GE - Pierre Defontaine
    Sortie Kayak sur la Meuse © ART GE - Pierre Defontaine

 

La nature est partout en Ardenne, et elle regorge de plantes comestibles dont les mille et une vertus sont encore connues d’Olivier Goffette, propriétaire de l’auberge du « Balcon en forêt » dans le hameau des Hauts-Buttés. Entre les méandres de la Meuse et de la Semoy, on part avec lui arpenter les talus, les champs et les sous-bois pour récolter des plantes sauvages, curatives et comestibles, avant un atelier de préparation de tisanes ou de remèdes de grand-mère sur la terrasse de l’auberge. De nombreuses activités nautiques permettent d’explorer l’Ardennes, en canoë ou en kayak sur la Meuse par exemple. Le fleuve traverse 3 pays avant de se jeter dans la mer du Nord, mais c’est un tronçon plus court auquel on se frotte, pour des balades entre 1 heure et 1 demi-journée. On se fait déposer en amont de Sedan pour une promenade au fil de l’eau, dans le sens du courant, entre amis ou en famille entre champs et forêts. Un autre point de vue sur la nature. Si découvrir autrement est le maître-mot des activités natures en Ardennes, que dire de voler à une vitesse de plus de 100 km/h au-dessus d’un méandre de la Meuse ? À plus de 110 m. d’altitude, on inspire un grand coup et on se jette dans le vide suspendu au Fantasticable. La décharge d’adrénaline est garantie.

  • Fantasticable au-dessus de la Meuse © DR
    Fantasticable au-dessus de la Meuse © DR

 

Pour s’apaiser un peu, rien de tel que le contact avec les animaux. Ce n’est pas ce qui manque au Parc Argonne Découverte, où se mettre dans la peau d’un soigneur animalier le temps d’une journée. Le matin, on prépare les rations alimentaires avant de pénétrer dans les volières aux perroquets et aux chauves-souris. Autre animal sympathique, le raton-laveur qui vient saisir des fruits directement dans la main. C’est avec les loups et les loups arctiques que la journée atteint son apogée. On ne peut pas les approcher d’aussi près, mais le moment est privilégié pour découvrir ces prédateurs qui mènent une vie de groupe proche de celle des loups sauvages.

© DR / © ART GE - Pierre Defontaine

  • Balade cueillette dans le hameau des Hauts-Buttés © DR
  • Parc Argonne Découverte © ART GE - Pierre Defontaine

 

Pratique

Plus d'informations sur explore-grandest.com

Suivre la destination sur Facebook et Instagram

______

logo Feder

 

Nous recommandons aussi