Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le jeudi 04 novembre 2021
72 heures à...

72 heures à Florence : les meilleures adresses de la capitale de la Renaissance

Un week-end à Florence est l’occasion rêvée de vivre la culture toscane. De la petite osteria au dernier café à la mode en passant par le rooftop à ne pas manquer, passez 72 heures à Florence pour (re)découvrir la ville autrement. 
  • L'enfilade des ponts sur l'Arno scintillant au coucher de soleil, un souvenir inoubliable © Mark Tegethoff
    L'enfilade des ponts sur l'Arno scintillant au coucher de soleil, un souvenir inoubliable © Mark Tegethoff
  • L'art est partout dans la ville, ici L'Enlèvement des Sabines par Giambologna dans la Loggia des Lanzi © Ali Nuredini
    L'art est partout dans la ville, ici L'Enlèvement des Sabines par Giambologna dans la Loggia des Lanzi © Ali Nuredini
  • Le lobby du Four Seasons Hotel Florence, l'une des plus belles adresses de la ville © DR
    Le lobby du Four Seasons Hotel Florence, l'une des plus belles adresses de la ville © DR
  • L'Arno qui traverse la ville sert de fil rouge © David T
    L'Arno qui traverse la ville sert de fil rouge © David T
  • L'art est présent partout, la gastronomie aussi © Charles Buchler
    L'art est présent partout, la gastronomie aussi © Charles Buchler
  • Les jardins de la Villa Bardini et leur vue imprenable © Chan Lee
    Les jardins de la Villa Bardini et leur vue imprenable © Chan Lee
  • La Gucci Osteria, co-fondée par le chef triplement étoilé Massimo Bottura © Gabriele Stabile
    La Gucci Osteria, co-fondée par le chef triplement étoilé Massimo Bottura © Gabriele Stabile

Si chaque région d’Italie est singulière, voyager en Toscane et passer un long week-end à Florence est l’occasion de découvrir l’une des plus belles villes d’Italie avec RomeVenise ou Matera. Dante, Botticelli, Machiavel, tant de noms familiers qui démontrent que tout le monde connaît déjà un peu Florence. Berceau de la Renaissance, ville riche et puissante sous les Médicis et perle culturelle encore aujourd’hui, elle est visitée par des millions de personnes qui se pressent dans ses musées et ses églises. C’est sans compter les petites adresses de quartiers, les chapelles délaissées aux multiples trésors et les hôtels exclusifs où s’arrêter pour profiter de Florence autrement. 

 

JOUR 1
 

10h — Explorer la ville du Duomo au Ponte Vecchio

Si le monde entier se presse dans les rues médiévales de Florence, c’est bien pour admirer ses édifices les plus emblématiques. Il suffit cependant de faire un pas de côté pour ne pas subir la foule et profiter avec sérénité des plus beaux endroits. On enchaîne les chocs esthétiques en montant sur la coupole du Duomo (réserver une visite à horaire fixe pour éviter la queue) qui culmine à 116 mètres de hauteur et dont la forme aurait été inspirée à son architecte Brunelleschi par une coquille d’œuf. On peut aussi se rendre sur les terrasses ou visiter le Museo dell'Opera del Duomo pour plonger en détail dans la construction de la cathédrale. 

  • La place et la basilique Santa Croce © Photoopus - adobestock
    La place et la basilique Santa Croce © Photoopus - adobestock

 

Vos jours à Florence sont comptés ? Plutôt que de se rendre à la Galerie de l’Académie ou au Musée des Offices, les églises regorgent déjà de peintures et de fresques des plus grands maîtres de la Renaissance. Giotto à Santa Croce, Masaccio et Ghirlandaio à Santa Maria Novella, Masalino et Filippino Lippi à Santa Maria del Carmine, Botticeli à la Chiesa di Ognissanti… la Renaissance s’y contemple au calme, à l’écart de la foule. 

Enfin, si la Piazza della Signoria et le Palazzo Vecchio sont trop remplis, n’hésitez pas à flâner sur la Piazza Santa Croce, avec ses arcades et sa magnifique basilique, ou à admirer les coupoles de la Grande Synagogue et faire un crochet par le Marché de Sant'Ambrogio plutôt qu'au Marché Central.

 

13h — Déjeuner à La Ménagère

Testé et approuvé par YONDER
Aussi bien café que fleuriste, restaurant que magasin de déco, bar à cocktails où passer la fin de soirée ou spot branché pour un apéro à partager, La Ménagère rebat les cartes de la scène florentine traditionnelle. Dans un décor résolument instagramable, on pioche parmi un vaste menu où la plus pure tradition italienne et toscane — pasta, schiacciata, radicchio et borlotti — est mâtinée d’influences internationales. 

  • La Ménagère — Orzotto © IG La Ménagère - @minopasqualone
    La Ménagère — Orzotto © IG La Ménagère - @minopasqualone

 

La Ménagère
Via de' Ginori, 8/R, 50123 Firenze FI
Site Web de 
La Ménagère et compte Instagram.

Mais aussi :

  • I' Brindellone (Testé et approuvé) : une trattoria typique hors des sentiers battus où goûter les plats toscans comme la soupe ribollita, les tripes et la bistecca alla fiorentina.
  • Gustapizza (Testé et approuvé) : de l’autre côté de l’Arno, pour ceux qui ne pourraient pas quitter l’Italie sans avoir dévoré une pizza. 
  • Sergio Pollini Lampredotto (Testé et approuvé) : typique de la cuisine de rue toscane, le lampredotto est un ragoût de caillette (estomac) de vache servi dans un petit pain. 

 

15 h — Poser ses valises au Portrait Firenze

Sur les bords de l’Arno et avec vue sur le Ponte Vecchio, le Portrait fait partie de la Lungarno Collection, propriété de la famille Ferragamo. Ouvert en 2014, l’élégante adresse 5-étoiles est à un jet de pierre de la Piazza della Signoria, des Offices et du musée Salvatore Ferragamo. On trouve au rez-de-chaussée un salon lounge qui sert de réception et le Caffè dell'Oro avec sa petite terrasse sur le fleuve, le tout décoré par l’architecte florentin Michele Bönan (J.K. Place Capri, Rome, Florence et Paris, Continentale Florence). Moderne et classique, il se dégage de cet espace un sentiment d’intimité et un esprit boutique. Sur les murs, des photographies où l’on reconnaît les célébrités de l’âge d’or de la dolce vita : Maria Callas, Sophia Loren, Grace Kelly ou le prince Rainier. 

  • Prestige Suite vue sur l’Arno © Portrait Firenze
    Prestige Suite vue sur l’Arno © Portrait Firenze

 

Dans les étages, les 37 clés, élégantes avec une mention spéciale pour les salles de bains tout en marbre, particulièrement luxueuses, offrent une superficie moyenne dépassant les 45 m2. Un vrai luxe. Couleurs pâles, parquets sombres, bibelots soigneusement choisis… et terrasses pour certaines d’entre-elles, où prendre son petit déjeuner avec vue.

En savoir plus sur le Portrait Firenze dans notre article dédié.

Portrait Firenze
37 studios et suites. À partir de 500€ la nuit.
Lungarno degli Acciaiuoli, 4, Florence.
Site Web du 
Portrait Firenze.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Portrait Firenze – Caffè dell'Oro © DR
  • Portrait Firenze – Chambre © MB|YONDER.fr

 

Plus rares sont ceux qui apprécient le calme et la sérénité des jardins de la Villa Bardini.

Mais aussi :

SoprArno Suites : dans le quartier d’Altrarno, 13 suites bohèmes dans un format boutique bed&breakfast, décorées par les architectes florentins Matteo Perduca et Betty Soldi avec des objets vintages, des antiquités, et toujours de superbes fresques d’époque dans ce palais du XVIe siècle.
Via Maggio, 35, Florence. À partir de 165€ la nuit. Site Web des SoprArno Suites.

 

16h — Visiter les jardins de la Villa Bardini

Si l’église San Miniato al Monte et l’esplanade Piazzale Michelangelo sont des immanquables pour admirer les ponts en enfilade sur l’Arno et le soleil qui se couche sur le fleuve, plus rares sont ceux qui apprécient le calme et la sérénité des jardins de la Villa Bardini. Pour quelques euros, on se promène à flanc de colline dans quatre hectares plantés de roses et d’iris, de bosquets et d’arbres où les fontaines, le grand escalier baroque et les treilles de glycine au printemps offrent chacun des points de vue différents sur la ville. Le kiosque-belvédère intimiste est idéal pour un café.

  • Florence depuis les jardins de la Villa Bardini © Giuseppe Mondi
  • La campagne de Florence depuis les jardins de Boboli © Joli Kosolapova

 

Les amoureux de jardins continueront leur exploration aux Jardins de Boboli (accessibles gratuitement avec le billet de la Villa Bardini), aménagé au XVe siècle par les Médicis à l’arrière du palais Pitti. Grandes fontaines, grottes et statues Renaissance agrémentent ce jardin à l’italienne typique. 

PRATIQUE
Un seul billet est nécessaire pour visiter les deux jardins.
Site Web de la 
Villa Bardini et des Jardins de Boboli.

 

18h — Prendre l’apéritif Piazza Santo Spirito

Animée de jour comme de nuit, c’est surtout en fin d’après-midi, à la fermeture des boutiques et des universités, que la Piazza Santo Spirito s’anime et accueille étudiants, Florentins bohèmes et visiteurs dans ses nombreux cafés et bars, ou sur les marches de la fontaine centrale ou de la Basilique Santo Spirito. L’atmosphère est décontractée, vivante, la musique et les conversations résonnent autour d’un verre de Bolgheri ou de Chianti. 

 

20h — Dîner à Il Santo Bevitore

Testé et approuvé | Coup de cœur de la rédaction

Derrière les arches en pierre du « Saint Buveur » se cache une adresse façon osteria, avec banquettes en bois filantes, étagères qui croulent sous les bouteilles de vin, élégantes tables éclairées à la bougie et grand comptoir en marbre où trônent trancheuse et machine à café. Au menu, des recettes toscanes créatives respectueuses de la saisonnalité. Soupes, pâtes et risotto — tagliatelle au ris de veau, fromage de chèvre et thym ou risotto aux girolles et agneau de lait — inaugurent le menu avant d’alléchants plats à base de canard sauvage, veau, lapin et poissons de Méditerranée. Dans les verres, les têtes de liste de la région — Brunello di Montalcino, Montepulciano, Chianti — et des appellations moins connues (Bolgheri, Morellino, Carmignano, Montecucco) qui côtoient des excursions vers le Piémont, le Haut-Adige et les îles italiennes pour les blancs. 

  • Il Santo Bevitore — ambiance © Il Santo Bevitore
  • Il Santo Bevitore — piatto © Il Santo Bevitore

 

Il Santo Bevitore
Via Santo Spirito, 64, 50125 Firenze FI,
Site Web de 
Il Santo Bevitore

 

22h — Profiter du week-end jusqu'au bout de la nuit

Si Florence n’est pas réputée pour sa vie nocturne, cette ville étudiante compte tout de même plusieurs lieux où prolonger sa soirée. Dans le quartier Oltrarno, on se rassemble à Bulli & Balene pour une pause vénitienne à base de spritz et cichetti ou au speakeasy Rasputin... si on le trouve. Près du marché central, les amateurs de cocktails sont également en fête au Sabor Cubano, tandis que les buveurs de bière se rassemblent au PanicAle. Enfin, les amateurs de vin, s’ils ne profitent pas du renouveau des « fenêtre à vin » construites lors de la peste noire et remises au goût du jour par la distanciation sociale, pourront se rendre à Vineria Sonora.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Spritz à Bulli e Ballene © Francesco Lamonaca
  • © Vineria Sonora Instagram

