Vous êtes ici

Mireille Gignoux, Le vendredi 16 septembre 2022
Grand angle

Tendances californiennes : détour par Palm Springs

Pour notre deuxième étape en Californie, direction Palm Springs, légendaire oasis sud californienne, attirait amateurs de design, d’architecture et grands noms d’Hollywood bien avant que le mythique Music and Arts Festival propulse Coachella en haut de l’affiche.
  • Palm Spring © Cody Board
    Palm Spring © Cody Board
  • Joshua Tree © Cedric Letsch
    Joshua Tree © Cedric Letsch
  • Palm Springs - Modernisweek © DR
    Palm Springs - Modernisweek © DR
  • Joshua Tree - LA Quinta © DR
    Joshua Tree - LA Quinta © DR

Lire le premier article de la série Tendances californiennes : une promenade à West Hollywood

 

1. Poser ses valises à la Quinta Resort & Club

Au pied des montagnes de Santa Rosa, l’historique resort, qui fut dès 1926 le refuge préféré́ des stars hollywoodiennes comme Greta Garbo et Clark Gable, s’étire sur 18 hectares de jardins luxuriants. Conçu comme une succession de petites haciendas aux murs blanchis à la chaux et coiffées de tuiles, ce 5 étoiles illustre le gigantisme à l’américaine : plus de 600 hébergements (casitas, suites et villas) disséminés sur le domaine. La meilleure option : choisir une King Pool Casita de 43 m2 non loin du lobby, autour des numéros 802 à 820. Ces sortes de cottages sont regroupés par huit ou dix autour d’un patio avec piscine privative (41 au total sur le resort).

  • Palm Springs - LA Quinta © MR
    Palm Springs - LA Quinta © MR


À l’intérieur, la déco, inspiration années 20, mêle bois sombres et teintes claires. Membre de la Curio Collection by Hilton, ce resort compte cinq parcours de golf, 23 courts de tennis, un spa noyé dans la verdure et sept restaurants, dont l’Adobe Grill. Une table qui promet une authentique expérience culinaire mexicaine, précédée d’une Margarita signature préparée à partir d’une tequila artisanale.

La Quinta Resort
Plus de 600 casitas, suites et villas à partir de 270 €. 
49-499 Eisenhower Drive, La Quinta

Site Web

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

2. S’immerger dans le modernisme du désert

Dès les années 1940, Judy Garland, Kirk Douglas et Franck Sinatra entre autres, fuyant les paparazzis, se ressourçaient dans ce décor idyllique à deux heures des studios d’Hollywood (l’éloignement maximum spécifié dans leurs contrats). Ils s‘y sont fait construire des maisons par des architectes avant-gardistes tels Richard Neutra, Donald Wexler, Albert Frey, Steward Williams. Ces résidences ont en commun une esthétique épurée aux lignes horizontales, formes géométriques, baies panoramiques, toits plats ou en forme d’aile de papillon, et privilégient béton, verre et acier.

  • Palm Springs - Modernisweek © MR
    Palm Springs - Modernisweek © MR


Baptisé mid-century modern, ce courant s’est développé jusqu’en 1965 constituant un véritable musée à ciel ouvert. Ces constructions iconiques sont ouvertes au public en février lors de la Modernism Week. Mais certaines sont accessibles toute l’année en visites privées. Par exemples dans le quartier Vista Las Palmas, la propriété nommée 432 Hermosa, imaginée par Donald Wexler pour la chanteuse de jazz Dinah Shore. Rachetée par Leonardo di Caprio, cette villa de six chambres et six salles de bains, piscine et tennis (louée 3750 $ la nuit, lorsqu’il ne l’utilise pas) n’a rien perdu de son atmosphère mid-century. Ou encore l’étonnante House of Tomorrow, bâtie par William Kristel, telle une série de quatre modules circulaires flottant sur trois niveaux, coiffés d’un toit en forme de boomerang. Elle doit sa renommée à Elvis Presley qui y passa sa lune de miel.

