Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le lundi 13 décembre 2021
En partenariat avec l'Office National Autrichien du Tourisme.
Sponsorisé

Bregenzerwald : le meilleur de l'Autriche en hiver

Petite région du Vorarlberg en Autriche, coincée entre l’Allemagne et la Suisse, le Bregenzerwald se déploie vers les sommets alpins et met en avant son art de vivre ancré dans la tradition, la nature, mais qui ne rechigne pas à être avant-gardiste.
  • Vue sur les Alpes à couper le souffle dans le Bregenzerwald © Michael Meusburger - Bregenzerwald Tourismus
    Vue sur les Alpes à couper le souffle dans le Bregenzerwald © Michael Meusburger - Bregenzerwald Tourismus
  • Freeride dans la station de Damüls-Mellau © Angelina Schneider - Bregenzerwald Tourismus
    Freeride dans la station de Damüls-Mellau © Angelina Schneider - Bregenzerwald Tourismus
  • Les arrêts de bus à Krumbach, dessinés par des architectes internationaux © Hans Avontuur - Vorarlberg Tourismus
    Les arrêts de bus à Krumbach, dessinés par des architectes internationaux © Hans Avontuur - Vorarlberg Tourismus
  • Strudel aux pommes avec sauce à la vanille © Johannes Fink - Bregenzerwald Tourismus
    Strudel aux pommes avec sauce à la vanille © Johannes Fink - Bregenzerwald Tourismus
  • Tout schuss sur les pistes du domaine de Damüls-Mellau © Alex Kaiser - Bregenzerwald Tourismus
    Tout schuss sur les pistes du domaine de Damüls-Mellau © Alex Kaiser - Bregenzerwald Tourismus
  • Face à la nature enneigée, les chambres du Berghotel Biberkopf © Michael Kreyer
    Face à la nature enneigée, les chambres du Berghotel Biberkopf © Michael Kreyer
  • Fermes dans un alpage intermédiaire © Emanuel Sutterlüty - Bregenzerwald Tourismus
    Fermes dans un alpage intermédiaire © Emanuel Sutterlüty - Bregenzerwald Tourismus

5 choses à savoir sur le Bregenzerwald 
 

1. L’une des régions d’Autriche les plus proches de la France

Entre Alpes du Nord et lac de Constance, le Bregenzerwald est une petite région du land de Vorarlberg dans l’ouest de l’Autriche, accessible en 5 à 6 heures depuis la France. Ses 23 villages logés entre l’Allemagne, la Suisse et la principauté du Liechtenstein s’éparpillent dans un paysage de forêts, d’exploitations agricoles et de haute montagne. Une région à taille humaine où la nature joue le premier rôle.
 

2. Un paysage de ski et de neige

Tandis qu’un paysage doucement vallonné s’étend au nord du Bregenzerwald et descend doucement vers le lac de Constance, le sud devient de plus en plus alpin avec des dizaines de sommets de plus de 2000 mètres. Une aubaine pour les amoureux de la poudreuse, qui pourront glisser sur les 109 km de piste du domaine Damüls - Mellau et accéder à l’un des plus grands domaines d’Autriche (305 km) depuis Warth-Schröcken. La diversité est le maître-mot : cours pour débutants, circuits hors-piste accompagnés, cours de freeride à l’école de ski de Damüls, ski de randonnée à Schwarzenberg ou pistes de ski de fond dans toute la région (près de 320 km). Même les frileux pourront se réchauffer en construisant un igloo à la station de Hittisau ou Damüls ou se serrer contre le pelage chaud des 14 huskys de Marc Van Landeghem à Schoppernau avant d’apprendre les rudiments de la pratique du chien de traineau.

  • Montée au Tristenkopf avec le Sibratsgfälle en arrière-plan © Birgit Gelder - Bregenzerwald Tourismus
    Montée au Tristenkopf avec le Sibratsgfälle en arrière-plan © Birgit Gelder - Bregenzerwald Tourismus

 

3. Du restaurant gastronomique au fromage de montagne

On peut dire que le fromage « Bregenzerwald », du même nom que la région, est l’étendard des alpages. Cette pâte dure qui prend du goût en vieilissant est produit par 15 fromageries villageoises et en été sur 65 alpages. Toutefois, il ne fait pas d’ombre à l’Emmental au lait cru, au Käsle, au camembert mais aussi au Bachensteiner, une délicieuse pâte molle à la croûte orangée. On les déguste directement chez le producteur, dans une auberge traditionnelle ou à la cave à fromages de Lingenau, où pas moins de 33000 meules attendent d’arriver à maturité. En hiver, des randonnées culinaires permettent de découvrir les autres spécialités de la région du petit-déjeuner au dîner, en s’attablant dans les meilleurs et plus typiques restaurants, certains, gastronomique comme à l’Hotel Gasthof Hirschen à Schwarzenberg, ou comme le Wälderstube 1840, remarqué par le Gault & Millau.