 

JOUR 2
 

10h — De chapelle en chapelle, voyager à la Renaissance 

C’est dès le XIIIe siècle que la ville de Florence, riche et puissante, connaît les début de la Renaissance. Incarnée par le Duomo, ce mouvement artistique s’incarne dans chaque rue et dans chaque édifice. Certains lieux sont emblématiques, telles les Chapelles des Médicis, à l’intérieur de la Basilique de San Lorenzo, où sont enterrés les membres de la puissante famille qui gouverna la ville. On y trouve la tombe de Laurent le Magnifique et de son frère Julien de Médicis, sculptée par Michel-Ange, ainsi qu’une profusion de mosaïques en marbre et en pierres semi-précieuses. 

À quelques centaines de mètres, la chapelle des Pazzi, deuxième famille la plus riche de Florence après les Médicis, est la dernière œuvre de Brunelleschi, l’architecte du Duomo. On admire la beauté de ses coupoles parfaites dont une ornée d’une voûte astronomique par le peintre Giuliano Pesello.

  • Chapelles des Médicis, à l’intérieur de la Basilique de San Lorenzo © PG/Yonder.fr
    Chapelles des Médicis, à l’intérieur de la Basilique de San Lorenzo © PG|YONDER.fr

 

Après un crochet par la Basilique Santa Trinita pour admirer les fresques de Domenico Ghirlandaio, on se rend de l’autre côté de l’Arno à la Chapelle Brancacci dans l'église Santa Maria del Carmine. Elle a été fondée en 1386 par un riche drapier et décorée au XVe siècle par les peintres Masaccio et Filippino Lippi. Des branches d’olivier qui avaient été ajoutées par la suite sur la nudité d'Adam et Ève ont été retirées lors d’une restauration récente.

 

12h — Déjeuner à l’Osteria Gucci de Massimo Bottura

Place de la Signoria, le palais qui abrite le Gucci Garden, lieu de naissance de la marque où admirer une collection de pièces emblématiques, accueille également la Gucci Osteria da Massimo Bottura, collaboration unique avec le chef Massimo Bottura triplement étoilé au guide Michelin pour l'Osteria Francescana, et deux fois élu meilleur restaurant du monde au classement World's 50 Best Restaurants. Dans un cadre qui rend hommage à l’esthétique florentine tout en camaïeu de vert, on y goûte les créations de la chef mexicaine Karime Lopez (tostada de maïs violet, bun au porc aigre-doux et sauce miso vinaigre balsamique) et les classiques du chef de Modène comme l’Emilia Burger ou les tortellini à la crème de parmesan. Un repas étoilé au Guide Michelin dans un cadre exceptionnel, sur l’une des plus belles places de Florence.

  • Gucci Osteria — "La naissance de Vénus" (Saint-Jacques, estragon, daikon) © Gabriele Stabile
    Gucci Osteria — "La naissance de Vénus" (Saint-Jacques, estragon, daikon) © Gabriele Stabile



Osteria Gucci
Piazza della Signoria, 10, 50122 Firenze,
Site Web de l’
Osteria Gucci.

 

14h — Visiter le Florence de la mode

Gucci, Salvatore Ferragamo, Emilio Pucci, Roberto Cavalli… autant de marques créées par des florentins qui incarnent le luxe et la mode italienne dans le monde entier. Depuis l’Osteria Gucci, on monte à l’étage explorer le Gucci Garden dédié à l’univers de la maison de couture, et pourquoi pas se procurer des articles exclusifs à cette boutique-musée. Plus loin, le Musée Salvatore Ferragamo rend hommage à travers des expositions thématiques au créateur de chaussures. 

Autre spécialité de Florence, et ce depuis des siècles, l’artisanat du cuir est présent dans toute la ville. Nous vous conseillons pour des pièces de qualité et réalisées à la main en Italie les boutiques Il Bisonte et Pelletteria Artigianale Viviani.

  • Le Musée Ferragamo, exposition "Sustainable Thinking" © Guglielmo de Micheli
    Le Musée Ferragamo, exposition Sustainable Thinking © Guglielmo de Micheli
Le Belmond Villa San Michele abrite de magnifiques jardins à l’italienne en terrasse qui dominent la ville.

18h — Prendre un apéritif panoramique au Belmond Villa San Michele 

Testé et approuvé par YONDER
La route sinueuse bordée de cyprès qui mène à Fiesole, à 8 km de Florence, et le panorama sur la ville et les montagnes alentours valent vraiment la montée vers ce grand village perché à flanc de colline. On se promène sur la place centrale bordée de platanes et l’on explore les nombreuses ruines antiques romaines et étrusques comme l'amphithéâtre, avant de se rendre au Belmond Villa San Michele. Cet ancien monastère du XVe siècle, transformé en hôtel, abrite portiques voûtés, fresques, cloître, et de magnifiques jardins à l’italienne en terrasse qui dominent la ville. Sous les treilles de jasmin, les roses et les cyprès, on contemple le coucher de soleil, le Duomo qui se teinte de rouge, tout en savourant un verre de vin ou un cocktail.

  • © Belmond Villa San Michele
    © Belmond Villa San Michele
     

Belmond Villa San Michele
Via Doccia, 4, Fiesole.
Site Web du 
Belmond Villa San Michele.

 

20h — Dîner dans les jardins du Four Seasons Hotel Firenze

C’est dans un parc de 4,5 hectares (le plus grand jardin privé de Florence), véritable oasis urbaine datant de la fin du XVe siècle qu’a ouvert le Four Seasons Hotel Firenze en 2008. Lobby démesuré, salle de bal dans une ancienne église, plus grand spa de la ville, il abrite également le restaurant Il Palaggio, orchestré par le chef Vito Mollica et récompensé d’une étoile Michelin. En été, le jardin devient le QG des happy few et une option de plus pour dîner. Le chef sublime les produits frais, locaux et de saison tout en taquinant les palais d’associations de saveurs singulières. Quant au bar Atrium, il joue une partition plus confidentielle et feutrée une fois la nuit tombée. 

  • La terrasse dans les jardins du Four Seasons Hotel Firenze © MB/Yonder.fr
    La terrasse dans les jardins du Four Seasons Hotel Firenze © MB/Yonder.fr

 

Four Seasons Hotel Firenze
Borgo Pinti, 99, 50121 Firenze, Italie
Site Web du 
Four Seasons Hotel Florence.

JOUR 3
 

10h — Découvrir la collection Roberto Casamonti 

Ouverte en 2018 sur la Piazza Santa Trinita, la Collezione Roberto Casamonti est la toute première institution d’art moderne et contemporain de la ville de Florence. Le Florentin et fondateur des galeries Tornabuoni Art (installées à Florence, Milan, Paris, Forte dei Marmi et Crans-Montana), Roberto Casamonti a rénové le Palazzo Bartolini Salimbeni datant de 1523, pour y exposer une partie de sa collection personnelle.

S’étalant du début du XXe jusqu’au XXIe siècle, elles comprennent les grands noms de l’art moderne italien — Giacomo Balla, de Chirico, Giorgio Morandi, Piero Dorazio, Giò Pomodoro —, des Avant-Garde et modernes français et internationaux — Braque, Max Ernst, Jean Fautrier, Fernand Leger, Georges Mathieu, Chaïm Soutine, Serge Poliakoff, Hans Hartung, Enrico Baj, Yves Klein — et de nombreux artistes contemporains de premier plan — Basquiat, Jim Dine, Sol LeWitt, Marina Abramovic, Antoni Tàpies. L’écrin renaissance du palais est à la hauteur de la collection.

  • © Collezione Roberto Casamonti

    © Collezione Roberto Casamonti
    Alighiero Boetti, Tutto, 1992-1994
    Mettere al mondo il mondo, 1972-73


Collezione Roberto Casamonti
Piazza di Santa Trinita, 1, Florence.
Site Web de la 
Collezione Roberto Casamonti.

 

Mais aussi Musée national San Marco : ensemble composé d’une basilique, d’un musée et d’un couvent, les salles autour du cloître présentent des fresques religieuses du lumineux Fra Angelico et des huiles plus sombres de Fra Bartolomeo. Chaque cellule de moine est décorée par Fra Angelico, dont sa célèbre Annonciation. 

 

13h — Déjeuner à Vini e Vecchi Sapori

Testé et approuvé par YONDER
Caché dans une ruelle étroite à quelques mètres de la Piazza della Signoria, Vini e Vecchi Sapori est la preuve que l’authenticité n’a pas définitivement quitté le centre de Florence. Dans la petite salle tout en profondeur, le menu encore écrit à la main met en avant la gastronomie italienne dans toute sa diversité. Haricot blanc et poutargue de thon de Sardaigne, spaghetti alla carrettiera du Latium, peposo dell’Impruneta toscan (sorte de bourguignon de veau au Chianti) ... la carte change fréquemment, mais une chose ne change pas : ici, ni pizza ni spritz. C’est écrit.

Vini e Vecchi Sapori
Via dei Magazzini, 3/r, 50122 Firenze.
Réservation recommandée au 
+39 055 293045.

  • © Vini e Vecchi Sapori Instagram
  • © Vini e Vecchi Sapori Instagram

 

16h — Faire ses emplettes à l’Officina profumo-farmaceutica di Santa Maria Novella

Plus ancienne parfumerie-pharmacie d’Occident, les origines de l’Officina remontent au Moyen Âge et à la maîtrise des propriété médicinales des plantes par les moines dominicains du couvent voisin. Ouverte en 1612, cette officine d’apothicaire vendait baumes, élixirs et onguents à base d’herbes et parfums, dont L'eau de la Reine destinée à Catherine de Médicis, reine de France. 

Aujourd’hui, une visite dans cette étonnante boutique-musée est l’occasion de ramener quelques souvenirs parfumés parmi lesquels eaux de cologne, liqueurs, pots-pourris, bougies ou pastilles à base de plantes dont la formule remonte parfois à 1614.

  • © Officina profumo-farmaceutica di Santa Maria Novella
    © Officina profumo-farmaceutica di Santa Maria Novella

 

Officina Santa Maria Novella
Via della Scala, 16, 50123 Firenze,
Site Web officiel de l’
Officina.

 

18h — Saluer la ville depuis La Terrazza du Continentale

Testé et approuvé par YONDER
Autre propriété de la famille Ferragamo dans sa Lungarno Collection, le Continentale attire les amateurs de design, les fashionistas et les jeunes couples en escapade romantique. Son spectaculaire bar sur le toit, littéralement posé face au Ponte Vecchio en fait l’adresse chic où prendre l’aperitivo. Les cocktails sont inventifs et la carte des vins met en vedette la Toscane.

  • La Terrazza Rooftop Bar © MB/Yonder.fr
    La Terrazza Rooftop Bar © Lungarno Collection


La Terrazza Rooftop Bar
Lungarno degli Acciaiuoli, 2/r, Florence.
Tél. : 
+39 055 27265987
Whatsapp : +39 342 1234710
Site Web de La Terrazza Rooftop Bar au Continentale.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Nous recommandons aussi