Vous êtes ici

Mireille Gignoux, Le mardi 20 septembre 2022
Grand angle

Tendances californiennes : le renouveau de Downtown L.A.

Sinistré il y a encore une dizaine d’années, le cœur historique de la cité des Anges devenu un quartier où hôtels tendances et repères de créatifs en établi leur QG.
  • Arts District © DR
    Arts District © DR
  •  Downtown L.A - Proper © DR
    Downtown L.A - Proper © DR
  • Downtown L.A - Bradury Building © DR
    Downtown L.A - Bradury Building © DR
  •  Downtown - Arts District © DR
    Downtown - Arts District © DR
  •  Downtown L.A - Proper © DR
    Downtown L.A - Proper © DR

Lire le deuxième article de la série Tendances californiennes : détour par Palm Springs

1. Poser ses valises au Downtown L.A. Proper Hotel

Dans un bâtiment de style néo-Renaissance californien de 1926, la designer Kelly Wearstler a marié modernisme mexicain, éléments marocains et œuvres d’artistes locaux. Les chambres aux tons neutres et matières nobles dégagent une ambiance bohème-chic. Jadis club sportif, cet hôtel possède deux suites originales, l’une sur l’ancien terrain de basket, l’autre à l’emplacement de l’ancienne piscine intérieure. Membre des Design Hotels, cet établissement, ouvert en 2021, possède deux restaurants : le Caldo Verde aux menus basés sur les saveurs portugaises et sur le rooftop, à proximité de la piscine, le Cara Cara plutôt axé sur la cuisine sud-californienne.

  • Proper Hotel DTLA — chambre © Proper
    Proper Hotel DTLA — chambre © Proper

 

Downtown L.A. Proper Hotel
147 chambres et suites à partir de 312€ la nuit
1100 S Broadway, Los Angeles

Site Web

  • Proper Hotel DTLA — chambre © Proper
    Proper Hotel DTLA — chambre © Proper

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Au cœur de Downtown, le luxueux Biltmore, au décor opulent façon années 20, cultive l’ambiance glamour de l’époque où le tout Hollywood s’y pressait

2. Se balader dans le Arts District

Fuyant les loyers exorbitants des quartiers résidentiels, les artistes commencèrent à s’installer illégalement à la fin des années 60 dans cet ancien quartier industriel, proche de Downtown. À partir de 1981, les locaux à l’abandon ont été convertis en studios de travail. Mais il a fallu attendre 2009 pour que les street artists puissent officiellement faire des murs et parkings leur terrain de jeu. Aujourd’hui entre Little Tokyo et South Alameda Street, on dénombre une centaine de fresques murales, dont les fameuses Angel Wing de Colette Miller. On peut s’aventurer seul au hasard dans cette exposition à ciel ouvert ou suivre Elise Goujon, jeune française qui propose des visites insolites de L.A., dont la découverte des murals.

  • Art District - Downtown © MG
    Art District - Downtown © MG


Arrêts incontournables : la galerie d’art Hauser & Wirth (901East/3rd), ancien moulin qui abrite galeries d’art, librairie, boutique d’objets d’artisanat. Art Share L.A. (801 East/4th), ancienne usine de recyclage textile, métamorphosée en espace artistique avec deux galeries d’expositions et un théâtre. Le très hype Arts District, qui fourmille de start-ups, boutiques de créateurs, commerces bio, et bars branchés s’étire jusqu’au quartier des entrepôts, où la Rappahannock Oyster Compagny a récemment ouvert un restaurant, qui met l’accent sur la durabilité et les produits de la mer pêchés de manière éthique. Sur la carte : assiettes de fruits de mer, club sandwich au crabe, tacos de crevettes ou teriyiaki de saumon à déguster en extérieur sur des tables en zinc.

  • Rappahannock © DR
  • Rappahannock © DR

 

Rappahannock Oyster Bar
777 South Alameda Street, Los Angeles


3. Boire un verre au bar du Millennium Biltmore Hotel

Au cœur de Downtown, le luxueux Biltmore, au décor opulent façon années 20, cultive l’ambiance glamour de l’époque où le tout Hollywood s’y pressait. Son nostalgique Gallery Bar aux anges sculptés est réputé pour ses martinis signature. Avant un drink dans ce mythique établissement, on fait un petit détour par Broadway, grande artère aux immeubles emblématiques de l’âge d’or hollywoodien, dont le Bradbury building (304 South Broadway), du nom du millionnaire qui le fit construite en 1893. La façade de briques cache une lumineuse cour victorienne, des escaliers en marbre et des balustrades en fer forgé. Un intérieur inspiré par un roman de 1887 d’Edward Bellamy, qui avait imaginé une civilisation utopique en l’an 2000. Ce décor a servi à plusieurs tournages de films, dont The Artist avec Jean Dujardin en 2011.

Millennium Biltmore Hotel
506 South Grand Ave, Los Angeles

  • Bradury Building © Mireille Gignoux
    Bradury Building © Mireille Gignoux

     

    Revenir au premier article de la série Tendances californiennes : une promenade à West Hollywood

    Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

    Pratique

    Ce périple californien constitue une partie d’un itinéraire proposé du 25 mars au 2 avril 2023 par Secrets de Voyages (10 personnes max). Forfait au départ de Paris : 5999 € p.p. avec vol Air Tahiti Nui (prix garantis jusqu’au 1er octobre 2022).

    La compagnie Air Tahiti Nui relie Paris-CDG à Los Angeles, 4 à 7 fois par semaine, en 11 h de vol. Outre l’accueil chaleureux, le service soigné et la qualité du programme de divertissement, la Moana Premium Economy, que nous avons testée, offre plus d’espace pour les jambes et une meilleure inclinaison du siège.
    À partir de 651 € TTC a/r en éco, 1253 € en premium et 3691 € en business.


    Plus d’informations sur discoverlosangeles.com

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !