Vous êtes ici

Mer et jardins, plages et téléphériques

Crédit : Flickr CC - W Worldwide - http://flic.kr/p/dPxhHE
Du Port Olympique à Montjuïc

On commence la journée sur les rives de la Méditerranée du côté du Port Olympique. Comme son nom l’indique, ce port a été bâti à l’occasion des Jeux de 1992 sous la houlette de l’architecte Oriol Bohigas. Prenant place sur d’anciennes friches industrielles, le port est devenu la marina haut-de-gamme de la ville et un lieu éminemment touristique. Ne manquez pas l’immense sculpture en forme de poisson, baptisée Peix. signée par l’architecte superstar canadien Frank Gehry, c’est l’un des symboles du Barcelone contemporain.

En retrait s’élève la tour abritant l’Hotel Arts Barcelona, qui avec ses 43 étages s’impose comme la plus haute construction à Barcelone. L’hôtel en lui-même, opéré par Ritz-Carlton, reste une référence en matière de luxe, bien avant l’arrivée de Mandarin Oriental et la déferlante de boutique hotels stylés. N’hésitez pas à faire une pause au Café Veranda, charmante terrasse cachée dans les jardins de l’établissement.

On poursuit son chemin le long de la mer, avec à sa gauche la plage de la Barceloneta, brouillonne et foutraque et à sa droite le parc puis le quartier de la Barceloneta en lui-même. Cest au milieu du XVIIIème siècle que ce quartier de pêcheurs et de marin a vu le jour. Ses façades délavées par l’air marin, son urbanisme étonnant – les rues y sont impeccablement quadrillées – et son ambiance populaire valent le détour.

La Covada Fumada est de loin la meilleure option pour déjeuner dans le quartier. C’est dans bar à tapas mythique qu’aurait été inventée la bomba de patata. Les amateurs de burgers pourrront quant à eux aller se sustenter au Makamaka Beach Burger Café, la meilleure option sur le très touristique Passeig de Joan de Borbó.

Deux options après avoir déjeuné : s’offrir un moment de répit sur la plage, ou poursuivre son chemin le long de la mer en direction de la Vela, le surnom donné au W Barcelona dessiné par Ricardo Boffil, le célèbre architecte catalan, natif de Barcelone.

Après une pause cocktail au SALT Beach Club de l’hôtel, on se dirigera vers la Torre Sant Sebastià. C’est le point de départ du Transbordador Aeri del Port, le légendaire téléphérique du port, édifié à l’occasion de l’Exposition universelle de 1929. Après avoir atteint le sommet, on pourra s'entasser dans l’une des minuscules cabines suspendues 50 mètres au-dessus du plancher des vaches, en l’occurrence les eaux du port de Barcelone. On ne s’arrête pas à la « gare »  intermédiaire de la Torre Jaume et on continue son chemin vers la station Monjuïc au pied de la colline du même nom. Les courageux poursuivront alors l’ascension à pied. Les autres prendront le Teleferico de Montjuïc pour atteindre la station Castell.

De là, le Château de Montjuïc est à 1 minute, la superbe piscine municipale avec vue sur tout Barcelone à 10 minutes de marche. La Fondation Miró et les jardins botaniques à un petit quart d’heure.

Dernière étape de la balade, la Caseta del Migdia, néo-guinguette cool dissimulée par les pins de Montjuïc. Ambiance cool, bières et cocktails pas chers. Le must pour finir la journée en beauté.

Mer et jardins, plages et téléphériques
Tags
Port Marina Bord de mer Plages Barceloneta Bars de plage Téléphériques Vues spectaculaire Piscine Terrasses Guinguette
Quartier & monuments

Port Olympique, Barceloneta, W Hotel, Téléphériques, Montjuïc

Point de départ
Port Olympique
Arrivée
La Caseta del Migdia (Montjuïc)
Longueur
5 kilomètres
Temps estimé
4 à 6 heures en fonction des visites
Meilleure saison
Printemps / Eté
Meilleur moment
Prévoir d'arriver à Montjuïc en seconde partie d'après-midi pour profiter du couchant
A eviter
Les jours de mauvais temps ; l'automne et l'hiver ; le début de semaine