Plus d’infos sur Palm Spring Architecture Tour

La découverte se poursuit au Palm Springs Art Museum, structure brute signée Steward Williams, qui abrite une riche collection d’œuvres contemporaines sur le thème du désert et des pièces de Picasso, Calder et Warhol. Son annexe, l’Architecture and Design Center Edward Harris, expose photos et dessins modernistes. Le musée gère également Frey House II, la résidence secondaire d’Albert Frey achevée en 1964 à Tahquitz Canyon Way. Cette maison compacte à la charpente en acier, habillée de tôle ondulée peinte, surprend par l’énorme rocher en saillie qui sépare le salon de la chambre.

Palm Springs Art Museum, 101N Museum Drive, Palm Springs

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Palm Springs - Mid Century Villa © Mireille Gignoux
  • Palm Springs © DR

 

3. Flâner dans l’Uptown Design District

Dans Palm Springs, le long de North Palm Canyon Drive, Uptown Design District concentre boutiques trendy, galeries d’art et d’antiquaires. Telles Bon Vivant (n° 766) qui mêle accessoires vintage pour la maison et bijoux fantaisie, Trina Turk (n° 891N) où les vêtements oscillent entre créativité et artisanat, Rubine Red Gallery (n° 668) qui montre une collection d’art des années 50-60, Just Fabulous (n° 515N) où cartes, livres, illustrations et photos sont en éditions limitées.

  • Palm Springs © Taylor Simpson
    Palm Springs © Taylor Simpson


Chaque jeudi soir, une fois Canyon Drive fermé à la circulation, petits concerts de rue, maraîchers, artisans et food trucks envahissent la chaussée. Mais on peut préférer se restaurer au Eight4nine. Implanté dans un grand bâtiment de 1954, qui fut le premier bureau de poste de Palm Springs, ce restaurant, d’un blanc éclatant ponctué d’accents rose vif, affiche une large palette de spécialités océanes et terrestres.
 

4. Randonner dans Joshua National Park

À 1 h de route de La Quinta, à cheval sur deux écosystèmes désertiques distincts, le Mojave et le Colorado, le Joshua Tree National Park (3200 km2) présente selon l’altitude des végétations différentes. Certaines zones sont couvertes de yuccas brevifolias, ou arbres de Josué reconnaissables à leur tronc ligneux, leur écorce fissurée et leurs branches velues, qui lui ont donné son nom. D’autres zones affichent dunes ondoyantes, cônes de cendres volcaniques, canyons ou formations rocheuses sculptées par les vents violents. Tels l’imposant Arch Rock qui s’élance à 9 mètres de hauteur ou l’étonnant Skull Rock, qui évoque un crane géant émergeant des rochers. Le parc se prête à un road trip sur la journée, ponctué de quelques marches. Dans la Hidden Valley, le Nature Trail, sentier en boucle d’un mile, montre un monolithe géant baptisé Great Burrit, devenu un site d’escalade. Non loin de là, un sentier d’1,3 mile court entre laves du désert et joshua trees vers Baker Dam, le barrage historique construit en 1900 par les premiers éleveurs de bétail. Également intéressants plus au sud, le Cholla Cactus Garden et le point le plus élevé, Keys View aux vues panoramiques sur la Coachella Valley.

  • Desert de Joshua © huper by joshua earle

    Joshua National Park © huper by joshua earle

Plus d’infos sur le Joshua National Park
 

Lire le dernier article de la série Tendances californiennes : le renouveau de Downtown L.A.

Pratique 

Ce périple californien constitue une partie d’un itinéraire proposé du 25 mars au 2 avril 2023 par Secrets de Voyages (10 personnes max). Forfait au départ de Paris : 5999 € p.p. avec vol Air Tahiti Nui (prix garantis jusqu’au 1er octobre 2022).

La compagnie Air Tahiti Nui relie Paris-CDG à Los Angeles, 4 à 7 fois par semaine, en 11 h de vol. Outre l’accueil chaleureux, le service soigné et la qualité du programme de divertissement, la Moana Premium Economy, que nous avons testée, offre plus d’espace pour les jambes et une meilleure inclinaison du siège.
À partir de 651 € TTC a/r en éco, 1253 € en premium et 3691 € en business.

Plus d’informations sur visitgreaterpalmsprings.com

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !