Vous êtes ici

Mathilda Panigada, Le mercredi 15 décembre 2021
Hôtels du mois

Les plus beaux hôtels de luxe de Lyon

Des hauteurs de la ville au centre historique, en passant par les quais Jules Courmont, la rédaction vous emmène à la découverte des plus beaux hôtels de luxe de Lyon.
  • Véritable joyau du patrimoine lyonnais, la Cour des Loges raconte entre ses murs plus de six siècles d’histoire © DR
    Véritable joyau du patrimoine lyonnais, la Cour des Loges raconte entre ses murs plus de six siècles d’histoire © DR
  • Hôtel l'Abbaye — chambre © Guillaume Grasset
    Hôtel l'Abbaye — chambre © Guillaume Grasset
  • Intercontinental Lyon Hôtel-Dieu — Chambre Supérieure © Eric Cuvillier
    Intercontinental Lyon Hôtel-Dieu — Chambre Supérieure © Eric Cuvillier
  • La Villa Maïa sur les hauteurs de Lyon © DR
    La Villa Maïa sur les hauteurs de Lyon © DR

Si la Capitale des Gaules est réputée pour ses lumières comme pour ses bonnes tables, elle regorge également d’adresses hôtelières qui méritent le déplacement. Tour des plus beaux hôtels de luxe de Lyon où s’établir le temps d’un week-end… Et plus si affinités. 

 

1. Cour des Loges | L’hôtel historique du Vieux Lyon

HÔTEL PARTENAIRE
Le pitch ? Véritable joyau du patrimoine lyonnais, Cour des Loges raconte entre ses murs plus de six siècles d’histoire. Réunification de plusieurs bâtiments — les numéros 2, 4, 6 et 8 de la rue du Bœuf — l’hôtel cinq étoiles prend l’allure d’une somptueuse villa florentine, qui nous entraîne dans un voyage à travers la Renaissance italienne. Dès l’entrée, on se laisse émerveiller par la cour intérieure de l’établissement, blottie au milieu de trois étages de galeries en pierre, sous un plafond de verre qui culmine à 17 mètres de hauteur. Véritable dédale de coursives, d’escaliers en vis et de « traboules » (ces passages urbains réservés aux piétons), Cour des Loges invite le voyageur à parcourir ses secrets, pour tomber au détour d’une cour intérieure sur un salon feutré ou un jardin suspendu, offrant une vue spectaculaire sur les toits de Lyon.

  • Hôtel Cour des Loges - patio © DR
  • Hôtel Cour des Loges © DR

 

Les chambres ? Les 61 chambres et suites que propose l’hôtel perpétuent cet esprit Renaissance et cultivent un charme cossu sans être guindé. Parquet ancien, velours, boiseries, objets chinés, rideaux en taffetas, têtes de lits peintes à la main… On plonge dans un décor aux influences baroques et florentines assumées, qui s’enrichit çà et là de pièces contemporaines signées Mackintosh ou Le Corbusier. Si les chambres sont divisées en 9 catégories, de la « Petite Mezzanine » déployée sur 24 m2 à la « Suite » de 60 m2 , notre coup de cœur va aux Ateliers, configurés en triplex et pensés comme de véritables ateliers d’artistes. 

La gastronomie ? Remarquable pour son décor, Cour des Loges l’est tout autant pour sa table étoilée. Sous l’immense verrière qui chapeaute la cour intérieure, Anthony Bonnet, chef du restaurant Les Loges, rend hommage aux bons produits de la région et à la cuisine de saison. Bœuf du massif du Mezenc travaillé comme un pot-au-feu, twisté d’une infusion de foin, d’algues et d’herbes sauvages ; pigeonneau fumé flanqué de châtaignes, inspiré des souvenirs d’enfance du chef dans les Monts du Lyonnais ; omble chevalier confit à la fève de cacao et sa crème d’oignons… 

  • Cour des Loges — Suite Junior © G. Picout
    Cour des Loges — Suite Junior © G. Picout

 

Outre sa table étoilée, Anthony Bonnet tient également les rênes du Café-Épicerie, la table bistronomique de l'hôtel, également testée et approuvée par la rédaction. Accessible par la place du Petit Collège ou par l’une des « traboules », le bistrot fait la part belle à la cuisine de terroir et aux spécialités de la région, travaillées sans ostentation. Forcément, on fait honneur à l’incontournable pâté-croûte à la lyonnaise, mais aussi aux belles viandes des fermes de l’Auvergne, servies sur la table avec des légumes rôtis et une somptueuse purée maison, crémeuse à souhait. 

Côté bien-être ? Enfin, pour se requinquer après une journée passée à explorer Lyon et ses merveilles, rendez-vous au spa multi-sensoriel de l’hôtel, et son décor inspiré des thermes romains. Dans un décor de pierres et de marbre, l’espace permet aux voyageurs de profiter d’un bassin avec bande de nage à contre-courant, d’un sauna, d’un hammam, d’une salle de repos, ou encore de soins aux plantes de montagnes, dispensés par la marque Pure Altitude. On mentionnera également le jacuzzi, installé sous une verrière dans un immense tonneau en bois, dans lequel on bulle en laissant le temps s’arrêter…

Hôtel Cour des Loges
61 clés, à partir de 210€ la nuit.
6 Rue du Bœuf, 69005 Lyon 
Site Web de 
Cour des Loges

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • La Cour des Loges — restaurant © DR
  • La Cour des Loges — spa © DR

 

La Villa Maïa peut se targuer d’offrir l’une des vues les plus époustouflantes de Lyon.

2. Villa Maïa | L’adresse luxe et design de Lyon

Propriété du groupe éponyme, la Villa Maïa peut se targuer d’offrir l’une des vues les plus époustouflantes de Lyon. Perchée sur le site de l’Antiquaille, à proximité des vestiges des anciens théâtres romains, cette villa de béton et de verre imaginée par Jean-Michel Wilmotte et décorée par Jacques Grange revendique une allure résolument moderne. Ses 34 chambres affichent une atmosphère feutrée, entre nuances douces, mobilier vernis, tentures en paille japonaise, et murs habillés d’anamorphoses réalisées en exclusivité par l’artiste Charles Maze. Rendant hommage à l’héritage du lieu, le spa réinterprète les antiques bains romains, offrant aux visiteurs la possibilité de s’adonner à quelques longueurs en profitant de la vue sur le cloître et le jardin, imaginé par Louis Benech. Enfin, nul voyageur ne saurait quitter la ville sans s’être attablé au moins une fois au restaurant Christian Têtedoie, situé juste en face de la Villa, où le chef réinterprète avec brio les grands classiques de Paul Bocuse, son mentor.

  • Villa Maïa © Camille Moirenc
    Villa Maïa © Camille Moirenc


Villa Maïa
34 clés, à partir de 390€ la nuit.
8 Rue Pierre Marion, 69005 Lyon
Site Web : villa-maia.com

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

3. InterContinental Lyon Hôtel-Dieu | Le grand hôtel lyonnais

À l’instar de son vaisseau amiral marseillais, c’est au sein de l’ancien Hôtel-Dieu que le groupe InterContinental a choisi d’installer son joyau lyonnais. Également confiée à Jean-Philippe Nuel, la décoration joue la carte d’un « luxe humble », enrichi de clins d’œil à l’héritage de Lyon, à travers ses soieries et ses motifs inspirés des canuts de l’époque. Tournées vers le Rhône, les cours intérieures ou les jardins historiques de l’édifice, les 144 chambres perpétuent cet esprit, et s’habillent de parures en soie, de mosaïques, de tons dorés ou poudrés qui contrastent avec l’aspect minéral du lieu. En fin d’après-midi, les voyageurs sont conviés à déguster un cocktail sous l’impressionnant dôme de 32 mètres de hauteur de l’édifice. La suite de l’expérience se déroule à la table d’Epona, le restaurant de l’établissement, qui jouxte le cloître qui fut un temps le jardin médicinal de l’Hôtel-Dieu. On n’y manque sous aucun prétexte la « k’nelle » du chef Mathieu Charrois, ni ses fameuses cocottes à partager « comme à la maison ». 

  • Intercontinental Lyon Hôtel-Dieu — Le Dôme © Eric Cuvillier
    Intercontinental Lyon Hôtel-Dieu — Le Dôme © Eric Cuvillier


InterContinental Lyon - Hotel Dieu
144 clés, à partir de 275€ la nuit.
20 Quai Jules Courmont, 69002 Lyon
Site Web : grand-hotel-dieu.com

 

4. Villa Florentine | Pour prendre de la hauteur

Ancien couvent du XVIIe siècle revampé en hôtel cinq étoiles, la Villa Florentine jouit d’une situation privilégiée sur les hauteurs de la ville, sur laquelle elle offre une vue imprenable. Estampillé Relais & Châteaux, l’établissement invite ses clients à un voyage au cœur de la Renaissance italienne, tout en s’attachant à leur offrir tout le confort moderne. Ainsi, ses 29 chambres et suites revendiquent chacune une identité singulière, où les meubles anciens, les mosaïques à l’italienne, les moquettes épaisses et les matières nobles évoquent la richesse du style florentin. À l’extérieur, la piscine chauffée et le bain à remous permettent de s’octroyer un moment de détente en admirant les toits de Lyon. Pour se restaurer, on prend place derrière la verrière panoramique pour découvrir la cuisine étoilée de David Delsart. Ne manquez ni sa quenelle de langoustine, ni son pigeon cuit à l’étouffée. 

  • © Aloha Studio
    © Aloha Studio


Villa Florentine
29 clés, à partir de 200€ la nuit.
25 Montée Saint-Barthélemy, 69005 Lyon
Site Web : villaflorentine.com

L’hôtel Le Royal s’impose comme le point de départ idéal d’un séjour en immersion au cœur de Lyon.

5. Hôtel de l’Abbaye

Direction le quartier de la presqu’île de Lyon pour une parenthèse sereine à l’Hôtel de l’Abbaye. Installé dans l’ancien presbytère de l’abbaye d’Ainay, ce boutique-hôtel de luxe cultive un charme intimiste et cossu, incarné à travers une décoration soignée, signée par le cabinet Maison Hand. Ses chambres — au nombre de 21 — affichent un design qui concilie l’esprit brut d’antan au confort moderne. On y trouve pêle-mêle des pièces de designers signées Gervasoni, Pierre Paulin, Daniel Gallo ou Ligne Roset, des objets chinés et des meubles dessinés sur mesure. Niché au rez-de-chaussée, le restaurant l’Artichaut propose pour sa part une cuisine bistronomique inspirée du terroir régional, revisitée avec créativité par le chef Clément Lopez. Au programme des festivités : un beau poulet de Bresse escorté de légumes racine et parfumé à la marjolaine, ou un cabillaud flanqué d’une marmelade d’agrumes au thé vert, d’une émulsion de mélisse et d’herbes fraiches. 

  • Hôtel l'Abbaye — chambre © Guillaume Grasset
  • Hôtel l'Abbaye — façade © Guillaume Grasset

 

Hôtel de l’Abbaye
21 clés, à partir de 180€ la nuit.
20 Rue de l'Abbaye d'Ainay, 69002 Lyon
Site Web : hotelabbayelyon.com

 

6. Boscolo Lyon Hotel & Spa | À deux pas de la place Bellecour

Direction les quais Jules Courmont, à quelques pas de la place Bellecour, pour faire étape au Boscolo. Dressé face au Rhône et niché dans un palais construit à la fin du XIXe siècle, l’établissement a rejoint la collection Boscolo en 2016. Entièrement rénové, l’hôtel propose aujourd’hui quelque 133 chambres, dont 17 suites. Toutes affichent un design épuré, nuancé d’inspirations italiennes néo-classiques, évoquées à travers les salles de bain en marbre, les étoffes en velours et les dorures du mobilier. On retrouve également des clins d’œil à l’œuvre de Saint-Exupéry, Le Petit Prince. Côté gastronomie, l’ambiance est là aussi à la dolce vita grâce aux mets italiens élaborés par le chef Pasquale Lanzilotti, à la table du restaurant Angelo. Au sous-sol de l’édifice, le spa aux allures de thermes romains se dote d’une piscine intimiste nichée sous les voûtes en pierre du palais, d’un hammam, d’un sauna et de plusieurs cabines de soin. 

  • © Boscolo Lyon Hotel & Spa
    © Boscolo Lyon Hotel & Spa


Boscolo Lyon Hotel & Spa
133 clés, à partir de 150€ la nuit.
11 Quai Jules Courmont, 69002 Lyon
Site Web : boscolocollection.com/lyon/

 

7. Hôtel Le Royal Lyon MGallery

Installé sur l’emblématique place Bellecour, l’hôtel Le Royal s’impose comme le point de départ idéal d’un séjour en immersion au cœur de Lyon. Niché dans un édifice construit en 1888, et passé sous le giron MGallery en 2013, l’hôtel décoré par Pierre-Yves Rochon décline le style des grandes maisons de famille. Le mobilier d’époque côtoie ainsi des pièces design dernier cri, tandis que les 62 chambres et 10 suites se parent entièrement de toiles de Jouy rouges ou bleues. Pour se restaurer, on s’attable à l’Institut, le restaurant d’application de l’Institut Paul Bocuse, mené par le chef Cyril Bosviel. On y déguste une cuisine d’une grande justesse, excellence Bocuse oblige, à l’instar de ce pâté en croûte et son tartare de coings et de champignons ; de ce cochon en poitrine et en boudin assorti de coques et de couteaux en persillade, ou encore de ce paleron de bœuf façon Rossini, cuit lentement comme un Bourguignon. 

  • Hôtel Le Royal Lyon MGallery © DR
    Hôtel Le Royal Lyon MGallery © DR


Hôtel Le Royal Lyon MGallery
72 clés, à partir de 145€ la nuit.
20 Place Bellecour, 69002 Lyon
Site Web : lyonhotel-leroyal.com


À lire également Découvrez ici les meilleurs hôtels pour un week-end proche de Lyon (de 30 min à 2 h de route).

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !