Vous êtes ici

Autour de la Tamise : les nouveaux classiques

Crédit : Flickr - VeRoNiK@ GR - https://flic.kr/p/edREZd
De London Bridge à London Eye

On commence cette balade en descendant sur la rive droite de la Tamise à la station London Bridge. A peine sorti, on lèvera le nez pour jeter un coup d’œil au Shard, la tour écharpée imaginée par Renzo Piano qui se hisse à plus de 300 mètres au dessus de la Tamise, devenant le plus haut gratte-ciel de l’Union Européenne en attendant l’ouverture des tours jumelles Hermitage Plaza à la Défense (Paris). Si vous souhaitez y passer une nuit, envisagez plutôt une nuit au Shangri-La qui occupe dix-neuf étages de la tour plutôt que l’achat d’un appartement, dont le coût s’élève au minimum à £30 millions (oui, oui vous avez bien lu !).

Après ce court intermède architectural, on s’engouffrera dans les allées sombres – et généralement – embouteillées du Borough Market. Ce marché qui prend place quotidiennement pour les professionnels chaque nuit sus les arches des voies de chemins de fer est également ouvert au grand public en fin de semaine. C’est le samedi qu’il bat son plein attirant des milliers de Londoniens venus autant flâner et goûter aux plats de street food proposés que vraiment y faire leurs courses.

On poursuit la balade vers l’ouest en se laissant porter par le flot des baladeurs. Cathedral Street, Park Street, Stoney Street, Bank End, ces rues à l’abri du flot des voitures abrite des dizaines de cafés, restos, pubs ou caves à vins très appréciés des Londoniens comme des touristes. Le Monmouth Coffee Company (2 Park Street) est une bonne adresse pour prendre un café et échapper aux omniprésents Caffè Nero, Starbucks et Prêt-A-Manger qui ont pris possession de ces rues très passantes.

Arrivé sur le Bankside, promenade piétonne au bord de la Tamise, on se dirige vers la Tate Modern. Ouvert en 2000 dans une ancienne centrale électrique reconvertie par Herzog et de Meuron, ce musée d’art moderne surpasse désormais le British Museum en termes de fréquentation avec plus de sept millions de visiteurs chaque année. Stop impératif pour voir le hall d’entrée aux volumes uniques. Libre à vous ensuite de monter voir la collection permanente (accès libre) ou les grandes expositions organisées régulièrement ici (payantes).

Inauguré en même temps que la Tate Modern, le Millenium Bridge, juste en face du musée, permet de continuer la balade vers la rive nord de la Tamise en direction de la cathédrale Saint-Paul dont l’imposant dôme domine le paysage. En se retournant c’est l’inquiétante silhouette de la Tate Modern qui vous apparaîtra clairement.

Prochaine étape : la Cathédrale Saint-Paul, chef-œuvre de l’architecte anglais Christopher Wren qui mélange habilement influences classiques et baroques. C’est l’un des monuments préférés des Londoniens. Le fait que la cathédrale soit sortie quasiment intacte des bombardements intenses de l’aviation allemande en 1940 a fortement contribué à faire de cette cathédrale un symbole fort pour tous les britanniques. N’oubliez pas de pénétrer à l’intérieur de la cathédrale pour y découvrir la majestueuse nef, longue de 150 mètres et large de 36. L’impression de volume est alors saisissante.

Après Saint-Paul, on poursuit vers l’ouest par Ludgate Hill, puis Fleet Street, deux rues bordées de bureaux, galeries et de très nombreux cafés et pubs fréquentés par ceux qui travaillent dans le quartier. Après une dizaine de minutes de marche, Temple Church constitue une étape intéressante pour les passionnés d’Histoire. Cette église du XIIème siècle a été bâtie par les chevaliers du Temple. Depuis 1608, elle sert de chapelle aux Inner Temple et Middle Temple, deux des quatres Inns of Courts, les institutions de formation des avocats et des magistrats. Dan Brown y situe également quelques scènes de l’intrigue de son roman à succès Da Vinci Code.

Après le Temple, The Strand. Cette route historique qui reliait Westminster, alors le centre du pouvoir royal, à la « City » est encore aujourd’hui l’une des artères les plus célèbres de la ville. De nombreuses demeures et palais y sont encore visibles, tandis que l’on y trouve le Savoy, l’un des grands palaces londoniens traditionnels – idéal pour un afternoon tea de luxe – mais aussi de nombreux théâtres, restaurants, pubs, cafés ou grands magasins (l’inévitable Topshop ainsi que de grandes librairies).

Arrivé à Charing Cross à l’extrémité du Strand, on jettera un coup d’œil sur Trafalgar Square dominée par la National Gallery, l’une des places les plus emblématiques du centre de la ville, mais c’est la Northumberland Avenue que l’on empruntera pour retourner au bord la Tamise. Le Hungerford Bridge permet de traverser le fleuve aux côtés des trains et métros pour rejoindre la rive sud du fleuve. On en profite pour admirer la perspective sur Big Ben, Westminster et le London Eye. Le London Eye qui constitue d’ailleurs la dernière étape de notre parcours. Moyenne la somme de £23 (!), vous pourrez grimper à bord de l’une des 32 cabines qui vous emmènera jusqu’à 135 mètres d’altitude. L’occasion de découvrir la ville sous un autre angle.

Autour de la Tamise : les nouveaux classiques
Tags
Vues sur la Tamise Promenade Piéton Marché Musées Ponts Touristique
Quartier & monuments

The Shard, Borough Market, Tate Modern, Millenium Bridge, Cathédrale Saint-Paul, Temple Church, The Strand, Trafalgar Square, Hungerford Bridge, London Eye

Point de départ
London Bridge Station (Jubilee Line, Northern Line)
Arrivée
London Eye
Longueur
5 kilomètres
Temps estimé
1/2 à 1 journée en fonction des visites
Meilleure saison
Printemps / Eté
Meilleur moment
le samedi pour profiter de l'effervescence du Borough Market ; en début de semaine pour profiter de la moindre affluence dans les musées
A eviter
Les jours de pluie et de mauvais temps, le dimanche quand le Borough Market est fermé.