  • Soupe au fromage de Bregenzerwal © Johannes Fink - Bregenzerwald Tourismus
  • Salle de restaurant du Biberkopf © Michael Kreyer

 

Dans le Bregenzerwald, les skieurs n’ont pas à s’inquiéter de l’enneigement. Il tombe ici près de 9 mètres de poudreuse par an !

4. Une architecture et une vie culturelle foisonnante

Réputée dans toute l’Autriche, la construction en bois du Bregenzerwald est une tradition de plusieurs siècles, jalousement perpétuée par des artisans qui participent à cultiver l’atmosphère montagnarde et chaleureuse de leurs villages à flanc de montagne. Les clochers des églises côtoient pourtant des constructions contemporaines qui s’insèrent à merveille dans les vallées, comme le Werkraumhaus, signé du célèbre architecte suisse Peter Zumthor. Ce rectangle de bois et de verre témoigne de la diversité de l’artisanat et du design du Bregenzerwald. Le long des routes qui serpentent entre les forêts, on tombe aussi sur 7 arrêts de bus réalisés par autant d’architectes internationaux dans le village de Krumbach. Pour en savoir plus, il suffit de s’inscrire aux parcours « Umgang Bregenzerwald », proposés par les offices du tourisme de la région.

  • Arrêt de bus à Krumbach par l’architecte japonais Sou Fujimoto © Hans Avontuur - Vorarlberg Tourismus
    Arrêt de bus à Krumbach par l’architecte japonais Sou Fujimoto © Hans Avontuur - Vorarlberg Tourismus

 

5. Une destination bien-être

Si la nature est connue pour apaiser l’Homme, alors le Bregenzerwald est sans doute la destination tout indiquée pour déconnecter au contact des montagnes et des forêts. Alors que des artisans se sont lancés dans la production de cosmétiques naturelles à base de miel, de petit-lait ou de plantes de montagnes, de nombreux hôtels mettent en avant leur savoir-faire dans la santé comme l’hôtel Schwanen à Bizau, qui propose des programmes de « décrassage » et de bien‐être selon la méthode Hildegard von Bingen. Ou tout simplement profiter des espaces spa du Damülser Hof qui s’étend sur 1500 m2, ou du Sonne Lifestyle Resort à Mellau comptant plusieurs types de saunas (classique, familial, parfumé, infrarouge, Physiotherm), hammam aux herbes, jacuzzi extérieur, piscine intérieure et extérieure, bar à jus et tisanes, et des salles de soins aux traitements Sothys, Alpienne, Gehwohl et Metzler.

 

Skier dans le Bregenzerwald : les meilleures stations
 

Dans le Bregenzerwald, les skieurs n’ont pas à s’inquiéter de l’enneigement. Il tombe ici près de 9 mètres de poudreuse par an ! De quoi satisfaire les amateurs de ski alpin, de freeride ou de snowboard, entre pentes vertigineuses et domaines familiaux pour débuter.

 

1. Domaine Damüls - Mellau | Le plus polyvalent

9,3 m de neige en moyenne à Damüls, l’une des écoles les plus réputées à Mellau… Les skieurs et snowboarders s’amuseront ici sur 109 km de pistes entre versants ensoleillés au sud et bien enneigés au nord. Depuis l’église de Damüls ou le téléphérique de Mellau qui emmène les skieurs à la station en moins de 10 minutes, on descend tout schuss la piste Speed pour y mesurer sa vitesse, on se rend aux points de vue sur les Alpes à plus de 2000 m, ou bien on emprunte le Damülser Rundtour, un circuit de 3 heures qui traverse le domaine de part en part. Pour s’échauffer ? Direction le Snowpark Damüls pour débutants et confirmés à la fois. 

  • Damüls-Mellau © Alex Kaiser - Bregenzerwald Tourismus
    Damüls-Mellau © Alex Kaiser - Bregenzerwald Tourismus

 

2. Domaine Warth-Schröcken | Le plus vaste 

Du grand ski vous attend à Warth-Schröcken, le plus grand domaine d’un seul tenant d’Autriche avec ses 305 km de pistes, dont on descend la plus longue sur 9 km. Très haute, elle culmine à 2811 mètres. Grâce aux télécabines Auenfeldjet, le domaine est relié à Stuben et St. Anton via Lech Zürs. On atteint alors une immense aire de jeu accessible grâce au forfait-ski « Arlberg » valable sur 305 km de pistes. De là, le choix est vaste. Se frotter à la piste noire 253 « Ochsenkopf » et sa déclivité de 70%, se jeter dans le parcours de slalom géant près du téléphérique Sonnencruiser ou descendre la Funslope Steffisalp ou la piste « Ski-movie » près des remontées Steffisalp-Express. 

3. Station du Diedamskopf | Réputée pour sa diversité et ses vues

Glisser sur 10 km sans interruption et sans emprunter de remontée mécanique, nous voici sur la piste Diedams et ses 1250 m de dénivelé, au cœur de la station qui s’étend sur les pentes du mont Diedamskopf. Au sommet du domaine skiable, les snowboarders et fans de free-ski ne manqueront pas le Diedamspark et ses rails, boxes et kickers. L’apprentissage du ski en famille est également un point fort grâce à son école innovante au « Kinderland » et sa Funslope où bosses, tremplins, tunnel et escargot donneront confiance aux enfants. La récompense après une journée sportive ? Le sommet du Diedamskopf à 2090 m se rejoint en quelques minutes par un chemin de randonnée en haut des remontées mécaniques. Le panorama y est à couper le souffle.
 

4. Niedere – Andelsbuch-​Bezau | Un domaine familial

Sur les larges pentes du Niedere qui culminent à 1715 m s’étage le domaine familial de Andelsbuch – Bezau et ses 10 km de pistes. Certains versant bien enneigé raviront les amateurs de neige profonde tandis que les autres profiteront du restaurant panoramique contemporain de la station supérieure de Baumgarten avec grande baies vitrées, grande terrasse et plate-forme d'observation sur le toit.

  • Domaine de Diedamskopf à Au-Schoppernau © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus
    Domaine de Diedamskopf à Au-Schoppernau © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus

 

5. Bödele - Schwarzenberg | La plus belle vue sur le Lac de Constance

Le Hochälpelekopf, qui culmine à 1487 mètres d’altitude, regarde avec bienveillance les skieurs débutants de ce domaine de 24 km de pistes, réputé pour son école de ski, la Skischule Schwarzenberg, qui utilise la méthode « baguette magique » pour un enseignement sans stress tout en plaisir. La promesse ? Tout enfant de plus de 3 ans et demi saura se débrouiller sur une piste facile au bout de 4 leçons ! La station, orientée dans l’axe du Rhin, a une vue qui porte sur la vallée jusqu’au lac de Constance. De plus, de nombreux refuges de montagne à l’ambiance traditionnelle accueillent les skieurs pour le déjeuner. 

Tous ces domaines, ainsi que 15 domaines skiables plus petits, sont accessibles grâce au « 3Täler Skipass », un forfait valable également pour les régions voisines de Großes Walsertal, Allgäu (Allemagne) et Tiroler Lechtal. Il permet aussi d’emprunter gratuitement les navettes‐ski qui relient les stations entre elles.

  • Promenade en raquette à Bödele © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus
    Promenade en raquette à Bödele © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus
  •  
Le bruissement des skis sur la neige, le silence parmi les sapins et la respiration qui s’accélère dans les montées...

Une pléiades d’activités hivernales pour les fondus de neige… et les autres

 

1. Tout schuss en freeride et ski de randonnée

Équipés d’appareils ARVA, d’une sonde et d’une pelle, les freeriders dévalent les pistes non préparées en compagnie de guides comme Markus Moosbrugger, qui propose tous les jours des circuits hors-piste et ski de randonnée de 5 à 6 heures. Les écoles de ski organisent également leurs descentes guidées pour freeriders, tous les jeudis à Mellau et les mardis à Damüls sur le domaine Damüls – Mellau. Et pour combiner histoire et hors-piste, le circuit « Pfarrer Müller » part sur les traces du pasteur Johann Müller de Warth, qui fit venir des skis de Suède en 1890 pour traverser plus rapidement les montagnes qui séparent Warth‐Schröcken et Lech Zürs. Une balade de 5 heures réservée aux experts de la neige profonde.

Plus d’infos sur les circuits freeride et randonnée par Markus Moosbrugger et le « Pfarrer Müller »

  • Nordic Sport Park Sulzberg (c) Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus
    Nordic Sport Park Sulzberg (c) Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus

 

2. Silence entre les arbres en ski de fond et raquettes

Le bruissement des skis sur la neige, le silence parmi les sapins et la respiration qui s’accélère dans les montées. Le Bregenzerwald compte 320 km de pistes de ski de fond qui traversent bosquets de bouleaux, forêts enneigées et passent devant les maisons bardées de bois si typiques. Au Nordic Sport Park de Sulzberg, on glisse sur la piste panoramique avec le regard qui se perd parmi les sommets enneigés des Alpes d'Allgäu, du Bregenzerwald et même jusqu'au Säntis en Suisse. À Hittisau – Balderschwang, on trouve pas moins de 80 km de pistes réservées au ski de fond. Depuis Mellau, Erwin accompagne quant à lui les randonneurs en raquette pendant 4 heures à travers la romantique vallée de Mellental jusqu’à un hameau de refuges, où les sportifs se réchaufferont autour d’une petite collation dans la Döser Hütte.

Plus d’infos sur la randonnée en raquette et le ski de fond dans le Bregenzerwald.

 

3. Visiter le Werkraumhaus, vitrine de l’artisanat local

L’artisanat et l’architecture sont une tradition bien ancrée dans le Bregenzerwald. Dès la période baroque, des bâtisseurs locaux ou Baumeister parcouraient l’Europe pour diffuser leurs constructions baroques, dont l’abbatiale d'Ebersmunster et l’abbaye de Murbach sont des exemples en Alsace. Héritiers de cette histoire, les artisans — forgerons, menuisiers, orfèvres, tonneliers, tapissiers, etc. — s’orientent vers le design et l’innovation, et exposent leur production dans le Werkraum. Cet espace contemporain de verre et de bois, pensé par l’architecte suisse Peter Zumthor, témoigne de leur inventivité et de leur génie. On peut s’y arrêter pour un café, et pour aller plus loin, s’embarquer dans une promenade « Umgang Bregenzerwald », des tours de village et des visites guidées qui donnent un aperçu des particularités créatives d’un bâtiment, d’un paysage ou d’un détail artisanal croisé sur le chemin, même en hiver.

Plus d’informations sur le Musée des maîtres-bâtisseurs du baroque, le Werkramhaus et les chemins de randonnée d’hiver.

  • La boutique du Werkraumhaus © Roswitha Schneider - Werkraum Bregenzerwald.jpg
    La boutique du Werkraumhaus © Roswitha Schneider - Werkraum Bregenzerwald.jpg

4. De restaurant en restaurant, randonnée hivernale gourmande

Goûter aux spécialités autrichiennes tout en se dépensant ? L’office du tourisme a conçu la combinaison parfaite pour découvrir la gastronomie et les paysages du Bregenzerwald. Le concept ? Une randonnée qui passe de restaurant en auberge, pour le petit-déjeuner, le déjeuner, et le goûter. Par exemple, l’hiver, on commence par petit-déjeuner à Mellau au Sonne Lifestyle Resort avant de franchir le col du Herburg à 717 m et redescendre au Biohotel Schwanen pour le déjeuner. Heureusement, cela descend encore jusqu’au Café-Restaurant Katrina où l’on goûte à l’apfelstrudel servi avec de la glace à la vanille. Une promenade de 6 heures dont 3 heures de marche, qui se décline aussi à Damüls, Sulzberg et Sibratsgfäll-Schönenbach.

Plus d'informations sur les randonnées culinaires hivernales.

  • Bregenzerwälder Käsknöpfle © Johannes Fink - Bregenzerwald Tourismus
  • Promenade culinaire à Schönenbach © Alex Kaiser - Bregenzerwald Tourismus

 

 

Notre carnet d’adresse des plus beaux hôtels et hébergements

 

Du chalet d’alpage en haute montagne au boutique-hôtel design, de l’appart-hôtel pour mordu de ski au 4-étoiles avec piscine panoramique, le Bregenzerwald bénéficie d’une diversité d’hébergements qui permettra à chacun de trouver un hébergement à son goût. 

 

Sporthotel Krone, Schoppernau

C’est à 900 m des remontées mécaniques du domaine skiable de Diedamskopf que le Sporthotel Krone anime la rue principale du charmant village de Schoppernau. Avec au total 35 chambres, tournées vers les montagnes, c’est Lydia, la patronne et son fils Hannes Moosbrugger, qui accueillent leurs hôtes dans un établissement chaleureux à l’atmosphère hors du temps. On s’y régale d’une cuisine locale et on profite, de retour de ski, d’un jardin d’hiver ou de salons avec cheminée. En plus des traditionnels sauna, hammam et piscine, l’espace spa comprend des thermes romains avec luminothérapie/vapeur, un bain de vapeur aromatique et une grotte rocheuse avec animations de détente.

Sporthotel Krone
35 clés, chambre double avec balcon 
à partir de 85€/p, demi-pension incluse.
Unterdorf 22, 6886 Schoppernau, Autriche
Site Web du 
Sporthotel Krone

 

Berghotel Biberkopf, Warth

Nouveau venu aux portes de l’un des plus grands domaines skiables autrichiens (305 km de pistes à portée de télésiège depuis Warth-Schröcken), le Berghotel Biberkopf est une vraie adresse lifestyle de 65 chambres et 8 suites, avec 2 restaurants et espace spa. Dans les chambres, le bois et les couleurs vert-bleu rappellent la forêt tandis que les grandes fenêtres panoramiques projettent les montagnes à l’intérieur. Le restaurant Biebers, où alternent niches privées et longues tablées, propose une cuisine alpine et internationale tandis que la bistronomie est à l’honneur à la Biberia, qui se double d’un concept store. Une offre de bien-être avec sauna, jacuzzi, massages et salle de fitness moderne complète cet hôtel où mordus de ski et voyageurs trouveront leur compte.

Berghotel Biberkopf
73 clés, à partir de 295€ la nuit, demi-pension incluse.
Warth 28, 6767 Warth, Autriche 
Site Web du 
Berghotel Biberkopf

  • Berghotel Biberkopf © Michael Kreyer
  • Berghotel Biberkopf © Michael Kreyer

 

Hotel-Restaurant Tannahof, Au

C’est la famille Juliane et Guy Moosbrugger-Jourdain qui nous accueillent dans cette Wälderhaus — maison typique du Bregenzerwald — aux chambres chaleureuses qui se parent de bois et de tissus. La maison historique a été complétée en 2016 d’un nouveau bâtiment avec chambre et suites contemporaines qui reprennent de manière épurée les codes de la montagne. On profitera en plus d’un sauna, d’une salle de détente avec cheminée et de la cuisine de Guy Jourdain, maître des lieux et chef. Sa cuisine internationale utilise exclusivement des produits frais, en grande majorité régionaux. Le tout à 900 m de la station du Diedamskopf. 

Hotel-Restaurant Tannahof
13 chambres et 1 appartement à partir de 100€ la nuit.
Argenstein 331, 6883 Au, Autriche
Site Web de l'
Hotel-Restaurant Tannahof

  • L’hôtel Tannahof © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus
    L’hôtel Tannahof © Adolf Bereuter - Bregenzerwald Tourismus

 

Hotel Krone in Au, Au

La famille Lingg accueille les visiteurs depuis six générations dans cette adresse 4-étoiles, dont l’histoire remonte à plusieurs siècles, d’abord pavillon de chasse, ferme puis brasserie. Les 61 chambres contemporaines, certaines avec balcon, ont été aménagées par des artisans locaux et offrent des vues sur les montagnes ou le lac de baignade de l’hôtel. Au restaurant, le chef Florian Schneider se fait un devoir de travailler les produits des fermes alentour dans un menu en 5 temps au dîner, et on se sent comme à la maison au petit-déjeuner composé de produits de l’agriculture locale. Peu importe la météo, on profite du sauna panoramique sur le toit-terrasse et du reste du spa où s'alignent sanarium, bain de vapeur aux arômes, pièce à infrarouges, bar à tisane, piscine intérieure et piscine naturelle en bordure de forêt. Et chaque semaine, Walter Lingg, le propriétaire francophone, convie ses hôtes à une visite du village d’Au.

Hotel Krone in Au
61 chambres, à partir de 130€ la nuit, demi-pension incluse.
Jaghausen 4, 6883 Au, Autriche
Site Web de l'
Hotel Krone in Au

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

Pour plus d’informations et inspirations sur le Bregenzerwald, visitez bregenzerwald.at/fr ou suivez la destination sur Facebook et Instagram.

Nous recommandons aussi